LePartisan.info - 1260 vues À propos Bastille Fil Web Fil grenoblois Assos Blogs Revues Médias

Les gens qui doutent

Fanny Ruwet

Dans ces rencontres long format menées par Fanny Ruwet, des artistes (littérature, stand up, journalisme, musique,…) racontent leurs remises en questions, leurs échecs et leurs batailles créatives internes.

mis en ligne le 15.01.2024 à 06:01

Charlotte Cardin : « J’apprends à suivre mes instincts avant tout »

Charlotte Cardin est une chanteuse canadienne. Elle a commencé dans le mannequinat, avant de se diriger vers la musique, en participant à La Voix (l’équivalent de The Voice, auront deviné les plus vifs). Elle vient de publier une version deluxe de son second - et merveilleux - album 99 Nights.


On s’est posé ensemble dans les bureaux de Warner Music pour parler de plein de choses : 

  • de rêver d’une carrière artistique sans savoir si c’est possible
  • du moment où elle a réalisé que sa musique pouvait toucher d’autres gens que son entourage ?
  • de sa participation à La Voix - qui n’était pas du tout représentative de la vraie vie d’un artiste
  • des différences entre le processus d’écriture de son premier album et celui du deuxième


A propos de Charlotte Cardin


A propos de ce podcast


Photo : Aliocha

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

mis en ligne le 20.12.2023 à 13:24

Paul Taylor : « J’avais peur de ne pas avoir essayé »

Paul Taylor est un humoriste britanico-irlandais que vous avez peut-être découvert dans What The Fuck France, What’s Up France (Canal+) ou dans des vidéos Montreux


Ces dernières années, il a tourné dans plus de 20 pays avec ses 3 spectacles bilingues (français-anglais). Il est d’ailleurs passé par Bruxelles il y a quelques jours pour présenter son spectacle BisouBye x, dont il terminera la tournée au Zenith de Paris le 6 janvier. Le lendemain de son show bruxellois, on s’est posés chez moi pour parler de plein de choses :


  • du fait qu’après BisouBye x, il ne fera plus de spectacle bilingues : il compte se lancer en anglais, parce que le niveau du stand up anglophone est plus élevé et que Paul veut progresser
  • d’alcool - qu’il ne boit plus - parce que ça posait trop de problèmes dans sa vie
  • de comment il a été impacté par les décès de Steve Jobs et de la Reine d’Angleterre
  • et du fait que quand il était petit, il voulait devenir catcheur


A propos de Paul Taylor


A propos de ce podcast

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:08:23 Source

mis en ligne le 06.12.2023 à 06:01

Dena : « Pour moi, le stand up ça n’a jamais été juste des blagues »

Dena (que vous avez peut-être découverte via sa vidéo Montreux « Lesbienne iranienne », que je vous conseille de regarder avant d’écouter l’épisode) est une des personnes qui me fait le plus rire et dont j’admire la fougue, l’énergie folle & le processus d’écriture (qui consiste à ne rien écrire, ça me fascine et ça m’angoisse terriblement).


Elle vient de terminer une résidence de plusieurs semaines au Théâtre de la Toison d’Or avec son spectacle Dena Princesse Guerrière, donc c’était le moment idéal pour revenir sur plein de choses : 

  • comment elle a été refusée à l’école de théâtre parce qu’elle était « trop drôle »
  • l’importance que ça a pour elle de dire sur scène qu’elle est lesbienne et iranienne. Et du fait que depuis qu’elle a sorti la vidéo Montreux où elle en parle, elle ne peut plus retourner en Iran
  • comment faire rire quand on se sent très triste
  • le fait qu’elle tienne à ce que les choses évoluent lentement
  • puis elle a fait des métaphores bizarres à base de tartines et de Kid Paddle, on a beaucoup ri


A propos de Dena


A propos de ce podcast

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:00:27 Source

mis en ligne le 14.11.2023 à 06:01

Liza Del Sierra : « Un bon film x, ça doit représenter la vraie vie »

Liza Del Sierra a été l'une des actrices phares du porno français. Elle a été nommée aux Hot d’Or, était demandée à l’international et a joué dans des centaines de films X. Aujourd’hui, elle ne performe plus, mais elle produit et réalise. Elle est également coordinatrice d’intimité chez Dorcel et infirmière. Mais surtout, elle est très chouette.


On s’est rencontrées il y a quelques mois lors d’une interview Divan 52 pour Proximus Pickx et c’était tellement drôle et intéressant, que j’avais très envie de la recevoir dans Les Gens Qui Doutent, pour parler de plein de choses : 


  • de ce que c’est, dans le fond, un bon film porno 
  • du fait que sa carrière dans le X a parfois compliqué sa vie personnelle 
  • de comédie porno
  • de ce que ça fait d’avoir moins de libido quand on travaille dans le x
  • de ce qui l’anime dans son métier d’infirmière
  • et attention, ce épisode contient le terme gaucho de la branlette


A propos de Liza Del Sierra


A propos de ce podcast


Photo : Guillaume Pellion

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

mis en ligne le 30.10.2023 à 06:01

Blandine Rinkel :  « C’est le trouble qui m’intéresse »

Blandine Rinkel est autrice, danseuse et chanteuse dans le groupe Catastrophe. Je l’ai découverte via son troisième roman Vers La Violence (récompensé de partout), avant de passer trois semaines à lire, écouter, regarder tout ce que je pouvais trouver d’elle. Et à chaque fois, la même fascination pour sa capacité à allier la noirceur et la beauté, la nuance et l’intensité


Je suis donc très heureuse d’avoir pu échanger avec elle sur plein de sujets :

  • le temps long et comment elle écrit
  • son intérêt pour la figure du coupable
  • les métamorphoses concrètes qu’elle a connues depuis qu’elle a écrit Vers La Violence
  • le fait qu’en 2023, elle vienne d’acheter Harry Potter 1


A propos de Blandine Rinkel


A propos de ce podcast


Photo : Capucine de Chocqueuse

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:22:41 Source

mis en ligne le 10.10.2023 à 06:01

Camélia Jordana : « Ça ne marche pas d’oublier les choses, il faut les regarder en face »

Camélia Jordana s’est fait connaître il y a mille vies dans La Nouvelle Star et a, depuis, enchainé les disques, les films et les prix - dont une Victoire de la Musique et un César (rien que ça yolo). 


Elle vient tout juste de sortir une réédition de son sublime album Facile x Fragile, subtile mélange de tout ce qui fait la force de sa musique : la puissance mélodique (tant dans les morceaux pop que dans les ballades intimistes) et les textes, qui, même sur les thèmes les plus sombres, parviennent à laisser passer un peu de lumière.


Ensemble, on a parlé de plusieurs choses : 

  • de sa vie assez folle
  • de ses nouvelles envies musicales et du tournant artistique où elle se trouve
  • de changement de classe sociale 
  • du fait qu’un jour elle fera un album d’électro acide bien vénère


A propos de Camélia Jordana


A propos de ce podcast

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

mis en ligne le 26.09.2023 à 06:01

Jérôme Colin :  « Nier la souffrance de quelqu’un, c’est le pire qu’on puisse faire »

Jérome Colin est un des journalistes dont j’aime le plus les interviews. Aux manettes du talk show Entrez Sans Frapper en radio (La Première) et de l’émission culte Hep Taxi en télé (La Trois), il s’est lancé dans la littérature e 2015. 


Cet été, il a sorti son troisième roman, Les Dragons, qui m’a retourné le ventre. 

Il y raconte l’histoire d’un jeune garçon qui fuit la normalité et les injustices que l’avenir lui promettent. Admis dans un centre pour adolescents en détresse psychologique, il tombe fou amoureux d’une jeune fille qui souhaite en finir avec la vie.


C’est un roman aussi dur que la réalité qu’il dépeint, donc forcément, cet épisode est assez peu feelgood (même s’il contient la question « tu préfères le stand up ou la masturbation ? », ce qui n’est pas rien), mais beaucoup de belles choses s’y sont dites. 


Avec Jérome, on a parlé : 

  • d’amour et de comment faire en sorte qu’il dure longtemps
  • de colère, de tristesse et de l’importance d’exprimer ce qu’on ressent
  • des trois mois qu’il a passés dans un centre pour jeunes en difficulté et des rencontres qu’il y a faites
  • de pourquoi il trouve qu’on devrait tous mourir au même âge
  • de comment E.T. fait aujourd’hui partie de ses 5 meilleurs amis


A propos de Jérôme Colin


A propos de ce podcast


Photo : Laetizia Bazzoni

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:22:52 Source

mis en ligne le 05.09.2023 à 06:01

Paul Mirabel | Best of (#52)

Extrait de l'épisode 52 des Gens Qui Doutent, avec l'humoriste Paul Mirabel. Il est disponible au complet sur toutes les plateformes (Spotify, Deezer, Apple Podcasts, YouTube,...).


Les Gens Qui Doutent reviennent en septembre. D'ici là, vous pouvez me suivre sur Instagram, Twitter, Facebook ou commander mon roman (pour le lire en buvant des piña colada à la plage). Des bisous !

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

mis en ligne le 29.08.2023 à 06:01

Baptiste Lecaplain | Best of (#58)

Extrait du 58ème épisode des Gens Qui Doutent, avec l'humoriste et comédien Baptiste Lecaplain. Il est disponible au complet sur toutes les plateformes (Spotify, Deezer, Apple Podcasts, YouTube,...).


Les Gens Qui Doutent reviennent en septembre. D'ici là, vous pouvez me suivre sur Instagram, Twitter, Facebook ou commander mon roman (pour le lire en buvant des piña colada à la plage). Des bisous !

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

mis en ligne le 22.08.2023 à 06:01

Eva Bester | Best of (#2)

Extrait du deuxième épisode des Gens Qui Doutent, avec la journaliste (et merveilleux être humain) Eva Bester. Il est disponible au complet sur toutes les plateformes (Spotify, Deezer, Apple Podcasts, YouTube,...).


Les Gens Qui Doutent reviennent en septembre. D'ici là, vous pouvez me suivre sur Instagram, Twitter, Facebook ou commander mon roman (pour le lire en buvant des piña colada à la plage). Des bisous !

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

mis en ligne le 15.08.2023 à 06:01

Kyan Khojandi | Best of (#1)

Extrait du premier épisode des Gens Qui Doutent, avec l'humoriste Kyan Khojandi. Il est disponible au complet sur toutes les plateformes (Spotify, Deezer, Apple Podcasts, YouTube,...). Et il y en a même un deuxième, sorti il y a quelques mois.


Les Gens Qui Doutent reviennent en septembre. D'ici là, vous pouvez me suivre sur Instagram, Twitter, Facebook ou commander mon roman (pour le lire en buvant des piña colada à la plage). Des bisous !

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

mis en ligne le 07.08.2023 à 06:01

Clément Viktorovitch | Best of (#46)

Extrait de l'épisode 46 des Gens Qui Doutent, avec le politologue et chroniqueur Clément Viktorovitch. Il est disponible au complet sur toutes les plateformes (Spotify, Deezer, Apple Podcasts, YouTube,...).


Les Gens Qui Doutent reviennent en septembre. D'ici là, vous pouvez me suivre sur Instagram, Twitter, Facebook ou commander mon roman (pour le lire en buvant des piña colada à la plage). Des bisous !

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

mis en ligne le 25.07.2023 à 06:01

Sophie-Marie Larrouy | Best of (#14)

Extrait de l'épisode 14 des Gens Qui Doutent, avec la comédienne, podcasteuse (A Bientôt De Te Revoir) et autrice Sophie-Marie Larrouy. Il est disponible au complet sur toutes les plateformes (Spotify, Deezer, Apple Podcasts, YouTube,...).


Les Gens Qui Doutent reviennent en septembre. D'ici là, vous pouvez me suivre sur Instagram, Twitter, Facebook ou commander mon roman (pour le lire en buvant des piña colada à la plage). Des bisous !

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

mis en ligne le 17.07.2023 à 11:52

Augustin Trapenard | Best of (#40)

Extrait de l'épisode 40 des Gens Qui Doutent, avec le journaliste Augustin Trapenard. Il est disponible au complet sur toutes les plateformes (Spotify, Deezer, Apple Podcasts, YouTube,...).


