FLUX des ASSOCIATIONS


 Groupe d'Analyse Métropolitain

Publié le 19.01.2020 à 14:48

[Municipale] Westernazz à Gre

Le GAM GAM Style Band c’est reconverti dans la musique de Western d’ascenceseur.

Avec toute cette hystérie des municipales:

la musique d’ascenseur adoucit les moeurset ça vous rappelle pour vous calmer que nous avons tous à la ceinture deux gros Peacemakers.

En fait, elle est ennuyeuse cette campagne! On s’emmerde comme des rats morts observant un hareng frit au fond de sa poêle. Même pas de chicorne! Entre les menaces de poursuites judiciaires, les albums panini des soutiens de chaque candidat, le climat, les migrants, le « féminisme » bref tous ces sujets sur lesquels un maire et sa municipalité sont totalement incompétents et impuissants, on ne sait plus par où les secouer, ces candidats. Les sujets qui nous intéressent – la sécurité, la propreté, la laïcité, les finances municipales, la circulation, la pollution atmosphérique – ah non non, faut pas en parler parce que (a) faut bosser les dossiers et (b) c’est trop risqué parce que ça engage.

Vous imaginez le niveau…

Bon, « Westernazz à Gre », ce n’est pas encore fini. Il nous faut tchouraver un minimoog pour rajouter une basse funky-funky, il manque une guitare rythmique et un solo, et surtout le quatuor à cordes.

Le GAM GAM Style Band cette fois ci:

General Bronikwoski (BRKLN, NY): Batterie, percussions, claquements de doigtsMorticia Badass (Milano, IT): Basse et harmonicaLe Clérotte: Banjo, guitare et fender rhodesMixé par DeeJay d’AilAvec l’aimable participation du Chœur des houris en burqini de la Mosquée A poil ou Akbar

(C) 2020 Gam Gam Style Band et Le Groupe d’Analyse Métropolitain

 CONTINUER
..................................................

Publié le 18.01.2020 à 07:40

[Municipales] Nos préconisations pour le premier tour

Le tour de table de nos membres fut aussi rapide qu’unanime. Il ne fut pas basé sur des considérations partisanes mais sur ce que nous pensons serait bon pour l’ensemble de la collectivité, que ce soit la ville de Grenoble ou La Métro.

Pour le premier tour:

Tout sauf Chalas et Noblecourt.

Ces deux têtes de listes ne connaissant que le mensonge comme méthode de gouvernement, le but du jeu est qu’elles ne dépassent pas les 10%. Ce qui signifiera deux choses: (a) leurs listes seront éliminées et ils ne pourront pas les fusionner pour le second tour (pas d’alliance Noblecourt – Chalas), (b) on aura l’assurance que les apparatchiks, les parasites et autres incompétents qui peuplent leurs listes ne seront pas élus. Cela aura pour bénéfice immédiat de mettre à bas un système d’intérêts personnels et privés qui s’est enkysté depuis une vingtaine d’années (l’alternance en démocratie est toujours saine parce qu’elle permet justement d’éviter la sédimentation de tels systèmes) . Toujours ça de gagné.

Pour M. Noblecourt, cela devrait être aisé puisqu’il a péniblement mobilisé 80 personnes pour ses vœux et l’inauguration de son local de campagne. Il peine tellement à exister qu’il exige que « la campagne commence » alors que ça fait 6 mois qu’elle est en route. Encore un qui croit qu’une campagne se gagne dans les médias, alors que quand on ne draine pas foule, cela n’y changera rien.

Pour Mme Chalas, un peu plus compliqué mais il suffira de laisser Macron (et les manifestants) faire le boulot: réforme des retraites absurde imposée, petites phrases insupportables du genre « tout le monde croit que je skie à Courchevel », quelques soirées au théâtre et faire interpeller un « journaliste » (aussi contestable fut ce « journaliste »), continuation des violences policières, affaires à répétition etc. Nous comptons également sur Mme Chalas pour aller mettre les pieds dans le plat chaussée de ses gros sabots dans des dossiers qui ne la concernent pas, comme celui du groupe mutualiste, où elle sèmera le désordre et ne fera que s’attirer les foudres de toutes les parties prenantes.

Sans compter que les électeurs ne connaissent pas plus Mme Chalas que M. Noblecourt.

Le second tour idéal pour nous serait une triangulaire Tuscher – Piolle – Carignon (pour les trois listes de tête) car le choix ainsi offert (a) ne sera pas binaire et (b) correspondra à ce que nous considérons comme étant la palette des opinions existantes tant à Grenoble que dans la Métro – ce qui sera excellent pour la représentativité, donc pour la concorde civile.

Et puis nous nous serons débarrassés de la plupart des « encombrants » au premier tour, ce qui sera un réel soulagement.

