Podcasts

Cette page accueille le dessus du panier et toutes les co-productions de SPECTRE, coopérative de podcasts pour le monde d’après, en accès libre et gratuit.


Présages

Alexia SOYEUX

Des idées pour nourrir l’esprit et remettre radicalement en question l’état de notre monde.

mis en ligne le 24.11.2022 à 09:07

Sarah Mazouz - Race, racisme, assignation raciale : des mots pour penser

Sarah Mazouz est sociologue et chargée de recherches au CNRS. Dans son ouvrage Race, dans la collection « Le mot est faible » des éditions Anamosa, elle analyse l’histoire et l’usage de la notion critique de race en sociologie. En France, le mot est l’objet de nombreuses controverses et polémiques, dans le monde militant, politique mais aussi académique, presque un tabou. Le refus de parler de la race est ancré dans le poids de l’histoire, et dans l’universalisme abstrait qui est au fondement de la république française. Parler de race ce serait : être raciste, invisibiliser la classe sociale, se noyer dans des polémiques identitaires, ou succomber à une américanisation de la vie publique. Pourtant, analyser et débattre de la race est indispensable pour comprendre comment celle-ci est une construction sociale et historique, et un instrument de domination et de hiérarchisation. L’usage critique du mot race est aujourd’hui mobilisé pour combattre le racisme systémique, les processus d’assignation raciale ainsi que les discriminations qui, s'ils n’ont aucun ancrage « naturel », ont des effets bien réels. En effet, pour combattre le racisme il faut dépasser les questions de morale et l’idéologie raciste manifeste, pour aller regarder ce qui produit de l’altérité et de l'injustice, c’est à dire « la forme sédimentée, ordinaire et banalisée de l’assignation raciale, qui s’exprime dans une blague ou un compliment » Parler de race, c’est parler de privilèges et de préjudices, de la question du point de vue situé qui construit notre connaissance du monde, et de la condition de production des savoirs et de la norme. Parler de race, c’est dire que la question du racisme n’est pas réglée (et loin de l’être), et c’est donner à voir l’histoire et les effets des processus de racialisation au sein de nos sociétés encore majoritairement très ségréguées. enregistré le 19/07/2022 Ecouter : https://linktr.ee/presages APPROFONDIR http://www.presages.fr/blog/2022/sarah-mazouz Race, Sarah Mazouz - Anamosa https://anamosa.fr/livre/race/ La République et ses autres. Politiques de l’altérité dans la France des années 2000 - ENS Éditions Pour l’intersectionnalité, Sarah Mazouz et Éléonore Lépinard - Anamosa À l'air libre - Mediapart - Sarah Mazouz: « On continue de mettre un couvercle sur la race en France» https://youtu.be/y7QmTecBf2Y Ressources anti-racistes à destination des personnes blanches - Association Women Who Do Stuffhttps://docs.google.com/document/d/1rZX6ovsbv90eId_EVUxynq-KDNqLE9iiZJuBKxCrsrQ/edit?usp=sharing Podcast Kiffe ta racehttps://www.binge.audio/podcast/kiffetarace Podcast Sans Blanc de Rienhttps://open.spotify.com/show/6W77CmxDBu33xc620wuRws?si=t6gaCiMZRbuN8MX3xFg7Uw&nd=1 Blanc comme neige - Programme B https://www.binge.audio/podcast/programme-b/blanc-comme-neige-episode-1 Suivre Présages : Abonnez-vous sur iTunes : apple.co/2IgEClh Inscrivez-vous à la newsletter : bit.ly/2p2so7n Facebook : www.facebook.com/presages.podcast Youtube : www.youtube.com/c/presages Twitter : www.twitter.com/PresagesPodcast Instagram : www.instagram.com/presages_podcast/ Spotify : open.spotify.com/show/4VOi85Mdy4p…6f2fe76ff93d405f

