FLUX des ASSOCIATIONS


 Accueil Demandeurs d'Asile
Association isèroise d'aide et de défense des demandeurs d'asile.

Publié le 07.01.2020 à 13:41

Et une bonne année aux services d'urgence et de PASS!

Le 31 décembre 2019, a été publié le décret modifiant le code de sécurité sociale visant à appliquer le délai de trois mois pour bénéficier de l’assurance maladie aux demandeurs d’asile
 
Cependant les mineurs qu’ils soient eux-mêmes demandeurs ou qu’ils accompagnent leurs parents peuvent être inscrits immédiatement. Seuls les soins urgents peuvent leur être fournis (dans les hôpitaux qui sont sans doute ravis de ce public).
 
Cette disposition a un objectif simple: faire des économies. Concrètement, si les préfectures et l’OFPRA se pressent pour statuer sur leur demande, les Dublinés (parce qu’une décision de transfert peut être prononcée voire exécutée en un trimestre) et les demandeurs des pays d’origine sûrs (qui ne bénéficient pas du droit de se maintenir après le rejet OFPRA ) ne pourraient pas ainsi bénéficier de la PUMA. Ils devront se tourner vers les services PASS ou la permanence de Médecins du Monde, qui remercient le Gouvernement pour cette délicate attention de fin d'année.

Le Gouvernement a cependant oublié de prévoir un dispositif pour les personnes vulnérables qui selon la directive européenne ACCUEIL doivent bénéficier des soins de santé adaptés à leur état.

 Continuer la lecture
..................................................

Publié le 27.11.2019 à 12:35

présentation des ateliers radio de l'ADA/MODOP

Le dernier documentaire encore en cours de montage sera diffusé pour la première fois lors du festival exilé.e.s  [1] qui a lieu le 7 et 8 décembre à St-Pancrasse sur le plateau des petites roches.

https://truc-asso.jimdo.com/exil%C3%A9-e-s-festival/

7 décembre à 18h - DUBLINER ET TERRORISER  Par l'atelier à plus d'une voix, Modus Operandi

Écoute du documentaire radio (35mn) suivi d'une discussion avec l'équipe de réalisation.

Le règlement Dublin s'applique à tous les États Schengen et s'impose à tous les demandeurs d'asile de cette zone. Il les contraint à ne pas choisir librement leur pays d'installation. Il leur rend la vie impossible.

Le documentaire sonore DUBLINER ET TERRORISER évoque par la parole de ceux qui le vivent au quotidien, ce règlement. Il analyse son fonctionnement et questionne sa logique.

Les deux jours du festival seront aussi l'occasion d'écouter de façon autonomes plusieurs extraits sonores de nos ateliers sous la forme d'un dispositif d'écoute autonome pour découvrir 8 extraits d'émissions ou de documentaires réalisés dans l'atelier radio, sur les mots entendus pour parler de la migration, les représentations des réfugiés, les frontières et l'injonction à se raconter.

On a été invité sur le plateau télé de la maison de l'image à l'occasion de l'inauguration de l'exposition Murs et frontières,
n'hésitez pas à nous regarder ; -) https://www.youtube.com/watch?v=SxmeC82gXXk

 Continuer la lecture
..................................................

Publié le 21.11.2019 à 17:21

Procès des 7 de Briançon: Pierre MUMBER relaxé

Enfin une bonne nouvelle du tribunal de Grenoble, à lire dans son intégralité sur: https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere/grenoble/militant-qui-avait-porte-assistance-migrants-relaxe-appel-grenoble-1752587.html

"Un accompagnateur en montagne des Hautes-Alpes qui avait porté assistance à des migrants à l'hiver 2018 a été relaxé jeudi par la cour d'appel de Grenoble jeudi 21 novembre. Il avait été interpellé lors d'une maraude près de la frontière italienne. Le ministère public avait requis trois mois de prison avec sursis à son encontre, le jugement avait été placé en délibéré.

Pierre Mumber, 55 ans, avait été condamné en première instance à Gap à 3 mois de prison avec sursis pour "aide à l'entrée irrégulière" d'étrangers et pour les avoir "aidés à se soustraire" à un contrôle de police, ce qu'il avait toujours nié. Le Briançonnais comparaissait fin octobre pour avoir également aidé des étrangers à "se soustraire" à un contrôle de police en les aidant à s'enfuir de la voiture où ils avaient été placés. Il avait nié les deux motifs de poursuite.

