Au fil du Web

notes & signets

NotesBouquinsEcologieEuropeIdéesInternationalForêtPolitiqueNumériqueTwitter Tous les signets


⎆ International

Vidéo YouTube via le blog de Paul Jorion

Alexeï Navalny

* «Le palais de Poutine. Histoire du plus gros pot-de-vin au monde». Le courage de l'opposant n° 1 à Poutine, Alexeï Navalny, force l'admiration. Cette vidéo sous-titrée en anglais a été mise en ligne juste avant son retour et son arrestation immédiate en Russie. LP

Voici la traduction en français du début :

« Salut, c’est Navalny.

Nous avons lancé cette enquête lorsque j’étais en soins intensifs, mais nous avons immédiatement décidé que nous la publierions à mon retour, en Russie, à Moscou, parce que nous ne voulons pas que le personnage principal de ce film pense que nous avons peur de lui et que je ne raconterai son pire secret que pendant un séjour à l’étranger.

L’un de ces spectateurs et le plus fervent admirateur de notre travail, sur ordre de qui j’ai été empoisonné, est Vladimir Poutine. Il regarde certainement cela maintenant, et son cœur est rempli de nostalgie.

Il ne s’agit pas seulement d’une enquête, mais aussi, en un sens, d’un portrait psychologique. Je veux vraiment comprendre comment un simple officier soviétique s’est transformé en fou obsédé par l’argent et le luxe et littéralement prêt à détruire le pays et à tuer pour ses coffres d’or. C’est pourquoi c’est un endroit très symbolique pour commencer notre film.

Je suis à Dresde, et c’est dans ce bâtiment discret que les premiers plans de corruption ont été dessinés par ceux qui allaient plus tard organiser le plus grand vol de l’histoire de la Russie. Ils vont tout simplement voler toutes les richesses nationales. Leur chef, Volodya Poutine, 33 ans, futur homme le plus riche du monde, vivait ici.

À l’époque, tout était simple et le niveau de ses atrocités correspondait à peu près au niveau de ce bâtiment. Vladimir Vladimirovitch était occupé à comment utiliser sa position officielle pour obtenir un bon magnétophone radio importé.

Mais en principe, ni ses méthodes ni son cercle de mandataires n’ont changé. C’est juste qu’avant, ils s’intéressaient aux magnétophones radio, et maintenant – aux grandes entreprises d’État.

Ils assistaient à des cérémonies et lisaient des discours. C’est juste qu’à cette époque, ils faisaient l’éloge du grand-père Lénine et juraient allégeance aux idéaux du communisme, mais maintenant ils se signent dans les églises et nous enseignent la spiritualité et le conservatisme.

Aujourd’hui, nous allons voir de près ce qui est considéré comme impossible à voir. Nous irons là où personne n’est autorisé à aller. Nous rendrons visite à Poutine et nous verrons de nos propres yeux que cet homme, dans sa soif de luxe et de richesse, est devenu complètement fou.

Nous découvrirons comment et avec quel argent ce luxe est financé.

Et comment, au cours des 15 dernières années, le plus gros pot-de-vin de l’histoire a été versé et le palais le plus cher du monde est en cours de construction. »

Il est des russophones qui étaient au courant de tout cela dans les grandes lignes et avaient idée des richesses énormes en jeu.

Et qui sont quand même estomaqués.

Les partisans de Navalny appellent tous les Russes à manifester samedi 23 janvier à 14h dans la rue principale de leur ville, pour réclamer la libération de l’opposant arrêté de manière arbitraire à l’aéroport – et dont la vie est à l’évidence menacée, puisqu’il est dans les mains de celui qui a déjà manqué de peu son assassinat.

Une interprétation de tout cela est que Alexei Navalny joue son va-tout. Il n’envisageait pas d’être un opposant réfugié à l’étranger, et de rester éloigné, de devenir un jour même étranger à son propre pays. Il sait par ailleurs qu’à partir du moment où il est revenu sur le territoire russe, il peut être tué à tout moment.

Alors il se jette dans la gueule du loup… mais avec une grenade à la main : cette enquête, probablement la plus choquante jamais réalisée sur l’homme qui aujourd’hui dirige la Russie. Et dont la corruption est tellement extrême que dans un pays dont la majorité, surtout en province, vit dans la misère, il est peut-être effectivement l’homme le plus riche au monde.


Permalien
20.01.2021

⎆ International

Contretemps

Christopher Vials

Malgré ses tendances autoritaires, Donald Trump n’a jamais été en capacité de faire basculer les États-Unis vers le fascisme. Mais il a malgré tout entraîné le pays vers un abîme xénophobe, anti-travailleurs et réactionnaire. Or, non seulement les forces qu’il incarne ne vont pas s’arrêter là si nous ne les prenons pas au sérieux et si nous ne les écrasons pas, mais elles existent aussi – sous des formes évidemment différentes – dans d’autres pays, dont la France.

Si la perspective avancée par Christopher Vials en fin d’article d’un nouveau « front populaire » – c’est-à-dire une large coalition allant jusqu’à des forces bourgeoises considérées comme « antifascistes » – nous semble plus que discutable au vu de l’expérience historique (les fronts populaires ont presque partout été mis en échec ou vaincus dans les années 1930), l’article a le mérite de chercher à tirer des leçons de l’expérience du trumpisme.


Permalien
15.01.2021

⎆ International

Blog de Paul Jorion - 4 janvier 2021

NOTE

Jorion s'exprime à propos de L’ appel de Trump à "l’insurrection" et à ses manoeuvres, à l'aune de l'actualité, mais aussi de l'histoire de la démocratie américaine. A quinze jours de la passation de pouvoir, s'agit-il d'un baroud d'honneur du milliardaire sociopathe acculé, ou d'une menace à ne pas prendre à la légère ? Jorion répond que non, la menace n'est pas à prendre à la légère... (avec prudence). LP

EDIT du 07/01/21 : Ben voilà, ils l'ont fait ! Quelques centaine de pitres parmi les plus haineux, racistes, belliqueux, encouragés par Trump ont envahi brièvement hier soir le Capitole en direct, sous les yeux médusés du monde entier. Une question va subsister quelques temps : Combien d'autres ont applaudi devant FoxNews ? combien d'autres vivent ainsi en 2021, aux USA, avec le cerveau débranché, en dehors de toute réalité ? Bilan provisoire : 4 morts... LP


Permalien
04.01.2021
Pour chasser le mauvais oeil en 2021, je m'abonne direct aux « Notes & signets » de LePartisan.info