FLUX des ASSOCIATIONS


 FSU Isère

Publié le 19.01.2020 à 20:27

PLUS NOMBREUX, PLUS FORT, ON LACHE RIEN !

La mobilisation se poursuit les 14, 15 et 16 janvier pour le retrait du projet de réforme des retraites, entraînant chaque jour de nouveaux travailleur.euses, de la jeunesse, ...
De nombreuses initiatives se tiennent sur tout le territoire : grève, manifestations, rassemblements, piquets de grève, etc. rassemblant à nouveau plusieurs centaines de milliers de personnes.
Malgré les annonces du premier ministre et après six semaines d'un mouvement social inédit, dont nous nous félicitons, la population soutient toujours majoritairement la mobilisation contre ce projet absurde et injuste (60% de soutien, au baromètre Harris Interactive du 14 janvier).
La communication gouvernementale visant à nous expliquer à nouveau que ce projet est « juste et simple » se heurte à une opinion publique qui voit bien qu'il s'agit de nous faire travailler plus longtemps pour des pensions plus basses.
Les organisations syndicales CGT, FO, CFE-CGC, UNSA, Solidaires, FSU, CNT, UEG et UNL, exigent le maintien des régimes de retraite existants par répartition solidaire et intergénérationnelle, fondés sur un système par annuités.
L'intersyndicale porte des propositions pour améliorer les droits de toutes et tous dans le régime de retraite actuel. Elles s'appuient sur les cotisations sociales et les richesses créées par le travail.
Il faut augmenter les salaires dans le privé et les rémunérations dans le public, mettre en œuvre immédiatement l'égalité salariale et professionnelle entre les femmes et les hommes. Il faut développer l'emploi stable, mettre fin à la précarité particulièrement de la jeunesse et prendre en compte les années d'étude. Les plateformes numériques doivent être soumises à cotisation.
Nous exigeons la fin ou la compensation des exonérations patronales, la réorientation des crédits d'impôts aux entreprises vers le régime des retraites et l'élargissement de l'assiette de cotisations afin d'inclure tous les travailleur.euses dans le régime par répartition et d'éviter toute ouverture à la capitalisation. Il est indispensable de préserver les réserves de tous les régimes de retraite.
La lutte contre la fraude et l'évasion fiscale doit être une priorité avec l'instauration d'une contribution sociale pour la protection sociale sur les revenus du capital.
C'est pourquoi les es organisations syndicales CFE-CGC, CGT, FO, FSU, UNSA, Solidaires, CNT, UEG et UNL de l'Isère appellent à réunir des assemblées générales pour continuer et amplifier encore la mobilisation afin d'obtenir le retrait de ce projet et l'ouverture de véritables négociations sur la base de nos propositions.
Nos organisations appellent l'ensemble du monde du travail, les retraité.es et la jeunesse à poursuivre et renforcer la grève y compris reconductible là où les salarié.es le décident. A participer massivement aux mobilisations décidées en territoire et à faire du 24 janvier, date du conseil des ministres, une puissante journée de grève et de manifestation interprofessionnelle.

Rassemblement revendicatif
Mercredi 22 janvier à 15h devant la permanence du député O. Vérand (2, rue de Belgrade) à Grenoble

Jeudi 23 janvier
Retraites aux flambeaux !!!
Grenoble : 17h Porte de France
Voiron : 18h Bourse du Travail, place Jacques Antoine Gau (salle des fêtes)

Vendredi 24 janvier, Manifestations
Grenoble : 10h gare SNCF de Grenoble
Bourgoin-Jallieu : 10h30 place Saint Michel
La Tour du Pin : 14h30 devant la CPAM

Signez et faites signer la pétition pour un système de retraites pleinement juste et solidaire, sans allongement de la durée de la vie au travail, c'est toujours là : https://lapetitionretraite.fr/

Continuer la lecture
..................................................

Publié le 16.01.2020 à 11:00

EN GREVE JUSQU'À LA VICTOIRE !

Les 9, 10 et 11 janvier, les mobilisations auront été d'une grande force, avec un caractère interprofessionnel et transgénérationnel marqué. Ces journées marquent une étape importante dans la mobilisation par la grève lancée depuis le 5 décembre.
Cela montre la détermination et le refus de ce projet absurde de régime unique de retraites par points par une majorité de la population, malgré toutes les tentatives et manipulations du gouvernement.

