Flux rss au fil du web Au fil du web

Flux LePartisan.info

LANGOUËT

 

On a aimé cet éditorial dans la revue de photojournalisme "6 Mois" numéro 18, Automne 2019 et on tenait à le faire savoir ...

Prenons un territoire. Disons Langouët, près de Rennes, 603 habitants. La France a fait de ce coin de Bretagne un champ d’expérimentation dans les années 1950  : on y a testé la politique nationale de remembrement, l’agrandissement des exploitations, la rationalisation des techniques, la suppression des bocages, des terres «  qui ne servent à rien  ». Les agriculteurs se sont adaptés. Les éleveurs, pour survivre, se sont lancés dans la production intensive de lait.
Puis est arrivé un homme. Il croyait en l’avenir. Daniel Cueff n’était pas encarté, mais se disait écologiste. Il s’était battu contre un projet de centrale nucléaire dans le Finistère, ça lui servait d’étiquette. Par hasard, il s’est retrouvé maire de Langouët. Et tant qu’à avoir un peu de pouvoir, il s’est dit  : autant faire quelque chose de bien.
Sa première décision, en 1999, a été de bannir l’usage des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces communaux, dix-huit ans avant que la loi ne l’interdise dans toute la France. Il a lancé la rénovation de l’école, premier bâtiment public de Bretagne à être équipé de panneaux solaires. Il a fait passer la cantine à du 100 % bio, bâti des écolotissements chauffés au poêle à granulés.
Son but  : atteindre l’autonomie énergétique dans dix ans. À 64 ans, il n’a plus de doute  : le réchauffement climatique est «  inéluctable  », et la solution viendra des territoires. Pour financer la création d’une ferme rurale en permaculture, il a sollicité un «  emprunt citoyen  ». Les gens ont donné, et le budget était atteint bien avant la fin de la collecte. En 2014, la campagne de financement participatif du film Demain avait récolté 445 000 euros. Le tour du monde des solutions de Mélanie Laurent et Cyril Dion avait ensuite dépassé le million d’entrées en salles.
Bien sûr, la terre brûle, fond, coule, et Langouët n’y pourra rien. Nous vivons dans un monde qui s’est réchauffé de 1,1 degré depuis la fin du xixe siècle, et nous n’avons jamais rejeté autant de CO2 que depuis le début de l’industrialisation. La planète sue. D’ici à 2050, le réchauffement aura atteint 2 degrés.
Et il est trop tard pour l’empêcher. Une partie de la Louisiane disparaît. Dirigés par un président qui s’en moque, remet en cause les travaux des scientifiques, les États-Unis s’aveuglent. Dans le bayou, la photographe Sandra Mehl fige les souvenirs abandonnés, les maisons englouties. Des réfugiés climatiques, dans la première puissance mondiale.
Langouët n’y peut rien, non. Mais Langouët nous inspire. Il faut innover. S’armer de courage, politique, économique. Le climatologue Jean Jouzel, ancien vice-président du conseil scientifique du Giec (le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), est optimiste  : «  Je suis convaincu que l’Europe pourrait être un exemple, déclare-t-il au journal Le Monde. Je vois les jeunes se mobiliser. Je vois les programmes scolaires intégrer nos idées […] L’effondrement n’est pas imminent.  » Il existe des solutions  : arrêter de subventionner les énergies fossiles, investir plus dans les énergies alternatives, taxer le carbone.
La photographie montre ce qui est. Elle saisit l’instant. Et il est facile de se laisser aller au désespoir. De donner à voir les terres dévastées, les eaux polluées, les enfants malades. La prise de conscience est invisible. Mais des hommes veulent choisir leur destin. Après la Californie, l’État de New York vient de voter un projet de loi qui prévoit d’atteindre la neutralité carbone en 2050.
Le photographe Charles Delcourt s’est installé sur une île écossaise rachetée par ses habitants. Autonome énergétiquement, elle attire des touristes avides de perspectives. Rena Effendi a suivi Patricio Galvez, un grand-père parti sauver ses petits-enfants du djihad. Lui aussi croyait en l’avenir. Raphaël Helle a cherché dans des usines la solidarité, l’espoir, l’humanité qu’il avait perdus ailleurs. La vie, comme la photographie, est une question de regard. D’engagement. Pas avec nous, le déluge...

