LePartisan.info À propos Podcasts Fil web Écologie Blogs Revues Médias
Retrouvez toute l'actualité internationale en continu - France 24
Souscrire à ce flux
Chaîne de service public - Actualité internationale.

Accès libre

▸ les 15 dernières parutions

14.04.2024 à 23:29

L1: Lyon toujours plus haut, Clermont au bord du précipice

FRANCE24

Un spectacle total, une fin de match électrique et Lyon qui n'en finit plus de remonter au classement. Dernier de Ligue 1 au soir de la 15e journée, l'OL, qui a été mené 3-1, a profité d'une faute dans le temps additionnel du gardien de Brest Marco Bizot sur Alexandre Lacazette, sorti sur une civière, pour remporter un match fou grâce à un penalty transformé par Ainsley Maitland-Niles (4-3, 90e+16). Désormais 7e, Lyon peut plus que jamais rêver d'Europe, lui qui ne pensait qu'au maintien jusqu'à présent. Brest, toujours 2e avec 53 points, mais qui compte un match de plus que Monaco (qui recevra Lille le 24 avril prochain), n'a pas compromis ses chances d'accéder à la prochaine Ligue des champions, mais a manqué une belle occasion de s'en rapprocher. C'est le champion du monde 2018 Corentin Tolisso qui a ouvert le score (1-0, 18e) avant que Brest ne renverse tout en moins de dix minutes en seconde période. Steve Mounié de la tête (60e) et un doublé de Romain Del Castillo (64e, 68e) ont permis à Brest de faire le break (3-1). Mais deux minutes plus tard, Alexandre Lacazette, le capitaine lyonnais, a entretenu l'espoir grâce à son 15e but cette saison (3-2, 70e), avant que Nicolás Tagliafico, servi par Rayan Cherki, n'égalise à la 79e (3-3). Avant cette fin de match totalement folle marquée, en plus du pénalty, par les expulsions de Tagliafico et Lees-Melou (86e). Clermont au plus mal Dans une journée de Ligue 1 amputée des matches du Paris SG, de Marseille et Lille, décalés pour les préserver en vue de leurs confrontations européennes de la semaine à venir, Nantes, vainqueur au Havre (1-0), et Montpellier, revenu de Clermont avec un nul (1-1), se sont donnés de l'air dans la course qu'ils mènent pour le maintien. Grâce à sa victoire au Havre, obtenue dans le temps additionnel après un but inscrit par Kader Bamba (1-0, 90e+2), Nantes avec 31 points, compte trois longueurs d'avance sur Le Havre (15e) et cinq sur Lorient (16e), barragiste virtuel, dont le match contre le Paris SG a été reporté au 24 avril. Montpellier également a fait un pas de plus vers le maintien en Ligue 1, en obtenant un match nul sur la pelouse de la lanterne rouge Clermont (1-1). Les Auvergnats au contraire, qui peuvent encore mathématiquement se maintenir, sont pourtant au bord du précipice. Avec 22 points, ils sont à nouveau décrochés derrière Metz (17e, 26 pts)k, victorieux de Lens vendredi (2-1).

14.04.2024 à 22:21

NBA: les Knicks doublent les Bucks à la 2e place, Miami passera par les barrages

FRANCE24

Les Knicks ont fait le spectacle dans le Madison Square Garden pour leur 82e et dernier match de saison régulière dimanche, ne venant à bout des Chicago Bulls qu'après prolongation (120-119), grâce à 40 points de leur meneur All-Star Jalen Brunson (8 rebonds, 7 passes). New York s'empare ainsi de la deuxième place de la conférence Est au détriment des Milwaukee Bucks, battus à Orlando par le Magic (113-88), qui s'est lui assuré de la cinquième place. Le suspense en tête du classement avait été éteint depuis longtemps par les Boston Celtics, vainqueurs pour la 64e fois de la saison (18 défaites) face aux Washington Wizards (132-122). Les Cleveland Cavaliers, qui ont espéré un temps la deuxième place, ont été battus par les Charlotte Hornets (120-110) et terminent finalement quatrième pour retrouver Orlando au premier tour des play-offs. Les Indiana Pacers, qui ont eux écrasé les Atlanta Hawks (157-115), ont arraché la sixième place, la dernière directement qualificative pour les play-offs, où ils affronteront Milwaukee, qui espère pouvoir compter sur sa star Giannis Antetokounmpo. Le Miami Heat, finaliste la saison dernière face à Denver, finalement huitième, devra passer par les barrages malgré son succès contre les Toronto Raptors (118-103). Le Heat se déplacera mercredi sur le parquet des Philadelphia 76ers, qui ont enregistré le retour depuis quelques jours du pivot Joel Embiid, pour un match sec qualificatif pour les play-offs. Le perdant de cette rencontre affrontera vendredi le vainqueur du match entre les Chicago Bulls (9e) et les Atlanta Hawks (10e) pour le dernier ticket.