Les Gens Qui Doutent reviennent en septembre. D'ici là, vous pouvez me suivre sur Instagram, Twitter, Facebook ou commander mon roman (pour le lire en buvant des piña colada à la plage). Des bisous !

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

mis en ligne le 11.07.2023 à 17:36

Lou Doillon | Best of (#28)

Extrait de l'épisode 28 des Gens Qui Doutent, avec la chanteuse et comédienne Lou Doillon. Il est disponible au complet sur toutes les plateformes (Spotify, Deezer, Apple Podcasts, YouTube,...).


Les Gens Qui Doutent reviennent en septembre. D'ici là, vous pouvez me suivre sur Instagram, Twitter, Facebook ou commander mon roman (pour le lire en buvant des piña coladas à la plage). Des bisous !

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

mis en ligne le 27.06.2023 à 06:01

Manon Bril : « Je pensais que j’avais tout le temps peur, mais en fait j’étais triste »

On nous a souvent demandé si on avait déjà été aperçues dans la même pièce, c’est chose faite, puisque je reçois l’historienne et youtubeuse Manon Bril.

Il y a quelques années, Manon a lancé la chaine YouTube C’est Une Autre Histoire, via laquelle elle propose de la vulgarisation : d’abord historique, puis au fur et à mesure sur des sujets beaucoup plus larges. Mais ce n’est pas tout. Récemment, elle s’est lancée sur scène (allez la voir !!!) et à la fin du mois de mai, elle a organisé la première édition du Culture Fest, un festival mêlant humour et vulga (vulgarisation, pas vulgarité, même si ça serait hyper marrant). C’est à cette occasion qu’on s’est posées toutes les deux (entourées de 250 personnes, pour le côté intimiste tmtc) et qu’on a discuté de plein de trucs : 

  • de pourquoi elle aime l’histoire 
  • de légitimité
  • de comment rester une bonne personne quand on évolue dans un milieu comme youtube, où y’a beaucoup d’égo et de concurrence
  • de sa méthode pour préparer les vidéos
  • de ses débuts sur scène
  • de comment la tristesse qu’elle avait réprimée après un deuil et s’est transformée en angoisse permanente 
  • elle me raconte aussi le truc le plus bizarre qu’on lui ait jamais proposé sur Instagram (et je vous avoue que je l’avais vraiment pas vu venir)


Cet épisode a été enregistré en public au Culture Fest le 28 mai 2023. Merci à toute l’équipe, notamment Julie Manoukian à la coordination ainsi que Jean Fromageau et Hugo Cardonna à la technique (et comme toujours, Maxime Wathieu au mix).


Références


A propos de Manon Bril


A propos de ce podcast


COMMANDER MON ROMAN : ICI

COMMANDER LES POSTERS DU SPECTACLE : ICI


Photo : Eva Cagin

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

mis en ligne le 13.06.2023 à 06:01

Alexandre Kominek : « Je fais ce métier parce que je n’ai pas le choix »

Cet épisode aurait pu s’appeler « Je suis pas le Paul Mirabel du cul » mais j’ai décidé de rester sobre et distinguée, à l’image de mon invité de cette semaine : l’humoriste et chroniqueur de France Inter Alexandre Kominek


Alex est Suisse, il a fait ses premières blagues en 2012 (le même soir qu’une certaine Marine Rollman) et 5 ans plus tard, il a débarqué à Paris pour présenter son premier spectacle, Batard Sensible, un show complètement fou que je suis très heureuse d'avoir vu avant qu'Alex n'aille en prison.


Donc dans la foulée de son passage au Kings of Comedy Club, on s'est posés tous les deux pour parler :

  • de comment son personnage de scène a évolué donc de comment il est passé de quelque chose d’assez consensuel à un style beaucoup plus brutal et sincère
  • d’où sont les limites en humour et de ce qu’on a déjà pu lui reprocher
  • de quand il a quitté ses études et qu’il s’est endetté pour venir à Paris, où il a galéré pendant plusieurs années avant que ça ne commence à marcher
  • de pourquoi il est autant obsédé par le fait de vivre des choses 
  • et de sa peur du temps qui passe 


Les humoristes cités dans l’épisode : Marina Rollman, Thomas Wiesel, Mourad Winter, Jim Jefferies, Julien Santini, Jeremy Ferrari, Charles Nouveau.


A propos d'Alexandre Kominek

 

A propos de ce podcast

Commander mon roman


Photo : Louis de Caunes

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:04:47 Source

mis en ligne le 16.05.2023 à 06:01

Mademoiselle Boop et Edna Sorgelsen (Drag Race Belgique)

Dans ce nouvel épisode, on se plonge dans le milieu drag bruxellois avec mes reines Edna Sorgelsen et Mademoiselle Boop, que vous avez peut-être déjà entendues dans le podcast Boop et Edna, vues dans la première saison de Drag Race Belgique - ou admirées sur scène, notamment au Cabaret Mademoiselle, créé par Mademoiselle Boop elle-même.


C’est d’ailleurs dans les loges du Cabaret qu’on s’est posé.e.s toustes les trois avec Gautier (Edna) et Renaud (Mademoiselle Boop) pour parler de plein de choses : 

  • De leur participation à Drag Race Belgique bien sûr
  • De comment ils se sont lancés dans le drag (& de la première prestation de Mademoiselle Boop, dont elle a pas vraiment de souvenir parce qu’elle avait bu une demi bouteille de vodka)
  • De comment on créé son personnage ?
  • De ce milieu, à la fois très bienveillant, à la fois très langue de vipère
  • Et puis je leur pose plein de questions telles que : est-ce que le drag est toujours lié à l’orientation sexuelle ? Pourquoi il y a plus de drag queens que de drag kings ?



A PROPOS D’EDNA & BOOP


A propos de ce podcast


COMMANDER MON ROMAN : ICI

COMMANDER LES POSTERS DU SPECTACLE : ICI

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:09:03 Source

mis en ligne le 18.04.2023 à 06:02

Adeline Dieudonné qui fait du Adeline Dieudonné

Elle est obligée de terminer se phrases par un truc tragique (sinon elle meurt).

(Allez écouter le vrai épisode, évidemment)

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

mis en ligne le 11.04.2023 à 06:01

Adeline Dieudonné : « Je me suis révélée à moi-même via l’écriture »

En 2018, Adeline Dieudonné sortait de nulle part avec son premier roman La Vraie Vie, aujourd’hui vendu à 300.000 exemplaires, traduit dans plus de 20 langues, adapté au théâtre et bientôt au cinéma. Un roman noir et intense, mais sublime & avec juste ce qu’il faut d’espoir. A l’époque de la sortie, j’avais déjà reçu Adeline dans le podcast, mais c’était il y a trois ans et deux livres - Kérozène en 2021 et Reste, il y a quelques jours - donc c’était l’occasion de remettre ça.


Ce nouveau roman raconte l’histoire d’une femme qui passe le week-end dans un chalet avec son amant. Un matin, il se noie en nageant dans le lac avoisinant. Plutôt que d’appeler les secours, la narratrice décide de garder le corps de son amant pour ne pas qu’il lui soit arraché.En parallèle de ce fil rouge, on retrouve plein de réflexions sur les relations amoureuses et de la façon dont on est conditionnés par notre milieu social, notre genre, nos histoires d’amour passées,… Donc on a parlé de tout ça avec Adeline, bien sûr : 

  • de pourquoi la vie à deux est impossible pour elle et de remise en question du modèle du couple
  • de la difficulté à exister quand on est dans une relation
  • de l’importance de mutuellement se manquer 


Et on a discuté de plein d’autres choses :

  • des peurs qu’ont provoqué le succès de La Vraie Vie
  • de l’importance de sortir de son cadre habituel pour stimuler l’imagination
  • du fait qu’elle a abandonné un roman qui était presque terminé


A propos d'Adeline Dieudonné

 

A propos de ce podcast


COMMANDER MON ROMAN : ICI

COMMANDER LES POSTERS DU SPECTACLE : ICI


Photo : Céline Nieszawer

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:13:09 Source

mis en ligne le 28.03.2023 à 12:00

Guillaume Meurice : « Je ne crois pas aux gens qui sont sûrs d’eux »

Humoriste casse-cou, auteur prolifique & chroniqueur phare de France Inter : Guillaume Meurice est mon invité dans ce nouvel épisode.

Ensemble, on parle :

  • de son nouveau livre Petit éloge de la médiocrité
  • de pourquoi il était plutôt sûr de lui quand il a commencé la scène
  • de l’importance de la coopération (du fait qu’il a triché comme un porc pour avoir son diplôme, héhé)
  • de la fois où une marque de voiture lui a proposé 20.000€ pour jouer 30 minutes
  • de ce qui semble être sa vocation principale : jouer comme un gosse
  • de comment il vit le fait que des gens aient envie de lui péter la gueule
  • une fois n’est pas coutume : on a un peu parlé d’actu et de l’impact des manifestations actuelles en France
  • et il me raconte un de ses plus gros bides, en première partie de Tex (oui)

 

A propos de Guillaume Meurice

 

A propos de ce podcast


COMMANDER MON ROMAN : ICI

COMMANDER LES POSTERS DU SPECTACLE : ICI


Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:09:38 Source

mis en ligne le 14.03.2023 à 06:01

Shirley Souagnon : « Les blagues, c’est une excuse pour dire des choses »

Shirley Souagnon fait partie des meubles du stand-up francophone. En quinze ans de carrière, elle a écrit et joué plusieurs spectacles, enregistré un 30 minutes pour Netflix, lancé le Barbes Comedy Club à Paris, joué dans plusieurs dizaines de pays grâce à son tour du monde des comedy clubs, travaillé sur l’écriture de la série Drôle (Netflix), créé sa propre boite de production, donné des masterclass,… 


Mais il y a quelques mois, elle a annoncé qu’elle arrêterait le stand up cette année, à la fin de la tournée de son spectacle Être Humain.

C’était donc le moment ou jamais d’enregistrer un épisode avec elle pour revenir sur sa carrière et parler de plein de choses : 

  • de pourquoi elle raccroche les gants, de ce qui l’a usée dans ce milieu
  • du fait qu’elle va vraiment changer de vie dans les prochains mois, puisqu’en plus d’arrêter l’humour, elle vient de déménager dans un petit village en Bourgogne
  • de son spectacle Être Humain, dans lequel elle aborde des sujets lourds : les drogues durs, un séjour en hôpital psychiatrique, la pédocriminalité,…
  • de la dichotomie qu’elle a connue pendant toute sa carrière : vouloir être aimée par les autres mais tout en étant très rebelle dans ses choix
  • de ses débuts compliqués en télé, qui l’ont beaucoup marquée
  • de pourquoi le Barbes Comedy Club a fermé et de ce qu’elle garde de tout ça
  • du fait qu’elle a appris à s’écouter
  • de ce qui l’intéresse aujourd’hui : plus tant les blagues mais plutôt la pertinence
  • de l’importance de donner sa confiance

 

A propos de Shirley Souagnon

 

A propos de ce podcast


COMMANDER MON ROMAN : ICI

COMMANDER LES POSTERS DU SPECTACLE : ICI

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

mis en ligne le 07.02.2023 à 06:01

Kyan Khojandi : « Quand y’a du doute, y’a du travail »

Quatre ans après le premier épisode qu’on avait enregistré ensemble, j’ai le plaisir de rediscuter avec Kyan Khojandi, que vous avez probablement découvert dans Bref dont il jouait le personnage principal et qu’il a co-créé avec Navo. Juste après cet énorme succès et toujours avec Navo(Bruno Muschio). Juste après et toujours avec Navo, il a créé Bloqués (ft. Gringe et Orelsan), puis Serge Le Mytho (ft. Jonathan Cohen). Parallèlement, il a joué son très chouette spectacle Pulsions partout en francophonie (dispo maintenant sur youtube) avant d’enchainer avec un nouveau show, Une Bonne Soirée et de lancer les vidéos Un Bon Moment, où Kyan et Navo reçoivent plein d’invités très différents (humour, musique, médias,..).