Mais surtout, allez voter! (ni pour Chalas ni pour Noblecourt).

 CONTINUER
..................................................

Publié le 17.01.2020 à 13:42

[Macronistan local, CHUGA, 50% des lits fermés aux urgences] Allez, on entonne tous ensembles!

Merci Véran!Chœur: Merci Véran!Merci Chalas!Chœur: Merci Chalas!Merci Buzyn!Chœur: Merci Buzyn!Merci Noblec’!Chœur: Merci Noblec’!Merci Colas-Roy!Chœur: Merci Colas-Roy!Merci Macron!Chœur: Merci Macron!Non mais là, c’est plus possible. Ce n’est juste plus possible.

Et le « forfait », personne n’est au courant! Les représentants des employés pas consultés: Tout va bien!

Il nous faut les virer de toute urgence, sans jeu de mot.

Ces petits comptables incompétents et menteurs jouent avec nos vies.

 CONTINUER
..................................................

Publié le 17.01.2020 à 12:03

[Macronistan local, hydrocarbures, foutage de g…] La loi dont M. le député Colas-Roy fut rapporteur autorise les extensions d'exploitation? Pas possible!

Rien n’est meilleur que de voir la presse confirmer avec un gros retard à l’allumage ce que nous avons établi depuis 2 ans.

Car oui, cher M. le député Colas-Roy! Certains de nos membres étant plutôt bien versés en matière d’hydrocarbures et de code minier, nous avions mis à jour la supercherie de la loi dont vous étiez rapporteur avant même qu’elle fut votée.

Allez-vous nous fournir des explications quant à votre communication mensongère de l’époque et vous excuser, ou bien allez-vous confirmer ce que tout le monde sait déjà, la seule méthode de gouvernement du Macronistan étant le mensonge?

 CONTINUER
..................................................

Publié le 17.01.2020 à 09:19

[Municipales, LREM, Groupe mutualiste] La toujours aussi impressionnante maîtrise des dossiers d'Emilie Chalas…

Non Mme Chalas, le groupe mutualiste ne connait absolument pas de difficultés financières chroniques!

Bien au contraire, ce pôle possède une grosse capacité d’autofinancement!

C’est pour cela qu’il attise la convoitise de grands groupes privés, qui, s’ils le rachètent, vont s’empresser de mettre la main sur le magot, de mettre un terme à son caractère à but non lucratif et supprimer la mission de service publique d’accès aux soins pour tous gratuitement.

On voit Macron s’évertuer à mettre l’état français en faillite pour justifier sa destruction par des privatisations.

Vous, vous y aller directement! Vous affirmez tout de go qu’un pôle de santé est en faillite alors que sa santé financière est bonne!

Vous n’êtes décidément ni sérieuse, ni crédible.

Un conseil Mme Chalas: tenez-vous très loin de ce dossier car le trafic d’influence en période électorale ne pardonne pas – et les usagers ne vous le pardonneront pas non plus. Ne vous avisez pas de rencontrer, par exemple à Paris, des candidats au rachat des parts de la mutuelle vendeuse. Ce n’est pas votre mission de députée et candidate à la mairie de Grenoble, vous vous mettrez dans une situation très risquée judiciairement.

Arrêtez la récupération: tout le monde sait et personne ne vous croit.

Pelle, seau, bac à sable.

 CONTINUER
..................................................

Publié le 17.01.2020 à 08:49

[Municipales, GEC, Piolle] Les cas Namur et Deslattes

(Crédit photo: Place Gre’net)

La presse fait parfois preuve d’amnésies inquiétantes quant à nous expliquer qui sont les colistier qu’Eric Piolle met en avant.

M. Gilles Namur, on connait. C’est l’Union de quartier île-verte aux cotés de M. Comparat père, le président de l’ADES. C’est également un membre de la « team buvette » dont certains membres sont de grands producteurs de fausses nouvelles . M. Namur avait provoqué chez nous une irrépressible hilarité au moment de l’annulation par la justice de « l’interpellation-votation » en déclarant regretter amèrement l’arrêt du tribunal administratif. Un foudre de guerre quoi.

Mme Céline Deslattes-Ribaud, c’est plus gratiné. Ancienne du PS, ancienne adjointe de Michel Destot de 2008 à 2014, elle travaille chez GEG, où elle serait rentrée par la politique. Auparavant, elle fut responsable des relations presse… de la ville de Grenoble. Durant son mandat, son mari, M. Laurent Deslattes, a été recruté comme chargé de mission à la ville de Grenoble (il travaillait auparavant en Savoie. Faire les trajets tous les jours était fatiguant). Si nos souvenirs sont exacts, son recrutement avait été épinglé par la Chambre régionale des comptes en son temps, aux côtés de ceux d’autres contractuels. Avec la métropolisation, il a été transféré à la métro où il est chargé de mission Smart-City.

