Au fil du Web

notes & signets

NotesBouquinsEcologieEuropeIdéesInternationalForêtPolitiqueNumériqueTwitter Tous les signets


⎆ Bouquins

Editions Agone

Alain ACCARDO

La petite bourgeoisie est constituée par un ensemble de groupes sociaux ayant pour caractéristique commune d’occuper les positions moyennes du champ des classes sociales, à mi-distance des pôles extrêmes occupés respectivement par la grande bourgeoisie et par le prolétariat industriel ou agricole. Cette région intermédiaire du champ peut être considérée comme un lieu neutre, c’est-à-dire relativement indéterminé, dans la mesure où les déterminations liées à l’opposition polaire se neutralisent, s’équilibrent mutuellement en engendrant un type social composite : le petit-bourgeois.


Permalien
21.12.2020

⎆ Bouquins

ACTA - 30.11.2020

Max Ajil

Andreas Malm a publié cette année «La chauve-souris et le capital. Stratégie pour l’urgence chronique» (éditions La fabrique), où, prolongeant ses thèses sur le « capitalisme fossile », il se confronte aux modes de résolution possibles de la crise climatique en cours, à la lumière de la pandémie de Covid-19 et des interventions étatiques d’urgence élaborées pour y faire face. Malm y plaide pour un « léninisme écologique » qui adapterait aux conditions du présent le communisme de guerre mis en place par les bolchéviques après la Révolution d’Octobre.
Dans le texte qui suit, Max Ajl propose une critique des solutions programmatiques de Malm, pointant notamment le caractère « purement hypothétique et textuel » de son léninisme écologique – dont le sujet demeure introuvable – au mépris des luttes populaires réelles, sur le continent américain et ailleurs, en internalité auxquelles tout projet révolutionnaire devrait se fonder. Il nous a semblé que ces objections, parfois vigoureuses, méritaient d’être traduites, tant le débat sur les stratégies révolutionnaires écologiques est essentiel aujourd’hui et d’autant plus qu’Andreas Malm nous a promis d’y répondre dans les mois qui viennent.


Permalien
04.12.2020

⎆ Bouquins

de Catherine et Raphaël Larrère

Note : Ce petit essai est bâti autour de l' idée suivante: l’écologie radicale ne doit pas se laisser absorber dans un courant qui finalement dessert ses objectifs.
Aucune polémique déplacée, il n’est pas question, pour Catherine et Raphaël Larrère, de nier que nous connaîtrons des catastrophes dans un futur plus ou moins proche. Ce qui est visé est l'effet de découragement, voire de sidération des thèses des collapsologues.
C’est en politisant l’écologie et en adoptant un point de vue local que s'ouvriront de nouvelles et multiples possibilités d’action. Loin de minimiser la catastrophe on parviendra peut-être ainsi à l'éviter – car elle est évitable. Et que l'urgence des urgences est de gagner résolument et collectivement en puissance d'agir.
L.P


Permalien
19.09.2020
Pour chasser le mauvais oeil en 2021, je m'abonne direct aux « Notes & signets » de LePartisan.info