Associations iséroises


 Conservatoire des Espaces Naturels

Publié le 26.04.2021 à 18:02

Actualités La renaissance du Rhône

→ Un podcast des agences de l’eau

→ Réserve naturelle nationale de l’île de la Platière

Avec la participation de Bernard Pont, conservateur de la réserve naturelle nationale de l’île de la Platière dont le conservatoire d’espaces naturels Isère est gestionnaire.

Écouter le podcast Réserve naturelle nationale de l’île de la Platière

Agenda
La renaissance du Rhône – Un podcast des agences de l’eau
Nouvelles parutions du CEN Isère

L’article La renaissance du Rhône – Un podcast des agences de l’eau est apparu en premier sur CEN Isère.


Publié le 15.03.2021 à 17:59

Articles

Les rendez-vous du CEN Isère

L’article Les rendez-vous du CEN Isère est apparu en premier sur CEN Isère.


Publié le 15.03.2021 à 17:36

Articles

Faire découvrir

Veolia sensibilise ses salariés à la biodiversité

L’extension par Veolia, il y a une dizaine d’années, d’une installation de stockage des déchets sur la commune de Cessieu (38) a donné lieu à des mesures compensatoires sur le site des Marais de la tour au sein d’un Espace Naturel Sensible. Cette compensation s’est portée, entre autres, sur une zone humide à proximité du site. En 2017, Veolia s’est rapproché du CEN Isère pour que celui-ci lui apporte une assistance à la restauration et à la gestion du site.

Ce partenariat a conduit à la restauration de la zone humide et Veolia a souhaité aller plus loin que ses engagements compensatoires en proposant une démarche de valorisation du site et de sa biodiversité auprès de ses salariés. Avec le soutien du CEN Isère, des journées de découverte sont ainsi organisées à l’attention des salariés de l’entreprise et des riverains. En 2020, une palissade d’observation ornithologique a été créée. L’accès du site aux particuliers est possible sur demande ou sous convention, cela afin de ne pas perturber ces milieux fragiles et les espèces qui y vivent aujourd’hui.

L’article Veolia sensibilise ses salariés à la biodiversité est apparu en premier sur CEN Isère.


Publié le 15.03.2021 à 17:21

Articles

Mieux connaître

Des pièges-vidéos comme outils de suivi

La démarche de gestion et de valorisation des sites naturels se fait en ayant une connaissance la plus pointue possible des milieux et des espèces présents sur les sites. Cette connaissance se construit grâce à des inventaires et des suivis réalisés par des scientifiques sur le terrain. Cependant, pour certaines espèces de grande faune, comme les mammifères, leur présence est difficilement décelable lorsqu’une personne est sur place.

Le Conservatoire d’espaces naturels Isère se dote petit à petit de pièges vidéos pour saisir des instants de vie des espèces difficilement observables. Posés à des endroits stratégiques sur nos sites, ils donneront de précieuses indications sur la présence d’espèces non repérées jusque-là. L’identification des espèces qui apparaîtront sur les enregistrements complètera la base de données des espèces présentes sur la zone humide.

La qualité du rendu de ces vidéos nous permet de réaliser des montages vidéo pour partager ces instants de vie sauvage avec les internautes via notre chaîne YouTube.

L’article Des pièges-vidéos comme outils de suivi est apparu en premier sur CEN Isère.


Publié le 15.03.2021 à 17:03

Articles

Mieux connaître

Les vers de terre, un outil de diagnostic en Bièvre

Dans le cadre du PAEC (Projet Agroenvironnemental et Climatique) Bièvre-Liers-Valloire et de son évaluation globale, la Chambre d’agriculture de l’Isère, en partenariat avec la LPO Isère et le CEN Isère a réalisé une formation technique sur les vers de terre jeudi 21 janvier.

Cette formation a réuni 76 étudiants en BTS, futurs techniciens et gestionnaires d’espaces naturels, en salle et sur le terrain pour une étude de cas concret.

Parmi les sujets des interventions, l’accent a été mis sur l’étude des vers de terre à travers le protocole de l’Observatoire Agricole de la Biodiversité (OAB) qui permet d’évaluer leur nombre et leur diversité pour définir la qualité biologique des terrains agricoles. Les 140 espèces présentes en métropole sont de véritables espèces ingénieurs qui structurent les sols et qui restent cependant mal connues voire négligées alors qu’elles jouent un rôle fondamental sur les propriétés physiques et chimiques des sols.