Nous avons vu Mme Deslattes-Ribaud en permanence autour d’Eric Piolle depuis 2014. C’est grâce à lui qu’elle est devenue présidente du planning familial de Grenoble. Oui, c’est bien elle qui a soutenu les islamistes de l’alliance citoyenne dans l’affaire des Burqinis. Affaire des burqinis qui avait été montée avec la complicité du cabinet du maire de Grenoble. comme nous l’avons montré à l’époque.

Mme Deslattes est donc de ces féministes françaises névrosées au point d’affirmer que le voile qui n’a pour fonction que de poser l’infériorité de la femme par rapport à l’homme est féministe, en oubliant que les droits humains sont universels et que ces islamistes ne sont en aucun cas discriminées puisque les mêmes règles s’appliquent à tout le monde dans les piscines municipales.

C’est ahurissant de voir le facteur panier de crabe payé depuis des années par de l’argent public dans certaines listes.

 CONTINUER
..................................................

Publié le 16.01.2020 à 18:46

BREAKING NEWS [Macronistan] Olivier "Sylvestre" Véran rapporteur de la loi "organique" sur les retraites

Soit il est bête – ce qui est vrai – soit il est suicidaire – ce qui est vrai.

Encore une histoire de sale divorce quoi…

Et le mec est honoré, pour la seule raison qu’il croit que l’accès aux médias complaisants que cela immanquablement va lui donner va propulser sa carrière.

Même nos amis chinois doivent se mordre les doigts d’avoir essayé de le tamponner…

 CONTINUER
..................................................

Publié le 16.01.2020 à 10:24

[Macronistan] Macron et les zournalistes

Vœux à la presse pitoyables d’un président qui propose aux journalistes une alliance objective avec le pouvoir pour taper sur « le peuple qui se transforme en foule »…

Le peuple quand il descend dans la rue est forcément une foule, ballot!

Elisabeth Lévy met là en plein dans le mille.

Quant à Macron, on va juste lui rappeler que détruire l’état pour le remplacer par des agences était l’essence même du nazisme. Pas besoin d’état puisque la société s’ordonnait « naturellement » autour du führer. Relire Carl Schmit et Reihnart Hoen…

Pas nous qui le disons mais Johann Chapoutot.

 CONTINUER
..................................................

Publié le 14.01.2020 à 12:27

[Macronistan local, Municipales, Chalas] La violence institutionnelle n'a jamais appelé en France que la violence du peuple, qui finit toujours par gagner

Mon dieu! Des gens sont allés coller des plaques de polystyrène peintes comme des briques sur les vitres du local d’Emilie Chalas! Ce n’est pas bien, nous ne cautionnons pas, mais c’est plutôt bon enfant. Tant que Mme Chalas ne se prend pas des tuiles sur la tête – nous sommes à Grenoble – tout va bien.

Des menaces? Lesquelles? Précisément? Non parce que là Mme Chalas nous fait le coup de Trump avec ses justifications de l’assassinat de Souleimani…

La politique est un sport de combat et ce genre de farces, pénibles mais pas agressives, ont toujours été monnaie courante en France en période électorale. En particulier pour des élections locales dont les campagnes secouent bien plus que les nationales.

Dans les années 60 et 70, les campagnes étaient autrement plus violentes avec des batailles rangées entre le SAC et les communistes…

Ce qui est surtout frappant chez tous les marcheurs, c’est qu’ils ne se posent pas un seul instant la question de savoir pourquoi ils provoquent une telle aversion chez l’écrasante majorité de leurs concitoyens.

Nous l’avions pourtant sérié entre les deux tours de la présidentielle:

« Quand Emmanuel Macron parle de liberté sans jamais parler d’égalité, il ne propose qu’une seule forme de liberté, qui ne bénéficiera quoiqu’il en dise qu’aux 16% de français titulaires d’un diplôme Bac +5 – et encore pas tous, car il faut le filet de sécurité qui fait à la fois qu’on vous autorise à prendre des risques et que vous avez les moyens de les prendre. La « Liberté »  n’est pas uniforme. Ce qu’entend Emmanuel Macron par liberté c’est  renoncer à encadrer certains aspect de la vie en société, de laisser libre cours aux  instincts de ceux qui en « ont les moyens » parce que réputés comme étant capables d’être socialement plus performants que les autres.

Entre faire sauter les fourches caudines et autres barrières à l’entrée verrouillant la société française et laisser faire ceux qui disposent déjà d’un capital – social, éducatif, culturel, familial, financier – parce qu’on croit qu’ils seraient en quelque sorte prédestinés à diriger ou à mener – il y a un univers. Ce saut quantique présente des risques considérables de finir en big bang, en trou noir ».

Nous y sommes.

