Revues - Idées
Alencontre ★  Ballast ★  Basta ! ★  CQFD ★  Le Comptoir ★  Contretemps ★  ESSF ★  Editeurs ★  Frustration ★ Grozeille ★  Jef Klak ★  Lignes de crêtes ★  Le Monde Diplomatique ★  Lundi matin ★  NonFiction  ★  Période ★  Smolny ★  Terrestres ★  Usbek & Rica ★  Vacarme ★  La Vie des idées
 Bastamag !
Média d'information en ligne indépendant sur l'actualité écologique et sociale. En accès libre, sans publicité et sans actionnaires. License CC BY-NC-ND 3.0

 + de Titres

Publié le 17.01.2020 à 07:00

1. Le gouvernement refuse d'écouter les citoyens qui veulent la fin des pesticides

Un paysan a-t-il le droit de pulvériser des pesticides à proximité d'une habitation ? Oui. Il peut même s'approcher jusqu'à 5 mètres pour les cultures basses comme les céréales et les légumes, 10 mètres pour les cultures hautes comme la vigne ou les arbres fruitiers, et 20 mètres pour les produits « les plus dangereux ». Très attendue par les riverains qui cohabitent avec des agriculteurs, ces nouvelles règles ont été annoncées le 20 décembre dernier par le gouvernement. Une série de dérogations pourrait (...)

- En bref / ,
..................................................

Publié le 16.01.2020 à 06:00

2. « On nous appelait les prisonniers politiques » : des gilets jaunes incarcérés racontent

Plus de 400 gilets jaunes, condamnés à de la prison ferme, purgent ou ont purgé leurs peines. Certains ont accepté de raconter à Basta ! leur découverte de l'univers carcéral, une expérience qui marque les personnes et souvent déstabilise les familles. Tout en laissant une trace profonde sur le mouvement.
En plus d'un an près de 440 gilets jaunes ont été incarcérés pour des peines de un mois à trois ans. Cette répression, menée sur le plan judiciaire et carcéral, a bouleversé leurs vies et celles de leurs (...)

- Résister / , , , , , ,
..................................................

Publié le 15.01.2020 à 10:05

3. Prix pinocchio : les citoyens appelés à désigner la pire multinationale de l'agrobusiness

La 9e édition des Prix Pinocchio, qui « récompense » des multinationales aux pratiques anti-écologiques, s'ouvre ce 15 janvier. Les entreprises nominées font partie, cette année, du secteur de l'agrobusiness. Le public a jusqu'au 19 février pour désigner la pire d'entre elles. Notre Observatoire des multinationales est partenaire de l'événement.
Les Prix Pinocchio sont de retour ! Cette année, l'agrobusiness est dans le viseur des Amis de la Terre et de la Confédération paysanne, organisateurs de (...)

- ça bouge ! / ,
..................................................

Publié le 15.01.2020 à 06:30

4. Les Français consomment des endives génétiquement modifiées sans le savoir

Les endives garnissent les étals de légumes durant tout l'hiver. Rien n'indique pourtant sur l'étiquetage qu'une partie d'entre elles sont génétiquement modifiées (OGM). C'est ce qui a poussé le syndicat Confédération paysanne à interpeller, le 14 janvier, des représentants des firmes de semences présentes au salon des productions végétales dans le Maine-et-Loire. Parmi elles, le groupe français Limagrain-Vilmorin se présente comme le numéro un mondial de l'endive. Sur dix variétés d'endives cultivées dans le (...)

- En bref / , , ,
..................................................

Publié le 15.01.2020 à 06:00

5.  « Un très beau métier, un salaire de misère » : une accompagnatrice d'élèves en situation de handicap raconte

Sophie est payée 750 euros par mois pour accompagner un ou plusieurs élèves en situation de handicap à l'école. Elle ne dispose d'aucun statut au sein de l'Éducation nationale. « D'un point de vue légal, je ne suis rien », dit-elle. Basta ! a recueilli son témoignage.
Sophie (le prénom a été changé à sa demande) travaille depuis trois ans comme accompagnatrice d'élèves en situation de handicap dans des écoles (AESH). Elle n'a eu depuis lors que des CDD à temps partiel. Les AESH sont pourtant un pilier essentiel (...)

- Témoignages / , , , , ,
..................................................

Publié le 14.01.2020 à 06:00

6. Quand l'argent public finance de très controversés élevages industriels de poulets

Des collectifs de citoyens sont vent debout contre plusieurs projets d'agrandissement d'élevages de poulets. Ceux-ci bénéficient d'importants investissements menés par la région Bretagne, aux côtés d'industriels, malgré les conséquences écologiques et sociales.
Le 5 octobre dernier, 300 personnes sont rassemblées devant la mairie de Néant-sur-Yvel, une commune rurale du Morbihan à l'orée de la forêt de Brocéliande. Elles manifestent leur inquiétude face au projet agro-industriel d'un jeune agriculteur local, (...)

- Décrypter / , , , , ,
..................................................

11 / 7 mn