Fils grenoblois

INFOS EPINGLEES Ressources AssociationsFr-Bleu IsèreGre'NetFr3-AlpesAgenda PMO Gilets JaunesMusik Mix DL-Isère Numothèque

 

Le Dauphiné Libéré - Isère Sud Le Dauphiné Libéré - ISÈRE

Contenu réservé aux abonnés

Le 28.03.2020 à 19:19

Coronavirus : "Un milliard de masques" commandés pour la France, l'Italie dépasse les 10 000 morts

21h14 : Les vols pour Mayotte suspendus, réduits pour La Réunion

Le gouvernement a annoncé samedi sa décision de suspendre tous les vols commerciaux à partir ou vers Mayotte, et de réduire à trois par semaine les liaisons entre Paris et La Réunion, face à la propagation du Covid-19.

Une «continuité minimale» des liaisons aériennes entre Mayotte et La Réunion sera mise en place pour avitailler Mayotte en produits sanitaires et alimentaires, permettre les rapatriements et évacuations urgentes et les renforts de personnel soignant, ont indiqué le secrétaire d’Etat aux Transports et la ministre des Outre-mer.

20h31 : Plus de 30 000 morts dans le monde, les deux tiers en Europe

La pandémie de nouveau coronavirus a tué plus de 30 000 personnes dans le monde, selon un comptage effectué par l’AFP à partir de données officielles, samedi en fin de journée. 

Au moins 30 003 décès ont été recensés, dont plus des deux tiers en Europe (21 334). Avec 10 023 morts, l’Italie est le pays le plus touché par la pandémie de Covid-19 devant l’Espagne (5 690) et la Chine (3 295), foyer initial de la contagion. Au moins 640 778 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans le monde depuis fin décembre.

19h35 : Plus de 300 nouveaux décès à l’hôpital en France

Le nouveau coronavirus a causé 319 nouveaux décès enregistrés à l’hôpital en 24 heures en France, portant le bilan à 2 314 morts depuis le début de l’épidémie, selon les chiffres publiés samedi sur le site du gouvernement.

Selon ce dernier bilan qui porte à 37 575 le nombre de cas confirmés dans le pays, 17 620 patients sont hospitalisés (+ 1 888) dont 4 273 en réanimation, soit un nouvel afflux de 486 personnes en une seule journée. Et 6 624 ont pu rentrer chez eux, dont 926 ces dernières 24 heures.

19h26 : Arrêt de toute activité non essentielle en Espagne

L’Espagne, deuxième pays comptant le plus de morts du Covid-19 dans le monde, va mettre à l’arrêt toutes ses activités économiques «non essentielles» durant deux semaines afin de lutter contre le coronavirus, a annoncé samedi le chef du gouvernement Pedro Sanchez.

«Tous les salariés des activités non essentielles devront rester chez eux durant les deux prochaines semaines», a déclaré M. Sanchez, suivant ainsi l’exemple de l’Italie, pays le plus touché dans le monde par la pandémie.

19h17 : L'Italie passe la barre des 10 000 morts

L’Italie a dépassé les 10 000 morts causés par la pandémie de Covid-19, avec 889 comptabilisés en 24 heures, a annoncé samedi la Protection civile.

Avec 10 023 décès, la péninsule est le pays le plus endeuillé au monde par cette pandémie.

19h05 : Les décisions économiques de la France

Le Premier ministre est revenu sur les mesures de soutien à l'économie décidées, avant de conclure.

"Ce combat va durer. Nous allons le gagner en faisant preuve de discipline. Nous allons le gagner grâce à l'innovation, à la recherche. La France est armée et n'est pas seule. Nous finirons par sortir de cette crise sanitaire. Pour cela, il faut la confiance et la transparence".

"A intervalles réguliers, je reviendrai devant vous pour évoquer les résultats de notre stratégie", annonce le Premier ministre.