J’ai profité de sa venue en Belgique pour parler avec lui de plein de choses : 

  • de la fin de la tournée d’Une Bonne Soirée et du début de l’écriture de son prochain spectacle (d’ailleurs il m’a pitché une des histoires qu’il aimerait développer et c’est assez zinzin)
  • on a parlé du regard qu’il a sur ses toutes premières blagues
  • de stress : est-ce qu’il a encore peur quand il teste des nouvelles idées ? 
  • de comment ne pas devenir un vieux con
  • de sa nouvelle vie de papa et de comment sa vision de l’amour a évolué ces dernières années
  • de comment il exprime la colère vu qu’il a l’air d’être tout le temps dans la gentillesse et la bienveillance
  • et puis on s’est demandé : au fond, c’est quoi la réussite ?

 

A propos de Kyan Khojandi

 

A propos de ce podcast


Photo : Laura Gilli


COMMANDER LES POSTERS DU SPECTACLE : ICI

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

mis en ligne le 25.01.2023 à 12:30

Vincent Delerm : « Je trouve pas ça génial de savoir ce qu’on veut »

Vincent Delerm est auteur-compositeur-interprète, arrangeur, dramaturge, réalisateur et photographe. 


Il sort son premier disque en 2002, pour lequel il remporte une Victoire de la Musique et se fait remarquer pour son sens de l’observation, du détail, pour la façon dont il raconte les petites choses qu’on voit, qu’on vit et qu’on pensait être les seuls à remarquer ou à ressentir. 


Depuis, il a sorti pas moins de 7 albums, toujours sur le label Tôt Ou Tard et vient de fêter ses 20 ans de carrière. C’était l’occasion idéale pour discuter un peu avec lui de plein de trucs: 

  • du fait qu’est tous pleins de doutes et étrangement fascinés par les gens qui semblent ne pas en avoir
  • de comment savoir si un truc vaut la peine d’être raconté
  • des facteurs travail et chance dans le milieu artistique
  • des risques d’un premier album qui marche très bien : par exemple lui après son premier disque, il a refusé de faire l’Olympia et la couverture de Telerama
  • de la création, de l’écriture, qui sont souvent fantasmées alors qu’en général c’est pas très glamour : c’est juste un mec tout seul qui note des trucs 
  • de l’importance de gens qu’il appellent « les vendeurs de vitamines » et qui apportent de la beauté, des éclats de lumière dans la vie
  • du problème avec les avis trop positifs sur internet
  • de Hugo Lloris


A propos de Vincent Delerm

 

A propos de ce podcast


COMMANDER MON ROMAN : ICI

COMMANDER LES POSTERS DU SPECTACLE : ICI

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:31:48 Source

mis en ligne le 17.01.2023 à 06:01

Quand Virginie Fortin a vu Shrek 3 en russe avec Grimes

J'aimerais avoir d'aussi bonnes anecdotes.

(Allez écouter le vrai épisode, évidemment)

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

mis en ligne le 10.01.2023 à 06:01

Virginie Fortin : « La peur d’être déçue fait que je n’ai pas d’attentes »

Ça doit faire deux ans que j’attends de recevoir Virginie Fortin dans ce podcast, c’est enfin fait ! C’est une de mes humoristes préférées de toute la vie et j’avais trouvé absolument fabuleux son premier spectacle Du Bruit Dans Le Cosmos. Parce qu’en plus d’être très drôle, il est plein d’angles à la fois intelligents, philosophiques et complètement zinzins.

Pour ceux qui ne la connaissent pas : Virginie est québécoise, elle vit à Montréal, mais a passé quelques semaines en Europe début décembre pour jouer à Montreux et présenter son nouveau Mes Sentiments en France, en Suisse, en Belgique.

Juste avant sa dernière date européenne au Kings of Comedy Club à Bruxelles, on s’est retrouvées à son hôtel pour parler de pas mal de choses : 

  • d’ambition et de nostalgie
  • de comment elle s’est retrouvée humoriste alors que ça n’a jamais été son rêve
  • de sa carrière de comédienne 
  • l’importance de ne rien faire, parfois
  • de quand elle s’est retrouvée à un mois de la Première de son premier spectacle sans vraiment avoir de spectacle
  • de comment faire quand on a un humour un peu niche : est-ce qu’on essaie de se rendre plus accessible le temps de choper les gens, puis on se recentre sur ce qu’on veut dire ou est-ce que dès le début, on assume qu’on est de niche et on y va à fond jusqu’à ce que le public nous suive ?
  • de ce qu’elle fait pour ne pas se lasser de son spectacle quand elle le joue beaucoup
  • et de sa passion pour les petits déjeuners dans les hôtels 


A propos de Virginie Fortin

 

A propos de ce podcast

Soutenir : https://supporter.acast.com/lesgensquidoutent

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:02:10 Source

mis en ligne le 13.12.2022 à 06:01

Morgane Cadignan : « J’ai longtemps cru que ‘normal’, c’était une insulte »

Encore elle ? Mais oui. C’est déjà la troisième fois que je reçois Morgane Cadignan dans le podcast, mais je pense qu’au moins une fois par an, on a tous besoin de sa sagesse. Donc c’est mon cadeau de Noël pour vous.

Morgane Cadignan est très drôle (ça tombe bien, puisqu'elle est humoriste). Depuis plus de deux ans, elle officie sur France Inter et présente son premier spectacle un peu partout en France, Belgique et Suisse.

C’est une de mes personnes préférées du monde entier, donc je suis très heureuse qu’on ait pu se retrouver (en public au Point Éphémère, cette fois) pour parler de plein de choses : 


  • des trucs les plus surprenants à nos sujets
  • du fait de bosser énormément pour fuir le quotidien
  • d’apprécier la normalité
  • de son titre de championne de l’Aube de lancer de poids
  • de son envie de parrainer un requin
  • de nostalgie et de quand on fait quelque chose pour la dernière fois.
  • de ne plus chercher à sauver des amitiés
  • de toutes les fois où, à 30 ans, on a l’impression d’être des boomeuses
  • du fait qu’elle a repris la clope parce que sa résolution, c’était d’arrêter d’essayer d’arrête
  • de la fois où elle a tenté de bien réagir à un coming out mais elle a raté


A propos de Morgane Cadignan

 

A propos de ce podcast


Enregistrement (en public au Point Éphémère) : Charles De Cillia

Mix et générique : Maxime Wathieu.

Photo : @aryestla


Merci à toute l’équipe du Point F ❤️

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:31:23 Source

mis en ligne le 30.11.2022 à 09:20

Baptiste Lecaplain : « Faut pas oublier qu’on n'est qu’une soirée dans la vie des gens »

Baptiste Lecaplain c’est notamment : 15 ans de carrière, des films et séries, plein de galas Montreux, des formats courts et trois spectacles, dont Origines (disponible sur MyCanal) et Voir Les Gens, en tournée actuellement.


On a parlé de plein de choses légères :

  • de son addiction au sport
  • de son traumatisme à la séparation d’Oasis (le groupe, pas le jus)
  • de comment écrire de l’absurde ?
  • de son nouveau spectacle Voir Les Gens, co-écrit avec FloBer (Floodcast)


Et puis on a abordé des sujets un peu plus durs :

  • il raconte dans son nouveau show qu’il a trompé sa compagne, et des réactions mitigées que ça a parfois provoqué dans le public 
  • de manière plus générale : comment transformer un moment humiliant en sketch drôle ?
  • son enfance parfois compliquée et de comment il a transformé ça en positif 
  • comment un humoriste peut monter sur scène, être de bonne humeur, mettre de l’énergie, quand il est au fond du trou


A propos de Baptiste Lecaplain

 

A propos de ce podcast


Enregistrement (en public au Point Éphémère) : Charles De Cillia

Mix et générique : Maxime Wathieu.

Photo : @aryestla


Merci à toute l’équipe du Point F ❤️

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:10:15 Source

mis en ligne le 08.11.2022 à 06:01

Maude Landry : « La créativité, c’est d’agir malgré le doute »

Maude Landry est une humoriste québécoise que j’adore (notamment parce qu’elle allie les deux choses que je préfère : les questionnements profonds et les réflexions débiles). En quelques années seulement, Maude a fait de l’impro puis du stand up, pris des cours du soir à l’Ecole Nationale de l’Humour, fait des chroniques en radio, joué dans des films, chanté le résumé de Star Wars sur l’air du générique, et surtout, a lancé la tournée de son premier spectacle : L’Involution.


J’ai profité de mon passage à Montréal pour y assister (c’était super, allez-y !) et le lendemain, on a squatté les loges du Bordel Comédie Club ensemble pour parler de plein de trucs : 

  • de solitude, de mots croisés, de la posture de loser dans l’humour
  • de quand on trouve une idée drôle mais que le public ne rigole pas : faut-il s’acharner ou non ? 
  • de la différence entre jalousie et envie
  • du fait qu’on se sent tous bizarre, mais vu qu’on le pense tous : l’est-on vraiment ?
  • d’avoir du mal à accepter que quelque chose soit terminé (que ce soit une carrière ou une relation)
  • elle m’apprend aussi le mot herpétologiste (qui n’a rien à voir avec l’herpès)
  • et elle m’explique pourquoi parfois, elle ment sur ce qu’elle fait dans la vie (elle dit qu’elle est gardienne de zoo)


A propos de Maude Landry


 

A propos de ce podcast


Photo : Felix Renaud

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:19:39 Source

mis en ligne le 18.10.2022 à 12:01

Inno JP : « Dans ma tête, c’est une brocante »

Inno JP est un des premiers humoristes que j’ai rencontrés en me lançant dans ce milieu. Et c’est aujourd’hui une des personnes les plus drôles, complexes et surprenantes que je connaisse. 


Ça fait 12 ans qu’il fait de l’humour. Et ça fait 10 ans que tout le monde dit "L’an prochain il perce", sauf qu'il a cette double particularité d’être à la fois flemmard et désorganisé MAIS aussi très doué et perfectionniste. Donc ça donne un mélange assez fou.


Il y a quelques années, il est parti étudier à l’Ecole Nationale de l’Humour de Montréal, où il a eu un énorme déclic, il s’est mis un gros pied au cul et a fini par accoucher d’un premier spectacle, qu’il joue beaucoup à Paris et Bruxelles. 


Ça fait longtemps que j’avais envie qu’on fasse un épisode ensemble, et c’était vraiment une bonne idée parce qu’au final, je pense que c’est un de mes préférés. On a parlé :

  • de son enfance totalement hors du commun puisqu’il est né au Rwanda, il a été adopté par deux femmes en Belgique dans les années 80. A 20 ans, il est parti à la recherche de sa mère biologique et a réalisé qu’elle était... en Belgique aussi.
  • de son journal des ratés, dans lequel il écrit chaque jour
  • du fait que lui et moi, on est tout le temps en retard parce qu’on déteste être en avance parce que ça nous fait perdre notre temps d’attendre ceux qui sont en retard (on est des merdes)
  • de son emménagement de 4 mois à Paris pour se mettre dans de bonnes conditions pour bosser son spectacle 
  • de l’impression qu’il a de ne pas être fait pour les réseaux sociaux
  • de quand il a arrêté de boire et a tenté de devenir une meilleure personne
  • de quand il était petit et qu’il trouvait que s’entrainer à quelque chose et travailler fort c’était tricher parce qu’évidemment à la fin tu deviens bon
  • de quand les personnes qu’on aime décèdent et qu’on a peur qu’il n’y ait plus aucune trace de leur existence
  • de certaines histoires qu’on aimerait raconter via d’autres formes que l’humour
  • de sa terminale, qu’il a fait en 3 ans, c’était une trilogie
  • du fait que le stand up (et surement l’art de manière générale), c’est beaucoup de moment désagréables pour au final peu de moments galvanisants
  • d’auto-sabotage (tmtc)
  • et de soufflés aux anchois


A propos d'Inno JP

 

A propos de ce podcast


Photo : J. Faure

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:41:34 Source

mis en ligne le 04.10.2022 à 06:01

Yacine Belhousse : « J’ai l’impression d’être un cordonnier sympa »

Yacine Belhousse est une des personnes les plus drôles de France. Il a fait partie de la première saison du Jamel Comedy Club, il a participé à pas mal de galas Montreux, a joué dans Bref, a écrit plusieurs webséries comme Le Trône Des Frogz ou L’histoire racontée par des chaussettes : des vidéos qu’il fait avec Dedo où des marionnettes en chaussettes racontent des grands moments de l’histoire. C’est très marrant. Il a aussi écrit et réalisé un documentaire sur le stand up : Voulez-vous rire avec moi ce soir ? (dispo sur Netflix), où il va parler à des humoristes du monde entier - (Bill Burr, Blanche Gardin, Eddie Izzard, Mike Ward,…) pour voir comment l’humour traverse les frontières.


