Associations

Sélection

Centre Interpeuples ∗ Transports gratuits ∗ Indymedia ∗ Pièces & Main d'Oeuvre ∗ UD CGT  

TOUTES LES ASSO 

A à F

Accueil Demandeurs d'asile ∗  Alliance Française ∗  A.D.E.S ∗  ADTC ∗  AFPS Isère ∗  Aide et Action en Isère ∗  Alpes-Solidaires ∗  Antigone ∗  ATTAC - Isère ∗  Café Voisin(e)s ∗  Centre Interpeuples ∗  C.R.I.C ∗  Conservatoire des Espaces Naturels ∗  C.L.U.Q - Grenoble ∗  Conseils Citoyens Indépendants ∗  Crieur de la Villeneuve (le) ∗  Eléfàn (L') 

G à L

Fil Rouge 38 (le) ∗  France-Bénévolat Grenoble ∗  Fratrie des Glaneurs Solidaires ∗  Grenoble anti-linky ∗  Groupe d'Analyse Metropolitain ∗  Indymedia ∗  I.N.R.I.A ∗  Isère-Solidaires ∗  L.P.O - Isère ∗  LePartisan.info 

M à R

O.D.T.I ∗  Osez Le Féminisme ∗  Parlons-en (le) ∗  Particité ∗  Patate Chaude (la) ∗  Politiques (blogs Isérois) ∗  PCSCP [Center-Parcs] ∗  Postillon (le) ∗  Planning Familial 38 ∗  Politicalpes ∗  Pièces & Main d'oeuvre ∗  Rhône Alpes Solidaires 

S à Z

SERA - Santé & Environnement ∗  Sillon 38 ∗  Solidarité Femmes Milena ∗  Solidar'Auto ∗  Sortir du Nucléaire ∗  Terre de Liens Rhône-Alpes ∗  Très-Cloîtres ∗  Un ptit Vélo dans la Tête ∗  Verger Aventure (le) 

Syndicats

UD CGT ∗  UD FO ∗  UD CFDT ∗  FSU 38 ∗  SOLIDAIRES - Isère ∗  Solidaires Étudiant-e-s Grenoble ∗  SUD - Education

 Collectif pour la gratuité des transports publics dans l’agglomération grenobloise


Publié le 12.01.2019 à 11:45

Deuxième forum national de la gratuité à Lyon

Samedi 5 janvier 2019 la ville de Lyon a accueilli le forum national de la gratuité des services publics co-organisé par l’Observatoire International de la gratuité et la Mairie du 1er arrondissement de Lyon.

Toutes les organisations politiques des gauches et de l’écologie étaient au rendez vous en déléguant des dirigeants nationaux (FI, PG, EELV, Ensemble !, NPA, PCF, etc). L’enjeu est rien de moins que la refondation d’un projet émancipateur à l’échelle mondiale.
Etaient également présents des représentants d’organisations syndicales, d’ONG, de grandes associations comme ATTAC, la fondation Copernic, le DAL, etc.

Ce Forum a été l’occasion de dresser l’état des lieux des gratuités existantes et à venir !

Interview de Paul Ariès sur RCF Radio le vendredi 4 janvier 2019


 

Intervention de Marie-Anne lors du Forum


 

Article du site Lyon Capitale

Programme du Forum

 
   Continuer la lecture
..................................................

Publié le 12.01.2019 à 10:53

Le Conseil municipal de Champ sur Drac soutient le collectif

Le Conseil municipal a adopté une délibération demandant à Grenoble-Alpes-Métropole de réaliser une étude d’impact afin d’évaluer les effets de la gratuité des transports collectifs : report modal et ses effets sur la pollution, les émissions de gaz à effet de serre, les retombées économiques, les financements nécessaires …

 Continuer la lecture
..................................................