18h51 : La question des tests et des traitements 

"Notre stratégie en matière de test a évolué [...] Aujourd'hui, nous augmentons sans relâche nos capacités à tester. Nous serons à 30 000 tests d'ici à une grosse semaine. Nous atteindrons les 50 000 tests d'ici à la fin du mois d'avril", annonce Olivier Véran.

"La France a passé une commande pour 5 millions de tests rapides. Nous aurons une capacité de tests amplifiée pour la période de déconfinement".

Les tests par sérologies pourraient être disponibles "dans les prochains jours voire prochaines semaines".

Il n'existe aucun traitement pour le moment, déplore le ministre de la Santé. "Si cela arrivait, nous mettrions tout en oeuvre" pour le mettre à la disposition des Français, assure Olivier Véran.

18h42 : La protection des soignants évoquée

"La France était dotée d'un stock de 117 millions de masques chirurgicaux et pas de masques FFP2. C'est suffisant d'habitude", annonce Olivier Véran.

"Les importations en provenance de Chine avaient baissé il y a quelques semaines à cause de l'épidémie qui frappait le territoire".

"Des répartitions ont été opérées. 36 millions de masques ont été déstockés cette semaine."

"Les usines tournent en permanence. Elles peuvent produire plus de 8 millions de masques par semaine. Enfin, nous avons passé des commandes partout où c'était possible. Nous avons commandé plus d'un milliard de masques pour la France depuis l'étranger pour les prochains mois. Un pont aérien est mis en place avec la Chine."

"Aucun pays au monde ne fait face à sa demande de masques actuellement", assure Olivier Véran.

Des masques innovants vont être créés dont certains seront lavables, annonce le Premier ministre.

18h37 : Des décisions de couvre-feu pourront être pris dans les territoires d'outre-mer

Les Antilles vont passer de 81 lits à 169 lits de réanimation. Mayotte de 16 à 50 lits, la Guyane de 29 à 40, La Réunion de 111 à 161 lits.

Des médecins qui ont des diplômes hors Union européenne.

18h36 : "Les tensions en matière d'approvisionnement sont considérables", dit Philippe

"Aucun système sanitaire n'a été pensé pour faire face à une telle vague", "les tensions en matière d'approvisionnement sont considérables", d'autant que tous les pays du monde sont concernés en même temps. "C'est un sujet d'inquiétude", avoue Edouard Philippe, qui évoque notamment les médicaments nécessaires en service de réanimation.

18h31 : Les Ehpad évoqués

Il y a 7 000 Ehpad qui accueillent environ 700 000 personnes âgées.

Encore une fois, le ministre évoque les mesures prises "dès le 11 mars" et notamment le confinement renforcé. "Je demanderai aux établissements de type Ehpad de se diriger vers un placement individuel en chambre des résidents". Le personnel va aussi être testé en priorité et devra sortir le moins possible des établissements.

"La France ne laissera pas les personnes âgées en perte d'autonomie sur le bord du chemin", assure Olivier Véran.

18h24 : Olivier Véran prend la parole

Le ministre de la Santé Olivier Véran assure avoir pris toutes les décisions nécessaires à temps.

"Les capacités en réanimation étaient de 5 000 lits, nous avons atteint les 10 000 lits. Nous souhaitons aller jusqu'à 14 000".

"Plus de 1 000 respirateurs ont été commandés à Air Liquide", assure le ministre.

"La réserve sanitaire s'enrichit chaque jour de 1 000 soignants supplémentaires depuis le début du mois de mars", annonce Olivier Véran.

"Notre stratégie en 3 points : augmenter partout les capacités de réanimation, augmenter partout les moyens sur place en équipements et renforts humains et enfin transférer les malades." 

18h22 : Pas de retard dans la prise de décision, assure Philippe 

"Nous avons décidé le confinement quand il est devenu nécessaire", assure le Premier ministre. A ce moment il y avait moins de 8 000 cas sur le territoire national. Je ne laisserai personne dire qu'il y a eu du retard sur la prise de décision", dit le Premier ministre.