Depuis quelques mois, il est en pleine écriture de son prochain spectacle donc fin de l’été dernier, je l’ai invité au Kings of Comedy Club pour qu’on rode ensemble des nouvelles blagues. Et forcément, on a profité de sa venue pour enregistrer un Gens Qui Doutent et parler de plein de trucs : 

  • de comment s’habiller sur scène : du fait qu’on n’est pas toujours à l’aise dans nos vêtements ou dans notre corps
  • de son projet de triptyque de spectacles dont il a déjà sorti le premier volet (2021 sur Comédie+)
  • d’écriture : de comment il a modifié certains sketches pour les faire rentrer dans un spectacle qui a un fil rouge, comment on écrit de l’absurde, de la peur de tester des nouvelles farces et de la façon dont ses blagues évoluent au fur et à mesure des scènes
  • on a aussi parlé de ses meilleures insultes
  • des prochains épisodes de L’Histoire Racontée Par Des Chaussettes
  • de l’importance de « reposer le cerveau du stand up » 
  • et il m’a raconté un des plus gros bides de sa vie, en anglais, dans un bled en Allemagne où il était programmé entre un jongleur et un cracheur de feu


A PROPOS DE YACINE BELHOUSSE


REFERENCES 


Photo : Martin Lagardère

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:19:28 Source

mis en ligne le 20.09.2022 à 06:00

Pi Ja Ma : « J’ai toujours envie de faire l’inverse de ce qu’on me demande »

Pauline De Tarragon est illustratrice et musicienne. Vous la connaissez peut-être sous le nom de Pi Ja Ma et avez probablement déjà entendu ses chansons dans des séries (Drôle sur Netflix,..) ou des films (Fantasme d’Eleonore Costes,…).


Pi Ja Ma à la base, c’est un duo : Pauline De Tarragon et Axel Concato. Ils ont sorti leur premier album Nice To Meet U en 2019 et leur second, Seule Sous Ma Frange, au mois de mai . C’est un mélange un peu fou fou entre pop actuelle, sonorités vintages et plein d’autres trucs cocasses. 


J’ai beaucoup écouté ce disque ces derniers temps (surtout les chansons Destination l’amour, America et Nouveau Canapé), donc je suis très heureuse qu’on ait pu se poser début juillet chez Pauline pour parler de plein de trucs : 

  • du fait qu’elle a osé prendre plus de place dans le groupe Pi Ja Ma pour cet album-ci
  • du besoin de mettre du sens dans tout & et du fait qu’un jour sur deux, elle trouve que ce métier ne sert à rien
  • de sa dépendance professionnelle à Instagram alors que concrètement, elle n'en peut plus de ce réseau
  • de solitude et de l’importance d’avoir des amis aussi bizarres que soi
  • de sa carrière d’illustratrice (d’ailleurs elle vient de sortir un livre pour enfants, Sous Les Paupières, en collaboration avec la chanteuse Pomme
  • et du fait qu’il devrait y avoir des chichas dans les musées 


A propos de Pi Ja Ma


Crédit photo : Florian Salabert

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:22:37 Source

mis en ligne le 06.09.2022 à 06:01

Thomas Wiesel : « Ce qui me rend heureux à court terme n’est pas ce qui me rend heureux à long terme »

Encore ?! Eh oui. Thomas Wiesel est venu passer quelques jours à Bruxelles pour qu’on rode des blagues ensemble au Kings of Comedy Club et on s’est dit que ça serait cool de refaire un épisode des Gens Qui Doutent. C’est un peu à l’arrache et sous 30 degrés donc on est clairement amortis, mais c’était hyper intéressant. On a discuté :

  • du processus de création de son prochain show, qui aura cette fois un thème précis : le travail. Du coup : ça parle d’écriture mais aussi de notre rapport au travail, du fait qu’en 2022, les gens ont tendance à bosser trop. Et du fait que pour Thomas : on est en train d’essayer de remplacer la recherche du « toujours plus » (la prochaine promotion, le profit, la nouvelle bagnole de société,…) par le paradigme du sens (on est obsédé par le fait d’avoir un job « qui a du sens ») alors que cette recherche est peut-être tout aussi vaine
  • de la tournée de son spectacle précédent (et surtout il me dit où et quand il sera diffusé
  • de l’évolution de notre capacité d’attention 
  • du besoin de faire des trucs sur internet pour ne pas que les gens nous oublient
  • du fait qu’au fur et à mesure qu’on vieillit, il y a des portes qui se ferment (donc il faut qu’on accepte qu’on ne sera jamais sportifs professionnels)
  • des milieux du stand up en Suisse et en Belgique par rapport à la France
  • de la fois où il a fait un corpo (donc un spectacle pour une entreprise) où il a réussi à se faire détester par une partie de son équipe de foot préférée

 

A propos de Thomas Wiesel

 

A propos de ce podcast


Crédit photo : Laura Gilli 

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:40:26 Source

mis en ligne le 03.05.2022 à 06:02

Paul Mirabel : « J’ai peur que les gens pensent que je suis plus connu que doué »

La carrière de Paul Mirabel a explosé il y a deux ans grâce à son sketch « Je me suis fait racketter » qui compte aujourd’hui plus de 20 millions de vues sur la chaine Youtube du festival de Montreux.

Depuis, Paul a écrit son premier spectacle Zèbre (actuellement en tournée partout en France, Belgique et Suisse), a commencé à faire des chroniques sur France Inter, a animé son propre gala Montreux,… Tout ça alors qu’il ne fait du stand up que depuis 4 ans, dont 2 de pandémie mondiale.

J’avais forcément plein de question à lui poser sur sa façon de bosser et la façon dont il a géré cette ascension. C’est chose faite, puisque j’ai profité de notre participation au Printemps du Rire de Toulouse pour parler avec lui de plein de trucs : 

  • des liens entre rap et stand up
  • de comment il a progressé en 4 ans
  • du rythme de travail assez fou qu’il s’est imposé 
  • de la fameuse question : doit-on défendre quelque chose sur scène ou est-ce qu’on peut juste vouloir faire rire purement et simplement ?
  • des peurs qui viennent avec la popularité : comment savoir si on est vraiment fort ou juste connu ?
  • du personnage qu’on se crée sur scène et dont on peut avoir du mal à sortir
  • de comment il a validé son mémoire de fin d’études en faisant des blagues


A PROPOS DE PAUL MIRABEL


A propos de ce podcast



Crédit photo : Fifou


Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:22:43 Source

mis en ligne le 19.04.2022 à 06:02

Raphael : « J’ai besoin de sacré »

Vous avez probablement, vous aussi, écouté en boucle les morceaux Caravane, Ne Partons Pas Fâchés, Et Dans 150 ans,… de Raphael (voire peut-être Sur La Route en duo avec Patxi à la Star Ac 3 parce que chacun ses refs azy).

Depuis ces énormes succès (l’album Caravane a été vendu à 1,8 millions d’exemplaires), Raphael a touché à pas mal de choses. Il a non seulement sorti 9 albums et réalisé des courts-métrages & clips mais il a aussi signé deux recueils de nouvelles sous son nom complet, Raphael Haroche. Le premier, Retourner à la Mer, lui a valu le prix Goncourt de la nouvelle.

Il est actuellement en tournée avec son spectacle Bande Magnétique, concert hybride, drôle et introspectif.

On s’est retrouvés tous les deux entre deux dates pour parler (dans un échange qui frôle l’ASMR tant sa voix est douce) de pas mal de choses : 

  • de ses obsessions, qu’on n’ont pas changé depuis son premier album 
  • de comment on se remet d’un succès comme celui de Caravane, qui peut être très paralysant
  • des deux types d’artistes qui existent selon lui 
  • de ce en quoi il croit
  • d’écriture de littérature et de chansons


A propos de Raphael


Crédit photo : Mathieu César

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

mis en ligne le 22.03.2022 à 06:06

Laura Felpin : « Je n’arrive pas à vivre sans que ça soit très haut ou très bas »

Beaucoup de rigolade dans ce 50ème (!!) épisode des Gens Qui Doutent, puisque j’y reçois la comédienne Laura Felpin.


Laura a fait 5 ans de théâtre, pas mal de voix off et s’est fait connaître il y a quelques années grâce à des vidéos sur Instagram où elle joue plein de personnages vraiment drôles. Elle était également chroniqueuse dans l’émission Quotidien pendant un an et demi et vient de commencer à jouer son tout premier spectacle Ça Passe, qu’elle a écrit avec son co-auteur de toujours, Cédric Salaun.


Un spectacle qui contient, à nouveau, des personnages très marrants, mais aussi une chanson de Jenifer, un journal intime Diddle, l’histoire de deux grands-mères drama queens et une très jolie robe de marquise. Tout ça m’a vraiment beaucoup fait rire et le lendemain, je suis passée chez Laura (et chez ses chats) pour qu’on discute de plein de trucs : 


  • du fait que sa première scène c’était à l’Olympia et son premier film c’était le nouveau Astérix : what a life
  • de comment ils ont écrit ce spectacle avec Cédric, lors d’une résidence dans une maison hantée
  • de la violence des commentaires sur Internet
  • de pourquoi elle a arrêté les chroniques Quotidien du jour au lendemain
  • du fait qu’on doit toujours avoir des avis tranchés et être de tous les combats
  • de sa passion pour le tragique
  • de l’importance de pleurer
  • du fait qu’on se croit tous uniques alors qu’on est vraiment très communs
  • de sa participation à la cérémonie des Césars 2020, qui était à la fois la meilleure et la pire soirée de sa vie
  • et évidemment, du fait qu’elle a failli faire la Star Academy et la Nouvelle Star


A propos de Laura Felpin


Je n'avais pas assez de place pour noter toutes les références citées, donc vous pouvez les trouver ici : https://youtu.be/8AoDaGg5u0o


A propos de ce podcast



Crédit photo : Sasha Marro

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:12:51 Source

mis en ligne le 03.03.2022 à 06:02

Alexis Michalik : « Il vaut mieux se planter tôt que de ne rien faire »

Il y a quelques mois, je suis allée à la Scala pour voir la pièce Une Histoire d’Amour d’Alexis Michalik. Je n'avais aucune idée d’à quoi m’attendre et au final, je suis sortie de la salle en larmes, mais en ayant ri aussi fort que j’avais pleuré (et on est sur des bons gros sanglots de bébé cadum).


Cette pièce m’a envoyé des bulldozers dans la face, au point d’ailleurs que je suis retournée la voir une seconde fois, ai acheté le roman d’Alexis, regardé ses films et suis restée à Paris plusieurs soirs pour voir ses autres créations. 


Pour ceux qui ne situent pas, Alexis Michalik est auteur de théâtre, metteur en scène, comédien et écrivain. Il a commencé sa carrière comme acteur télé, puis a mis en scène des classiques revisités, avant d’écrire Le Porteur d’Histoire, qui était supposé n’être jouée trois fois à Avignon et qui, 11 ans plus tard, est toujours à l’affiche. Aujourd’hui, il a pas moins de cinq pièces programmées simultanément à Paris, dont le mythique Edmond, qui raconte de manière fictionnalisée l’écriture de Cyrano De Bergerac par Edmond Rostand. Une pièce qui a remporté 2 Molière et qu’Alexis a adapté en film. 


En 2021, il a mis en scène la comédie musicale Les Producteurs, écrite par Mel Brooks. Elle est est jouée en ce moment au Théâtre de Paris et sans vouloir vous aguicher, elle est absolument fantastique.