Publié le 10.01.2019 à 18:20

Le Conseil municipal de Venon pour le développement et la gratuité des TC

De plus en plus d’agglomérations organisent la gratuité partielle ou totale des transports en commun, la dernière en date est l’agglomération de Dunkerque qui est passée de la gratuité partielle à la gratuité totale.
Avec l’aggravation des conditions de circulation dans notre agglomération, plusieurs communes  ont voté un « vœu relatif à la gratuité des transports en commun et à l’augmentation du Versement Transport ».
Il faudrait trouver environ 36 M€ de recettes supplémentaires au SMTC pour pouvoir lui permettre d’assurer la gratuité totale, c’est ce que payent actuellement les usagers. Et seule une augmentation conséquente du versement transport (VT), qui est plafonné par la loi à 2% de la masse salariale des entreprises d’au moins 11 salariés dans l’agglomération, pourrait aider à atteindre cette somme. Un taux de 2,7% suffirait à récupérer plus de 36 M€. Rappel à Paris le VT atteint 2,95%.
Il faudrait alors changer la loi, c’est donc à ce niveau qu’il faut intervenir pour ouvrir la possibilité de la mise en place de la gratuité partielle ou totale dans l’agglomération, car du côté des collectivités (Métro et département) la loi leur interdit d’augmenter leurs dépenses de plus de 1,2% y compris l’inflation.

Voici le vœu proposé:

« A juste titre, l’OMS s’est alarmée du niveau de pollution de l’air, estimant que celle-ci est la cause de 48.000 morts par an en France.
Les institutions européennes font pression et poursuivent la France en justice pour non-respect des seuils de pollution.
Les températures enregistrées cet été montrent qu’il est urgent d’agir fortement, à tous les niveaux et sur tous les plans.
Le développement de l’offre et de l’usage des transports en commun est un enjeu particulièrement important pour répondre à cette question.
Après en avoir délibéré le conseil municipal décide de demander :

  • au SMTC de l’Agglomération Grenobloise de poursuivre les études pour une gratuité partielle des transports ;
  • au Gouvernement et à la Représentation Nationale de déplafonner le taux maximal du versement transport sur le périmètre de l’Autorité Organisatrice des Mobilités, à l’instar de ce qui a été réalisé en Ile de France, et d’engager toutes discussions à cette fin ;
  • au Gouvernement et à la Représentation Nationale de laisser libre les Collectivités Territoriales de mettre en place des gratuités.

Ce vœu sera transmis au Préfet de l’Isère, au Chef du Gouvernement, à la présidence de l’Assemblée Nationale et aux présidents des différents groupes politiques de l’Assemblée Nationale, au Sénat et au président du SMTC. »

Note: la Maire de Venon Françoise Gerbier est membre du bureau du SMTC.

 Continuer la lecture
..................................................

Publié le 12.12.2018 à 15:23

Quelles solutions sociales et écologiques pour nos déplacements?

Mouvement des gilets jaunes

Marches pour le climat

Mouvements sociaux

LE MERCREDI 19 DECEMBRE 2018 à 18H

MJC de FONTAINE, 30 rue de la Liberté

Débat organisé par le Comité Fontaine/Rive gauche pour la gratuité des transports publics


Légitime colère

Oui, toutes les raisons de se révolter sont là ! Contre les salaires bloqués alors que l’inflation  galope ; contre les pensions grevées par la hausse de la CSG ; contre les allocations en baisse, comme les APL ; contre les loyers élevés ; Le prix du carburant pèse surtout sur les budgets des ménages. Quand on sait que la TVA et autres taxes représentent 60 % de la facture, il y a autant de raisons de s’en prendre au gouvernement qu’aux entreprises autoroutières qui nous rackettent, au secteur pétrolier qui fait des profits record , à la fraude fiscale.
NON aux taxes injustes,
OUI à l’impôt équitable, progressif selon le revenu, qui financent des services publics de qualité et de proximité. Rétablir l’impôt sur la fortune.
OUI à des salaires et des revenus décents pour vivre décemment!