Alors qu'un prolongement du confinement jusqu'au 15 avril a été annoncé vendredi, un nouveau bilan sera fait la semaine prochaine et "nous en tirerons les conséquences en toute transparence", dit Edouard Philippe.

18h14 : Des explications sur le confinement

Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l'institut Pasteur prend la parole au sujet du confinement. Il explique son principe et son intérêt. "L'association des mesures barrière et de distanciation sociale vont diminuer" les risques d'attraper la maladie, explique-t-il.

"Pour pouvoir estimer l'impact de ces mesures de confinement, il va falloir attendre un peu", assure Arnaud Fontanet. "On ne pourra le voir qu'en fin de semaine prochaine", annonce-t-il.

18h10 : Edouard Philippe évoque la stratégie du gouvernement

"Il y a en France environ 5 000 lits en réanimation", explique Edouard Philippe.

"Notre stratégie repose sur le fait d'augmenter les capacités d'accueil en réanimation. Nous avons tout mis en oeuvre pour le faire", assure Edouard Philippe. "Deuxième chose, il faut aplatir la courbe du nombre de cas qui justifient une admission en réanimation". C'est le but du confinement.

"Il faut nous adapter aux réalités régionales. C'est pourquoi nous multiplions les déplacements de malades vers des régions où les lits sont encore disponibles", explique le Premier ministre.

18h08 : Des chiffres sur les Ehpad dès la semaine prochaine

Le Pr Salomon annonce que des chiffres allaient être donnés pour les Ehpad dès la semaine prochaine.

18h05 : Des précisions sur les chiffres donnés par le gouvernement

"Chaque soir, nous donnons des chiffres. Beaucoup de nos concitoyens se posent des questions à leur sujet. C'est légitime", estime le Premier ministre, qui donne la parole au Pr Salomon, le directeur général de la Santé.

"On se base sur trois sources, le nombre de cas de tests positifs, le suivi hospitalier quotidien des formes sévères de la maladie - plus de 600 hôpitaux nous donnent leurs chiffres tous les jours-, et l'activité en ville."

Ces chiffres sont donnés avec du retard puisqu'il faut le temps que les personnes se fassent soigner, et puis un certain nombre de cas sont bénins, ils ne peuvent donc pas être comptés, explique le professeur.

17h52 : Des précisions sur le coronavirus

Le Premier ministre laisse la parole à la Pr Karine Lacombe, cheffe de service en maladies infectieuses à l'hôpital St-Antoine à Paris, explique ce que l'on sait de la maladie.

"Le virus est dangereux pour trois raisons : il est très contagieux, beaucoup plus que la grippe. Une personne peut contaminer 2 à 3 personnes. Il l'est aussi avant d'être symptomatique. Il frappe d'abord les personnes âgées et les plus vulnérables avec des facteurs de risque comme le surpoids, l'hypertension etc. 96 % des personnes décédées ont plus de 60 ans, mais il n'épargne pas les plus jeunes. L'âge médian, en réanimation, est de 58 ans."

Le virus persiste-t-il dans l'air, sur les surfaces ? "On ne sait pas", explique la professeure.

17h50 : Edouard Philippe s'exprime 

"Le combat ne fait que commencer. Les 15 premiers jours d'avril seront difficile, encore plus difficiles que ceux qui viennent de s'écouler", a annoncé le Premier ministre depuis Matignon.

15h58 : Michel Boujenah atteint du coronavirus

L'humoriste et acteur Michel Boujenah, 67 ans, a annoncé ce vendredi, sur la chaîne I24, être atteint du Covid-19 : "Je suis contaminé. Je suis confiné dans ma chambre. Je n'en sors pas [...] J'ai des courbatures, de la fièvre... J'ai tout. Mais c'est pas grave, parce que ça va, je tiens le coup. Ne vous inquiétez pas", a-t-il expliqué.

