Podcasts

Cette page accueille le dessus du panier et toutes les co-productions de SPECTRE, coopérative de podcasts pour le monde d’après, en accès libre et gratuit.


Présages

ALEXIA SOYEUX

Des idées pour nourrir l’esprit et remettre radicalement en question l’état de notre monde.

mis en ligne le 29.06.2022 à 12:29

Elisabeth Feytit : croyances New Age et écologie

Qu’est ce que la spiritualité New Age ? Comment ces idées sont-elles parvenues à infuser massivement les sociétés occidentales contemporaines ? Pourquoi L’écologie, la santé, le bien être sont-ils des porte d’entrée privilégiées vers ces croyances ? Quels en sont les effets ? Elisabeth Feytit est documentariste et créatrice du podcast Méta de Choc, qui propose des entretiens et des chroniques afin d’éduquer à l’esprit critique, et de questionner nos croyances. L’idéologie du développement personnel, qui infuse profondément nos sociétés occidentales contemporaines, puise ses racines dans la spiritualité New Age, née à la fin du 19ème siècle aux Etats-Unis. Plus qu’un mouvement, une pseudo-science, ou une religion, c’est un vaste courant de pensée et de pratiques, qui considère que nous avons tous·tes un potentiel divin, qu'il nous appartient de cultiver, par la spiritualité, la connexion à la nature et aux « énergies » . L’individu, seul responsable de ses pensées et de son chemin de vie, est ainsi invité à attirer le positif grâce à la loi de attraction. Ces idées se développent particulièrement à partir des années 70, qui voient naitre la commercialisation de nombreuses techniques pseudo scientifiques d’amélioration de soi, avec par exemple la méditation de pleine conscience, la gestalt thérapie, la programmation neuro linguistique et autres soins énergétiques. Parallèlement, le néolibéralisme fournit un terreau fertile aux idées NA : Le monde de l’entreprise participe ainsi largement à la diffusion de l’idée que chacun·e a le pouvoir - et donc le devoir - de s’accomplir et de devenir meilleur. L’écologie, la santé, le bien être sont des porte d’entrée privilégiées vers ces croyances. En effet, le mouvement New Age et une partie du mouvement écologiste sont imbriqués, partageant des racines historiques et des valeurs communes, articulées autour d’une certaine conception essentialiste et idéalisée d'une "Nature" originelle. De l'anthroposophie aux thérapies de santé « alternatives », un vaste ensemble de pratiques et d’idées se développent, avec des effets controversés, voire problématiques. L’écospiritualité, quand à elle, entend apporter d’autres réponses à la lassitude et au désespoir face à l’immensité de la catastrophe écologique. Si l’on peut questionner le fait qu’une élévation spirituelle participera concrètement à agir sur le monde, il faut également souligner les nombreux stéréotypes véhiculés par l’écospiritualité, comme les notions de Féminin et de Masculin sacrés. Elisabeth Feytit, ancienne adepte de la spiritualité NA, nous éclaire sur les fondements de ces croyances, leurs implications idéologiques et leurs risques. Et pour approfondir ces vastes sujets, je vous renvoie aux chroniques de la spiritualité contemporaine proposées par Elisabeth dans Méta de choc, et dont les liens sont en description de l’épisode. Entretien enregistré le 24/05/2022 APPROFONDIR https://www.presages.fr/blog/2022/elisabeth-feytit Suivre Méta de choc sur Twitter : https://twitter.com/ChocMeta et sur Instagram : https://www.instagram.com/meta_de_choc/ Approfondissez les sujets en écoutant les chroniques de la spiritualité contemporaine de Méta de Choc https://metadechoc.fr/podcast/chroniques-de-la-spiritualite-contemporaine/ Ecoutez notamment ces épisodes : Une Histoire de l’ésotérisme New Age https://metadechoc.fr/podcast/chroniques-de-la-spiritualite-contemporaine/une-histoire-de-lesoterisme-new-age/ L’écospiritualité https://metadechoc.fr/podcast/chroniques-de-la-spiritualite-contemporaine/lecospiritualite/ La loi de l’attraction et la pensée positive https://metadechoc.fr/podcast/chroniques-de-la-spiritualite-contemporaine/la-loi-de-lattraction-et-la-pensee-positive-script-1-1/ Suivez Présage sur https://twitter.com/PresagesPodcast et https://www.instagram.com/presages_podcast