Télécharger mp3 - 00:47:10

▲▲▲

mis en ligne le 30.09.2022 à 17:21

Antoine Dubiau- Comprendre le risque écofasciste

L'écologie est-elle naturellement de gauche ? Quelles sont les formes d'appropriations des enjeux écologiques par l'extrême-droite ? Antoine Dubiau est chercheur en écologie politique. Dans son essai Ecofascismes, paru aux éditions Grévis, il analyse l’appropriation par l’extrême-droite des questions écologiques. Le terme “écofascisme” est souvent utilisé de façon floue ou caricaturale, soit pour pour critiquer des formes autoritaires ou réactionnaires d’écologie, soit pour désigner une tendance liberticide des écologistes. Ces usages ne permettent pas de comprendre comment les organisations et les pensées fascistes se saisissent concrètement de l’enjeu écologique. Car si l´extrême-droite semble à première vue hostile à l’écologie et défend un mode de vie fondé sur les énergies fossiles, il existe un risque écofasciste bien réel, fondé sur un ancrage idéologique et des convictions solides, au premier rand desquelles l’idée d’enracinement et un ordre social patriarcal et raciste présenté comme “naturel”. A l’opposé, il faut aussi remettre en question l’idée que l’écologie serait naturellement de gauche. Le livre met en évidence deux processus complémentaires qui convergent vers l’écofascisme : la fascisation de l'écologie et l'écologisation du fascisme. Il met en lumière les tendances et idées qui nourrissent potentiellement un imaginaire réactionnaire au sein des courants écologistes, lorsqu’elles sont mal définies, telle la décroissance, l’effondrement, ou l’idée que nous serions trop nombreux sur Terre. Il invite ainsi à mieux définir le discours écologique afin de le mettre au service d’un projet émancipateur et démocratique pour tous·tes. Entretien enregistré le 4/07/2022 APPROFONDIR https://www.presages.fr/blog/2022/antoine-dubiau Suivre Présages : Abonnez-vous sur iTunes : https://apple.co/2IgEClh Inscrivez-vous à la newsletter : https://bit.ly/2p2so7n Facebook : https://www.facebook.com/presages.podcast Youtube : https://www.youtube.com/c/presages Twitter : https://www.twitter.com/PresagesPodcast Instagram : https://www.instagram.com/presages_podcast/ Spotify : https://open.spotify.com/show/4VOi85Mdy4pPWW8I9hvHrB?si=6f2fe76ff93d405f

Télécharger mp3 - 00:55:21

▲▲▲

mis en ligne le 02.09.2022 à 10:18

[Rediffusion] Valérie Masson-Delmotte : dérive climatique et responsabilité

[Rediffusion] Valérie Masson-Delmotte est paléoclimatologue, directrice de recherche au CEA, membre du haut conseil pour le climat, et co préside depuis 2015 le groupe 1 du GIEC. Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, créé en 1988, évalue l’état des connaissances sur l’évolution du climat, ses causes, ses impacts. Le GIEC ne produit donc pas de nouvelle recherche, mais synthétise l’état des connaissances à partir de la littérature scientifique, afin de fournir un socle de connaissance précis et pertinent pour éclairer la prise de décision. Le groupe I travaille sur les bases physiques du climat et analyse les climats passés, présents et futurs. Il établit différents scénarios possibles en fonction des émissions de gaz à effet de serre émises par l’humanité. La contribution du groupe I au 6ème rapport du GIEC est paru début aout 2021. Personnalité incontournable du monde scientifique, Valérie Masson-Delmotte communique inlassablement sur les enjeux climatiques avec calme, précision et bienveillance. Nous avons parlé du processus d’élaboration du rapport, de ses points clés, du rôle et de l'utilité du GIEC, et du sentiment de responsabilité qui l’anime. enregistré le 10/09/2021 Suivre Valérie Masson-Delmotte : twitter.com/valmasdel Approfondir : www.presages.fr Abonnez-vous sur iTunes : apple.co/2IgEClh Inscrivez-vous à la newsletter : bit.ly/2p2so7n Facebook : www.facebook.com/presages.podcast Youtube : www.youtube.com/c/presages Twitter : www.twitter.com/PresagesPodcast Instagram : www.instagram.com/presages_podcast/