15h48 : La Russie ferme totalement ses frontières

La Russie va totalement fermer ses frontières à partir de lundi pour lutter contre l’expansion du nouveau coronavirus.

15h34 : Plus de 20 000 morts en Europe

La pandémie de nouveau coronavirus a tué plus de 20 000 personnes en Europe, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles samedi en début d'après-midi.

15h16 : Le Royaume-Uni passe la barre des 1 000 morts

Le bilan de la pandémie de nouveau coronavirus a dépassé les 1 000 morts au Royaume-Uni avec 260 nouveaux décès en une seule journée, selon un bilan officiel publié samedi.

14h53 : Des centaines de touristes évacués de Bali vers l’Europe

Des centaines de touristes européens notamment français, bloqués à Bali ont commencé à être évacués. Quelque 400 passagers français devaient partir samedi de Denpasar, la capitale balinaise, vers Paris dans un vol organisé par le ministère français des Affaires étrangères après le départ d’un premier vol vendredi soir. Deux vols supplémentaires depuis Jakarta et Bali sont prévus.

14h35 : Didier Raoult publie une deuxième étude sur l'effet de l'hydroxychloroquine

Le professeur en microbiologie a publié vendredi soir de nouveaux résultats portant cette fois sur 80 patients et montrant, selon lui, l’efficacité de l’hydroxychloroquine pour soigner les malades atteints du Covid-19.

14h08 : L'Europe en danger selon Jacques Delors

"Le climat qui semble régner entre les chefs d'Etat et de gouvernement et le manque de solidarité européenne font courir un danger mortel à l'Union européenne", a indiqué Jacques Delors ancien président de la Commission européenne et ancien ministre français de l'Economie.

14h05 : Non-respect du confinement : 10 mois de sursis

Un jeune homme, interpellé mardi lors d’un contrôle pour non-respect du confinement à Beauvais, en marge duquel une policière a été blessée à la tête par une autre personne, a été condamné à 10 mois de prison avec sursis

13h56 : Philippe et Véran s'exprimeront à 17h

Édouard Philippe, le Premier ministre et Oliver Véran, ministre de la Santé s'exprimeront à 17h pour faire "un point complet sur la situation du pays face à l’épidémie de Covid-19".

13h53 : Les routiers appelés à exercer leur droit de retrait à partir de lundi.

Les syndicats CFDT, FO et CFTC du transport routier appellent les chauffeurs à exercer "individuellement" leur droit de retrait à partir de lundi en cas de "manquements" aux mesures de protection sanitaire contre le coronavirus.

"Nous ne pouvons malheureusement que constater que les conditions de travail des salariés en matière de sécurité sanitaire ne sont pas au rendez-vous", indiquent les trois syndicats.

13h14 : La France a commandé au total un milliard de masques à la Chine 

Selon Franceinfo, la France a passé commande d'un milliard de masques à la Chine, dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus.

Pour les acheminer, un pont aérien va être mis en place entre les deux pays avec 56 rotations.

Air France participe à ce pont aérien. Quatre vols seront réalisés chaque semaine. Chacun permettra de ramener 18,3 millions de masques.

13h08 : De nouveaux transferts de patients en perspective

Une nouvelle rotation d’un hélicoptère militaire vers l’Allemagne, avec deux autres patients, sera "probablement" réalisée dimanche en début d’après-midi, a indiqué François Braun, chef du service des urgences du centre hospitalier régional (CHR) de Metz. D’autres transferts de malades devraient être décidés au fur et à mesure. Dimanche, une trentaine de patients arriveront à bord de deux TGV médicalisés, pour être répartis dans une petite dizaine de villes de France.

12h44 : Trois pharmaciens poursuivis pour vente illégale de masques

Trois pharmaciens des Alpes-Maritimes sont poursuivis par la justice, dans deux affaires distinctes, pour vente illégale de masques de protection.