La psyché de tous les marcheurs est en vérité la même. Ce sont des aliénés – non pas au sens psychiatrique (quoique!) – mais au sens philosophique de rendus étrangers à la réalité des autres, donc à eux-mêmes.

Les marcheurs – en premier chef les députés marcheurs qui ont été choisis pour cela – n’ont aucun sens des situations, aucun sens de l’humain, aucun sens du monde.

Ils ne sont même pas capables d’utiliser une méthode de raisonnement aussi simple que la dialectique parce que pour eux concevoir que le contraire de ce qu’ils pensent est également possible est une impossibilité aussi totale que rédhibitoire.

C’est bien Emmanuel Macron et son gouvernement qui sont responsables de l’escalade de la violence. Ce sont bien eux qui ont imposé une doctrine de maintien de l’ordre basée sur la répression policière et judiciaire d’une violence qu’on avait pas vu depuis la guerre d’Algérie, au moment où la France était au bord de la guerre civile.

Faire baisser la tension, non, pas envisageable parce que cela aurait équivalu à reconnaître que d’autres voies existent.

Si on rajoute que la corruption du Macronistan est patente (Alstom, Renault-Nissan, Benalla, Ferrand, Delevoye, MoDem, Autoroutes, Aéroports, Black Rock etc.)…

La colère d’un peuple est toujours terrible. Même si on arrive à la réprimer, elle finit toujours par resurgir.

Patrick Boucheron dans la Revue Esprit de Mars-Avril 2016, à méditer:« Machiavel refuse de considérer que les bonnes lois dépendent de l’existence d’un législateur vertueux. Elles sont dictées par la nécessité,… c’est-à-dire, pour l’essentiel, par la discorde : « dans toute république, il y a deux humeurs différentes, celle du peuple et celle des grands » et « toutes les lois qui se font en faveur de la liberté naissent de leur opposition». Voici pourquoi « jamais les États ne s’ordonneront sans danger». Et voici pourquoi la situation la plus dangereuse, au sens machiavélien, est celle où les puissants sont sans vergogne, c’est-à-dire sans cette honte que suscite la crainte de la colère des autres. »

Nous y sommes.

Les versaillais qui écrasèrent la commune furent envoyés dans les poubelles de l’histoire à grand coups de pieds au cul après la défaite de 1870 dont ils furent responsables.

Ce qui est en train de se passer dans le monde – Syrie, Libye, Sahel, RCA etc. – nous laisse penser que la même chose est en train de se reproduire.

Mme Chalas, quand on vous fait un coup pareil, il faut en rire. A moins de vouloir passer pour une idiote et être la risée de la ville entière (qui est déjà pliée en deux).

 CONTINUER
..................................................

Publié le 14.01.2020 à 08:33

[Macronistan local, Régionales] Sylvestre veut "mettre fin à l'ère Wauquiez à la région"…

Il sont marrants chez LREM, vous ne trouvez pas?

Sachant que les municipales vont donner lieu à une veste de proportions bibliques, vite il faut lancer une nouvelle campagne pour cacher la merde au chat! Vitre détournons l’attention!

Vu le bilan de Macron, s’il est encore là dans 18 mois, la veste sera également de proportions bibliques aux régionales. Et avant ça aux départementales.

Nous avons vu l’incompétente et détestable Mme Belloubet annoncer qu’elle serait candidate à la présidence de l’Occitanie.

Et chez nous on nous sort Olivier « Sylvestre » Véran du chapeau.

Va t-il être aidé dans sa campagne par ses amis du Ministère de la Sécurité d’Etat chinois?

Nous imaginons déjà le député-neurologue retourneur de veste (investi par le PS dans la 1ere circo de l’Isère mais ayant rallié Macron 3 mois avant les élections et qui croyait dur comme fer être nommé ministre de la santé) pris en sandwich entre Laurent Wauquiez (LR) et Jean-François Débat (PS), avec les écolos jouant le rôle de la mayo !

Ca va être marrant! Le choc sera tel que le neurologue n’aura plus de neurones miroirs et va rentrer en grande, très grande dépression.

Olivier Véran n’a aucun ancrage local, y compris dans sa propre circonscription, pas plus qu’il n’a d’envergure nationale. Nous l’imaginons en campagne dans la France périphérique, dans les terres froides, en Auvergne, dans le Beaujo – non parce que c’est là où elles se jouent les régionales, pas dans les « métropoles connectées » car scrutin proportionnel par liste avec prime à la majorité. En plein pays gilet jaune, dans la France rurale laissée pour compte! Député marcheur, il va être accueilli à coup de pierres voir de décharges de tromblon au gros sel!

Il a fait dire quoi à Lino Ventura, Audiard, à propos de ceux qui osent tout?

Pelle, seau, bac à sable.

 CONTINUER
..................................................