Télécharger mp3 - 01:16:44

▲▲▲

mis en ligne le 23.05.2022 à 10:03

Romaric Godin : “Le macronisme est une forme extrême de néolibéralisme au regard de la France”

Romaric Godin est journaliste économique à Mediapart, et l’auteur de “La guerre sociale en France : aux sources économiques de la démocratie autoritaire”. L’ouvrage permet de mieux comprendre le projet d’Emmanuel Macron et ses fondements idéologiques : comment le macronisme - qui se présentait comme un centrisme - est en fait un projet radical qui vise à transformer le capitalisme français et installer en profondeur le paradigme néolibéral. Selon Romaric Godin, le néolibéralisme n’est pas qu’une simple théorie économique mais un mode de gestion du capitalisme, qui défend l’idée centrale que “ l’État doit, dans l’intérêt général, se placer du côté du capital pour favoriser la création de richesses à partager par une marchandisation élargie” de tous les pans de la société. Le marché devient ainsi le lieu de la justice, puisque lui seul peut déterminer la valeur réelle des biens et services produits. Le néolibéralisme n’implique donc pas le retrait de l’État du monde économique, mais bien la mise au service de l’État au profit du capital. Le livre retrace la généalogie de la doctrine néolibérale et rappelle le consensus pseudo scientifique sur lequel il se fonde ; il analyse comment le projet macroniste marque une rupture autoritaire dans l’histoire du capitalisme français, qui avait maintenu jusqu’ici un modèle hybride entre capital et travail, grâce aux fortes résistances du corps social. Il décortique la guerre culturelle qui se joue pour faire accepter la marchandisation de la société et la destruction progressive de l’Etat social français, et appelle à penser une alternative pour sortir de l’impasse écologique et sociale. Entretien enregistré le 13 mai 2022 APPROFONDIR www.presages.fr/blog/2022/romaric-godin https://twitter.com/RomaricGodin https://www.editionsladecouverte.fr/la_guerre_sociale_en_france-9782348045790

Télécharger mp3 - 01:09:58

▲▲▲

mis en ligne le 08.04.2022 à 16:35

Greenwashing : une idéologie qui verrouille notre trajectoire insoutenable

Laure Teulières et Guillaume Carbou sont membres de l’Atécopol, collectif pluridisciplinaire de scientifiques travaillant sur la question écologique, et ont coordonné, avec Aurélien Berlan, l’ouvrage Greenwashing, manuel pour dépolluer le débat public qui vient de paraître aux éditions du Seuil. Si le greenwashing désignait à l’origine un verdissement de la communication de produits ou d’entreprises, il apparait désormais comme une véritable idéologie, symptôme d’une pensée moderne verrouillée par l’économisme, le techno-solutionnisme et la pensée en silo. En récupérant un discours environnementaliste vidé de sa substance, le greenwashing est l’outil principal du maintient du status quo, déguisé derrière un monde écologisé grâce aux énergies décarbonées, aux smart cities, à l’économie circulaire ou à la capture du carbone. Dans une démarche d’autodéfense intellectuelle, l’ouvrage permet d’appréhender le greenwashing dans la grande diversité de ses manifestations, en révélant les fausses promesses, les demi-solutions et les formes d’enfumage qui faussent le débat public, empêchent des choix de société véritablement éclairés, et nous enferment dans la trajectoire insoutenable du business as usual. Entretien enregistré le 5 avril 2022 APPROFONDIR https://www.presages.fr/blog/2022/greenwashing L’Atécopol https://atecopol.hypotheses.org/ et https://twitter.com/AtEcoPol Greenwashing - Manuel pour dépolluer le débat public, Collectif, sous la direction d’Aurélien Berlan, Guillaume Carbou et Laure Teulières, collection Anthropocène, Seuil https://www.seuil.com/ouvrage/greenwashing-collectif/9782021492897