Télécharger mp3 - 00:53:54

▲▲▲

mis en ligne le 26.08.2022 à 09:44

[Rediffusion] Alessandro Pignocchi : mésanges punk, ZAD et anthropologie

[Rediffusion] Alessandro Pignocchi est auteur de bande dessinées, des essais illustrés à l’humour cynique et absurde, sur fond d’anthropologie, de crise écologique, de désenchantement du monde et de réflexion sur notre relation au vivant. Ancien chercheur en sciences cognitives et philosophie de l’art, il explore la question de la séparation entre nature et culture, entre l’Amazonie, la Seine-et-Marne et la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Après une première BD documentaire - Anent - qui relate ses voyages en Amazonie sur les traces de Philippe Descola et sa fascination pour la cosmologie Jivaro, Alessandro s’attelle à rendre très concrètes les notions théoriques d’anthropologie : A quoi ressemblerait notre monde, si l’animisme des indiens d’Amazonie devenait la pensée dominante ? Si les animaux et les plantes étaient désormais considérés comme des sujets au cœur des interactions sociales, et si la pensée occidentale devenait la pensée menacée ? Alessandro P.jpg Composer le monde différemment, c’est peut-être plus encore à Notre-Dame-Des-Landes qu’il l’a expérimenté, et c’est le récit de son immersion sur la ZAD, entre choc, joie et émerveillement, qui est fait dans sa dernière bande dessinée. Là, les concepts de relation au vivant, de lutte, d’émancipation et d’écologie prennent corps au milieu des barricades, de la violence militaire et administrative. Nous avons parlé de cosmologie, de la ZAD et de ce qui s’y passe de si important, de la nécessité de refuser la suprématie de la sphère économique pour basculer vers un autre rapport au monde, et de l’importance d’ancrer les luttes dans un territoire. entretien enregistré le 16 mai 2019 https://www.presages.fr/blog/2019/alessandro-pignocchi Abonnez-vous sur iTunes : apple.co/2IgEClh Inscrivez-vous à la newsletter : bit.ly/2p2so7n Facebook : www.facebook.com/presages.podcast Youtube : www.youtube.com/c/presages Twitter : www.twitter.com/PresagesPodcast Instagram : www.instagram.com/presages_podcast/

Télécharger mp3 - 00:54:13

▲▲▲

mis en ligne le 19.08.2022 à 13:22

[Rediffusion] Claire Desmares-Poirrier : exode urbain, quête de sens et engagement

[rediffusion] Claire Desmares-Poirrier est paysanne, néorurale, et activiste pour une ruralité positive. Après des études à Sciences Po Lille, elle travaille dans l’humanitaire et comme conseillère politique. Il y a bientôt dix ans, Claire et son mari Adrien décident d’expérimenter une autre forme d’engagement et d’action en fondant une ferme bio et un café-librairie en Bretagne. Dans ce lieu “agri-culturel”, ils produisent avec engagement des plantes aromatiques et médicinales, et proposent des rencontres artistiques, littéraires ou militantes. L’essai de Claire Desmares-Poirrier - Exode urbain, Manifeste pour une ruralité positive - sortira en août. C’est un appel à l’action, qui invite à imaginer de nouvelles façons d’habiter “la campagne”, loin des stéréotypes et du folklore, et à penser la ruralité comme un espace de possibles, d’autonomie, d’entraide et de résilience, à rebours de l’espace structurellement marchand qu’est la ville. Nous avons parlé des multiples préjugés liés au monde rural qui empêchent de s’y projeter, et du choix de l’exode urbain comme engagement militant et comme mouvement de fond pour une génération en quête de sens, à l’heure de la crise écologique. enregistré le 22/07/2020 https://www.presages.fr/blog/2020/claire-desmares-poirrier https://www.instagram.com/clairedesmaresbzh/ Abonnez-vous sur iTunes : apple.co/2IgEClh Inscrivez-vous à la newsletter : https://bit.ly/2p2so7n Facebook : https://www.facebook.com/presages.podcast Youtube : https://www.youtube.com/c/presages Twitter : https://www.twitter.com/PresagesPodcast Instagram : https://www.instagram.com/presages_podcast/

Télécharger mp3 - 00:54:35

▲▲▲

mis en ligne le 12.08.2022 à 12:09

[rediffusion] Fatima Ouassak : puissance des mères, écologie et quartiers populaires

[rediffusion] Fatima Ouassak est politologue et fondatrice du Front de mères, premier syndicat de parents d'élèves des quartiers populaires. Dans son essai La Puissance des mères - Pour un nouveau sujet révolutionnaire, elle analyse les questions écologiques, féministes et antiracistes au prisme de la figure de la mère, comme véritable protagoniste politique, capable de se ré-approprier une puissance d’agir et de transformer le monde, loin de l’assignation au travail affectif et domestique auquel le groupe des mères est cantonné. A partir de son propre récit de mère militante dans un quartier populaire de Bagnolet, elle décortique les enjeux du racisme, de la hiérarchisation sociale et des discriminations qui pèsent sur le parcours et la construction mentale des enfants. Elle invite ainsi à conquérir du pouvoir politique afin de s’approprier les questions d’écologie, de justice et de santé, d’habitude réservées aux classes supérieures. C’est un essai percutant qui mêle intime et universel, un manuel de résistance pour des luttes politiques fondées sur la dignité, le respect et la justice. enregistré le 1/10/2020 https://www.presages.fr/blog/2020/fatima-ouassak Abonnez-vous sur iTunes : http://apple.co/2IgEClh Inscrivez-vous à la newsletter : http://bit.ly/2p2so7n Facebook : http://www.facebook.com/presages.podcast Youtube : http://www.youtube.com/c/presages Twitter : http://twitter.com/PresagesPodcast