Suite aux annonces de samedi, non seulement l'âge pivot n'est pas retiré mais en plus le Premier ministre confirme sa détermination à reculer l'âge de départ à la retraite en refusant toute augmentation de cotisation sociale.

Les organisations syndicales CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, CNT, exigent le maintien du système de retraite existant par répartition solidaire et intergénérationnelle et par annuité. Elles portent en commun des propositions pour améliorer les droits de toutes et de tous. Pour ce faire, il faut augmenter les financements assis sur les cotisations sociales et les richesses produites par le travail.
Contrairement aux annonces gouvernementales, les femmes ne sont pas gagnantes ! Concernant les carrières heurtées, les temps partiels qui sont majoritairement tenus par des femmes, ce projet de comptabilisation par point, prendra en compte toute la carrière, et donc baissera le niveau des pensions des femmes et celles de tou.t.e.s les personnes précaires.

Le but est d'obtenir le retrait de ce projet et l'ouverture de véritables négociations sur l'emploi, les salaires, la fin de la précarité notamment étudiante, les cotisations et l'amélioration du droit à la retraite dans le cadre du système et des régimes existants.
C'est pourquoi nos organisations appellent à continuer et amplifier encore la mobilisation.

Elles appellent à organiser des actions de grève, de convergences interprofessionnelles en rejoignant massivement par la grève le mouvement le 14 janvier. À Grenoble l'Assemblée Générale Interprofessionnelle aura lieu mardi 14 janvier à 16h30 à La Bourse du Travail à Grenoble.

Journée de grève et de manifestation jeudi 16 janvier
Manif à 14h à la gare de Grenoble
Puis un départ de marche aux flambeaux à 17h place Félix Poulat

Le gouvernement prétend que les femmes sont gagnantes avec la retraite à point, alors que nous serons les premières impactées !
Toutes les femmes sont invité.e.s à rejoindre le cortège en tête de manifestation derrière la banderole intersyndicale.

SYSTÈME A POINTS : LES FEMMES GRANDES PERDANTES

Parce que nous sommes des femmes, nos retraites sont déjà de 42% inférieures à celles des hommes. Avec la réforme les inégalités vont s'aggraver :
- Le calcul des points sur l'ensemble de la carrière et non plus les 25 meilleures années dans le privé ou les 6 derniers mois dans le public va accentuer L'IMPACT DES TEMPS PARTIELS ET DES INTERRUPTIONS DE CARRIÈRE
- La compensation de l'impact des enfants :
- Les trimestres attribués pour chaque enfant sont supprimés : A AGE DE DÉPART ÉGAL, IL Y AURA DONC UNE BAISSE DES PENSIONS
- La majoration de 10% à partir du 3e enfant est supprimée pour être remplacés par une majoration de 5% par enfant à attribuer au père ou à la mère. Il est à craindre que le choix se porte sur les pensions des hommes qui sont plus importantes, LES FEMMES SE RETROUVANT DOUBLEMENT PÉNALISÉES EN CAS DE SÉPARATION
- L'intégration des primes dans le calcul des pensions des fonctionnaires va ACCENTUER LES INÉGALITÉS car les femmes touchent souvent moins de primes que les hommes
- Les PENSIONS DE REVERSIONS (pourcentage de la retraire de l'époux.se décédé.e) perçues à 90% par des femmes : l'âge d'ouverture de ce droit sera reculé de 7 ans, elle est supprimée pour les personnes divorcées ou remariées, elle n'est pas étendue aux personnes pacsées et souvent, le nouveau mode de calcul va entrainer une baisse de la pension de réversion.

Parce que nous serons encore plus touchées par les conséquences de la réforme des retraites, nous appelons toutes les femmes, à être à la pointe de la mobilisation.

