ASSOCIATIONS grenobloises & d'intérêt régional (en construction)
Aide Demandeurs d'Asile ∗ A.D.E.S ∗ Alliance Citoyenne ∗ Centre Interpeuples ∗ C.R.I.C  ∗ Etoile Ferroviaire ∗ Coll. Gratuité des Transports

Collectif Grauité des Transports Agglo grenobloise Collectif pour la gratuité des transports publics dans l’agglomération grenobloise


Publié le 14.11.2018 à 13:37

Hausse du prix des carburants

Depuis quelques jours, les réseaux sociaux comme les grands médias se font l’écho d’un appel à « bloquer » le pays pour condamner la hausse du prix des carburants. La colère peut s’entendre car le prix des produits pétroliers avec 60 % de taxes (TICPE) devient exorbitant et intenable, notamment pour les nombreux automobilistes contraints très souvent d’utiliser leur véhicule pour se rendre à leur travail. Cependant, les solutions préconisées par l’appel restent floues sur le long terme et elles ouvrent la porte à l’idéologie du « ras le bol fiscal » chère à la droite et à son extrême.

Ces hausses du prix des carburants font partie des politiques fiscales menées depuis longtemps aux bénéfices des plus riches et des entreprises et que le Président Macron a décidé d’amplifier. Reculs sociaux, pouvoir d’achat en berne et chômage de masse sont les résultats de ces politiques libérales. Ainsi plus de la moitié des recettes de l’État sont constituées des taxes à la consommation (TVA + TICPE) tandis que la contribution des entreprises est inférieure à 10 %. Dans le même temps les cadeaux fiscaux aux entreprises et la fraude fiscale atteignent des sommets.

Ces politiques fiscales injustes mettent à mal notre modèle social en affaiblissant les services publics indispensables comme l’éducation, la santé ou les transports publics et aggravent les inégalités et la crise sociale.

Le Collectif pour la Gratuité des Transports Publics dans l’Agglomération Grenobloise (CGTPAG) estime que le mouvement en cours met en évidence la nécessité d’en finir avec les politiques sociales régressives et destructrices de l’environnement. Concernant les déplacements notamment ceux liés au travail, il y a urgence à prendre des mesures de grande ampleur et s’attaquer ainsi de manière résolue au changement climatique, à la pollution de l’air, à la saturation du réseau routier et en même temps à améliorer le pouvoir d’achat des familles. À l’opposé des mesures injustes socialement et hypocrites car il n’y a aucune volonté politique d’agir pour sauver le climat, notre collectif revendique le développement de transports publics  performants, respectant l’environnement et accessibles à tous en instaurant leur gratuité.

À Grenoble, le 14 novembre 2018

Collectif pour la Gratuité des Transports Publics dans l’Agglomération Grenobloise

 Continuer la lecture
..................................................

Publié le 11.11.2018 à 09:39

Mentions légales

Mentions légales établies conformément à la loi n°2004-575 pour la Confiance dans l’Économie Numérique.

Ce site est hébergé par :

Ouvaton Coop. SA
16 bis, rue d’Odessa
Boîte 37
75014 Paris
France
mail : contact@ouvaton.coop
tél. : 02 97 65 37 83

Comme la loi l’impose, l’hébergeur Ouvaton conserve les données de connexions aux sites hébergés (pendant 12 mois).
Ouvaton s’engage à ne jamais céder ces logs de connexion à des tiers, ni à faire aucun usage commercial de ces données même anonymisées.
Sur la base des logs de connexion, un outil gestionnaire des statistiques mesure le nombre de visites, le nombre de pages vues ainsi que de l’activité des visiteurs sur les sites. Ces informations, qui ne sont pas nominatives, sont accessibles aux seuls propriétaires des sites.

Responsable de la publication du site :
Collectif pour la Gratuité des Transports Publics dans l’Agglomération Grenobloise (CGTPAG)
Bourse du Travail (UD-CGT)
32, avenue de l’Europe – 38100 Grenoble
contact@gratuite-transports.listes.vox.coop

Données personnelles :
Aucune information personnelle n’est collectée à votre insu ni cédée à des tiers. Les courriels, les adresses électroniques ou autres informations nominatives dont ce site est destinataire ne font l’objet d’aucune cession ni exploitation et ne sont conservés que pour la durée nécessaire à leur traitement.

 Continuer la lecture
..................................................

Publié le 11.11.2018 à 09:31

Lettre d’information

Pour vous abonner à la lettre d’information envoyez-nous un message

  • à l’adresse : sympa@gratuite-transports.listes.vox.coop
  • avec comme sujet : subscribe diffusion VotrePrénom VotreNom
  • Il n’est pas nécessaire d’écrire du texte dans la zone message

ou en utilisant le lien ci-dessous en personnalisant le nom et le prénom :

mailto:sympa@gratuite-transports.listes.vox.coop?subject=subscribe diffusion VotrePrénom VotreNom

En cas de problème vous pouvez nous contacter à l’adresse contact@gratuite-transports.listes.vox.coop

La lettre d’information du 14 novembre 2018

La lettre d’information du 27 septembre 2018

 Continuer la lecture
..................................................

Publié le 01.11.2018 à 12:14

Éloge de la gratuité par Paul Ariès

Article du Monde Diplomatique

Le projet de revenu universel suscite l’enthousiasme de certains, dans leur immense majorité animés par un souci d’équité et de générosité. Mais leur ambition repose-t-elle sur des fondations solides dès lors qu’elle postule l’idée d’une « crise du travail », laquelle suggère qu’une partie de plus en plus importante de la population ne trouvera plus à s’employer ? La croissance de la productivité s’établissant à un niveau historiquement faible depuis la fin de la seconde guerre mondiale, on pourrait au contraire conclure que les humains n’en ont pas fini avec le labeur. Ne vaudrait-il pas mieux asseoir sa réflexion sur l’identification d’une autre crise : celle de la marchandisation ?

Le capitalisme, dont la vocation consiste à transformer le monde en marchandises, ne peut poursuivre ce processus sans menacer l’humanité d’un effondrement à la fois financier, social, politique et écologique. Prendre acte de cette situation conduit à prôner un autre type de revenu d’existence, démonétarisé. En d’autres termes : la gratuité, dont il s’agirait de défendre l’extension, car elle n’a jamais totalement disparu. Revenu universel ou gratuité, ainsi se résume le dilemme : vaut-il mieux donner de l’argent aux citoyens ou leur fournir des services gratuits ?

On peut identifier trois éléments de réponse. Lire la suite sur le site du Monde Diplomatique

 Continuer la lecture
..................................................