Donc forcément, j’avais envie de rencontrer Alexis Michalik pour comprendre comment autant de génie pouvait tenir en une seule personne. On a discuté de pas mal de trucs :

  • de son obsession pour le rythme : dans les oeuvres et dans la vie
  • d’écriture, évidemment : de quand c’est le bon moment pour développer une idée qui lui trotte en tête depuis longtemps
  • des structures de ses oeuvres - qui sont souvent des récits imbriqués les uns dans les autres - et de comment il les écrit
  • du temps, qui peut être un allié incroyable ou au contraire, plutôt destructeur
  • et puis je lui ai fait part de ma théorie : il est le jumeau de Philippe Lacheau et ils ont été séparés à la naissance


A propos d'Alexis Michalik


Tous les artistes / spectacles / films mentionnés sont listés ici : https://youtu.be/s_MZUJC-izs

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:10:39 Source

mis en ligne le 17.02.2022 à 09:30

Tania Dutel : « Quoi qu'on fasse, on sera jugé »

Tania Dutel est humoriste. Elle parvient en une phrase à faire comprendre que les choses honteuses qu'on pensait être le seul à vivre / penser sont en fait totalement universelles (et très drôles).


Ces dernières années, Tania a participé à plusieurs galas Montreux, a enregistré un special de 30 minutes pour Netflix (dans le programme Humoristes du Monde, aux côtés de Shirley Souagnon, Jason Brokerss et Donnel Jack'sman) et vient d'entamer la tournée de son nouveau spectacle Les Autres.


Elle y raconte aussi bien sa nuit avec un fétichiste des pieds, qu'un date horrible dans les catacombes interdites de Paris et une agression sexuelle. Le spectre est large mais il y a un dénominateur commun : les autres, qui nous gâchent la vie.


Je suis allé voir ce show à l'Européen (Paris) la veille de notre enregistrement. J'avais donc pas mal de sujets à aborder avec elle :

  • Pourquoi elle ressent le besoin de parler de choses vraiment intimes sur scène
  • La peur du jugement des autres : dans nos métiers ou dans la vie
  • La façon dont elle a écrit un passage sur le viol dans son spectacle sans avoir l'impression de prendre les gens en otage
  • Ce qu’il manque dans la fiction actuelle selon elle
  • De la peur ressentie pendant son tournage Netflix et de comment ça a changé son rapport au stress 
  • Comment elle développe une idée
  • Du fait que dans ce milieu les gens ont des objectifs assez précis mais pas elle


A propos de Tania Dutel



Références 

  • Le Barbès Comedy Club
  • Son premier Montreux, sur l’esthéticienne
  • Son deuxième Montreux
  • Hannah Gadsby - Nanette
  • Hannah Gadsby - Douglas
  • Lena Dunham (qui a créé la série Girls)
  • Phoebe Waller-Bridge (qui a créé la série Fleabag)
  • Le film Dirty Dancing
  • Le roman L’Attrape-Coeur de Salinger
  • Les vidéos de caméra cachée de François Damiens (Le pharmacien)
  • L'humoriste Thomas VDB
  • Mon podcast Imagine Ça Parle De Ça 
  • Les romans de Margaret Atwood (qui a écrit La Servante Ecarlate)
  • Le roman La formule de Dieu
  • L’humoriste Paul Taylor


Photo : Patrick Fouque 

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

mis en ligne le 27.01.2022 à 06:30

Mirion Malle : « C’est fatiguant d’être sur ses gardes tout le temps »

Mirion Malle est illustratrice et autrice de bande dessinée. Elle a notamment sorti plusieurs BD didactiques comme 

  • Commando Culotte où elle analyse des films et séries sous le prisme du genre 
  • Les Super Féministes, qui explique aux enfants ce que sont le féminisme, le consentement, les notions de genre et d’identité sexuelle
  • Et plus récemment, elle a publié sa première fiction, C’est Comme Ça Que Je Disparais, qui aborde la dépression et les violences sexuelles. C’est sublime et c’est très juste. Je n’avais jamais vu le vide de la dépression aussi bien exprimé dans une oeuvre. 


Mirion était à Paris il y a quelques semaines pour la sortie de la bande dessinée Sous Nos Yeux, en collaboration avec Iris Brey, donc je l’ai directement contactée pour qu’on puisse discuter : 

  • de la progression de son dessin
  • de son amour pour les dialogues bien écrits (d’ailleurs elle m’a conseillé plein de films)
  • du fait que dans les oeuvres réalisées par des femmes, il y a toujours une notion de lutte et peu de place pour la légèreté 
  • des différences entre les histoires d’amour hétérosexuelles VS lesbiennes au cinéma : dans les relations gay, les intrigues sont basés sur le genre ou sur l’homophobie plutôt que sur des problématiques classiques
  • Et puis évidemment, on a parlé de Stars à Domicile


A propos de Mirion Malle


J'avais pas assez de place pour noter toutes les références de films, articles, etc. Donc j'ai tout noté ici : https://youtu.be/PzDeYFDl3zU

Photo : Ella Hermë

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:15:32 Source

mis en ligne le 06.01.2022 à 06:05

Clément Viktorovitch : « L’indignation est un moteur sain »

Clément Viktorovitch est docteur en science politique. Il enseigne la rhétorique et la négociation à Science Po, mais aussi dans les médias. Il est passé par plusieurs plateaux télé : dans l’émission de débat « L’heure des Pros » sur Cnews puis dans Clique, où beaucoup l’ont découvert. Il est maintenant en quotidienne sur France Info, où il analyse les prises de parole qui font l’actualité : tant un discours de Macron que des paroles d’Orelsan.


Il vient tout juste de sortir son premier livre : Le Pouvoir De La Rhétorique : Apprendre à convaincre et à décrypter les discours (Seuil), qui explique justement toutes les clés et moyens qu’il utilise pour comprendre et analyser la parole et ainsi éviter de se laisser manipuler. 


Ensemble, on a parlé : 

  • De pourquoi il a arrêté de participer à des émissions de débat, qu’il considère comme des machines à gommer le doute, mais qu’il trouve assez pratique pour se forger des opinions
  • du fait que les personnes qui le mettent le plus en colère sont souvent celles avec lesquelles il est d’accord
  • du fait que l’indignation et la colère sont des moteurs sains
  • de son livre Le Pouvoir De La Rhétorique.
  • de comment il gère les commentaires haineux qu’il reçoit
  • de quand il a participé à une compétition d’Air Guitar (c’est pas une blague)
  • puis il donne un conseil, un truc à faire quand on a l’impression qu’on est en train d’être manipulé


A propos de Clément Viktorovitch


Références 

  • Le discours de Victor Hugo, « Réduire la misère » 
  • Son passage dans l’émission Soixante
  • Le jazzman Emmanuel Bex
  • Robert Cialdini - Influences et manipulations
  • Julie Beauvois - Le petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens
Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:14:04 Source

mis en ligne le 04.11.2021 à 06:00

Fanny Herrero : « J’avais souvent l’impression que les autres savaient mieux que moi »

Dans cet épisode, j'ai le plaisir de recevoir une femme que j'admire énormément : Fanny Herrero.

Fanny a créé & showrunné (quitte à adopter le mot en France, autant en faire un verbe aussi) la série Dix Pour Cent (France 2 / Netflix), qui a cartonné à l’international. Aujourd'hui, elle prépare Drôle, une série sur le stand up qui sortira début 2022 sur Netflix


Ensemble, on a parlé :

  • de ses débuts, de quand elle analysait des épisodes de séries TF1 comme on analyserait les textes des plus grands auteurs français
  • des trucs pas ouf qu’on doit faire en début de carrière pour avancer & de comment elle a fait pour quand même les aimer
  • de la façon dont les séries sont considérées et produites en France VS aux Etats-Unis
  • de ce que c’est un showrunner
  • de comment choisir ses combats : faire des compromis quand il faut et ne pas en faire quand les enjeux sont trop précieux
  • du fait que, même après 15 ans de métier, elle est toujours angoissée
  • de paternalisme, d’être une femme dans ce milieu 


A propos de Fanny Herrero


A propos de ce podcast


Photo : Hervé Lassïnce

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:56:01 Source

mis en ligne le 07.10.2021 à 06:05

Mourad Winter : « Chercher la merde, c’est excitant »

Mourad Winter est très drôle (mais pour très peu de gens, dit-il). Il a fait quelques années de stand up, mais il est avant tout auteur pour d’autres humoristes et petit prince de la darka sur Instagram. Il y a quelques mois, il annoncé qu’il allait sortir un livre chez Robert Laffont. J’ai cru pendant plusieurs semaines que c’était une blague qui allait très loin (comme quand il a fait croire qu’il était co-founder de la Pataterie), mais non, c’était réel. Son premier roman « L’amour c’est surcoté » est sorti en juin, et c’est le bouquin le plus drôle que j’aie jamais lu. Le débit de vannes y est incroyable et sa beauferie est inégalable (mais en bien). 


On a discuté pendant deux bonnes heures de plein de trucs : 

  • de rire de tout et donc de potentiellement passer pour un énorme connard 
  • de pourquoi il a arrêté de monter sur scène
  • du fait qu’il critique plein de choses auxquelles il participe quand même : par exemple il se moque des émissions télé populaires mais a bossé pour Touche Pas A Mon Poste
  • d’un truc qu’on déteste tous les deux en stand up
  • de son talent en mensonges
  • d’à quel point c’est dur de supporter les cons
  • de chiens qui ont un compte Instagram et de pommes de terre nazies


A propos de Mourad Winter


A propos de ce podcast


Références 

  • L’épisode des Gens Qui Doutent avec Guillermo Guiz
  • Le spectacle Paper Tiger de Bill Burr
  • Le roman Petit Pays de Gael Faye 
  • Euphoria de Sam Levinson
  • Marie et Malcolm de Sam Levinson
  • Le roman La discretion de Faiza Guene
  • Le film Drunk de Thomas Vinterberg
Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:17:48 Source

mis en ligne le 23.09.2021 à 09:12

Rebecca Amsellem : « Quand il y a une résistance, c’est qu’il y a une action qui fonctionne »

Rebecca Amsellem est docteure en économie et la créatrice de la newsletter féministe Les Glorieuses. Elle est à l’origine des mouvements #4Novembre16h16 (2020), #5Novembre16h47 (2019),... : dates symboliques qui désignent le jour à partir duquel les femmes ne sont plus payées à cause des inégalités salariales.


On s’est rencontrées un peu avant l’été et notre discussion m’a tellement fascinée que j’ai passé le mois de juillet à lire ses newsletters précédentes, son livre Les Glorieuses : chroniques d’une féministe et à découvrir tout ce qu’elle m’avait conseillé (Nora Ephron, Bored To Death, Anaïs Nin, Quand Harry rencontre Sally…). 


Dans la foulée, je l’ai donc évidemment invitée dans Les Gens Qui Doutent pour qu’on puisse aborder de nouvelles choses :

  • comment ne pas sombrer dans la colère et/ou la folie quand on prend conscience de toutes les inégalités autour de nous
  • son utopie féministe (et l’évolution du féminisme)
  • être obligé(e) d’avoir un avis sur tout ou justement de pouvoir dire « je ne sais pas »
  • sa newsletter Les Glorieuses
  • les doutes : ce qu’ils nous apportent et ce qu’ils nous gâchent 
  • la légitimité
  • le syndrome de la première de classe
  • la difficulté à écrire de la fiction
  • plein de femmes qu’elle admire : Hannah Arendt, Nora Ephron, Monica Lewinsky,…



A propos de Rebecca Amsellem


A propos de ce podcast


Photo : Francesca Mantovani

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:09:40 Source

mis en ligne le 09.09.2021 à 07:00

Guillermo Guiz : « Je me force à avancer, c’est ça qui fait passer les doutes »

Guillermo Guiz est humoriste (son premier spectacle Guillermo Guiz a un bon fond est dispo sur MyCanal & son nouveau, Au Suivant, est en tournée un peu partout). Il est chaque semaine dans La Bande Originale sur France Inter, a écrit la série Roi De La Vanne et surtout, c'est une des personnes les plus drôles de la francophonie.