Nous voulons :
- Le retrait du projet de loi sur les retraites
- Un départ à la retraite à 60 ANS POUR TOU.TE.S ET A 55 ANS POUR LES MÉTIERS PÉNIBLES
- Le MAINTIEN DES DROITS FAMILIAUX tant que l'égalité des salaires et la prise en charge des enfants n'est pas réalisée, la majoration des retraites des femmes permettant de compenser les inégalités de salaires constatées
- L'EGALITE PROFESSIONNELLE entre femmes et hommes : salaires, carrière, formation…
- LE DROIT POUR TOU.TE.S LES ÉTRANGÈRES qui ont cotisé de rester en France pour bénéficier de leur retraite.
- Le développement des équipements de la PETITE ENFANCE
- La mise en place d'un CONGE PARENTAL partagé, décemment rémunéré et qui ne coupe pas de l'emploi
- La sur-cotisation patronales sur tous les temps partiels

Continuer la lecture
..................................................

Publié le 15.01.2020 à 14:00

A l'éducation nationale, en Isère, on passe le gouvernement à la casserole !

Grévistes et non grévistes, né·es avant ou après 1975, primaire, secondaire et supérieur, actif·ve·s et retraité·es, personnels administratifs, de la région, du département, des communes, enseignant·es, secteur privé, secteur public ...
J'y vais ! Tu y vas ? Nous y allons ! Par école, Par college, Par lycée, Par Université

A l'éducation nationale, en Isère, on passe le gouvernement à la casserole !

Retraites de misère, réforme de la fonction publique, pressions hiérarchiques, dégradations des conditions de travail, E3C, réformes des lycées généraux, technologiques et professionnels, évaluationite, inclusion sans les moyens...
Depuis le suicide de Christine Renon, on parle beaucoup des conditions de travail qui se dégradent dans l'éducation nationale. Mais les mots ne suffisent pas !

14h Rassemblement, concert de casseroles ! + Batukada
15h Audience au rectorat
16h Réunions par degré pour organiser la mobilisation sur les conditions de travail, les E3C, la disparition des REP, pour le retrait de la réforme des retraites et des réformes Blanquer... Retour d'audience festif ou combatif ?!

Depuis le 5 décembre, un mouvement historique de grève contre les réformes s'est enclenché malgré les difficultés pour généraliser la grève reconductible. De nouveaux secteurs stratégiques s'y mettent : ports autonomes, raffineries, énergie, professions libérales, secteurs privés ...

Continuons de nous battre !
Grève interpro mardi 14, mercredi 15 et jeudi 16 janvier 2020

Continuer la lecture
..................................................

Publié le 14.01.2020 à 10:00

Mobiliser pour gagner et faire céder le gouvernement

Les mobilisations ne faiblissent pas et de très nombreuses actions ont eu lieu pendant toute la période de fin d'année : concerts, réveillons revendicatifs, actions
de solidarité, manifestations et assemblements... Il n'y a pas eu de trêve.
Les cheminot.es, les agent.es de la RATP, comme les personnels de l'Opéra de Paris
et toutes celles et ceux qui sont en grève depuis le 5 décembre, sont plus que
jamais déterminé.es et décident chaque jour, la reconduction de la grève.

La population, malgré les pressions gouvernementales et médiatiques, soutient très majoritairement le mouvement social. Elle manifeste son appui en versant massivement aux caisses de solidarité ou en participant aux initiatives initiées par les organisations syndicales et les grévistes.

Lors de ses vœux, le Président de la République, a confirmé qu'il n'entend rien, se contentant de répéter les mêmes affirmations qui n'ont convaincu personne depuis deux ans.

Quoi qu'en dise Macron, par le calcul des pensions sur l'ensemble de nos carrières, la retraite à points c'est 25% de perte en moyenne sur nos retraites dans le public comme dans le privé. Âge pivot ou pas nous ne voulons pas de retraites de misère !

L'intersyndicale exige le retrait immédiat du projet de réforme pour ouvrir de réelles négociations permettant d'améliorer le régime actuel pour tous les secteurs professionnels et toutes les générations.

Face au mépris affiché du Président de la République et de son gouvernement, les
organisations syndicales CFE-CGC, CGT, CNT, FO, FSU, Solidaires, UNSA, UEG,
Unef et UNL ont appelé à construire des grèves d'ampleurs, avec des manifestations partout sur le territoire.

Elles appellent à se mobiliser nombreux les 14, 15 et 16 janvier pour gagner et faire
céder le gouvernement.