Télécharger mp3 - 00:46:42

▲▲▲

mis en ligne le 05.08.2022 à 10:41

[Echange d'été] Sismique : Risques, résiliences et hacking - Gaël Musquet

Bonjour, cet été sur Présages, je vous propose de découvrir des épisodes inspirants d'autres podcasts. Aujourd'hui c'est un épisode du podcast Sismique, de Julien Devaureix, avec le météorologue et informaticien Gaël Musquet. Inscrivez vous à la newsletter de Présages : https://presages.us12.list-manage.com/subscribe?u=44e0ae2f5e4d28bad5d9bbe93&id=b6118d163b --- Comment anticiper et gérer les catastrophes ? Gaël Musquet est météorologue, informaticien, et spécialiste de l’anticipation et de la gestion des catastrophes naturelles. Gaël est un touche-à-tout mais il se définit d'abord comme un « hacker citoyen ». Un hacker de part sa posture de curiosité, de doute et d’ingéniosité nous invite à réfléchir à ce que chacun de nous peut faire de concret pour tenter de résoudre des problèmes. Il s'agit de comprendre comment fonctionne les choses et les systèmes qui nous entourent afin de reprendre un peu de contrôle et de pouvoir sur le cours de choses, et forcément c'est intéressant. Alors qu’il semble maintenant certain que nous ne pourrons pas échapper à certaines catastrophes, commencer à parler d’anticipation des risques et de résilience me semble de plus en plus important. https://www.sismique.fr/

Télécharger mp3 - 01:17:20

▲▲▲

mis en ligne le 29.07.2022 à 11:13

[Echange d'été] Soif de Sens - Grace Ly : le racisme anti-asiatique

Bonjour, cet été sur Présages, je vous propose de découvrir des épisodes inspirants d'autres podcasts. Aujourd'hui c'est un épisode du podcast Soif de sens, de Pierre Chevelle, avec la militante et autrice Grace Ly. --- SOMMAIRE 00:00 Le racisme anti-asiatique 01:42 L’histoire de Grace Ly de Kiffe ta race 11:00 Le plafond de bambou 12:35 Le racisme « positif » : « Les asiatiques sont bons élèves, travailleurs et discrets » 15:44 « J’ai jamais couché avec une asiatique » 22:15 « Tu viens d’où ? Non mais vraiment ? » 27:18 « Les femmes asiatiques cuisinent bien et font de bonnes fellations » 32:07 « Je pourrai jamais sortir avec un asiatique » 39:21 Combien d’asiatiques voyez-vous dans les médias ? 41 :21 « Les femmes asiatiques sont masseuses, prostituées ou serveuses dans un resto asiatique » 44:17 20 fois plus de violences anti asiatiques depuis le virus « chinois ! » DANS CET ÉPISODE ► Le podcast Kiffe ta Race : https://www.binge.audio/podcast/kiffetarace ► La série Ça reste entre nous de Grace Ly : https://youtu.be/TSmiEcyWW8c SI TU AS SOIF DE SENS ► Abonne-toi au podcast qui est disponible partout ! (Apple, Spotify...) : https://bit.ly/pierrechevelle ► Instagram (les coulisses) : https://www.instagram.com/pierre.chevelle ► Mes 3 livres "Changer le monde en 2 heures" : http://en2heures.fr