Télécharger mp3 - 00:49:30

▲▲▲

mis en ligne le 09.03.2022 à 09:47

Mickaël Correia : les criminels climatiques qui brûlent la planète

Mickaël Correia est journaliste à Mediapart, spécialiste des questions climatiques. Dans son livre “Criminels climatiques”, il enquête sur les trois principales multinationales fossiles que sont Saudi Aramco, Gazprom et China Energy. Peu connues du grand public, ce sont pourtant les entreprises les plus polluantes, les plus climaticides et les plus prospères au monde ; elles sont d’ailleurs chacune solidement enracinées en France. Loin de réduire ou de stabiliser leurs émissions, elles misent des milliards pour piller les dernières réserves énergétiques et projettent d’accroitre l’extraction d’énergies fossiles d’au moins 20% d’ici 2030. L’enquête éclaire le fonctionnement du système politique et économique qui leur permet de faire durer notre addiction générale au carbone en toute impunité, et en toute connaissance de cause, en mettant à jour leurs stratégies de corruption, néocolonialisme, lobbying, greenwashing et soft power. A l’opposé d’une écologie sans ennemis, Mickaël Correia entend dénoncer les responsables du chaos et placer le sujet du climat au coeur des luttes d’émancipation. --- Entretien enregistré le 3/2/2022 Approfondir : Suivre Mickaël Correia sur Twitter : https://twitter.com/MickaCorreia www.presages.com/blog/2022/mickael-correia

Télécharger mp3 - 00:55:15

▲▲▲

mis en ligne le 13.02.2022 à 09:06

Sofia Kabbej - Il faut qu'on parle de géo-ingénierie

Sofia Kabbej est chercheuse au sein du Pôle Climat, énergie et sécurité de l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques. Elle travaille sur les impacts sécuritaires du changement climatique, et étudie également la géo-ingénierie du climat, un sujet aux contours flous encore peu évoqué en France, mais qui génère déjà de gros investissements. La géo-ingénierie correspond à l’ensemble des techniques mises en œuvre afin de corriger les effets de la pression humaine sur l’environnement. On distingue deux grandes familles : celle qui agit sur les causes du réchauffement, c’est à dire la concentration de CO2 dans l’atmosphère ; et celle qui agit sur les conséquences du réchauffement, c’est à dire l’augmentation de la température moyenne. On parle ici de “gestion du rayonnement solaire”, avec des techniques qui visent à modifier la quantité de soleil reçue par la Terre. Face à l’échec des politiques de réduction des émissions, et à mesure que la dérive climatique s’accélère, le discours d’apprenti sorcier de la géo-ingénierie semble gagner de l’importance, mais suscite le débat et la controverse. En effet, les risques politiques, scientifiques et sociaux associés à ces techniques sont nombreux et donnent le vertige. Par ailleurs, en concentrant le débat sur l’enjeux climatique et en faisant miroiter des solutions miracles, on néglige les autres limites planétaires (telle que la biodiversité, les pollutions ou l’acidification des océans) tout en maintenant le statut quo du capitalisme fossile. Qui investit dans la géo-ingénierie ? Quelles sont les techniques les plus étudiées  ? Quels risques, quelle gouvernance, et quelle bataille des idées se joue ? Entretien enregistré le 3/2/2022 Approfondir : https://www.presages.com/blog/2022/sofia-kabbej Suivre Sofia Kabbej sur Twitter : https://mobile.twitter.com/kabsofia Rapport REAGIR “Réflexion systémique sur les enjeux et méthodes de la géo-ingénierie de l'environnement” : https://anr.fr/fileadmin/documents/2016/Rapport-final-ARP-REAGIR-mai-2014.pdf

