Revues - Idées
Alencontre ★  Ballast ★  Basta ! ★  CQFD ★  Le Comptoir ★  Contretemps ★  ESSF ★  Editeurs ★  La voie du jaguar ★  Les infiltrés ★  Jef Klak ★  Kairos ★  Lignes de crêtes ★  Le Monde Diplo (archives) ★  Lundi matin ★  Multitudes ★  NonFiction  ★  Période ★  Philo Mag ★  Smolny ★  Terrestres ★  Usbek & Rica ★  La Vie des idées ★  ViewPoint Magazine

 

Bastamag
Média d'information en ligne indépendant sur l'actualité écologique et sociale. En accès libre, sans publicité et sans actionnaires. License CC BY-NC-ND 3.0

Publié le 27.05.2020 à 06:00

1 État d'urgence sanitaire : « La figure du danger était celle du terroriste, demain, ce sera le malade »

Rachel Knaebel

L'état d'urgence sanitaire a été prolongé jusqu'en juillet. Il permet au gouvernement de limiter les déplacements autorisés et d'imposer des mesures d'isolement et de quarantaine. Ce nouvel état d'urgence rappelle celui de 2015, contre le terrorisme. Ces dispositions d'exception risquent de devenir permanentes, alerte Sarah Massoud, du Syndicat de la magistrature. Entretien.
Basta ! : La loi de prolongation de l'état d'urgence sanitaire telle qu'elle a finalement été adoptée le 11 mai semble-t-elle (...)

- Décrypter / , , , ,

..................................................

Publié le 26.05.2020 à 11:51

2 Face à la crise, le mouvement social choisit l'unité pour faire entendre sa voix

Barnabé Binctin

Une vingtaine d'organisations syndicales, environnementales et altermondialistes, dont la CGT, la FSU, Greenpeace et Attac, ont planché ensemble sur un « plan de sortie de crise » comprenant 34 propositions.
Une de plus, diront les grincheux. Une première, affirment les premiers concernés. De loin, l'initiative de ce « Plan de sortie de crise », dévoilé ce matin par un collectif d'ONG et de syndicats, ressemble à un énième appel, qui viendrait garnir la longue liste des textes, tribunes et pétitions qui (...)

- Inventer / , , , , ,

..................................................

Publié le 26.05.2020 à 07:00

3 Déconfinons nos médias

Agnès Rousseaux

Le « monde d'après » à Basta !, il y a bien longtemps qu'on l'envisage, le questionne et le travaille. Tel un accélérateur de particules, la crise du Covid-19 fait émerger des inquiétudes certes, mais aussi, et surtout, des idées, des réflexions et des pistes que l'on va développer et renforcer. État des lieux de nos désirs, de nos engagements et de nos projets.
Chacun sort un peu hagard de cette période de confinement. Inquiet pour la suite des événements. Plein d'interrogations sur le « monde d'après », (...)

- Chroniques

..................................................

Publié le 26.05.2020 à 06:30

4 Des associations se mobilisent contre les propos anti-tsiganes d'un maire

Solani Bourébi

Un communiqué anti-tsiganes de la mairie de Voisenon (Seine-et-Marne) s'opposant à l'arrivée de sept caravanes a provoqué l'indignation des associations pour la défense des droits des gens du voyage. Une plainte a été déposée contre le maire.
Le 9 mai, les habitants de la commune de Voisenon découvraient dans leurs boîtes aux lettres un message de leur mairie les avertissant de l'arrivée de personnes issues de la communauté des gens du voyage. « Vigilance gens du voyage », « Ensemble défendons Voisenon ! (...)

- En bref /

..................................................

Publié le 26.05.2020 à 06:00

5 Comment l'industrie du plastique tente de réhabiliter le tout-jetable avec la pandémie

Sophie Chapelle

Les industriels du plastique repassent à l'offensive contre l'interdiction de leurs produits jetables, comme les sacs. Le plastique serait plus efficace contre le coronavirus, prétendent ses fabricants sur la foi de leurs propres rapports, démentis par des études scientifiques indépendantes. Face à ce lobbying, l'Union européenne tient bon... pour l'instant.
Le plastique jetable revient en force. Les ventes de masques en polypropylène, de gants, de flacons de gel hydroalcoolique, et la pratique du (...)

- Décrypter / , , , , ,

..................................................

Publié le 25.05.2020 à 06:00

6 Après huit mois de grève et deux de confinement, les travailleuses en lutte de l'hôtel Ibis ne lâchent rien

Louise Rocabert

Elles sont femmes de chambre et ont fait grève pendant de longs mois pour un travail justement payé et mettre fin aux discriminations. Le confinement a suspendu le mouvement, sans y mettre fin. Retour sur la lutte de ces femmes employées par un sous-traitant du groupe Accor et bien décidées à obtenir l'égalité.
Elles faisaient grève depuis le 17 juillet 2019. Huit mois plus tard exactement, le 17 mars 2020, la France entrait en confinement. Les vingt grévistes de l'hôtel Ibis Batignolles, dans le (...)

- Résister / , , , , , ,

..................................................

Plus de titres

17 (5mn)