Le premier dossier concernait une pharmacienne de Nice, propriétaire de son officine, qui revendait des masques alors que ceux-ci sont réquisitionnés par le gouvernement depuis un décret du 23 mars. Elle écoulait en prime du gel hydroalcoolique fabriqué dans des conditions artisanales à partir de gel pour échographie. 

Dans la seconde affaire, deux docteurs en pharmacie de Cannes et Grasse, salariés cette fois, ont été interpellés pour avoir vendu des masques de manière illégale, notamment par l’intermédiaire d’un snack.

Pour la capitale économique du Nigeria, et ville la plus peuplée d’Afrique, cela relève d’un défi titanesque. Les autorités, qui laissaient planer le doute sur un confinement total obligatoire, ne l’ont finalement pas imposé. 

Pour l’instant, de simples conseils de rester chez soi, et la fermeture d’écoles, de lieux publics, des bars et des marchés non-alimentaires ont vidé les rues, dans la mesure du possible.

12h17 : Plus de 600 000 cas officiellement déclarés dans le monde 

Plus de 600 000 de cas de nouveau coronavirus ont été officiellement déclarés dans le monde depuis le début de la pandémie, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir de sources officielles samedi.

Au moins 605 010 cas d’infection, parmi lesquels 27 982 décès, ont été détectés dans 183 pays et territoires, notamment aux Etats-Unis (104 837 cas dont 1 711 décès), en Italie (86 498), pays le plus durement touché en nombre de morts (9 134), et en Chine (81 394 cas, dont 3 295 morts), foyer initial de la contagion.

Le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant désormais plus que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière.

11h42 : La situation en Espagne est alarmante avec 832 morts en 24 heures, un nouveau record dans le pays.

Le nombre de morts en 24 heures dus à la pandémie de coronavirus a encore progressé en Espagne à 832, selon le dernier bilan officiel samedi, ce qui porte le nombre de décès à 5 690 dans le pays. L’Espagne est le deuxième pays comptant le plus grand nombre de morts du Covid-19 dans le monde derrière l’Italie.

Let's block ads! (Why?)

Continuer la lecture

-------------------------

Le 28.03.2020 à 19:48

Plus de 300 nouveaux décès à l’hôpital en France en 24 heures

Le nouveau coronavirus a causé 319 nouveaux décès enregistrés à l’hôpital en 24 heures en France, portant le bilan à 2 314 morts depuis le début de l’épidémie, selon les chiffres publiés samedi sur le site du gouvernement.

Selon ce dernier bilan qui porte à 37 575 le nombre de cas confirmés dans le pays, 17 620 patients sont hospitalisés (+ 1 888) dont 4 273 en réanimation, soit un nouvel afflux de 486 personnes en une seule journée.

Et 6 624 ont pu rentrer chez eux, dont 926 ces dernières 24 heures.

Le nombre de morts annoncé ne concerne que les patients décédés dans les hôpitaux et les véritables chiffres de mortalité ne sont pour l’instant pas connus.

Une surmortalité de 6 % au niveau national

Grâce à un nouveau système de surveillance mis en place ce week-end, les autorités devraient pouvoir la semaine prochaine donner des chiffres de mortalité dans les établissements pour personnes âgées.

Les déclarations de décès à l’état-civil permettront également d’évaluer la surmortalité, avec un décalage.

Selon le directeur général de la Santé, sur la semaine dernière, une surmortalité de 6 % a été observée au niveau national. Mais le chiffre national cache des disparités régionales, alors que toutes les régions ne sont pour l’instant pas touchées de la même façon.

Selon les chiffres publiés samedi, les régions qui comptent le plus d’hospitalisations sont l’Ile-de-France (6 523, dont 1 570 en réanimation), le Grand Est (3 525, dont 756 en réanimation) et Auvergne-Rhône-Alpes (1 904, dont 432 en réanimation.

Let's block ads! (Why?)