Télécharger mp3 - 00:47:12

▲▲▲

mis en ligne le 19.12.2021 à 13:59

Cy Lecerf Maulpoix : Ecologies déviantes - queer, nature et contre-nature

Comment s’articulent les luttes LGBTQI+ et les questions écologiques ? Pourquoi peut-il être compliqué de militer en tant que queer dans le milieu écolo, notamment en France ? Quel enrichissement des perspectives politiques les luttes LGBT peuvent-elles apporter à l’écologie ? Comment dépasser la conception mythifiée d’une nature binaire et l’essentialisation des rapports sociaux ? --- Cy Lecerf Maulpoix est journaliste et militant, engagé pour la justice climatique et dans les luttes LGBTQI+ Il est l’auteur du livre Écologies déviantes, dans lequel il étudie l’articulation des luttes LGBT et des questions écologiques. Quels sont ces liens entre ces deux thématiques que l’on n’a pas l’habitude de penser ensemble a priori ? De plus en plus de personnes queer s’engagent au sein du mouvement écolo, mais peuvent peiner à y trouver leur place, du fait des mécaniques sexistes et virilistes qui y existent comme ailleurs. Pourtant, nous verrons que les personnes LGBT peuvent avoir des vulnérabilités spécifiques aux impacts de la crise climatique, du fait de leur plus grande précarité et de leur marginalisation, mais également parce qu’en cas de gestion de catastrophe, la vision hétéronormée qui domine privilégie les familles et les personnes cisgenres. Si on observe depuis quelques temps une prise de conscience de la nécessité de penser ensemble les différentes discriminations systémiques et les questions écologiques, on assiste en même temps à une montée en puissance d’une forme d’écologie réactionnaire, ancrée aussi bien à droite qu’à gauche. En effet, on retrouve aussi bien au sein de l’écologie intégrale catholique qu’au sein de la pensée technocritique ou décroissante la conception figée d’une « Nature » constituée de lois et de limites, au sein de laquelle l’hétérosexualité et la binarité homme/femme sont la norme. L’homosexualité et les transidentés peuvent ainsi être catégorisées comme "contre-nature », et l’argument écologique s’associe à la critique de la technologie pour légitimer plus ou moins frontalement l’exclusion et les violences à l’égard des personnes « déviantes ». Face à ces constats, l’ouvrage Écologies déviantes propose un parcours parmi des figures et des mouvements passés et présents, afin d’enrichir les perspectives politiques et de recomposer les luttes en prenant en compte la diversité des expériences. -- Entretien enregistré le 4/11/2021 Approfondir Ecologies déviantes, édition Cambourakis https://www.cambourakis.com/tout/sorcieres/ecologies-deviantes/ Mediapart - Cy Lecerf Maulpoix : « La lutte climatique demeure encore très blanche et hétérocentrée » https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/240721/cy-lecerf-maulpoix-la-lutte-climatique-demeure-encore-tres-blanche-et-heterocentree?onglet=full

Télécharger mp3 - 00:52:07

▲▲▲

mis en ligne le 01.11.2021 à 15:45

Pierre Madelin : primitivisme, écofascisme

Faut-il en finir avec la civilisation ? Qu’est-ce le courant de pensée primitiviste ? Existe-t-il une rupture fondamentale expliquant l’origine de la crise écologique ? Les sociétés de chasseurs-cueilleurs étaient-elles exemptes de rapports de domination ? Ce sont les questions abordées avec Pierre Madelin, avec qui l’on parle aussi des définitions, des racines et des risques de l’écofascisme. - Pierre Madelin est traducteur et auteur. Son dernier livre, Faut-il en finir avec la civilisation ? (Ecosociété), propose une analyse des courants de pensée « primitivistes » et hostiles à l’idée de « civilisation ». Ce courant soutient l’idée que le désastre écologique global trouverait sa source au néolithique, lorsque les humains renoncent au mode de vie chasseur-cueilleur et mettent en place la domestication. Cette rupture serait à l’origine de la domination sous toute ses formes ; la domestication étant ainsi conçue comme la matrice de toutes les dominations. Bien que ces sensibilités à proprement parler soient très peu répandues, on en retrouve certaines idées chez des auteurs tels que Yuval Noah Harari ou Jared Diamond, ainsi qu’au sein de mouvements écologistes, anarchistes et féministes, qui interrogent l’origine de la violence et de la domination, et l’imbrication entre la domination de la nature et les hiérarchies sociales (de classe, de genre et de race). Pierre Madelin entreprend ainsi de démêler les faits et les mystifications quant aux sociétés de chasseurs-cueilleurs. Car, si elles n’étaient pas structurées autour de l’État ou de la productivité capitaliste, elles furent en réalité bien loin de sociétés idéales faites d’égalité, de non-violence et d’harmonie. Dans la deuxième partie, nous parlons de son article sur l’écofascisme, pour tenter d’en donner des définitions, et en comprendre les origines idéologiques et les dangers. - Entretien enregistré le 10/10/2021 - Approfondir Présages : https://www.presages.fr/blog/2021/pierre-madelin Faut-il en finir avec la civilisation ? Primitivisme et effondrement, Editions Ecosociété https://ecosociete.org/livres/faut-il-en-finir-avec-la-civilisation Ballast : Pierre Madelin : « Il existe des possibilités réelles de désertion »https://www.revue-ballast.fr/pierre-madelin-il-existe-des-possibilites-reelles-de-desertion/ Terrestres - La tentation éco-fasciste : migrations et écologie, Pierre Madelin https://www.terrestres.org/2020/06/26/la-tentation-eco-fasciste-migrations-et-ecologie/