J'avais donc déjà plein de questions à lui poser sur sa carrière & sa façon de travail, mais pas que, puisqu’avant d’être humoriste, Guy a fait plein d’autres trucs : il été footballeur presque professionnel, journaliste et manager de boite de nuits (certains de ses souvenirs impliquent Paris Hilton). Ça fait donc beaucoup de vies différentes et beaucoup de choses dont parler, dont :

  • L'angoisse qu’a été le confinement et le blocage créatif que ça a créé chez lui
  • La peur de ne plus rien avoir à raconter
  • L’impression d’être de plus en plus con
  • Comment il travaille et construit ses spectacles
  • Comment avancer quand on est sûrs de rien
  • La fois où il a failli mourir et de ce que ça a provoqué chez lui
  • Son début de carrière dans le cinéma et du court-métrage éclaté qu’il a réalisé
  • Son envie, dès l’enfance d’avoir une vie différente, de sortir de la norme
  • L’évolution des humoristes en France VS aux Etats-Unis



A propos de Guillermo Guiz


A propos de ce podcast


Photo : Hélène-Marie Pambrun.

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:22:01 Source

mis en ligne le 30.07.2021 à 06:41

Sophie-Marie Larrouy (techno remix official)

mdr


(allez écouter le vrai épisode qu'on a fait)

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

mis en ligne le 27.07.2021 à 06:33

Sophie-Marie Larrouy : « Au pire, rien. Au mieux, super »

Sophie-Marie Larrouy est comédienne, auteure & journaliste. A son actif, un spectacle, plusieurs livres, des vidéos sur Youtube, des scénarios, d’excellents podcasts (l’hilarant A Bientôt De Te Revoir et On Est Chez Nous, un podcast pour lequel elle va aux quatre coins de la France rencontrer des gens).

Un an et demi après notre premier épisode ensemble (je vous conseille de l’écouter avant de mettre celui-ci), on remet ça. Entre une absurdité et une Heineken, on a abordé plein de choses : 

  • l’impression d’être à bout 
  • savoir appeler à l’aide quand on en a besoin & trouver un équilibre entre penser à soi VS être là pour les autres
  • la joie et la lumière (le retour)
  • le fait qu’elle a décidé d’arrêter de mentir (et elle me raconte la fois où elle a vomi dans un buisson parce que son corps ne l’a pas suivie dans son mytho)
  • ce qu’on met dans la fiction, où sont nos limites dans ce qu’on raconte
  • c’est quoi être has-been ?
  • une histoire d’anti-cernes qui n’en était pas et de corne sous les yeux


A propos de Sophie-Marie Larrouy


A propos de ce podcast


Photo : Laura Gilli

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:38:47 Source

mis en ligne le 08.07.2021 à 06:00

Augustin Trapenard : « Être un artiste, c’est reconstruire, parfois à l’infini »

Augustin Trapenard est journaliste. En plus d’officier chaque matin dans Boomerang sur France Inter, il a passé pas mal d’années chez Canal+ (Le Grand Journal, puis Le Cercle et 21 centimètres). Récemment, il a quitté la chaine pour rejoindre la plateforme, BrutX, pour laquelle il a créé Plumard : un entretien mensuel avec un auteur ou une autrice.


Je voulais l’inviter depuis un bon moment. Déjà parce que c’est quelqu’un qui me fait rire, mais surtout parce que j’aime énormément ses entrevues, qu’elles soient télé ou radio. Il passe de moments intenses et profonds à d’autres, nettement plus légers (et cocasses, si on veut utiliser les vrais mots). Il finit souvent par poser des questions, qui, hors contexte, sont absolument absurdes (d’ailleurs suivez le compte Twitter @QuestionsTrapenard.


Et cette folie, on la retrouve largement dans cet épisode. Je sais pas le quel de lui ou moi était le plus en roue libre, mais au final, j’ai clairement perdu le contrôle et n’ai posé quasi aucune des questions prévues. Ce qui fait qu’on a parlé : 


  • de la peur du silence, qu’il avait
  • de son ras-le-bol de ceux qui parle de « la beauté de l’échec », alors que l’échec ça reste une bonne grosse claque dans la gueule
  • de la parole des artistes
  • de romantisme, de tendresse
  • de musique, beaucoup : Taylor Swift, Céline Dion, Julie Zenatti (brace yourselves)
  • du fait que toutes les mères s’appellent Catherine



Vous pouvez soutenir le podcast via Patreon : https://www.patreon.com/lesgensquidoutent 



Références : 

  • L’autrice Lydie Salvayre
  • Le roman La Prisonnière de Proust, à lire pour apprendre à rompre
  • Adèle
  • Julie Zenatti - Si je m’en sors
  • Lara Fabian - En toute intimité
  • Taylor Swift 
  • Le documentaire Miss Americana (Netflix) sur Taylor Swift
  • L’émission Boomerang avec Céline Sciamma
  • L’essai Je suis une fille sans histoire d’Alice Zeniter (qui était d’ailleurs dans Les Gens Qui Doutent)
  • La comédienne Naidra Ayadi
  • La masterclass sur les interviews qu’il a donné chez Louie Media
  • Le podcast Et Peut-être Une Nuit (Louie Media)
  • La fabuleuse Sophie-Marie Larrouy (qui était d’ailleurs dans Les Gens Qui Doutent)
  • L’épisode d’A Bientôt De Te Revoir dont Augustin était l’invité
  • Le compte Twitter @QuestionsTrapenard
  • Queen Célion Dion
  • Le dessin animé Mulan (ou MOULAN)
  • L’émission Plumard avec Florence Aubenas
  • Les émissions Boomerang et 21 cm avec Patti Smith
  • L’autrice Annie Ernaux
  • L’autrice Virginie Despentes
  • Le numéro Spécial Sexe des Inrocks
  • Zaz
  • Miley Cyrus et sa fabuleuse chanson Wrecking Ball




A propos d’Augustin Trapenard


A propos de ce podcast



Photo : Alexandre Isard / Paris Match

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:24:27 Source

mis en ligne le 24.06.2021 à 06:34

2m17 d'Eleonore Costes qui rigole

J'ai une passion non dissimulée pour son rire, donc voilà.

Mais évidemment, n'oubliez pas d'écouter le vrai épisode qu'on a enregistré ensemble hein.

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

mis en ligne le 17.06.2021 à 12:57

Eléonore Costes : « C’est pas parce que tu cultives des carottes que tu peux pas faire un film »

Eleonore Costes est auteure, scénariste, comédienne, musicienne. On lui doit notamment des vidéos Golden Moustache (never forget Le Pet), la très jolie websérie Genre Humaine et le sublime moyen-métrage Fantasme, qui parle des histoires d’amour manquées. 


Ensemble, on a parlé : 


  • d’être en dépression quand objectivement tout va bien
  • d’avoir régressé socialement depuis le début du COVID
  • de sa série Genre Humaine, évidemment, au sujet de laquelle elle m’annonce une très très bonne nouvelle
  • de déménagement, de ce que ça lui a fait de passer de Paris à la campagne
  • du fait de ne pas se sentir encore adulte mais en n’étant pourtant plus un enfant
  • de comment elle écrit
  • du tournage de Fantasme, qui était vachement éprouvant
  • du fait qu’elle bosse beaucoup pour compenser le trauma de l’école, où on lui disait quelle était nulle
  • de la question : comment savoir si oeuvre a de l’intérêt
  • des années Golden Moustache
  • de sortir avec des gens « pas finis » 


Références

  • Golden Moustache & Studio Bagel 
  • Adrien Ménielle, qui est dans Fantasme (qui est passé dans Les Gens Qui Doutent)
  • Le comédien Arno Chevrier, qui joue son père dans Genre Humaine
  • L’épisode de Genre humaine où son père annonce qu’il a un cancer
  • La série Master of None (Netflix) d’Aziz Ansari
  • L’épisode de Genre Humaine avec Carlito 
  • L’épisode de Genre Humaine au restaurant, avec l’image dans le miroir
  • L’épisode de Genre Humaine où son père fait une chimiothérapie
  • L'autrice Alice Zeniter (qui est passée dans Les Gens Qui Doutent)
  • Honoré de Balzac, Romain Gary, Fiodor Dostoïevski (hihi Fiodor)
  • La comédienne Audrey Pirault, qui joue le personnage principal de Fantasme
  • Le comédien Sébastien Chassagne, qui joue dans Fantasme
  • Julien Doré
  • Roméo Elvis dans Quotidien
  • Sophie Lambda, auteure de la BD « Tant pis pour l'amour »
  • FloBer, auteur / réalisateur, qui devait à la base réaliser Fantasme (qui est passée dans Les Gens Qui Doutent)
  • Le sketch Le Pet, tourné pour Golden Moustache
  • Le making of du Pet 
  • Le comédien Nicolas Berno, joue son pet (oui)
  • The Office, quand Andy Bernard dit ça : “I wish there was a way to know you're in the good old days before you've actually left them.” (saison 9, épisode 23)
  • Le comédien Julien Pestel, qui joue son ex dans Genre Humaine


A propos d’Eleonore Costes


A propos de ce podcast


Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:24:23 Source

mis en ligne le 27.05.2021 à 12:25

Alex Ramires : « J’ai jamais été le cool kid et je ne le serai jamais »

Olala. Alex Ramires, une des personnes les plus drôles de mon Instagram, est l’invité de ce nouvel épisode. Alex est humoriste, comédien, il a fait des chroniques (Quotidien,..) et a joué au moins 12 mille fois à Montreux.


Il tourne depuis 4 ans avec son spectacle Sensiblement Viril, où il parle notamment de son homosexualité et de tous les clichés associés à ça, du fait qu’ils ne se retrouvaient pas dans les stéréotypes habituels.


Beaucoup l’ont découvert (et c’est mon cas) avec ses vidéos low-cost sur Youtube, où il parodie des dessins animés et des clips avec les moyens du bord, c’est à dire vraiment pas beaucoup. Et si vous allez fouiller davantage sur sa chaine, il y a plein de capsules et courts-métrages super chouettes très rigolos. Sur son Instagram, pareil. Il fait des personnes qui me butent tellement ils sont réalistes. Par exemple celui-ci, qui m’a fait rire autant qu’il m’a fait mal. 


Avec Alex, on a parlé de plein de chouette sujets :

  • La parentalité : le fait d’avoir un enfant alors qu’on n’a pas encore accompli ce qu’on veut accomplir
  • L’importance d’être soi-même sur scène et de s’assumer
  • De ce que ça lui a fait de ne pas jouer pendant plus de six mois et du sentiment de manque d’amour que ça créé
  • Est-ce qu’un spectacle doit évoluer avec nous ou est-ce qu’il est un instantané d’un moment précis ?
  • D’écriture
  • Du côté casse-gueule des chroniques en télé
  • D’être parfois déconcentré dans sa création par des enjeux qui ne sont pas du tout artistiques
  • De la peur de l’engagement 
  • De la fois où il a fait faire un gâteau pour les six mois d’une relation


Références

  • Le podcast A Bientôt De Te Revoir de Sophie-Marie Larrouy dans lequel il est passé
  • Sa vidéo Instagram sur les podcasts comme celui-ci qui durent 24h et se la pètent un peu https://www.instagram.com/p/CN-eoJso4Jq/ 
  • L’humoriste Dave Chappelle et le photographe David Lachappelle (qui sont deux personnes différentes)
  • Les humoristes Mitch Hedberg, Dave Chappelle, Bill Burr
  • La meuf la plus drôle de France, Morgane Cadignan
  • La chanteuse Taylor Swift
  • Aaron Desner de The National
  • Justin Vernon de Bon Iver
  • L’album Lover de Taylor Swift (et sa chanson The Man)
  • La chanson Blank Space de Taylor Swift
  • L’album 1989 de Taylor Swift (que Ryan Adams a repris entièrement)
  • Les films de Quentin Dupieux (notamment Mandibules)
  • Le film Whiplash de Damien Chazelle 
  • L’épisode des Gens Qui Doutent avec Marina Rollman https://www.youtube.com/watch?v=9U-fs1ngl4k
  • Le fabuleux film Promising Young Women d’Emerald Fennell
  • L’incroyable Bo Burnham : sa chanson depuis la perspective de Dieu, sa chanson façon Kanye West
  • Carey Mulligan (qui joue dans Promising Young Women, Shame, Never Let Me Go, Drive) et Tilda Swinton, ses comédiennes préférées
  • Never Let Me Go de Florence + The Machine
  • Ses sketches à Montreux https://www.youtube.com/results?search_query=alex+ramires+montreux 
  • L’émission Quotidien, dans laquelle il faisait des chroniques
  • Les Nuls
  • La vidéo Danièle Évenou à Djerba du Petit Journal
  • L’humoriste Thaïs Vauquière
  • Sa metteuse en scène Alexandra Bialy
  • L’humoriste Muriel Robin
  • Les Monty Python



A propos d’Alex Ramires


A propos de ce podcast


Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:30:09 Source

mis en ligne le 13.05.2021 à 11:49

Alice Zeniter : « Dans la fiction, je trouve des cachettes faites à ma taille »

Alice Zeniter est romancière, traductrice, scénariste, dramaturge et metteuse en scène. Elle a (notamment) reçu le Prix Goncourt des lycéens en 2017 pour son roman L'Art de Perdre.