Manifestations en territoire :
Mardi 14 janvier 2020, Grenoble : 10h gare sncf (arrivée préfecture)
Jeudi 16 janvier 2020, Grenoble : 17h Félix Poulat, « Retraites aux flambeaux » Prévoir lampes frontales !!!

Mercredi 15 janvier 2020, Éducation nationale : RASSEMBLEMENT COMBATIF ET FESTIF,
à partir de 14h au rectorat de Grenoble.

Continuer la lecture
..................................................

Publié le 09.01.2020 à 10:00

Généraliser la grève dans toutes les entreprises, services et collectivités.

Les mobilisations ne faiblissent pas et de très nombreuses actions ont eu lieu pendant toute la période de fin d'année : concerts, réveillons revendicatifs, actions
de solidarité, manifestations et rassemblements... Il n'y a pas eu de trêve. Les cheminot.es, les agent.es de la RATP, comme les personnels de l'Opéra de Paris
et toutes celles et ceux qui sont en grève depuis le 5 décembre, sont plus que
jamais déterminé.es et décident chaque jour, la reconduction de la grève.

La population, malgré les pressions gouvernementales et médiatiques, soutient très majoritairement le mouvement social. Elle manifeste son appui en versant massivement aux caisses de solidarité ou en participant aux initiatives initiées par les organisations syndicales et les grévistes.
Lors de ses vœux, le Président de la République, a confirmé qu'il n'entend rien, se contentant de répéter les mêmes affirmations qui n'ont convaincu personne depuis deux ans.
Quoi qu'en dise Macron, par le calcul des pensions sur l'ensemble de nos carrières, la retraite à points c'est 25% de perte en moyenne sur nos retraites dans le public comme dans le privé. Âge pivot ou pas nous ne voulons pas de retraites de misère !
L'intersyndicale exige le retrait immédiat du projet de réforme pour ouvrir de réelles négociations permettant d'améliorer le régime actuel pour tous les secteurs professionnels et toutes les générations.
Face au mépris affiché du Président de la République et de son gouvernement, les
organisations syndicales CFE-CGC, CGT, CNT, FO, FSU, Solidaires, UNSA, UEG,
Unef et UNL appellent à construire des grèves d'ampleurs, dès le 9 janvier, avec
des manifestations partout sur le territoire.
Elles appellent à mettre en débat la généralisation de la grève dans toutes les entreprises, services et lieux d'études en organisant des assemblées générales de salarié.es, d'étudiant.es et de lycéen.nes, pour permettre la réussite du 9 janvier et de ses suites dès le lendemain.

Manifestations en territoire
Jeudi 9 janvier
Grenoble : 10h gare sncf /Alsace Lorraine
Salaise/Sanne : 10h Géant Casino RN7
Bourgoin-Jallieu : 10h30 place St Michel
La Tour du Pin : 14h30 devant la CPAM

Samedi 11 janvier
Grenoble : 14h gare sncf (arrivée préfecture)
Salaise/Sanne : 10h au Green 7

Assemblée générale interprofessionnelle des secteurs en lutte
Jeudi 9 janvier à 14h30 à la Bourse du travail de Grenoble (forum)

Vendredi 10 janvier, initiatives militantes à Grenoble :
- Tractages entrées de ville, 6h30
- Porte de France
- Bd Jean Pain / stade des Alpes
- 14h CCI : Rassemblement

Continuer la lecture
..................................................

Publié le 13.12.2019 à 18:11

Retrait du projet de réforme des retraites

Communiqué de presse
Les annonces du 1er ministre ce mercredi 11 décembre n'apportent pas la réponse attendue aux revendications des personnels qui exigent le retrait du projet de réforme des retraites qui va dégrader les pensions de tous les salarié.e.s du public et du privé, mais également des retraité.e.s. De plus, ces annonces cumulent les provocations en tentant opposer les catégories de salarié.e.s/personnels et même les générations.

C'est pourquoi nos organisations syndicales appellent à une journée Interprofessionnelle massive de grève et manifestations mardi 17 décembre.