Télécharger mp3 - 01:00:23

▲▲▲

mis en ligne le 12.09.2021 à 11:02

Valérie Masson-Delmotte : dérive climatique et responsabilité

Valérie Masson-Delmotte est paléoclimatologue, directrice de recherche au CEA, membre du haut conseil pour le climat, et co préside depuis 2015 le groupe 1 du GIEC. Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, créé en 1988, évalue l’état des connaissances sur l’évolution du climat, ses causes, ses impacts. Le GIEC ne produit donc pas de nouvelle recherche, mais synthétise l’état des connaissances à partir de la littérature scientifique, afin de fournir un socle de connaissance précis et pertinent pour éclairer la prise de décision. Le groupe I travaille sur les bases physiques du climat et analyse les climats passés, présents et futurs. Il établit différents scénarios possibles en fonction des émissions de gaz à effet de serre émises par l’humanité. La contribution du groupe I au 6ème rapport du GIEC est paru début aout 2021. Personnalité incontournable du monde scientifique, Valérie Masson-Delmotte communique inlassablement sur les enjeux climatiques avec calme, précision et bienveillance. Nous avons parlé du processus d’élaboration du rapport, de ses points clés, du rôle et de l'utilité du GIEC, et du sentiment de responsabilité qui l’anime. enregistré le 10/09/2021 Suivre Valérie Masson-Delmotte : https://twitter.com/valmasdel Approfondir : https://www.presages.fr

Télécharger mp3 - 00:53:54

▲▲▲

mis en ligne le 27.07.2021 à 13:04

Magali Lafourcade : Etat de droit, états d’urgence

Magali Lafourcade est magistrate, spécialiste des droits humains, et secrétaire générale de la Commission nationale consultative des droits de l’homme. Avec elle, nous parlons de l’Etat de droit en France, et du sens de cette formule largement utilisée dans les champs politique et médiatique, qui est le fondement de notre système juridique. L'expression est en effet utilisée partout, sans qu’on ait vraiment pris le temps de savoir de quoi on parle. Y a t il des débats sur sa définition et ses contours en France ? Quelles sont les menaces qui pèsent sur l’Etat de droit ? Nous avons parlé de la qualité de la vie démocratique, du rétrécissement des libertés, de la séparation des pouvoirs, de surveillance et d’état d’urgence. Entretien enregistré le 11/06/2021 Approfondir * Suivre Magali Lafourcade : https://twitter.com/maglafourcade * Le Book Club - La littérature pour éclairer l’actualité, avec Magali Lafourcade : https://louiemedia.com/le-book-club/tag/Magali+Lafourcade * Tribune « L’Etat de droit est le cadre pour conduire une action nécessaire, juste et efficace contre les dangers qui menacent l’édifice » : https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/11/23/l-etat-de-droit-est-le-cadre-pour-conduire-une-action-necessaire-juste-et-efficace-contre-les-dangers-qui-menacent-l-edifice_6060755_3232.html

Télécharger mp3 - 00:44:22

▲▲▲

mis en ligne le 21.06.2021 à 14:04

Nora Bouazzouni : alimentation et stéréotypes de genre

Nora Bouazzouni est journaliste, passionnée par l’alimentation et de ce qu’elle dit de nous. Son deuxième ouvrage Steaksisme vient de paraitre aux éditions Nourriturfu. Elle y étudie l’alimentation au prisme des stéréotypes de genre ; car en matière de nourriture, les injonctions sont partout et imprègnent l’ensemble de nos sociétés et de nos comportements. Depuis l’Antiquité jusqu’au marketing agroalimentaire contemporain, en passant par les repas de famille, des règles tacites, des mythes et des constructions culturelles structurent la façon différenciée dont les hommes et les femmes s’alimentent, renforçant ainsi les stéréotypes sexistes. Pourquoi le végétarisme est-il perçu comme une alimentation non virile ? Pourquoi le yaourt est-il un produit associé au féminin ? Pourquoi certains hommes préfèrent-ils mettre leur santé et leur vie en danger plutôt que de renoncer à la viande ? Aborder l’alimentation par le genre permet également de croiser la question écologique, car elle est le premier levier en moyenne sur lequel agir pour réduire son empreinte. Nous avons parlé de pensée magique, de publicité, de viande, de yaourt, et de pourquoi chausser les lunettes du genre redonne de la liberté et du pouvoir. --- Entretien enregistré le 27/05/2021 Suivre Nora Bouazzouni : https://twitter.com/norabz --- SoundCloud : soundcloud.com/presages-podcast/ Abonnez-vous sur iTunes : apple.co/2IgEClh Inscrivez-vous à la newsletter : bit.ly/2p2so7n Facebook : www.facebook.com/presages.podcast Youtube : www.youtube.com/c/presages Twitter : twitter.com/PresagesPodcast Présages est aussi disponible sur Imago : www.imagotv.fr/