Plus récemment, elle a publié le très chouette essai Je suis une Fille Sans Histoire, qui aborde le pouvoir du récit et ses constructions habituelles. Non seulement c’est un texte très intéressant, mais il est en plus très drôle. Un peu comme elle, puisque dans une même phrase, elle peut tant donner l’impression qu’elle a créé le concept même de pertinence qu'utiliser l’expression « tranquillou bilou ».


Je suis donc très heureuse qu’on ait pu discuter ensemble d’une tonne de choses : 

  • de ce qu’elle trouve dans la fiction
  • de sa peur (toujours aujourd’hui) d’être une fraude
  • du fait qu’elle tue régulièrement ses personnages en deux phrases quand elle écrit (puis elle efface hein, sinon ses romans seraient vraiment courts)
  • un jeu horrible auquel elle jouait à Budapest avec un ami
  • de comment elle travaille, de ce contre quoi elle lutte dans son écriture
  • de l’importance du plaisir dans son métier
  • de prendre des bides sur scène
  • du film qu’elle prépare
  • de la fois où elle s’est retrouvée dans une chambre d’hôtel glaciale à Gap à manger une pizza froide en regardant American Pie 4 en VF


Le tout, en faisait beaucoup de métaphores d’animaux et en prévoyant de construire une cathédrale.

Cet épisode me plait beaucoup. On y rigole souvent et il est plein de jolis silences.


Vous pouvez soutenir le podcast via Patreon : https://www.patreon.com/lesgensquidoutent 



Références 

  • Dostoïevski (dont le prénom est Fiodor, nous l’oublions trop souvent)
  • Arturo Bandini, un personnage récurrent (qui tue des crabes) de John Fante 
  • Le super podcast Bookmakers d’Arte Radio
  • Youcef Tadjer, un des personnages de son roman l’Art de Perdre
  • Michel Houellebecq
  • Son éditrice Alix Penent, de chez Flammarion 
  • L’épisode des Gens Qui Doutent avec Lou Doillon
  • Lost Highway de David Lynch
  • Le critique François Bégaudeau et le magazine Transfuge
  • Le film La rose pourpre du Caire de Woody Allen, où une femme sort de l'écran
  • Les auteurs Laurent Binet et Julia Kerninon



A propos d’Alice Zeniter


A propos de ce podcast



Photo : Astrid di Crollalanza (Flammarion)


Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:31:31 Source

mis en ligne le 13.04.2021 à 16:02

Silly Boy Blue : « Mon cerveau est une grande conférence où tout le monde parle et personne ne s’écoute »

Vous voyez ce moment de Brooklyn 99 où Jeffords parle de Taylor Swift et crie « SHE MAKES ME FEEL THINGS », puis que Peralta répond « SHE MAKES ALL OF US FEEL THINGS » ? Pour moi, on pourrait aussi dire ça de Silly Boy Blue.

Sa musique est assez difficile à définir, notamment parce que je n’ai aucun vocabulaire (Les Inrocks appellent ça de la dream pop) mais aussi parce qu’elle pourrait être un mélange un peu improbable entre du Elliott Smith et du Lady Gaga.Donc à savoir : fabulously sad.

Ça faisait fort longtemps que j’avais envie d’inviter Ana (c’est son prénom) dans le podcast (parce qu’elle est vraiment chouette et rigolote) mais j’attendais la presque sortie de son premier album pour le faire. Il est prévu pour le mois de juin et je veux pas vous spoiler mais c’est déjà un de mes disques préférés de l’année.

Pendant cette discussion on a beaucoup ri mais sur son disque, il y a beaucoup de chansons de type « oh wow la vie vient de rouler sur mon égo mdr » donc au final, c’est surtout de ça dont on a parlé avec Ana. Mais aussi :

  • de l’impact du covid sur nos capacités émotionnelles
  • du fait qu’elle déteste planifier à l’avance
  • de comment elle s’est construite grâce à la musique
  • de son besoin de toujours prouver qu’elle est légitime
  • de vivre les histoires d’amour dans sa tête plutôt qu’en vrai
  • du fait que c’est parfois compliqué de savoir l’image qu’on veut montrer de nous : le côté sensible voire fragile ou l’aspect « fuck off je sais gérer ma barque »
  • du fait qu’elle a décider d’accepter certaines de ses névroses plutôt que d’essayer de travailler dessus
  • et puis évidemment, on a fini par parler de Twilight, de Salinger, d’un Furby et d’une conférence de 600 personnes qui a lieu en permanence dans son cerveau


A propos de Silly Boy Blue

  • Spotify : https://open.spotify.com/artist/4m9uyzV105Mtdiz7mEco9J?si=fB4_mMybSNWvnr81BPHp5g
  • Deezer : https://www.deezer.com/fr/artist/12791149
  • Youtube : https://www.youtube.com/channel/UChiS_larEQXXmzm-R7mVN3Q


  • Facebook : https://www.facebook.com/sillyboyblue1
  • Instagram : https://www.instagram.com/sillyboybluemusic/
  • Twitter : https://twitter.com/anabenabs


Son show à la Gaieté Lyrique le 6 octobre : https://web.digitick.com/silly-boy-blue-concert-pop-rock-css5-billetterieallofloride-pg51-ei798101.html


A propos de ce podcast


Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

mis en ligne le 30.03.2021 à 16:00

Nora Hamzawi : « J’ai toujours eu le sentiment que si j’arrivais à faire rire, j’étais un peu utile »

Ces dernières années (en plus d’avoir élevé un chat d’une beauté folle), Nora Hamzawi a écrit beaucoup de choses : des spectacles, des chroniques sur France Inter, dans Quotidien (TMC) ainsi que dans Grazia et écrit deux bouquins (le dernier en date s’appelle 35 ans dont 15 avant Internet).

Il y a quelques années, elle s’est aussi lancée dans le cinéma. Après un premier grand rôle dans Double Vie d’Olivier Assayas, elle a plus récemment joué le  personnage principal du film Eleonore, écrit et réalisé par son frère Amro Hamzawi.

Entre deux tests PCR, on s’est posées à deux mètres l’une de l’autre pour parler de :

  • son nouveau spectacle, qu’elle avait commencé à jouer avant la pandémie
  • sa période de galère en début de carrière, avant qu’elle ne prenne les choses en main en se demandant ce qu’ellevoulait vraiment
  • son personnage sur scène : à quel point lui ressemble-t-il et comment l’a-t-elle construit ?
  • l’écrit, où elle s’autorise davantage le premier degré et la mélancolie
  • ce qu’elle imaginait de la vie d’adulte quand elle était enfant
  • sa passion pour les fleurs
  • son envie d’être la patiente préférée de sa psy
  • Public Imaginaire, un spectacle qu’elle a écrit pendant le premier confinement et joué seule dans une studio en direct sur France Inter
  • ses débuts dans le cinéma et de sa rencontre avec Olivier Assayas
  • la pub McDonald dans laquelle elle a joué en l’an jadis


Vous pouvez soutenir Les Gens Qui Doutent via Patreon.


A propos de Nora Hamzawi


Références

  • L’émission On Ne Demande Qu’à En Rire
  • L'humoriste Thomas VDB
  • L'humoriste Ricky Gervais
  • L'humoriste Louis CK
  • L'humoriste Sarah Silverman
  • L'humoriste Ali Wong
  • Larry David et sa série Curb Your Enthusiasm 
  • La série Seinfeld 
  • La chaine télé Canal Jimmy (avec la série Dream On)
  • Sa chronique Oh Oh Nora dans le Before du Grand Journal
  • Le film Eleonore écrit par son frère Amro Hamzawi, dans lequel elle joue le personnage principal
  • Le film Les Quatre Cents Coups avec Antoine Doinel
  • Le film La Boum
  • L'Antivirus de Benoît Forgeard, le premier court-métrage dans lequel elle joué
  • Double Vie d’Olivier Assayas, son premier tournage "important"
  • L’acteur Vincent Macaigne, avec qui elle joue dans Double Vie
  • Le réalisateur Jacques Doillon avec qui elle a tourné il y a quelques mois


A propos de ce podcast

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:00:04 Source

mis en ligne le 17.03.2021 à 19:39

Dan Gagnon : « Avoir de la vision, c’est accepter ce qui semble encore bizarre »

Retour de Dan Gagnon dans le podcast ! Dan a fait tout un tas de choses dans sa vie : il a vécu sur plusieurs continents (il a passé un quinzaine d’années en Belgique avant de retourner au Québec), en six ans il a tourné avec quatre spectaclesdifférents (avec dedans, tant des blagues sur la neige que sur la dépression), il a été chroniqueur dans pas mal d’émissions radio & télé, il a eu son propre late show (RTBF), il a co-écrit et réalisé une websérie, il a fait plein de podcasts (Comedy News Weekly, Making a 2ème spectacle, Podcast Tout Seul,…).

On avait déjà enregistré un épisode des Gens Qui Doutent ensemble (le 15ème) et je l’ai invité à nouveau parce que dernièrement, il a ressorti un vieux texte qu’il avait écrit en 2013 sur ce qu'il pensait être le futur de la comédie et l’a analysé pour voir ce qui était vrai et ce qui ne l'était pas. Puis il a réécrit une seconde note au mois de décembre pour faire de nouvelles prévisions sur le stand up. 

Cet épisode est donc plutôt destiné aux geeks de comédie, puisqu'après 20 minutes de digressions, on parle vraiment de stand up, de théorie, d’écriture, mais aussi :

  • de l’importance des angles plutôt que des blagues
  • de comment il écrit pour d’autres personnes, notamment des gens qui ont un profil très différent du sien
  • de ce que (selon nous) les humoristes auraient du faire ou non pour continuer à jouer pendant  le confinement
  • de la façon dont la comédie a évolué ces dernières années en francophonie
  • de l’importance de l’affect dans les métiers créatifs 
  • de plein de façons d’écrire des farces, des questions à se poser
  • on imagine aussi un concept de blagues où tout le monde serait gentil et bienveillant
  • et on se pose des questions de fond comme par exemple : quand on a besoin de faire pipi la nuit, faut-il y aller ou attendre que le réveil sonne ? 

A propos de Dan Gagnon

Références

  • Le premier épisode des Gens Qui Doutent qu’on avait enregistré avec Dan Gagnon
  • L’humoriste Alex Vizorek, qui est un des premiers en Belgique / France à parler si ouvertement de ses auteurs (et avec qui on a enregistré un épisode des Gens Qui Doutent)
  • Scott Dikkers, le créateur du site The Onion et auteur des livres How to Write Funny, How to Write Funnier etHow to Write Funniest
  • Steve Martin et son sketch Do you mind if I fart ?
  • Le sketch sans public de l’humoriste québécois Pierre-Yves Roy-Desmarais  (avec qui on a enregistré un épisode des Gens Qui Doutent
  • L’humoriste Dave Chapelle
  • Le comédien Jonathan Cohen 
  • L’humoriste Blanche Gardin
  • L’humoriste canadien Adib Alkhalidey, qui a aussi sorti un album de musique (et avec qui on a enregistré un épisode des Gens Qui Doutent)
  • L’humoriste belge Inno JP
  • Rap Contenders & Wojtek
  • Andy Samberg (Brooklyn 99, The Lonely Island) qui roaste James Franco
  • Le musicien français Jacques 
  • Le live Lose Well de Chris Gethard

A propos de ce podcast

Photo : Arnaud Laurent


Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:28:15 Source

mis en ligne le 02.03.2021 à 15:00

Thomas VDB : « Pour chaque question, il y a tellement de réponses possibles »

Thomas VDB est le pote dont tout le monde rêve, parce qu’il est très rigolo et que ses playlists sont mieux que les vôtres.

