Associations iséroises


 Les Amis du Monde Diplomatique - Grenoble

Publié le 13.05.2022 à 19:00

Quelles sont les conditions d'un service public de l'énergie autour d'EDF ?

Le vendredi 13 mai à 19 heures, Salle Ambroise Croizat, Place du 8 février 1962 à Saint-Martin-d'Hères (Bus 14 arrêt Gay, Tram D arrêt Maison Communale) : « Quelles sont les conditions d'un service public de l'énergie autour d'EDF ? »

Projection du film Main basse sur l'énergie de Gilles Balastre, suivie d'une conférence-débat co-animée par Cédric Thuderoz, coordinateur régional CGT-Energie, et l'équipe des AMD de Grenoble.

Bande-annonce ci-dessous ⬇️

Produit par la fédération des mines et de l'énergie de la Confédération générale du travail (CGT) et par le site d'information critique Là-bas si j'y suis, ce documentaire dévoile les coulisses d'un hold-up sur l'énergie perpétré depuis plus de vingt ans. Dans un style parodique empruntant ses références à la série Les Incorruptibles, le film de Gilles Balbastre met en scène le « syndicat de la casse des services publics ». Des représentants de grandes entreprises privées à l'allure de gangsters, interprétés par des comédiens amateurs, trinquent à la santé du ministre Nicolas Hulot, qui vient d'annoncer l'ouverture à la concurrence des barrages hydroélectriques. Les mafieux de pacotille remercient aussi joyeusement M. Yves Cochet quand ce dernier oblige Électricité de France (EDF) à subventionner l'éolien privé, aux frais du contribuable. Champagne, encore, quand ils apprennent qu'EDF va devoir brader un quart de sa production nucléaire. « Je ne vois pas Michelin céder à prix coûtant 25 % de sa production à Pirelli ou Dunlop », peste M. Thierry Lacherez, (vrai) délégué syndical CGT chez Enedis, la filiale de distribution d'EDF.

Note de David Garcia, Le Monde diplomatique, juin 2019.


Publié le 02.05.2022 à 19:00

Nos barrages : la houille blanche en péril ?

Quand notre sûreté et notre pouvoir d'achat sont mis à l'épreuve des lois du marché.

Le lundi 2 mai à 19 heures, à l'auditorium Anna Politkovskaïa, Maison des Associations de Grenoble, 6, rue Berthe de Boissieux.

Projection du film-documentaire de Nicolas Ubelmann Barrages, l'eau sous haute tension, suivie d'une conférence-débat animée par Philippe André, prévisionniste hydro-météo à EDF et porte-parole du syndicat Sud Energie.

Bande-annonce ci-dessous ⬇️

Entrée libre et gratuite.

Synopsis

Qui peut se passer d'électricité dans le monde d'aujourd'hui ? Qui peut vivre, travailler et se nourrir sans brancher une prise ou appuyer sur un bouton ? A chaque seconde, des milliards d'électrons circulent entre nous. Ils transportent nos voix, nos corps, nos données. Ils nous réchauffent, nous protègent et nous soignent. Mais alors que l'électricité est devenue une énergie vitale très peu savent vraiment d'où vient ce courant et pourquoi un jour... il se pourrait que la lumière s'éteigne. La Commission Européenne a mis en demeure la France pour qu'elle ouvre à la concurrence un tiers de ses grands barrages hydrauliques, gérés jusque là par EDF. Dénoncée par un grand nombre de députés, d'ingénieurs, d'économistes et de syndicats, et des habitants, cette décision pourrait entrainer de nombreux problèmes économiques, écologiques et sécuritaires. Alors quels sont les enjeux de cette ouverture à la concurrence ? Qu'avons nous à y gagner et qu'avons nous à y perdre ?


Publié le 21.03.2022 à 20:00

Combat de l'aigle et du dragon en Amérique latine, quand la Chine s'engouffre dans une région délaissée par les États-Unis

Dans le cadre du « Mois Décolonial », le lundi 21 mars, à 19 h 30, à la salle Blanche Monier, 37 bis, rue Blanche Monier à Grenoble : « Combat de l'aigle et du dragon en Amérique latine, quand la Chine s'engouffre dans une région délaissée par les États-Unis ». Avec Anne-Dominique Correa, journaliste, auteur de l'article éponyme publié dans Le Monde diplomatique d'octobre 2021.

Des navires américains croisent en mer de Chine. Plus silencieusement, Pékin avance ses pions dans une région que la Maison Blanche considère comme son « arrière-cour » : l'Amérique latine. Après avoir tenté de revenir dans le giron de Washington, les gouvernements conservateurs du sous-continent, élus à partir du milieu des années 2010, découvrent que les États-Unis sont un allié exigeant, et peu généreux.


Publié le 01.03.2022 à 20:00

Science et Politique, un dialogue impossible ?

Le mardi 1er mars à 19 h 30 à la salle île verte Blanche Monier, 37 bis, rue Blanche Monier, à Grenoble, conférence-débat : « Science et Politique, un dialogue impossible ? » avec Thierry Lebel et Francis Odier.

  • Thierry Lebel est hydro climatologue, directeur de recherche à l'institut de recherche pour le développement (IRD) et à l'institut des géosciences de l'environnement, contributeur aux travaux du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC).
  • Francis Odier est président de l'association France Nature Environnement Isère, acteur de luttes écologiques locales, dont celles relatives au projet de Center Parcs à Roybon et à certains aménagements en montagne.

Accès libre et gratuit, dans le respect des règles sanitaires, masque et distanciation.


Publié le 20.01.2022 à 19:30

Les conditions de la démocratie sont-elles encore réunies en France ? Quels pouvoirs du citoyen, de Bruxelles à sa commune ?

Le jeudi 20 janvier à 19 h 30 à la Maison des Associations, salle Anna Politkovskaïa, 6, rue Berthe de Boissieux à Grenoble, conférence-débat avec Anne-Cécile Robert et André Bellon ainsi que des représentants de l'équipe municipale de la commune de Saillans entre 2014 et 2020, sur le thème « Les conditions de la démocratie sont-elles encore réunies en France ? Quels pouvoirs du citoyen, de Bruxelles à sa commune ».

Anne-Cécile Robert est professeure associée à l'Institut d'études européennes de l'Université Paris VIII, journaliste au Monde diplomatique, spécialiste des institutions européennes et de l'Afrique et vice-présidente de l'association Pour une constituante. Elle a publié de nombreux ouvrages dont La stratégie de l'émotion (Lux, 2018) et Dernières nouvelles du mensonge (Lux, 2021).

André Bellon est président de l'association Pour une constituante et ancien président de la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée Nationale.

L'équipe municipale de Saillans 2014-2020 a mis en place durant sa mandature des méthodes de démocratie participative, afin d'associer les citoyens en tant que force de proposition et de les intégrer au processus de consensus lors des prises de décisions de la commune.

Illustration : Martinieri. – « Double Face », 2000
© ADAGP, Paris, 2016