Télécharger mp3 - 00:54:01

▲▲▲

mis en ligne le 29.06.2022 à 12:29

Elisabeth Feytit : croyances New Age et écologie

Qu’est ce que la spiritualité New Age ? Comment ces idées sont-elles parvenues à infuser massivement les sociétés occidentales contemporaines ? Pourquoi L’écologie, la santé, le bien être sont-ils des porte d’entrée privilégiées vers ces croyances ? Quels en sont les effets ? Elisabeth Feytit est documentariste et créatrice du podcast Méta de Choc, qui propose des entretiens et des chroniques afin d’éduquer à l’esprit critique, et de questionner nos croyances. L’idéologie du développement personnel, qui infuse profondément nos sociétés occidentales contemporaines, puise ses racines dans la spiritualité New Age, née à la fin du 19ème siècle aux Etats-Unis. Plus qu’un mouvement, une pseudo-science, ou une religion, c’est un vaste courant de pensée et de pratiques, qui considère que nous avons tous·tes un potentiel divin, qu'il nous appartient de cultiver, par la spiritualité, la connexion à la nature et aux « énergies » . L’individu, seul responsable de ses pensées et de son chemin de vie, est ainsi invité à attirer le positif grâce à la loi de attraction. Ces idées se développent particulièrement à partir des années 70, qui voient naitre la commercialisation de nombreuses techniques pseudo scientifiques d’amélioration de soi, avec par exemple la méditation de pleine conscience, la gestalt thérapie, la programmation neuro linguistique et autres soins énergétiques. Parallèlement, le néolibéralisme fournit un terreau fertile aux idées NA : Le monde de l’entreprise participe ainsi largement à la diffusion de l’idée que chacun·e a le pouvoir - et donc le devoir - de s’accomplir et de devenir meilleur. L’écologie, la santé, le bien être sont des porte d’entrée privilégiées vers ces croyances. En effet, le mouvement New Age et une partie du mouvement écologiste sont imbriqués, partageant des racines historiques et des valeurs communes, articulées autour d’une certaine conception essentialiste et idéalisée d'une "Nature" originelle. De l'anthroposophie aux thérapies de santé « alternatives », un vaste ensemble de pratiques et d’idées se développent, avec des effets controversés, voire problématiques. L’écospiritualité, quand à elle, entend apporter d’autres réponses à la lassitude et au désespoir face à l’immensité de la catastrophe écologique. Si l’on peut questionner le fait qu’une élévation spirituelle participera concrètement à agir sur le monde, il faut également souligner les nombreux stéréotypes véhiculés par l’écospiritualité, comme les notions de Féminin et de Masculin sacrés. Elisabeth Feytit, ancienne adepte de la spiritualité NA, nous éclaire sur les fondements de ces croyances, leurs implications idéologiques et leurs risques. Et pour approfondir ces vastes sujets, je vous renvoie aux chroniques de la spiritualité contemporaine proposées par Elisabeth dans Méta de choc, et dont les liens sont en description de l’épisode. Entretien enregistré le 24/05/2022 APPROFONDIR https://www.presages.fr/blog/2022/elisabeth-feytit Suivre Méta de choc sur Twitter : https://twitter.com/ChocMeta et sur Instagram : https://www.instagram.com/meta_de_choc/ Approfondissez les sujets en écoutant les chroniques de la spiritualité contemporaine de Méta de Choc https://metadechoc.fr/podcast/chroniques-de-la-spiritualite-contemporaine/ Ecoutez notamment ces épisodes : Une Histoire de l’ésotérisme New Age https://metadechoc.fr/podcast/chroniques-de-la-spiritualite-contemporaine/une-histoire-de-lesoterisme-new-age/ L’écospiritualité https://metadechoc.fr/podcast/chroniques-de-la-spiritualite-contemporaine/lecospiritualite/ La loi de l’attraction et la pensée positive https://metadechoc.fr/podcast/chroniques-de-la-spiritualite-contemporaine/la-loi-de-lattraction-et-la-pensee-positive-script-1-1/ Suivez Présages sur https://twitter.com/PresagesPodcast et https://www.instagram.com/presages_podcast

Télécharger mp3 - 01:16:44

▲▲▲

mis en ligne le 23.05.2022 à 10:03

Romaric Godin : “Le macronisme est une forme extrême de néolibéralisme au regard de la France”