Télécharger mp3 - 00:48:06

▲▲▲

mis en ligne le 25.05.2021 à 13:55

Béné : du zéro déchet à l'écologie radicale

Béné est militante écologiste, féministe et libertaire, très active sur les réseaux sociaux, sur lesquels elle sensibilise aux luttes sociales et environnementales. Son livre La révolution du potager, manuel d’écologie individuelle et collective, vient de paraitre. C’est un ouvrage hybride, entre l’essai, le manuel de jardinage et le livre de cuisine, qui mélange textes et illustrations sur sa démarche personnelle, analyses des grandes problématiques écologiques, sociales et politiques de notre monde, portraits, recettes végétales, et conseils pour cultiver au fil des saisons, quel que soit l’espace à disposition. C’est un livre instructif, drôle, ludique et pertinent, qui adopte un regard englobant sur l’engagement écologique, en mettant en perspective les enjeux de l’impact individuel avec ceux de l’action collective, et qui fournit plein de pistes pour agir concrètement et avec lucidité, où qu’on en soit dans son parcours. Nous avons parlé de cheminement personnel, de l’impact écologique individuel à l’émancipation collective, et de l’enthousiasme de l’action pour construire une société plus juste pour tous et toutes. PS : comme vous pourrez l’entendre, j’avais la voix en très mauvais état ce jour là ; j’espère que ça ne vous perturbera pas trop. Bonne écoute ! --- Entretien enregistré le 19/05/2021 LIENS : Le compte Instagram de Béné : https://www.instagram.com/mellebene Twitter : https://twitter.com/MelleBene La révolution du potager, éditions La Plage - https://www.laplage.fr/catalogue/la-revolution-du-potager/ Collectif Stop Carnet, contre le projet industriel du Grand Port maritime de Nantes Saint-Nazaire https://stopcarnet.fr/ --- SoundCloud : soundcloud.com/presages-podcast/ Abonnez-vous sur iTunes : apple.co/2IgEClh Inscrivez-vous à la newsletter : bit.ly/2p2so7n Facebook : www.facebook.com/presages.podcast Youtube : www.youtube.com/c/presages Twitter : twitter.com/PresagesPodcast Présages est aussi disponible sur Imago : www.imagotv.fr/

Télécharger mp3 - 00:52:23

▲▲▲

mis en ligne le 19.02.2021 à 08:20

Annabelle et Jérémy : Décolonisons l'écologie

Annabelle et Jérémy sont deux jeunes militants ; très actifs sur leurs réseaux sociaux respectifs, ils produisent et diffusent des contenus afin de sensibiliser et d’alerter sur des thématiques liées à l’écologie, au racisme environnemental, à l’afroféminisme - entre autres. Lorsqu’ils se rencontrent en ligne, ils constatent qu’ils subissent, en tant que personnes racisées, la même invisibilisation et les mêmes discriminations de la part du mouvement écolo, qui a jusqu’ici échoué à décoloniser sa pensée. Avec la militante Cannelle, ils réalisent un reportage en Martinique au coeur des luttes sociales et écologistes, largement inconnues de la France hexagonale, à la rencontre des acteurs et actrices de l’écologie caribéenne face au système capitaliste et colonialiste. Nous avons parlé des discriminations que produit le mouvement écolo français, de lutte et d’action, et de leur documentaire Décolonisons l’écologie, et notamment du combat contre la pollution au chlordécone dans les Antilles françaises. // enregistré le 21 octobre 2020 --- Retrouvez plus d'infos sur www.presages.fr/blog/2021/annabelle-jeremy Annabelle : https://www.instagram.com/aimyt_/ Jérémy : https://www.instagram.com/goldenjijy/ —> La cagnotte de soutien aux ouvrier.e.s agricoles empoisonné.e.s par les pesticides --- SoundCloud : http://soundcloud.com/presages-podcast/ Abonnez-vous sur iTunes : http://apple.co/2IgEClh Inscrivez-vous à la newsletter : http://bit.ly/2p2so7n Facebook : http://www.facebook.com/presages.podcast Youtube : http://www.youtube.com/c/presages Twitter : http://twitter.com/PresagesPodcast Présages est aussi disponible sur Imago : http://www.imagotv.fr/

Télécharger mp3 - 00:44:34

▲▲▲