Revues - Idées
Al'encontre ★  Ballast ★  CQFD ★  Contretemps ★  ESSF ★  Frustration ★  Jef Klak ★  Lignes de crêtes ★  Le Monde Diplomatique ★  Lundi matin ★  NonFiction  ★  Période ★  Smolny ★  Terrestres ★  Usbek & Rica ★  Vacarme ★  La Vie des idées

 Contretemps

REVUE DE CRITIQUE COMMUNISTE.

Publié le 16.01.2019 à 10:30

Quelle politique économique pour J. Corbyn ? A propos de Economics for the Many

Mike Haynes a réalisé, pour la revue Revolutionnary socialism in the 21st century, ce compte-rendu critique d’Economics for the Many. Ce livre regroupe des articles compilés par le chancelier de l’Échiquier — l’équivalent du ministre des Finances — du cabinet fantôme du Parti Travailliste (Labour Party), John McDonnell.
 Continuer la lecture
..................................................

Publié le 15.01.2019 à 22:37

Socialisme ou barbarie ?

Ce texte est tiré d’une brochure écrite par Rosa Luxemburg en prison pendant la Première guerre mondiale, intitulée La crise de la social-démocratie mais connue également sous le nom de […] Continuer la lecture
..................................................

Publié le 15.01.2019 à 17:12

« L’ordre règne à Berlin »

« L’ordre règne à Varsovie », déclara le ministre Sébastiani, en 1831, à la Chambre fran­çaise, lorsque, après avoir lancé son terrible assaut sur le faubourg de Praga, la soldatesque […] Continuer la lecture
..................................................

Publié le 15.01.2019 à 09:00

L’actualité brésilienne de Rosa Luxemburg

Malgré le peu de place accordées aux études marxistes au Brésil (comme partout dans le monde) on peut encore en trouver dans certaines universités publiques (1), la plupart des recherches […] Continuer la lecture
..................................................

Publié le 15.01.2019 à 08:00

La critique de la démocratie bourgeoise chez Rosa Luxemburg

L’approche éminemment dialectique de l’État bourgeois et de ses formes démocratiques chez Rosa Luxemburg lui permet d’échapper aussi bien aux approches sociales-libérales (Bernstein !) qui nient son caractère bourgeois, qu’à celles d’un certain marxisme vulgaire, qui ne prennent pas en compte l’importance de la démocratie. Fidèle à la théorie marxiste de l’État, Rosa Luxemburg insiste sur son caractère d’« État de classe ». Mais elle ajoute immédiatement : « Il faut prendre cette affirmation non pas dans un sens absolu et rigide, mais dans un sens dialectique. » Que veut dire cela ? D’une part, que l’État « assume sans doute des fonctions d’intérêt général dans le sens du développement social » ; mais en même temps qu’il ne le fait que « dans la mesure où l’intérêt général et le développement social coïncident avec les intérêts de la classe dominante ». L’universalité de l’État est donc sévèrement limitée et, dans une large mesure, niée par son caractère de classe 1.
 Continuer la lecture
..................................................

Publié le 15.01.2019 à 06:00

Un entretien avec Daniel Bensaid sur l’apport de Rosa Luxemburg

Cet entretien a été réalisé par David Muhlmann pour son livre consacré à Rosa Luxemburg : Réconcilier marxisme et démocratie paru aux éditions du Seuil (collection « non conforme ») en mai 2010. […] Continuer la lecture
..................................................