Romaric Godin est journaliste économique à Mediapart, et l’auteur de “La guerre sociale en France : aux sources économiques de la démocratie autoritaire”. L’ouvrage permet de mieux comprendre le projet d’Emmanuel Macron et ses fondements idéologiques : comment le macronisme - qui se présentait comme un centrisme - est en fait un projet radical qui vise à transformer le capitalisme français et installer en profondeur le paradigme néolibéral. Selon Romaric Godin, le néolibéralisme n’est pas qu’une simple théorie économique mais un mode de gestion du capitalisme, qui défend l’idée centrale que “ l’État doit, dans l’intérêt général, se placer du côté du capital pour favoriser la création de richesses à partager par une marchandisation élargie” de tous les pans de la société. Le marché devient ainsi le lieu de la justice, puisque lui seul peut déterminer la valeur réelle des biens et services produits. Le néolibéralisme n’implique donc pas le retrait de l’État du monde économique, mais bien la mise au service de l’État au profit du capital. Le livre retrace la généalogie de la doctrine néolibérale et rappelle le consensus pseudo scientifique sur lequel il se fonde ; il analyse comment le projet macroniste marque une rupture autoritaire dans l’histoire du capitalisme français, qui avait maintenu jusqu’ici un modèle hybride entre capital et travail, grâce aux fortes résistances du corps social. Il décortique la guerre culturelle qui se joue pour faire accepter la marchandisation de la société et la destruction progressive de l’Etat social français, et appelle à penser une alternative pour sortir de l’impasse écologique et sociale. Entretien enregistré le 13 mai 2022 APPROFONDIR www.presages.fr/blog/2022/romaric-godin https://twitter.com/RomaricGodin https://www.editionsladecouverte.fr/la_guerre_sociale_en_france-9782348045790

Télécharger mp3 - 01:09:58

▲▲▲

mis en ligne le 08.04.2022 à 16:35

Greenwashing : une idéologie qui verrouille notre trajectoire insoutenable

Laure Teulières et Guillaume Carbou sont membres de l’Atécopol, collectif pluridisciplinaire de scientifiques travaillant sur la question écologique, et ont coordonné, avec Aurélien Berlan, l’ouvrage Greenwashing, manuel pour dépolluer le débat public qui vient de paraître aux éditions du Seuil. Si le greenwashing désignait à l’origine un verdissement de la communication de produits ou d’entreprises, il apparait désormais comme une véritable idéologie, symptôme d’une pensée moderne verrouillée par l’économisme, le techno-solutionnisme et la pensée en silo. En récupérant un discours environnementaliste vidé de sa substance, le greenwashing est l’outil principal du maintient du status quo, déguisé derrière un monde écologisé grâce aux énergies décarbonées, aux smart cities, à l’économie circulaire ou à la capture du carbone. Dans une démarche d’autodéfense intellectuelle, l’ouvrage permet d’appréhender le greenwashing dans la grande diversité de ses manifestations, en révélant les fausses promesses, les demi-solutions et les formes d’enfumage qui faussent le débat public, empêchent des choix de société véritablement éclairés, et nous enferment dans la trajectoire insoutenable du business as usual. Entretien enregistré le 5 avril 2022 APPROFONDIR https://www.presages.fr/blog/2022/greenwashing L’Atécopol https://atecopol.hypotheses.org/ et https://twitter.com/AtEcoPol Greenwashing - Manuel pour dépolluer le débat public, Collectif, sous la direction d’Aurélien Berlan, Guillaume Carbou et Laure Teulières, collection Anthropocène, Seuil https://www.seuil.com/ouvrage/greenwashing-collectif/9782021492897

Télécharger mp3 - 00:49:30

▲▲▲

mis en ligne le 09.03.2022 à 09:47

Mickaël Correia : les criminels climatiques qui brûlent la planète

Mickaël Correia est journaliste à Mediapart, spécialiste des questions climatiques. Dans son livre “Criminels climatiques”, il enquête sur les trois principales multinationales fossiles que sont Saudi Aramco, Gazprom et China Energy. Peu connues du grand public, ce sont pourtant les entreprises les plus polluantes, les plus climaticides et les plus prospères au monde ; elles sont d’ailleurs chacune solidement enracinées en France. Loin de réduire ou de stabiliser leurs émissions, elles misent des milliards pour piller les dernières réserves énergétiques et projettent d’accroitre l’extraction d’énergies fossiles d’au moins 20% d’ici 2030. L’enquête éclaire le fonctionnement du système politique et économique qui leur permet de faire durer notre addiction générale au carbone en toute impunité, et en toute connaissance de cause, en mettant à jour leurs stratégies de corruption, néocolonialisme, lobbying, greenwashing et soft power. A l’opposé d’une écologie sans ennemis, Mickaël Correia entend dénoncer les responsables du chaos et placer le sujet du climat au coeur des luttes d’émancipation. --- Entretien enregistré le 3/2/2022 Approfondir : Suivre Mickaël Correia sur Twitter : https://twitter.com/MickaCorreia www.presages.com/blog/2022/mickael-correia

Télécharger mp3 - 00:55:15

▲▲▲