Continuer la lecture

-------------------------

Le 28.03.2020 à 19:36

Masques, Ehpad... le point sur les annonces d'Edouard Philippe et Olivier Véran

«Je veux vous dire les choses avec clarté et franchise: le combat ne fait que commencer, les 15 premiers jours d’avril seront encore plus difficiles que les 15 jours qui viennent de s’écouler», a prévenu ce samedi le Premier ministre Edouard Philippe lors d’un point d’information aux Français tenu avec le ministre de la Santé Olivier Véran et le directeur général de la Santé Jérôme Salomon.

Plus de tests et plus de masques

La France va monter en régime pour réaliser les tests détectant le coronavirus, avec «50 000 tests» classiques par jour d’ici fin avril, auxquels s’ajouteront «plus de 100 000» tests rapides par jour «au mois de juin», a déclaré le ministre de la Santé Olivier Véran.

«La France a passé une commande pour 5 millions de tests rapides qui (...) permettront d’augmenter nos capacités de dépistage de l’ordre de 30 000 tests supplémentaires par jour au mois d’avril, 60 000 au mois de mai et plus de 100 000 tests par jour au mois de juin», a indiqué M. Véran. Ils s’ajouteront aux «50 000 tests» classiques qui seront réalisés chaque jour «d’ici la fin du mois d’avril», contre 12 000 actuellement.

La France a, par ailleurs, commandé «plus d’un milliard» de masques notamment à la Chine pour faire face à l’épidémie de Covid-19, a indiqué Olivier Véran.

«Un pont aérien étroit et intensif entre la France et la Chine a été mis en place de manière à faciliter les entrées des masques sur notre territoire», a-t-il ajouté en rappelant que la France a besoin de 40 millions de masques par semaine.

La France, a précisé le ministre, produit 8 millions de masques par semaine. «Nos réserves ne sont pas infinies», a-t-il souligné.

Davantage de lits en réanimation

Le gouvernement souhaite augmenter le nombre de lits en réanimation à «14 à 14 500», contre 5 000 initialement, pour faire face à l’afflux de malades causé par l’épidémie de Covid-19, a indiqué le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Les personnes âgées en Ehpad mieux protégées

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a indiqué qu’il allait demander «aux établissements de type Ehpad d’aller vers un isolement individuel» pour chacun de leurs pensionnaires afin d’"aller plus loin" dans la protection des personnes âgées contre le coronavirus.

M. Véran va aussi demander de «tester en priorité pour le virus le personnel qui travaille au sein des Ehpad», les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, a-t-il déclaré.

Et «partout où ce sera possible, j’encouragerai toute démarche pour que le personnel qui travaille sans relâche déjà au sein des Ehpad puisse le moins possible sortir de ces établissements pour prendre le moins de risques qu’il revienne avec le virus», a-t-il ajouté.

De premiers impacts du confinement visibles en fin de semaine prochaine

Les autorités espèrent pouvoir voir «les premiers impacts» des mesures de confinement sur l’épidémie de Covid-19 «en fin de semaine prochaine», a indiqué le Dr Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l’Institut Pasteur, membre du Conseil scientifique installé par le gouvernement.

Il a expliqué que ce délai était lié au fait que certains malades déjà contaminés avant le confinement pouvaient continuer à arriver en réanimation.

"Pas de retard sur la prise de décision du confinement", assure Philippe

«Je ne laisserai personne dire qu’il y a eu du retard sur la prise de décision du confinement» à partir du 17 mars, et qui a été prolongé jusqu’au 15 avril, a affirmé le chef du gouvernement, rappelant le côté «inédit depuis plus d’un siècle» de cette «épidémie mondiale».

«Au moment où on a pris cette décision de confinement, il y avait moins de 8 000 cas sur le territoire national et moins de 200 morts de la maladie. Chacun pourra apprécier les moments où les gouvernements (étrangers) ont pris cette décision. Mais je ne laisserai personne dire qu’il y a eu du retard sur la prise de décision s’agissant du confinement», a-t-il insisté.

Let's block ads! (Why?)

Continuer la lecture

-------------------------

2 / 7 mn