Léna Mauger et Marion Quillard

Note : Non encarté, adepte depuis 20 ans d'une "écologie de l'action", élu sur la liste de Jean-Yves Le Drian aux élections régionales 2010, puis premier des listes de Christian Troadec aux élections régionales de 2015, Daniel Cueff est un inclassable. Est-ce pour celà qu'on ne trouve aucune occurrence de son nom dans un media comme Reporterre, le quotidien écolo bien à gauche comme il faut ? ... Le juge des référés du tribunal administratif de Rennes a suspendu le 27 août 2019 son arrêté visant à interdire l’usage des pesticides agricoles à une « distance inférieure à 150 mètres de toute parcelle cadastrale comprenant un bâtiment à usage d’habitation ou professionnel ».Commentaire du maire de Langouët : « On est dans un paradoxe extraordinaire. D’un côté on nous donne raison en annonçant qu’on va mettre très prochainement en place une nouvelle législation, ce qui laisse penser que mon arrêté a un bel avenir. Et de l’autre, il est attaqué et retoqué devant un tribunal. Ce doit être la politique du « en même temps » ! » source complémentaire Breizh-info.com
Permalien

Continuer la lecture

 

Un anarchiste américain abattu par la police en s'attaquant au système concentrationnaire US

 

La Rotative

la chose dont vous avez failli ne jamais entendre parler...

Le 13 juillet 2019, Will Van Spronsen a été abattu par la police de Tacoma (État de Washington) après avoir tenté d’incendier des véhicules utilisés pour la déportation des migrants enfermés au Northwest Detention Center.
Permalien

Continuer la lecture

 

L'Amérique, les tueries de masse et le néant

 

James Howard Kunstler, Entelekheia

James Howard Kunstler est écrivain, critique social et conférencier. Son travail a été publié dans Rolling Stone, le New York Times et The Atlantic Monthly. Il est enregistré au Parti démocrate. Traduction française (de qualité ) : Entelekheia
Permalien

Continuer la lecture

 

Note: Estimation du poids financier du compte Twitter de Trump

 

Interrogé récemment par le groupe financier Bloomberg, un analyste a estimé que si M. Trump effaçait son compte, Twitter perdrait l’équivalent de 2 milliards de dollars, soit un cinquième de sa valeur boursière actuelle !
(Le Monde)
Permalien

Continuer la lecture

 

Jusqu'à Raqqa - avec les kurdes contre Daech

 

André Hébert

Genre: Récit - Editeur: Les Belles Lettres - Collection Mémoires de Guerre - Paru le 08/03/2019
Jusqu'à Raqqat

Permalien

Continuer la lecture

 

« Le cyberminimalisme libère du temps, réhabilite les rencontres, préserve la biosphère »

 

Annabelle Laurent , Usbek & Rica

Le tout-numérique n’est pas une fatalité et la résistance, déjà à l’oeuvre, doit grossir ses rangs. Tel est le message au coeur de Cyberminimalisme, à la fois essai critique et manuel pratique, paru le 7 février au Seuil dans la collection Anthropocène. Entretien avec son auteure, Karine Mauvilly.
Permalien

Continuer la lecture

 

L' arbre, "meilleure solution face au réchauffement climatique" ?

 

Thomas Crowther

  • Dans une étude publiée par le magazine "Science", ce chercheur affirme qu' il y a encore de la place pour 1200 milliards d’arbres sur la planète, et qu'une extension du couvert arboré de cette importance pourrait absorber une immense quantité de carbone et nous aider à régler le changement climatique. Si chaque être humain plantait un arbre par semaine, il faudrait trois ans... (1200x10^9)/(7,6x70^9x52) = 3,036

  • Certes mais il ne faut pas s'y tromper, avertit Jonathan Guyot(1) : la seule plantation d’arbres ne nous sauvera pas des changements climatiques.

(1)Président & co-fondateur de all4trees,Ingénieur forestier de formation 🌳, diplômé d'AgroParisTech-ENGREF.

Permalien

Continuer la lecture

 

Dans la boite noire des années 10 : crise, néo-fascisme et mouvements sociaux

 

Vacarme

Comme tout livre politique digne de ce nom, Le capital déteste tout le monde de Maurizio Lazzarato (Amsterdam, 184 pp., 14€) s’attèle à penser la contingence historique dans laquelle nous sommes plongé.es. D’après l’auteur, notre époque est un creuset de contradictions, qui vont du blocage des processus d’accumulation à l’émergence de nouveaux mouvements sociaux, en passant par le tournant autoritaire de l’État et la montée de forces néo-fascistes à l’échelle globale.
Permalien

Continuer la lecture

 

Pesticides, monocultures, coupes rases : comment des entreprises rendent la forêt toxique

 

Basta

Un extrait très inquiétant de l'excellent livre de Gaspard d'Allens, "Main basse sur nos forêts " (Seuil, 2019),
chapitre 2 : « La forêt toxique ».
Permalien

Continuer la lecture

 

Lettre ouverte à nos parents

 

L'AUTRE QUOTIDIEN

Cette lettre-manifeste s’adresse aux générations européennes qui ont mis au monde et fait grandir les actuelles générations petites-bourgeoises encore apprenties et étudiantes, ou fraîchement salariées. Mais qui, ces dernières, partagent une volonté de sécession avec les structures actuelles de notre société capitaliste patriarcale impérialiste et spéciste.
Permalien

Continuer la lecture