L’article Les vers de terre, un outil de diagnostic en Bièvre est apparu en premier sur CEN Isère.


Publié le 15.03.2021 à 16:40

Articles

Mieux connaître

Les espèces exotiques envahissantes : enjeux depuis le niveau mondial jusqu’aux problématiques locales

Le bassin de la Bourbre est un lieu de prédilection pour la prolifération d’espèces exotiques envahissantes (EEE). Parmi les actions qui sont mises en œuvre dans le cadre du Contrat Vert et Bleu de la Bourbre, un volet concerne la gestion de ces espèces, volet développé en partenariat avec le CEN Isère avec notamment une formation délivrée aux élu·e·s.

Ouverte aux élu·e·s du territoire de la Bourbre, cette formation a fait un tour d’horizon de ces EEE localement et propose des solutions de gestion pour chacune.

Des fiches rassemblant les éléments vus en direct sont des compléments qui sont envoyés aux participants. Cette formation et les outils pédagogiques développés à cette occasion sont accessibles et transposables à d’autres territoires pour les élu·e·s comme pour les agents territoriaux s’ils en font la demande auprès du CEN Isère.

Une espèce est dite « exotique envahissante » si elle est introduite par l’Homme, accidentellement ou délibérément, hors de son aire d’origine et dont l’introduction, l’installation et la propagation menacent les écosystèmes, les habitats ou les espèces indigènes, avec des conséquences écologiques et/ou économiques et/ou sanitaires négatives.

Pour tout renseignement : contact@cen-isere.org

L’article Les espèces exotiques envahissantes est apparu en premier sur CEN Isère.


Publié le 15.03.2021 à 11:54

Articles

Mieux conserver

Lancement du plan de gestion stratégique zones humides du Sud Grésivaudan

Le 22 février a eu lieu le premier comité de pilotage annonçant le lancement du plan de gestion stratégique zones humides du Contrat de rivière Sud Grésivaudan. Le SYMBHI, porteur de ce contrat de rivière, a mandaté le CEN Isère pour réaliser ce document pour mars 2022.

Les objectifs de cette démarche sont de développer une gestion cohérente et de coordonner des actions à mener en lien avec les zones humides identifiées et les activités sur le territoire du contrat de rivière.

En s’appuyant sur l’inventaire des zones humides réalisé en 2002 et qui sera actualisé sur une partie du secteur concerné pour l’occasion, une hiérarchisation des zones humides sera établie en fonction de la qualification de leurs fonctions et des pressions qui s’exercent sur chacune d’elles. Sur ces bases pourront émerger des enjeux et des objectifs de restauration ou de préservation qui prendront part à la définition d’une politique d’intervention et d’une stratégie de territoire.

Ce plan de gestion stratégique des zones humides s’achèvera avec la validation par le comité de pilotage et la mise en œuvre opérationnelle de ses actions.

“Un contrat de rivières est un accord technique et financier où les signataires s’engagent à réaliser dans un délai de 6 ans des projets pour restaurer les milieux aquatiques d’un territoire. Les thématiques sont diverses, comme l’amélioration qualitative et quantitative des ressources en eau, la restauration et l’entretien des berges et du lit des rivières, la prévention des crues, ou encore la mise en valeur de l’écosystème aquatique.” (https://symbhi.fr/nos-territoires/le-sud-gresivaudan/contrat-de-rivieres/).

SYMBHI

L’article Lancement du plan de gestion stratégique zones humides du Sud Grésivaudan est apparu en premier sur CEN Isère.


Publié le 15.03.2021 à 11:41

Articles

Mieux conserver

PrécédentSuivant123

Les plans de gestion en cours de réalisation

Parmi nos Espaces Naturels Sensibles (ENS) associatifs, trois plans de gestion sont en cours d’actualisation : Marais des Goureux (Vourey), Coteau des Périlles (Saint-Martin-d’Hères) et Marais de Berland (Saint-Christophe-sur-Guiers). Ils couvriront tous la période 2021-2030.