La mobilisation du 5 décembre a été massive. Depuis, dans de nombreux secteurs, du secteur public comme du secteur privé, les salarié.e.s, avec le soutien de leurs organisations syndicales se réunissent en assemblée générale. Dans de nombreux secteurs, la reconduction de la grève est votée et adoptée pour obtenir le retrait du projet de réforme MACRON-DELEVOYE sur les retraites.

Aujourd'hui c'est une convergence public-privé qui se construit.

Plutôt qu'entendre cette expression d'un non ferme à sa réforme, qu'a répondu le 1er ministre dans son allocution du 11 décembre ?
- Le maintien de sa réforme de retraite par points ;
- Le maintien de la règle d'or du plafond de 13,8 % du PIB accordé aux pensions et alors 30 % d'actif.ve.s partiront en retraite d'ici 2025.
- Un âge pivot de départ à la retraite fixé à 64 ans pour un départ à la retraite… à pension complète et si carrière complète… sinon, partir avant c'est la double peine : pension avec défaut de trimestres + application de 5% de décôte par année d'écart à l'âge pivot.

Dans ces conditions, force est de constater que le gouvernement reste insensible à la mobilisation des salarié.e.s.
C'est la raison pour laquelle, les organisations syndicales de salarié.e.s CGT-FO-UNSA-FSU-Solidaires-CNT et de jeunesse UNEF-UEG-UNL appellent à développer partout l'ancrage de la grève et le maintien d'un haut niveau de mobilisation, jusqu'au retrait.
À l'image des salarié.e.s de la SNCF ou de la RATP, faisons du 17 décembre une journée de mobilisation interprofessionnelle, une marée humaine dans laquelle toutes les générations, toutes les professions du privé et du public seront en grève avec une même détermination : imposer le retrait de la réforme des retraites.

Nous exigeons :
- Retrait du plan Macron-Delevoye
- Maintien et amélioration des régimes de retraites : régime général, régimes spéciaux, régimes complémentaires, code des pensions civiles et militaires
- Retour à la retraite à taux plein à 60 ans
- Taux de remplacement de 75 % de la rémunération d'activité sur la base des 10 meilleures années dans le privé et des 6 derniers mois dans le public, pas de retraite inférieure au smic ;
- Prise en compte de la pénibilité, des périodes de formation et aménagement des fins de carrière.

Grenoble, le 13 décembre 2019

Continuer la lecture
..................................................

Publié le 12.12.2019 à 10:00

« MACRON, RETIRE TON PLAN ! »

Les unions départementales CGT, FO, UNSA, FSU, Solidaires, CNT avec l'UNEF, l'UEG et l'UNL, considèrent que la puissance exceptionnelle de la grève du 5 décembre et l'ampleur des manifestations (plus de 30 000 manifestant-es en Isère, 1,5 million dans toute la France) démontrent que la grève déborde bien au-delà des secteurs concernés par les régimes spéciaux, contrairement à ce qu'a bien voulu faire croire le gouvernement.
Face à un niveau de mobilisation inégalé, le gouvernement doit revenir à la réalité et abandonner immédiatement son projet.
Dans ce contexte, les organisations ci-dessus nommées appellent à renforcer et élargir encore la mobilisation par la grève et la reconduction de celle-ci là où les salarié-es le décident dès ce week-end et lundi.
Dans ce cadre, après le mardi 10 décembre, elles donnent rendez-vous, le jeudi 12 décembre pour une journée massive de grève et de manifestations interprofessionnelles et intergénérationnelles. C'est bien en s'engageant dans ce niveau de mobilisation que nous pourrons gagner.

D'ici là, nous serons dans toutes les initiatives qui seront décidées à tous les niveaux pour exiger :
- Retrait du plan Macron-Delevoye
- Maintien et amélioration des régimes de retraites : régime général, régimes spéciaux, régimes complémentaires, code des pensions civiles et militaires
- Retour à la retraite à taux plein à 60 ans
- Taux de remplacement de 75% de la rémunération d'activité sur la base des 10 meilleures années dans le privé et des 6 derniers mois dans le public, pas de retraite inférieure au smic ;
- Prise en compte de la pénibilité, des périodes de formation et aménagement des fins de carrière.

