flux Ecologie

GREENPEACE INTERNATIONAL - Groupe local de Grenoble

▸ les 10 dernières parutions

25.11.2022 à 18:21

Désobéir pour refuser l’inaction climatique

Greenpeace France
Lire plus (134 mots)

Depuis plusieurs semaines, médias et commentateurs de tous poils s’écharpent sur les actions de collectifs qui se mobilisent sous diverses formes en aspergeant des œuvres d’art protégées par des vitres dans des musées, en bloquant la circulation sur des autoroutes ou périphériques de grandes villes ou en perturbant des événements sportifs ou culturels. Ces actions ne peuvent nous laisser dans l’indifférence, alors que Greenpeace revendique plus de 50 ans d’actions de désobéissance civile pour lancer l’alerte sur les menaces environnementales.

Cet article Désobéir pour refuser l’inaction climatique est apparu en premier sur Greenpeace France.

25.11.2022 à 02:00

Pouvoir d’achat et écologie : 3 bonnes raisons de taxer les superprofits

Greenpeace France
Lire plus (162 mots)

Alors que des millions de personnes s’appauvrissent et que les conséquences du changement climatique n’ont jamais été aussi visibles, une poignée de multinationales continue d’engranger des bénéfices records. Avec les membres de PJC - Alliance écologique et sociale, nous proposons de mettre en place un mécanisme de taxation de ces super-profits destiné à aider les ménages les plus vulnérables tout en soutenant la transition écologique. Balayée par le gouvernement lors des débats à l’Assemblée nationale, cette proposition doit revenir sur la table des discussions. Signez notre pétition sur le site du Sénat pour remettre la taxe sur les superprofits dans le débat parlementaire !

Cet article Pouvoir d’achat et écologie : 3 bonnes raisons de taxer les superprofits est apparu en premier sur Greenpeace France.

23.11.2022 à 11:41

COP27 : et si les pollueurs payaient enfin ?

Greenpeace France
Lire plus (144 mots)

Et si les pollueurs payaient pour les conséquences de leurs actes ? Après des années de discussions et d’atermoiements, ce principe pourtant évident a enfin été acté : un accord a été trouvé lors de la COP27 pour la mise en place d’un mécanisme de « pertes et dommages ». Sous l’égide des Nations unies, un fonds permettra de venir en aide aux pays les plus vulnérables face aux conséquences dramatiques des catastrophes climatiques qui les frappent déjà de plein fouet. Explications sur cette première victoire et le long chemin qui reste à parcourir pour la justice climatique.

Cet article COP27 : et si les pollueurs payaient enfin ? est apparu en premier sur Greenpeace France.

3 / 10