La rédaction d’un document de gestion passe par différentes étapes de réalisation. À ce jour, la phase du plan de gestion incluant le diagnostic, les enjeux et les objectifs pour le marais des Goureux est passée devant le conseil scientifique et technique départemental en janvier. Celui du coteau des Périlles est inscrit au CST de mars et celui du marais de Berland passera en mai.

Un document de gestion est élaboré avec une phase d’évaluation des actions passées, mais aussi un diagnostic socio-économique et écologique faisant émerger les enjeux et les objectifs à long terme ainsi que ceux identifiés sur la durée de validité du document. Ces premières phases sont ensuite étudiées par le Conseil scientifique et technique du Département qui émet des recommandations pour être en conformité avec les directives du label Espaces Naturels Sensibles du Conseil départemental. Le plan de gestion passe dans la phase concrète du document avec la rédaction des fiches des actions à mettre en œuvre durant les 10 ans à venir et le plan de financement de cette gestion. Toutes ces étapes de réalisation du document sont validées par le comité de pilotage du site composé des services techniques du Département, les élus locaux et les associations locales ainsi que les propriétaires des parcelles incluses dans le périmètre de l’ENS.

… À suivre donc.

Marais de Berland Marais des Goureux Coteaux des Périlles

L’article Les plans de gestion en cours de réalisation est apparu en premier sur CEN Isère.


Publié le 11.03.2021 à 17:52

Articles

Conseiller et assister

PrécédentSuivant12

Assistance aux Communes : Claix-Seyssins et Le Cheylas

Suite au travail du CEN Isère pour la rédaction des plans de gestion des ENS communaux de l’espace alluvial de la Rolande et du Maupas (Le Cheylas) et de la Colline de Comboire (Claix et Seyssins), les communes ont souhaité poursuivre leur partenariat en demandant au CEN de les assister pour la gestion de leur espace naturel sensible local.

En 2018, les communes de Claix et de Seyssins ont mandaté le CEN Isère pour rédiger le plan de gestion de leur Espace Naturel Sensible de la Colline de Comboire. Ce document d’aide à la gestion couvre la période de 2019 à 2023. Pour l’espace alluvial de la Rolande et du Maupas, la collaboration avec Le Cheylas est plus ancienne. En effet, le CEN Isère a rédigé le plan de gestion de cet ENS communal en 2012. L’assistance à la gestion en a suivi. Il s’agit donc d’un renouvellement de convention pour ce site.

Assistance à la gestion administrative du site, assistance à maîtrise d’ouvrage des travaux, petit génie écologique occasionnel, inventaires scientifiques, surveillance du site occasionnel sont autant d’expertises que le CEN mettra à disposition de Claix, de Seyssins et de Le Cheylas sur les ENS de la Colline de Comboire et de l’espace alluvial de la Rolande et du Maupas.

Espace alluvial de la Rolande et du Maupas

L’article Le CEN Isère, partenaire des communes du département est apparu en premier sur CEN Isère.


Publié le 11.03.2021 à 15:55

Articles

Conseiller et assister

L’Association Départementale pour le Développement de l’Emploi Agricole et Rural (ADDEAR)

Le Conservatoire d’espaces naturels Isère a été sollicité par l’ADDEAR de l’Isère pour un appui technique autour de leur projet « Développer l’autonomie des systèmes d’élevage pâturant de moyenne montagne » et plus particulièrement sur le volet valorisation des prairies naturelles.

Ce projet, réalisé dans le cadre d’un GIEE (groupement d’intérêt économique et environnemental ),  fait écho à des thématiques et des valeurs communes et répond aux préoccupations de certains éleveurs du territoire déjà en place ou porteurs de projet d’installation. Le CEN Isère interviendra donc sur l’approche « autonomie alimentaire et valorisation des milieux naturels » dont l’objectif est de croiser les regards agricoles et écologiques pour une meilleure valorisation des prairies et pelouses sèches dans la chaîne de pâturage tout en ayant une gestion la plus adaptée possible aux exigences de ces milieux et de leurs richesses en faune et en flore.

L’article Le CEN Isère, partenaire de l’ADDEAR est apparu en premier sur CEN Isère.