L’hypocrisie de la « fiscalité écologique » de Macron à l’heure de la crise climatique

Quelles sont les alternatives à la voiture quand on vit en zone rurale, quand il y a peu de transports en commun ou que les infrastructures délabrées rendent chaque trajet aléatoire ?
Est-ce en taxant les pauvres qu’on va améliorer le réseau de transports collectifs ? Au contraire : le gouvernement (et ses cars Macron !) privilégie la route au ferroviaire qui souffre de sous-investissement chronique. Les hausses continues des taxes sur les carburants ne sont pas un geste pour la planète mais servent à colmater le budget de l’État pour continuer d’enrichir les actionnaires au titre des subventions et autres exonérations fiscales.
Alors oui, il faut préserver l’environnement, mais en s’en prenant aux vrais responsables : les entreprises qui polluent, qui gaspillent, les constructeurs automobiles qui truquent les tests anti-pollution.
Amplifions les marches pour le climat pour imposer des mesures radicales

MACRON N’A PAS RÉPONDU ET POURTANT DES SOLUTIONS IL Y EN A :

Nous devons agir en prenant en compte les problèmes sociaux, climatiques et notre santé.
  • Taxer avant tout les compagnies pétrolières et les grandes entreprises du transport routier ou aérien, ou gestionnaires d’infrastructure (autoroutes), et notamment le groupe Total dont les bénéfices 2017 ont bondi de 39%, qui s’enrichit sur le dos des automobilistes.
  • Taxer le kérosène (qui ne l‘est pas du tout !) pour empêcher que l’avion, très pollueur, ne concurrence le train.
  • Supprimer l’exonération scandaleuse des taxes carburant pour le transport routier afin de développer le fret ferroviaire. Affecter l’essentiel des ressources de la taxe sur les carburants (TICPE) au développement de transports et de sources d’énergie écologiques, avec un contrôle démocratique.
  • Arrêter la fermeture des petites lignes de chemins de fer (9000 km supplémentaires sont menacés), qui transforme les campagnes en déserts. Investir massivement dans les transports en commun de qualité accessibles à tous.
  • Généraliser les transports publics gratuits comme à Dunkerque et légiférer pour augmenter le versement transport.
  • Baisser fortement la TVA pour tous les produits de première nécessité.
  • Contraindre les constructeurs à fabriquer des véhicules propres et sécurisés.
  • Rétablir des services publics de proximité sur l’ensemble du territoire.
  • Relocaliser l’économie. Interdire les transports inutiles (ex les fraises du Chili en hivers).
  • Augmenter les salaires, pensions et allocations
 Continuer la lecture
..................................................

Publié le 09.12.2018 à 18:54

Luxembourg : les transports publics bientôt totalement gratuits

Le Luxembourg fait un grand pas en avant pour inciter ses citoyens à renoncer à la voiture au profit des transports en commun !

Ce pays devient le premier au monde à décréter la gratuité de tous les transports publics !

Depuis le mercredi 5 décembre, le Luxembourg (600 000 habitants) a un nouveau gouvernement issu d’une coalition formée par le parti démocrate, le Parti ouvrier socialiste de gauche et les Verts. Cette coalition s’était engagée à donner la priorité à l’environnement lors de la récente campagne électorale des législatives. La première mesure du gouvernement porte sur la gratuité des transports en commun.

Cette mesure prendra effet dès 2020. À partir de cette date, plus aucun ticket ne sera requis pour monter à bord d’un bus, d’un train ou d’un tramway. Objectifs ? Limiter les émissions de CO2 mais aussi changer le quotidien des Luxembourgeois, notamment celui des habitants de la capitale. Cette mesure va permettre de décongestionner le pays, où les habitants souffrent énormément des embouteillages. Les habitants de la ville de Luxembourg passent en moyenne 33 heures dans les bouchons chaque année.

Dès le début de l’année 2020, la gratuité va peu à peu se généraliser sur l’ensemble des réseaux du Grand-Duché. L’été dernier, la gratuité  avait déjà été instaurée pour les moins de 20 ans.

En France, de nombreuses villes ont déjà instauré la gratuité de leurs transports en commun. La plus grande agglomération a l’avoir fait est celle de Dunkerque (200 000 habitants) au 1er septembre 2018 détrônant Aubagne, 105 000 habitants, qui l’avait instaurée en 2009.

D’autres villes l’envisagent également avec Calais et Clermont-Ferrand. A Paris, la maire Anne Hidalgo a diligenté une étude.

Dans les médias :

Site actu.fr

Site +POSITIVR

Site Siècle Digital

 Continuer la lecture
..................................................