Grenoble, le 9 décembre 2019

Manifestations jeudi 12 décembre 2019
Grenoble, Gare, 10h
Bourgoin-Jallieu, 14h, place Saint-Michel
Salaise / Sanne, 10h, centre commercial Green 7

Assemblée générale des grévistes de tous les secteurs privé et public
Jeudi 12 décembre 2019, 14h
à la Bourse du travail de Grenoble


AG Éducation : 16h devant le Rectorat.

Inter-Educ 38, suites du 10/12

17h30, devant le rectorat, Rassemblement de soutien aux jeunes (majeurs et mineurs) migrants isolés

Prochains rendez-vous :
- samedi 14/12 : formation sur les retraites (CGT), 9h30, bourse du travail de Grenoble

- mardi 17/12 : manifestation à 10h à Grenoble. Appel local en cours d'élaboration, voir le communiqué inter-pro national,

Appel inter-pro national du 10/12 pour les suites de l'action

le communiqué inter-FP national

Appel Inter-FP du 11/12/2019

et le communiqué FSU

Communiqué FSU, 11-12-2019

Continuer la lecture
..................................................

Publié le 10.12.2019 à 13:30

MACRON, retire ton plan !

Les unions départementales CGT, FO, FSU, Solidaires, CNT, UNSA, avec l'UNEF, l'UEG et l'UNL, considèrent que la puissance exceptionnelle de la grève du 5 décembre et l'ampleur des manifestations (plus de 30 000 manifestant-es en Isère, 1,5 million dans toute la France) démontrent que la grève déborde bien au-delà des secteurs concernés par les régimes spéciaux, contrairement à ce qu'a bien voulu faire croire le gouvernement.
Face à un niveau de mobilisation inégalé, le gouvernement doit revenir à la réalité et abandonner immédiatement son projet.
Dans ce contexte, les organisations ci-dessus nommées appellent à renforcer et élargir encore la mobilisation par la grève et la reconduction de celle-ci là où les salarié.es le décident dès ce week-end et lundi.
Dans ce cadre, elles donnent rendez-vous le mardi 10 décembre pour une journée massive de grève et de manifestations interprofessionnelles et intergénérationnelles. C'est bien en s'engageant dans ce niveau de mobilisation que nous pourrons gagner.
D'ici là, nous serons dans toutes les initiatives qui seront décidées à tous les niveaux pour exiger :
- Retrait du plan Macron-Delevoye
- Maintien et amélioration des régimes de retraites : régime général, régimes spéciaux, régimes complémentaires, code des pensions civiles et militaires
- Retour à la retraite à taux plein à 60 ans
- Taux de remplacement de 75% de la rémunération d'activité sur la base des 10 meilleures années dans le privé et des 6 derniers mois dans le public, pas de retraite inférieure au smic ;
- Prise en compte de la pénibilité, des périodes de formation et aménagement des fins de carrière.
Grenoble, le 6 décembre 2019

Manifestations le mardi 10 décembre 2019
Grenoble : départ 13h30 de la Gare
Vienne : départ 14h de la Poste
Bourgoin-Jallieu : à définir par l'inter-OS du 9/12 au soir.

Assemblée générale des grévistes
de tous les secteurs privé et public
Jeudi 12 décembre 2019, 14h
A la Bourse du travail de Grenoble


Rendez-vous Éducation nationale 38

Lundi 9/12/2019
Échirolles, rendez-vous à 18h à l'école Joliot Curie
Fontaine, AG rive gauche du Drac, 17h30 MJC Nelson Mandela
Grenoble, collège Vercors, réunion 18h salle ESF Maison de l'Abbaye
Vienne, AG 18h30, salle Dauphiné de la Mairie
Voiron, tractage le matin, AG à 18h

Mardi 10/12/2019
Grenoble, matin, AG par secteurs (privé, public, éduc, étudiants, Lycéens)
AG éducation, 10h Bourse du Travail
Manifs l'après-midi (cf ci-dessus)

Mercredi 11/12/2019
Interpro 38 à 12h30 à la CGT 38

Jeudi 12/12/2019, à confirmer selon l'actualité
14h, AG des secteurs en lutte, Bourse du Travail
16h, demande d'audience au Rectorat, dépôts des revendications Éducation
17h30, Rassemblement au Rectorat, droits des jeunes migrants isolés

Continuer la lecture
..................................................