A l'audience en appel, les magistrats avaient accepté de visionner des images d'une équipe italienne de télévision qui avait accompagné la maraude au col de Montgenèvre, contredisant la version policière. Ce que la cour d'appel a mis notamment en exergue dans sa décision. "Les mentions des procès-verbaux apparaissent au vu des images visionnées particulièrement dénuées de véracité", a estimé la cour d'appel, allant à l'encontre de l'interprétation de l'avocat général."

 Continuer la lecture
..................................................

Publié le 31.10.2019 à 09:02

"BAFfe les frontières" à la baf samedi 2 novembre

La coord 38" organise une journée "BAFfe les frontières" à la baf le samedi 2 novembre dès 10h30 et jusqu’au bout de la nuit.
La coordination contre les frontières rassemble différentes personnes qui luttent contre les politiques anti-migratoires et la fermeture des frontières. (https://cric-grenoble.info/infos-locales/article/reunion-de-la-coordination-contre-les-frontieres-1227).

Cette journée se voudra : festive, sportive et politique !
Plusieurs temps d’activités et d’échanges seront prévus.
Notre idée : se rencontrer, discuter autour des politiques migratoires, des frontières, échanger sur les expériences vécues de chacun/chacune...
Cette journée sera à prix libre (repas, boissons, tournoi de foot...). L’argent récolté sera réparti entre les frais réguliers de la coord’ (infokiosque, tract…), défraiements des intervenant.e.s et en soutien à
différents projets et lieux en lutte contre les politiques anti-migratoires.

Lire la suite...

 Continuer la lecture
..................................................

Publié le 15.10.2019 à 17:33

CARTOGRAPHIE REPAIRES, une exposition à l'HEXAGONE de Meylan du 15/10 au 8/11/2019

mardi 15 octobre à 18h, s'ouvrira l'exposition CARTOGRAPHIES REPAIRES  dans le hall de l'Hexagone Scène Nationale Arts Sciences - Meylan. Elle est proposée par Marie Moreau, artiste plasticienne (association ExCes), et Sarah Mekdjian, enseignante-chercheuse géographe (UGA - PACTE). Cette dernier sera présente, exceptionnellement, pour une visite commentée de l’exposition.

Nous y découvrirons des formats cartographiques co-créés depuis les locaux de l'association Accueil Demandeurs d'Asile, par des co-cartographes autorisé.e.s ou non à résider en France, autorisé.e.s ou non à travailler en France, fonctionnaires, intermittent.e.s, abonné.e.s ou non au gaz, toutes inquiété.e.s et, pour certain.e.s, rendues clandestin.e.s, par les politiques migratoires. 
Nous accueillons cette exposition en lien avec les spectacles Chroniques d’une ville qu’on croit connaître et Mo.

CARTOGRAPHIES REPAIRES sera visible au théâtre du 15 octobre au 08 novembre 2019 aux heures d’ouverture de notre billetterie.

 Continuer la lecture
..................................................

Publié le 15.10.2019 à 17:28

L'Isère, terre d'accueil

Un reportage sur France3 Auvergne Rhône Alpes, a lire, regarder et partager.

 

solidarité en Isère

Le Trièves, terre d'accueil des réfugiés

Le Trièves, c'est un joli coin de campagne niché entre l'Obiou et le Mont-Aiguille, à une cinquantaine de kilomètres au Sud de Grenoble. Depuis cinq ans, une centaine d'habitants se sont regroupés dans le CART, le "Collectif d'Accueil de Réfugiés du Trièves". A Mens, Chichilianne et Monestier de Clermont, ils hébergent et accompagnent ceux qui se sont "exilés", qui ont du quitter leur pays pour échapper à la mort ou à la misère.

Le C.A.R.T., Collectif d'Accueil de Réfugiés du Trièves, rassemble une trentaine de familles, toutes différentes, de la gauche à la droite, des croyants aux féministes, des paysans aux néoruraux.

En 5 ans, le CART a accueilli 80 "exilés"... pour pallier les carences de l'Etat. Puisqu'au pays des droits de l'homme, les demandeurs d'asile ont droit à un toit. Mais le dispositif d'hébergement est insuffisant, et les procédures de plus en plus complexes.

En lien avec l'association A.D.A., 13 collectifs d'habitants comme le CART hébergent des réfugiés en Isère. En 2017, cet hébergement représentait 14 000 nuitées, soit l'équivalent d'un centre d'Etat ou CADA.

 Continuer la lecture
..................................................