Médias
 GÉNÉRALISTES
Basta ·  Blast ·  Capital ·  France 24 ·  FTVI ·  L'Humanité ·  La Croix ·  LCP ·  Le Monde ·  La Tribune·  Le Figaro ·  The Conversation  ·  Mediapart ·  L'Autre Quotidien ·  Le Media
 MÉDIAS D'OPINION
AOC ·  Acta ·  Acrimed ·  L'Autre France-Presse ·  Issues ·  Les Jours ·  Le Monde Moderne ·  Médias Libres  · QG ·  Rapports de force ·  Reflets ·  Rézo ·  StreetPress ·  LVSL
 OBSERVATOIRES 
Conspis ·  Inégalités ·  Information ·  Internet ·  Médias ·  Multinationales ·  Culture ·  Présidentielle 2022 ·  Routes de la Soie ·  Fact-checking AFP
+
L'Autre France Presse via staff de L'Autre Quotidien on Inoreader - Revue de presse de la presse alternative

19.04.2021 à 17:04

A l'Ouest.info est à présent archivé

A l'ouest fut un site d'information de lutte sur Rouen et Le Havre. C'était un outil de communication participatif, permettant d'agrandir la résonance de luttes menées, le partage de réflexions, d'informations, et d'analyse.

Depuis le 16 août 2016, date du premier article publié jusqu'à sa fermeture en fin d'année 2020, ce sont pas moins de 907 articles qui ont été publié.

A l'ouest.info fait partie du réseau de sites d'informations, appelé « Mutu ». Ce réseau correspond à un projet tout simple : partager nos expériences et mettre en commun un certain nombre de dispositifs techniques. Une mutualisation de ressources et de pratiques qui associe pour l'instant une quinzaine de sites différents dans leur fonctionnement, dans la composition de leur collectif d'animation ou par l'espace dans lequel ils s'inscrivent. C'est ce réseau qui aujourd'hui maintien A-louest.info sous forme d'archive afin de permettre de garder une trace des luttes sur Rouen et alentour, relayée par le site durant ces 5 années.

Il n'est plus possible de publier de nouveaux articles sur ce site. Tous les anciens articles publiées sont en revanche toujours disponible. Vous pourrez facilement les consulter grâce à la page Archive.

En fin d'année 2020, le collectif de modération de A-louest.info s'est dissous, ses membres sont partis vers d'autres horizons. Malheureusement, aucune nouvelles personnes motivées à reprendre le relai n'ont pu être trouvée. Cela à entraîné la fermeture du site.
Si tu lis ce texte, que toi et quelques ami*es avez envie de reprendre le relai, n'hésitez pas à nous contacter par mail : contactmutu [at] mediaslibres.org


19.04.2021 à 16:52

L'Éphéméride Anarchiste sur Radiolutte : 19 Avril, Andrée Prévotel

Fin septembre 2019, sur Thechangebook, réseau associatif, non marchand, indépendant, géré et financé par ses propres membres, se lançait un défi un peu fou. Il s'agissait d'enregistrer, sur le mode autogéré ouvert aux participations - qui caractérise déjà thechangebook et radiolutte - , 365 éphémérides anarchistes à diffuser quotidiennement sur Radiolutte, la webradio de Thechangebook. Le 1er confinement est quelque peu venu entraver la boucle annuelle, mais qu'importe, le chantier a repris, et on ira jusqu'au bout !

Les éphémérides anarchistes sur radiolutte, c'est un chantier collectif toujours perfectible, collaboratif et autogéré ouvert aux participations. Ce d'autant plus qu'elles ne seront probablement pas exemptes d'éventuels désaccords historiques autour de l'Histoire de l'Anarchie, ainsi en cas d'impossibilité de parvenir à un accord, des pastilles complémentaire mentionnant les différentes positions pourraient être envisagées.

Outre cette possibilité de faire valoir de possibles divergences historiques, ces éphémérides ouvertes sont l'occasion, quand on en a envie, de se lancer ou de s'entraîner sur la diction et l'enregistrement, le montage sonore ou la programmation radio, ou encore sur l'écriture. Ce n'est pas un chantier qui doit faire peur, car il est sans engagement autre que ce qu'on se propose de faire, à partir du moindre ajout de virgule dans un texte.

365 Éphémérides, c'est 365 textes à recalibrer pour le format de 5 minutes de la pastille, (dont 3 minutes de texte environ), un ou plusieurs habillages à réaliser ou à utiliser en fonction des moyens disponibles, 365 enregistrements, 365 montages...

Aussi, il est évident que c'est un travail qui sera perfectible d'une année sur l'autre, sur les textes, notamment. En effet, il aurait été hors de question de se lancer d'emblée dans un travail d'universitaire sur chacun des textes : dès lors qu'ils font la taille requise, nous les reprenons tel que, depuis diverses sources, telles que l'Ephemanar, Maitron, l'Encyclopédie anarchiste, etc, un peu dans l'urgence, sans avoir plus de temps pour choisir, vérifier, recouper.

