Flux grenoblois

Assemblées élues

Tous les Conseils municipaux depuis avril 2014.

Retransmis en direct. Pour effectuer une recherche aller au menu hamburger ☰ en haut à droite.

Conseil métropolitain - Grenoble-Alpes-Métropole

Retransmis en direct. Séances archivées au fil de l'eau (YouTube)

Assemblée Régionale Auvergne Rhône-Alpes

Retransmis en direct. Dernière séance archivée. Découpage selon l' ordre du jour.

Cinéphilie

Cinémathèque française : «henri»

Films d'auteurs en ligne, rares et gratuits.

Cinémathèque de Grenoble

Flux de la Cinémathèque de Grenoble

 

11.10.2021 à 17:39

Jenny-Jean Penelon

VOUS AVEZ MOINS DE 26 ANS?

Apéros En attendant la séance

  • Jeudi 21 octobre • 18h30 à 19h30 • Cinémathèque de Grenoble

    La Fin d’une douce
    nuit
    de Kijû YoshidaL’un des chefs d’œuvre de la Nouvelle vague japonaise. Un film sur la séduction et l’ambition : Jirô se sert de l’amour qu’il inspire aux femmes pour assurer son ascension sociale. Il aime le luxe, la vitesse : un héros contemporain, inspiré de Julien Sorel.

    Rencontre conviviale et discussion autour du cinéma et la culture visuelle japonaise.

 

  • Jeudi 18 novembre • 18h30 à 19h30 • Cinémathèque de Grenoble

    Dans la ville de Sylvia
    de José Luis GuerinUn mois d’été dans l’Europe des étudiants : une jeune fille aimée, qu’on veut retrouver. Telle est l’histoire de Dans la ville de Sylvia, ou comment le cinéma moderne essaie de rendre compte de ce sentiment fugace.Rencontre conviviale et discussion autour du cinéma contemporain, la légèreté de ses équipements, qui permettent de suivre un personnage dans la rue, comme pour décrire ses espoirs et ses attentes.

 

  • Jeudi 9 décembre • 18h30 à 19h30 • Cinémathèque de Grenoble

    Blue Velvet
    de David LynchBlue Velvet est, avant Lost Highway,  Mulholland Drive et Twin Peaks, le film qui a fait de David Lynch l’un des maîtres incontestés du cinéma contemporain.Rencontre conviviale et discussion autour du cinéma américain contemporain, et comment Lynch a su imposer ses films glamour, bizarres et irrationnels.

 

Gratuit • Sur inscription : contact@cinemathequedegrenoble.fr
Suivi des projections des films à 20h au Cinéma Juliet Berto • 5,5€ la place (tarif réduit)
Pass sanitaire requis.

 

 


20.09.2021 à 18:02

Jenny-Jean Penelon

Dolce cinema

Hommage à Lina Wertmüller

À l’occasion du festival Dolce cinema, la Cinémathèque de Grenoble souhaite rendre hommage à la plus irrévérente des cinéastes d’Italie. Injustement négligé voire oublié, le cinéma de Lina Wertmüller allie la critique du machisme de la gauche révolutionnaire au comique le plus décapant. Née en 1928, elle a été la première femme à avoir été nommée aux Oscars comme réalisatrice en 1975. En 2018, elle reçoit d’Isabella Rossellini un Oscar d’honneur, qui a comme seul mérite de rappeler au monde entier l’oeuvre originale de celle qui a dénoncé avec humour l’exploitation de la femme par l’homme.

En partenariat avec Dolce Cinema et le Festival de la Rochelle

 

Chacun à son poste et rien ne va

De Lina Wertmüller – 1973 – 105 min – Italie – VOSTF – DCP

Avec Luigi Diberti, Lina Polito, Sara Rapisarda

Un groupe de jeunes Italiens du Sud, riches de leurs seuls rêves de fortune, vient s’installer à Milan. Adelina, Carletto, Gigi, Isotta, Sante et Mariuccia cherchent à s’intégrer dans la mégapole avec l’enthousiasme et la force de ceux qui n’ont rien à perdre. Mais leurs rêves ne vont pas tarder à se confronter à la cruauté de la grande ville et de la vie moderne.

 

 


20.09.2021 à 17:56

Jenny-Jean Penelon

Dolce cinema

Hommage à Lina Wertmüller

À l’occasion du festival Dolce cinema, la Cinémathèque de Grenoble souhaite rendre hommage à la plus irrévérente des cinéastes d’Italie. Injustement négligé voire oublié, le cinéma de Lina Wertmüller allie la critique du machisme de la gauche révolutionnaire au comique le plus décapant. Née en 1928, elle a été la première femme à avoir été nommée aux Oscars comme réalisatrice en 1975. En 2018, elle reçoit d’Isabella Rossellini un Oscar d’honneur, qui a comme seul mérite de rappeler au monde entier l’oeuvre originale de celle qui a dénoncé avec humour l’exploitation de la femme par l’homme.

