flux Ecologie

Listing des sites et blogs des journalistes & Ecrivains pour la Nature et l'Écologie

▸ les 10 dernières parutions

18.07.2024 à 18:33
dboone
Lire plus (368 mots)

«Les arbres sont apparus il y a 400 millions d’années, nous autres sapiens n’avons commencé à arpenter la savane africaine qu’il y a 400 000 ans», annonce d’emblée Laurent Testot. L’auteur raconte dans une première partie cette forêt des origines qui serait des deux tiers des surfaces terrestres si nous n’étions pas là. Puis il poursuit jusqu’à nos jours.

«La forêt devient forêt à proprement parler» au second moyen âge lorsque les élites se l’approprient pour en faire un lieu de chasse réservé aux puissants. Seigneurs et monastères s’efforcent alors de contrôler les ressources forestières et font reculer les droits d’usage. C’est la main basse sur les bois qui se poursuit encore..

Le bilan de la forêt aujourd’hui n’est pas enthousiasmant : la moitié des forêts métropolitaines sont monospécifiques, la mortalité des arbres a augmenté de 80% en dix ans… Pourtant vu les services écologiques rendus par la forêt, il va falloir arbitrer pour les préserver. C’est le sujet de la troisième et dernière partie qui se clôt avec un chapitre intitulé « Utopies forestières » où il est question de libre évolution, de mobilisation citoyenne… On y rencontre Béatrice et Gilbert Cochet, Francis Halé, Patrick Frémeaux et Laure Noualhat… des gens qui agissent.

Cette approche historique globale est rarement le fil conducteur des livres sur la forêt et c’est ce qui donne tout son intérêt à l’ouvrage de Laurnet Testot.

.
Frémeaux & Associés, 280 pages, 26 € – www.fremeaux.com
Contact : info@fremeaux.com
(Danièle Boone)
.

 

L’article Les forêts – Des forêts primaires aux enjeux du XXIe siècle par Laurent Testot (JNE) est apparu en premier sur Journalistes Écrivains pour la Nature et l'Écologie.

18.07.2024 à 17:52
dboone
Lire plus (337 mots)

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur les ours du monde grâce à cet album jeunesse agréable et complet, sous la plume de notre excellente consœur Danièle Boone. Cela commence logiquement par les ancêtres des ours, de petits carnivores qui ont bien grossi au cours des âges. Viennent ensuite les portraits des différentes espèces, des ours à collier aux grands pandas en passant par les baribals. Il est même fait mention du fameux « grolar », hybride de grizzli et d’ours blanc (polar bear) rare dans la nature, mais devenu l’un des symboles médiatiques des bouleversements climatiques.

Des « Le sais-tu ? » et des quiz ponctuent et encouragent la lecture. Nous pénétrons ensuite dans la vie intime des ours, leur façon de communiquer, leur caractère, leurs rapports sociaux, l’hivernation éventuelle, leurs festins, leurs amours, la naissance des (tout) petits. Avec des titres comme « L’ours qui pète », on peut penser que le public ciblé sera amateur.

Le livre se termine par les ours dans la culture, et bien sûr l’enjeu de la cohabitation et de la protection de ces animaux fantastiques, auxquels les humains laissent de moins en moins de place. Enfin, un rabat de photos à découper permettra aux enfants de s’approprier le livre et de le faire vivre autrement, en espérant que ces salutaires messages de protection fructifieront dans les jeunes esprits. Et pour une belle exploration du blog de l’auteure.

.
Éditions Fleurus, pour les 6-12 ans,  32 pages, 8,95 €.
Contacts presse :  Agathe Dutot. Tél.: 07 87 04 66 96 – a.dutot@fleuruseditions.com
(Marc Giraud)
.

L’article À la découverte des ours par Danièle Boone (JNE) est apparu en premier sur Journalistes Écrivains pour la Nature et l'Écologie.

18.07.2024 à 17:45
dboone
Lire plus (341 mots)

Supposez que des catastrophes climatiques s’abattent sur l’Hexagone et Tahiti juste avant l’ouverture des Jeux Olympiques. Dans cette écofiction, l’auteur imagine le pire : pluies monstres, inondations, grêle… De quoi tester la résilience de notre société alors qu’elle doit organiser un événement planétaire. Un récit décalé qui offre un miroir saisissant de notre époque.

En effet, le souvenir des inondations dans le Nord et de la crue du fleuve Aa est encore frais, de même que la submersion du site de Teahupo’o à Tahiti. Et que dire de la dissolution de l’Assemblée nationale évoquée par l’auteur ? Tout cela pourrait faire de ce récit un roman noir. Mais Laurent Fayeulle joue habilement avec nos peurs en y infusant une bonne dose d’humour et de légèreté.

Chaque chapitre est centré sur un personnage, sportif ou sportive, journaliste, agricultrice… On y croise des mamans solos, un papa en quête d’un boulot, des jeunes militants pour le climat et même des espions ! Et l’on en ressort avec l’impression de naviguer entre fiction et réalité dans un monde étrangement familier. Édité par une toute jeune maison d’édition qui gagne à être connue, ce récit rondement mené nous donne à méditer sur la démesure de notre société moderne si fragile devant les forces de la nature.

.
Éditions Les mots qui portent, 376 pages, 20 € – www.lesmotsquiportent.fr
Contact presse : Véronique Thabuis. Tél.: 06 86 50 65 03 – lesmotsquiportent2023@gmail.com
(Carine Mayo)
.

L’article Les Jeux de Paris n’auront pas lieu par Laurent Fayeulle est apparu en premier sur Journalistes Écrivains pour la Nature et l'Écologie.

3 / 10

  Bon Pote
Actu-Environnement
Amis de la Terre
Aspas
Biodiversité-sous-nos-pieds

 Bloom
Canopée
Décroissance (la)
Deep Green Resistance
Déroute des routes
Faîte et Racines
Fracas
France Nature Environnement AR-A
Greenpeace Fr
JNE

 La Relève et la Peste
La Terre
Le Sauvage
Limite
Low-Tech Mag.
Motus & Langue pendue
Mountain Wilderness
Negawatt
Observatoire de l'Anthropocène

 Reporterre
Présages
Reclaim Finance
Réseau Action Climat
Résilience Montagne
SOS Forêt France
Stop Croisières

  Terrestres

  350.org
Vert.eco
Vous n'êtes pas seuls

 Bérénice Gagne