On le connait aujourd’hui pour ses spectacles (Thomas VDB chante Daft Punk, Bon Chienchien,…) et ses chroniquesFrance Inter (dans Par Jupiter), mais il est passé par mille projets avant : les vidéos AcTualiTy avec Mathieu Madénian, douze ans de radio, des films, des podcasts (Rétro 2050, 100 VDB par minute sur Deezer) et pas mal de temps dans la journalisme musical.

En attendant la reprise de son nouveau spectacle Thomas VDB s’acclimate (mis en pause après seulement 12 représentations pour cause de pandémie mondiale), on s’est posés pour discuter de pas mal de choses : 

  • de musique : de Queen, des Sparks, de son côté snob « je les écoutais avant qu’ils soient connus » 
  • de quand il a mis toutes ses angoisses de la mort et du néant de côté
  • du fait qu’il aime beaucoup ne pas travailler 
  • de comment il est passé de journaliste musical à comédien
  • de sa peur de faire des choix parce qu’il y a tellement de réponses possibles à chaque question
  • du fait qu’il n’est pas toujours appliqué dans ses projets
  • de son nouveau spectacle Thomas VDB s’acclimate, où il se met face à ses peurs
  • de comment il travaille et écrit 
  • de l’impact du COVID sur absolument tout ce que les artistes font, sur leur inspiration, leur processus créatif et le sens qu’ils mettent dans leurs oeuvres
  • du fait que tout le monde a une vision différente du bien commun, c’est ce qui fait que chacun a des raisons de penser ce qu’il pense 
  • de mauvaise foi
  • de son envie d’être plus curieux et de progresser 

Vous pouvez soutenir Les Gens Qui Doutent via Patreon.

A propos de Thomas VDB

Références 

  • L’humoriste Alexis Le Rossignol et son roman Les Voies Parallèles
  • Le roman Vernon Subutex de Virginie Despentes
  • Le groupe Rage Against The Machine
  • Le groupe Queen
  • Le groupe The New Pornographers
  • Le groupe Sparks
  • Pierre Desproges
  • Seinfeld (la série et Jerry sur scène)
  • Le livre  Dieu, Shakespeare et moi de Woody Allen
  • Larry David
  • La série Curb Your Enthusiasm
  • Louis de Funès
  • Le gala Noir qu’on a enregistré à l’Européen avec NavoAymeric Lompret et Alex Vizorek
  • Ses vidéos avec Mathieu Madénian
  • Le spectacle Freddy Coudboul, qu’il a joué 15 ans avec Rodolphe Couthouis
  • Le groupe Korn
  • Audrey Vernon, avec qui il a écrit son nouveau spectacle
  • Le livre (qui était un spectacle à la base) Billion Dollar Baby d’Audrey Vernon
  • Navo avec qui il a aussi travaillé sur le spectacle
  • Le film Vincent, François, Paul... et les autres de Claude Sautet
  • L’art d'avoir toujours raison de Schopenhauer
  • Clément Viktorovitch (qui parle beaucoup de rhétorique dans Clique)
  • Le film Claire Andrieux (Arte) dans lequel il a joué

A propos de ce podcast


Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:10:59 Source

mis en ligne le 16.02.2021 à 16:00

Cécile Coulon : « Il faut laisser les émotions faire leur travail »

Cécile Coulon est romancière, poétesse et éditrice. Elle a seulement 30 ans, publie des romans depuis qu’elle en a 20 et elle a gagné 12 tonnes de prix (dont les prix Apollinaire, du livre Inter et du Monde), bicause yolo.

Je l’ai lue pour la première fois il y a quelques mois à peine (c’était son roman Le Roi N’a Pas Sommeil) et ça m'a tellement plu que le lendemain, je suis allée acheter tous ses livres et j’ai regardé des heures d’interviews d’elle (ce qui m’a immédiatement donné envie d’être sa copine). Donc forcément, j’ai utilisé ce podcast comme prétexte pour la contacter. Et ce fut une fort bonne idée, puisqu’on a discuté de plein de choses fort intéressantes : 

  • De quand elle s’est mise pleinement à l’écriture plutôt que d’avoir douze plans B
  • Du fait que tout a déjà été écrit : pourquoi continuer ?
  • C’est quoi une bonne histoire ?
  • De l’absolu de l’adolescence
  • De comment ça se passe de bosser avec un.e éditeur.trice 
  • De l’amour qui peut chambouler pas mal de choses
  • Des avis virulents sur Internet
  • De son prochain roman, qui sortira au mois d’août (chez L’Iconoclaste)
  • Son goût pour la comédie et du fait qu’elle pourrait aimer écrire des blagues 
  • De la peur d’être déconnectée de la réalité 
  • De la poésie et la littérature comme derniers espaces de liberté

Vous pouvez soutenir Les Gens Qui Doutent via Patreon.

A propos de Cécile Coulon

Références

  • Le roman L’enfant et l’oiseau de Durian Sukegawa
  • Le roman Les Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas
  • Les livres jeunesse Le Prince de Motordu
  • Son roman Trois Saisons d’Orage (celui qu’elle considère comme la fin d’un cycle)
  • Son ancienne maison d’édition Viviane Hamy
  • Sa nouvelle maison d’édition L’Iconoclaste
  • L’auteure Françoise Sagan 
  • Le film Le Pic de Dante avec Pierre Brosnan
  • La série The Leftovers (HBO), qu’elle aime beaucoup
  • Le roman Le Puits d’Ivan Repila
  • Le livre Ecritures : Mémoires d’un métier de Stephen King
  • Le texte Alexis ou le traité du vain combat de Marguerite Yourcenar
  • Son roman Le Roi N’a Pas Sommeil (écrit quand elle avait 19 ans)
  • Les chansons de Johnny Cash
  • Vendredi ou la vie sauvage de Michel Tournier (dispo en deux versions)
  • Le Conte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas
  • Fred Vargas, qui lui a conseillé de faire confiance à sa mémoire et de ne rien noter
  • L’autrice Marie-Hélène Lafon qu'elle aimerait impressionner 
  • La chronique France Inter où je raconte que je veux aller courir avec elle
  • Les romans Chavirer et La petite communiste qui ne souriait jamais de Lola Lafon
  • L’humoriste Christophe Alévêque
  • Le musicien Ben Mazué, qui l’a fait rire en concert
  • Le dernier spectacle de Jérome Commandeur (dispo sur Amazon Prime), qui l’a beaucoup fait rire
  • Les shows de Blanche Gardin
  • Les Petites Annonces d’Ellie Semoun
  • L’humoriste Paul Mirabel (que je vous conseille très fort aussi)
  • L’humoriste Guillermo Guiz (la mif)
  • Le roman Fief de David Lopez, qui contient plusieurs scènes très drôles
  • Le jeu vidéo Age of Empires
  • Anthime, personnage principal de son roman Le Coeur du Pélican
  • La collection L’Iconopop qu’elle édite chez L’Iconoclaste avec Alexandre Bord 
  • Le roman La Vraie Vie d’Adeline Dieudonné (que j’ai déjà reçue dans Les Gens Qui Doutent)
  • La page Facebook où lire ses poèmes 

A propos de ce podcast


Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:47:04 Source

mis en ligne le 09.02.2021 à 17:00

Morgane Cadignan : n’importe quoi

Morgane Cadignan, cette machine à punchlines.

(Mais évidemment, allez écouter le vrai épisode des Gens Qui Doutent avec elle. Il est très chouette.)

Photo : Stephane Kerrad

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

mis en ligne le 02.02.2021 à 16:31

Morgane Cadignan : « Je suis en train d’apprendre à m’aimer »

Alerte copinage. Voici un nouveau numéro des Gens Qui Doutent avec Morgane Cadignan - humoriste et chroniqueuse France Inter - que j’avais déjà reçue dans l’épisode 19 (vous pouvez l'écouter ICI). La discussion était très drôle et fort intéressante, donc on a remis ça. On s’est fait une petite soirée tranquille avec de la tisane et deux micros. On a beaucoup rigolé et parlé de choses plus sérieuses :

  • de comment elle s’est retrouvée chez France Inter, où elle fait des chroniques quotidiennes depuis le mois de septembre
  • de ce que ça lui a appris de devoir écrire tous les jours
  • de l’énergie que demande les relations sociales
  • de la tendance qu’on a à créer des problèmes quand on a trop de vide à combler
  • de ce que c’est qu’être une bonne amie
  • des gens qui restent dans nos vies, de ceux qui partent, et de ceux qui y restent à moitié (ceux qu’on croise et à qui on dit « on doit absolument aller prendre un verre » mais on ne le fait jamais parce qu’en vrai on s’en fout)
  • on apprend aussi dans ce podcast comment Morgane va mourir (plot twist : ça implique un phoque) & on fait des blagues sur le fromage

Vous pouvez soutenir Les Gens Qui Doutent via Patreon.

A propos de Morgane Cadignan

Références 

  • Sa première chronique France Inter, face à Blanche Gardin 
  • La pièce Scène de la vie conjugale
  • Le triangle de Karpman (& le livre Victime, bourreau ou sauveur de Christel Petitcollin)
  • La phrase de Tupac : "Just because you lost me as a friend, doesn't mean you gained me as an enemy. I'm bigger than that, I still wanna see you eat, just not at my table."
  • La vidéo de bae Laura Felpin qui nous rappellent notre façon d'écrire pendant le confinement : La Marquise 
  • La série The Office et son personnage principal Michael Scott, qui signe les citations des autres


A propos de ce podcast



Photo : Stephane Kerrad


Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:35:23 Source

mis en ligne le 19.01.2021 à 16:00

Navo : « L’amour va toujours à la vitesse de l’amour »

Depuis le temps que vous le réclamiez : Bruno - Navo - Muschio est dans les Gens Qui Doutent. 

Binôme de Kyan Khojandi, il a co-écrit les séries BrefBloqués et Serge Le Mytho ainsi que les spectacles de Kyan : Pulsions et Une Bonne Soirée. Il file aussi des coups de main à d’autres artistes pour l’écriture de leur show comme Sebastian Marx et Thomas VDB, fait la direction artistique de pas mal d’événements comme les galas Soixante et Derrière Un Micro (Canal+).

C’est un épisode un peu spécial. Vu qu’il existe déjà plein de podcasts où Navo revient sur son parcours, j’ai voulu tenter un truc : me contenter de juste lancer des sujets, des questions très vagues et voir ce que son cerveau foisonnant allait en faire, histoire de retrouver un peu les cheminements et questionnements qu’il pouvait y avoir dans les podcasts Marché Parlé qu’il sortait il y a quelques années. Avec le recul, c’était peut-être pas une si bonne idée, mais il y a quand même plein de trucs intéressants qui en sont ressortis. On a parlé : 

  • Du fait qu’il aime beaucoup ne rien faire et s’il pouvait, il ne ferait que ça
  • De rapport à l’autorité
  • De remise en question des choses qu’on fait par tradition et pas parce qu’on y a réfléchi
  • Et d’amour : l’amour peut-il être inconditionnel ? Et de la différence entre aimer quelqu’un et vouloir être avec quelqu’un 

Vous pouvez soutenir Les Gens Qui Doutent via Patreon (c'est très gentil).

Références 

Regarder / écouter les projets de Navo :

 

A propos de ce podcast



Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Télécharger mp3 - 1:18:04 Source

mis en ligne le 12.01.2021 à 20:00

Sophie-Marie Larrouy : n’importe quoi

J'ai condensé le génie de Sophie-Marie Larrouy en 2m08.

(Mais évidemment, allez écouter le vrai épisode des Gens Qui Doutent avec elle hein. Il était très chouette.)

BISOU.

Pour soutenir le podcast via Patreon

Soutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.