14.04.2024 à 22:17

En Israël, des Bédouins en colère après qu'une fillette a été blessée dans l'attaque iranienne

FRANCE24

Seule blessée recensée en Israël dans cette attaque sans précédent lancée par Téhéran depuis son territoire, Amina a été placée en soins intensifs, suite à une grave blessure à la tête, selon l'hôpital Soroka de Beersheva, dans le sud d'Israël. La fillette appartient à la communauté des Bédouins, descendants de bergers arabes musulmans en conflit avec l'Etat qui ne reconnaît pas tous les droits garantis aux autres citoyens israéliens à certains d'entre eux qui, selon les autorités israéliennes, s'installent illégalement sur des terres. Tandis que partout en Israël se trouvent des abris contre les attaques de missiles, ces Bédouins n'ont pas le droit d'en construire. Leurs villages, sur le papier, n'existent pas. Aucun panneau routier n'y conduit. "On a aucun abri", déplore le père d'Amina, qui reproche aux autorités israéliennes de le laisser, lui et les siens, à la merci des roquettes et des missiles. Ordre de destruction L'Iran a lancé samedi soir en direction d'Israël plus de 300 drones, missiles balistiques et missiles de croisière, en riposte à une frappe contre le consulat d'Iran à Damas le 1er avril, imputée à Israël et dans laquelle ont péri sept militaires iraniens. Mohamed Hassouna, 49 ans, père de 14 enfants, montre à l'AFP l'impact du débris de missile qui a traversé le toit de tôle de son logement d'Al Fura, un village bédouin non reconnu par les autorités israéliennes dans le Néguev. Avant la création de l'Etat d'Israël, le désert du Néguev abritait environ 92.000 Bédouins, mais seuls 11.000 sont restés à l'intérieur des frontières d'Israël après la guerre israélo-arabe de 1948, selon Adalah, une organisation de défense des droits des minorités arabes en Israël. Nombre d'entre eux ont refusé d'être réinstallés dans les villes, et depuis, les Bédouins restent confrontés à des difficultés dans la société israélienne. Ils sont aujourd'hui environ 300.000, dont la moitié vit dans les villes et l'autre moitié dans des villages non reconnus par Israël, selon Adalah. Ces villages, invisibles aux yeux de l'administration, ne disposent pas d'un certain nombre de services de base, comme le ramassage des ordures. M. Hassouna rechigne à parler aux médias "qui viennent nous filmer mais ne nous aident pas à construire des abris". Assis sur une chaise en plastique devant sa maison au milieu d'autres structures temporaires, il montre un ordre de destruction reçu il y a deux semaines. Lui qui ne possède pas l'électricité chez lui est ouvrier dans une usine de panneaux solaires. L'Etat ne fait rien pour nous "L'Etat ne fait rien pour nous", déplore aussi son frère, qui préfère garder l'anonymat. Un rapport du centre de recherche du Parlement israélien, présenté en mars, dénonce le "manque de protection" pour les habitants de ces villages, précisant que sept Bédouins ont été tués par des missiles tirés de la bande de Gaza durant l'attaque du Hamas le 7 octobre sur Israël. Devant l'hôpital Soroka, où la petite Amina est entre la vie et la mort, le président du Conseil régional Al Kasum (bédouin), Jabar Abu Caf, ne cache pas sa colère. "Nous exigeons tous nos droits, il faut des protections pour tous ces villages, nous devons agir avec le gouvernement pour éviter qu'il y ait d'autres victimes", dit-il à l'AFP. "Entre temps, quand les tirs viennent de l'ouest, ce sont les Bédouins qui sont touchés, de l'est, pareil. Nous sommes les victimes et personne ne nous prend en compte", ajoute l'édile. A Al Fura, à 40 kilomètres au sud de la ville de Beersheva, au milieu du désert, M. Hassouna s'apprête à revenir à l'hôpital voir sa fille et prier pour qu'elle se rétablisse.
3 / 15
  GÉNÉRALISTES
Basta
Blast
L'Autre Quotidien
Alternatives Eco.
La Croix
Euronews
Le Figaro
France 24
FTVI
HuffPost
L'Humanité
LCP
Le Media
Le Monde
Libération
Mediapart
La Tribune
 
  INTERNATIONAL
Equaltimes
CADTM
Courrier Europe Ctle
Courrier International
Global Voices
Info Asie
Inkyfada
I.R.I.S
Jeune Afrique
Kurdistan au féminin
N-Y Times
Orient XXI
Of AFP
Rojava I.C
Toute l'Europe
 
  OSINT / INVESTIGATION
OFF Investigation
OpenFacto°
Bellingcat
Disclose
G.I.J.N
 
  MÉDIAS D'OPINION
AOC
Au Poste
Cause Commune
CrimethInc.
Issues
Les Jours
Le Monde Moderne
LVSL
Marianne
Médias Libres
Quartier Général
Rapports de force
Reflets
Rézo
StreetPress
 
  OBSERVATOIRES
Armements
Acrimed
Catastrophes naturelles
Conspis
Culture
Extrême-droite
Human Rights
Inégalités
Information
Internet actu ✝
Justice fiscale
Liberté de Création
Multinationales
Situationnisme
Sondages
Street-Médics
Routes de la Soie
Vrai ou Fake ?
🌓