C'est donc un travail ouvert à la critique, mais, bien plus encore, à la critique constructive, par la participation : si une erreur est constatée, ou si on trouve discutable tel ou tel parti pris (généralement par défaut, jusque-là), on est invité à rejoindre l'équipe pour proposer soit une correction du texte initial, soit un choix qui nous paraît plus opportun, soit un nouvel enregistrement, avec ou sans nouvel habillage. Ou remplir les dates encore vierges, grosso modo entre Mai et Octobre.

L'Éphéméride Anarchiste est à écouter tous les jours à 9h et à 18h25 sur Radiolutte. Nous organisons peu à peu la visibilité des éphémérides ->ICI dire ce qu'il faut faire », mais « faire » :) ) dans les fils correspondants !

Éphéméride Anarchiste - 19 Avril, Andrée Prévotel
Le 19 avril 1912, naissance, à Bezoles-sur-Baïse, dans le Gers,d'Andrée PRÉVOTEL, née Joséphine COUEILLE,.
Militante anarchiste, anarcho-syndicaliste et libre-penseuse.
Employée des Postes, elle participe, avec son compagnon André Prévotel, au groupe libertaire de Bordeaux.
En 1935, partisans tous deux de la contraception par la stérilisation masculine volontaire, c'est à leur domicile que sont pratiqués, par le médecin néomalthusien Norbert Bartosek, une quinzaine de vasectomies qui défraient la chronique.
C'était le 1er avril 1935. Le quotidien parisien le Matin titrait en première page :
« - Une extraordinaire affaire de stérilisation à Bordeaux. –
Une quinzaine d'individus à tendance libertaire se sont soumis à une mutilation volontaire qui fut opérée par un médecin étranger d'origine autrichienne, croit-on,
qui a pris la fuite. Trois “stérilisés” ont été arrêtés, d'autres arrestations sont imminentes. Quel était le but poursuivi par l'étrange praticien si dangereusement entreprenant ? »
C'est semble-t'il un ami d'enfance de son compagnon qui les dénonce. "L'affaire des stérilisés, ou affaire Norbert Bartosek" est présentée par la presse comme une entreprise barbare : le médecin autrichien étant suspecté de n'être rien de moins qu'un agent d'Adolf Hitler. La stérilisation masculine volontaire n'étant pas prévue par la loi, elle est assimilée par les différentes cours de justice à des coups et blessures faits volontairement et avec préméditation, le consentement des personnes concernées n'y change rien. Andrée Prévotel est donc arrêtée, les 30 et 31 Mars 1935, avec son compagnon, ainsi qu'Aristide Lapeyre, rédacteur et administrateur de la revue anarchiste La Révolte. Ils et elle sont accusé.e.s de “complicité de castration”. Andrée Prévotel passera 12 jours en prison avant un non-lieu. Son compagnon sera, quant à lui, condamné à 6 mois de prison.
Membre de la CGT-syndicaliste-révolutionnaire, elle est à nouveau arrêtée, en 1939, pour propos défaitistes et incitation de militaires à la désobéissance. Elle reste au secret cinquante jours à la prison militaire de Tours avant d'être libérée grâce à l'intervention de la "Ligue des Droits de l'Homme".
En 1945-46, à Langon, en Gironde, elle anime avec son compagnon et des réfugiés espagnols une section de la S.I.A ,la "Solidarité Internationale Antifasciste".
Après la Libération, il et elle militent dans la nouvelle Fédération Anarchiste et au groupe local de la "Libre Pensée". Elle participe à la scission de la CGT en 1946-48 et occupe la fonction de secrétaire de l'union locale Force Ouvrière de Langon pendant plusieurs mois.
Le 7 février 1958, elle perd son compagnon. En juillet de la même année, elle adhère à l'Union Anarchiste et sera initiée à la loge « Ordre et Progrès » de l'Ordre Franc Maçonnique "Le Droit humain” à Bordeaux.
Joséphine COUEILLE, dite Andrée Prévotel, meurt à Sainte-Croix-du-Mont, en Gironde, le 15 mars 1995.
Merci aux sites Le maitron, l'éphémanar et wikipédia, que nous avons compulsés pour la rédaction de cette pastille. Ainsi qu'à Nicolas de nous avoir prété ses sons.
JPEG - 125.6 ko

19.04.2021 à 16:44

La ZAD du Carnet est toujours là !

Nous avons été expulsé.es de la ZAD du Carnet, 400 hectares de zone humide et sauvage à une quarantaine de kilomètres de Nantes [1], mardi 23 mars dès 5 heures du matin avec une débauche de moyens : 800 gendarmes sur zone et aux alentours, 3 zodiacs, 2 hélicos, 2 blindés… Le tout après un mois de pression psychologique causée par la menace d'expulsion et la présence accrue de gendarmes.

A la suite de l'évacuation des humain.es, des gendarmes mobiles restent sur zone ainsi qu'une entreprise de sécurité privée pour empêcher une réoccupation. Un tel déploiement de forces policières nous semble être une grotesque mise en scène de la toute puissance de l'état autoritaire, qui vise à décourager par avance la moindre contestation.

Dans ce communiqué nous souhaitons partager notre analyse de la situation entre colère, optimisme et détermination car la lutte pour un Carnet libre et sauvage continue !

- Ailleurs / Écologie - Nucléaire - Alternatives, Aménagement du territoire

3 / 20

20