En partenariat avec Dolce Cinema et le Festival de la Rochelle

 

Film d’amour et d’anarchie

De Lina Wertmüller – 1973 – 129 min – Italie – VOSTF – DCP

Avec Giancarlo Giannini, Mariangela Melato

La tenancière d’une maison close à Rome, Salomé de Bologne, accueille un soi-disant cousin qui est en réalité un camarade anarchiste. Ce dernier, un simple paysan nommé Tonino, est chargé de préparer un attentat contre Mussolini. Il ne va pas tarder à s’amouracher d’une des pensionnaires, Tripolina, qui cherche à le détourner de sa mission. Tonino se retrouve alors tiraillé entre ses idéaux politiques et son histoire d’amour contrariée.

 

 

 


20.09.2021 à 17:41

Jenny-Jean Penelon

 

Carte blanche à Lorenzo Mattotti

Dans le cadre de la 9ème édition du Festival Voir Ensemble, la Cinémathèque de Grenoble, en collaboration avec le cinéma Le Méliès, accueille Lorenzo Mattotti, parrain du festival, pour la projection, en sa présence, d’un film de son choix : Amarcord de Federico Fellini. Celle-ci sera suivie d’une discussion avec l’artiste.

Séance précédée d’un film surprise et suivie d’une discussion avec Lorenzo Mattotti

En présence de Marco Gentil, programmateur du festival
En partenariat avec le Festival Voir Ensemble du cinéma Le Méliès

 

Amarcord

De Federico Fellini – 1973 – 127 min – Italie – VOSTF

Avec Magali Noël, Pupella Maggio, Armando Brancia

Sous le fascisme, la chronique d’une année dans la petite ville de Rimini, vue à travers la famille de Titta, collégien adepte de l’école buissonnière.

 

 

 


20.09.2021 à 17:35

Jenny-Jean Penelon

Une proposition des films de la Villeneuve, en partenariat avec la MJC Théâtre Premol, la Cinémathèque de Grenoble, le Festival Cinébanlieue et New’s FM.

Revenant sur son expérience des années 1970, Jean-Luc Godard écrivait : « À Grenoble, nous avions le matériel vidéo. Le but, c’était de faire du cinéma de télévision, de type municipal, indépendant, aux moindres frais. Avec une image irréprochable. Je tenais à prouver que c’était possible. » Les films de la Villeneuve contribuent à reconduire ce pari.

Actualité des Films de la Villeneuve

Un programme de courts réalisés par cette association de production audiovisuelle installée depuis 2011 dans le quartier de la Villeneuve à Grenoble, en regards de films proposés par la Cinémathèque de Grenoble.

Carte blanche à Cinébanlieue

Depuis 2005, le Festival Cinébanlieue promeut une image nouvelle de la banlieue parisienne. Une programmation conçue par Aurélie Cardin.

AU PROGRAMME

14h : accueil du public

14h30 : ouverture des portes pour une première projection de 6 courts-métrages : 5 films tournés avec des habitants du secteur 6 (Djamilia, Hommage à Kunta Kinté, Le trou, La prophétesse, Paroles de Rabi’a Al Adawyyia) et un film proposé par la Cinémathèque de Grenoble, présenté au dernier Festival du Film court en plein air, et réalisé à partir d’archives télévisuelles des soulèvements en banlieue de l’année 2005 (Kindertotenlieder).

15h45 : un débat « comment filmer les quartiers? » se tiendra dans la salle polyvalente de la MJC et sera retransmis en direct sur New’s FM

17h : ouverture des portes pour une projection de 6 courts-métrages : 5 films proposés par le festival Cinébanlieue (Fatale Orientale, Nos gènes, Le jour de ton jour, La reine de l’évasion, Inch’Allah) et un film proposé par la Cinémathèque de Grenoble, primé au dernier Festival du Film court en plein air (Ça passe).

18h45 : buffet

Réservation fortement conseillée : 04 76 33 38 25
contact@mjctheatrepremol.fr
Pass sanitaire requis

 

 


20.09.2021 à 17:10

Jenny-Jean Penelon

Résonances

Ciné-goûter au Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère
Réservation auprès du Musée : 04 76 42 38 53

 

Coco

De Adrian Molina, Lee Unkrich – 2017 – 105 min – États-Unis – VF – DCP

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz.