Associations iséroises


 Le CRIEUR DE LA VILLENEUVE

Journal participatif

 

Publié le 08.07.2022 à 22:38

Un carnaval tout feu tout flamme

Plusieurs fois reporté, le Carna’light, le carnaval lumineux de la Villeneuve, a pu finalement avoir lieu mercredi 29 juin. Pendant plus d’une heure, petits et grands ont défilé dans le quartier, au rythme de la BatukaVI. L’occasion de présenter le jazz band nouvellement créée par la troupe de batucada et de faire des démonstrations de danse hip-hop et d’arts martiaux. Comme en 2015, la compagnie Fuegoloko a animé la mise à feu des bonshommes carnaval. Mais cette année réservait une surprise de taille avec un feu d’artifice tiré des toits de l’Arlequin et de l’allée de la Pelouse. Rendez-vous en 2023 pour, normalement, le premier carnaval des deux Villeneuves, Grenoble et Échirolles.


Publié le 08.07.2022 à 22:36

La Villeneuve a fêté ses 50 ans

La fête de quartier, qui s’est déroulée dimanche 26 juin sous un soleil radieux, marquait le lancement des 50 ans de la Villeneuve. Un an de festivités à venir ! Auparavant, les vendredi et samedi ont eux aussi été animés par de nombreux spectacles. Retour en images sur ces événements.

Elle a été compliquée à organiser mais elle a eu lieu ! La traditionnelle fête de quartier s’est déroulée dimanche 26 juin allée des Tilleuls et elle a eu du succès. Plus d’un millier de personnes s’y sont pressées, que ce soit au banquet partagé, sous les arbres, au village repas, au lâcher de ballons, aux animations ou aux concerts qui ont rythmé l’après-midi (voir photos ci-dessous).

Un grand banquet a rassemblé les habitants sous les arbres de l’allée des Tilleuls. (photo : BB, Le Crieur de la Villeneuve) Le ventriglisse proposé par l’association All Concept a particulièrement séduit les enfants. (photo : BB, Le Crieur de la Villeneuve)

Cinq jours avant, la compagnie villeneuvoise Les Petits Poids présentait son spectacle Rêve de Chine, dans le cadre des 50 ans de la Villeneuve. Un spectacle déjà monté dans le quartier en 1996.

Le vendredi 24 juin, la chorale des écoles de la Villeneuve a rempli l’Espace 600 (lire l’article ci-dessous).

Succès pour le retour de la chorale des enfants

Seul bémol, la jauge limitée du théâtre n’a pas permis aux nombreux parents de rentrer. L’Espace 600 a toutefois pu retransmettre en direct le concert dans le hall du Patio. Le théâtre du quartier présentait juste après, en extérieur cette fois, un spectacle pour sa fin de saison (lire l’article ci-dessous). Les funambules ont défié la pesanteur sur les murs de l’Arlequin.

L’Espace 600 conclut sa saison sur le fil

Enfin, samedi 25 juin, les concerts place Rouge ont attiré un public nombreux (voir photos ci-dessous).

Le rappeur villeneuvois 3K8 a enflammé la scène de place Rouge, le samedi soir. (photo : BB, Le Crieur de la Villeneuve) Le village repas a bien fonctionné. (photo : BB, Le Crieur de la Villeneuve) Une animation graff était proposée par l’association All Concept. (photo : BB, Le Crieur de la Villeneuve)

Publié le 08.07.2022 à 11:25

L’Espace 600 conclut sa saison sur le fil

Pour marquer la fin de sa saison 2021-2022 et initier les 50 ans de la Villeneuve, l’Espace 600, le théâtre du quartier, a proposé le spectacle Vertigo, de la compagnie Rêve de singe. Les acrobates, suspendus entre le 80 et le 90 galerie de l’Arlequin, ont multiplié les figures, au son d’une trompette qui a elle aussi pris de la hauteur.


Publié le 08.07.2022 à 11:24

Succès pour le retour de la chorale des enfants

Vendredi 24 juin s’est tenue la chorale des écoles du quartier, qui réunit les enfants des écoles élémentaires de la Villeneuve. Après deux ans d’absence à cause de la pandémie de covid, la chorale était attendue. Las, la pluie a eu raison de la représentation sur la place Rouge et les enfants ont dû se replier à l’Espace 600. Divisés en deux groupes, écoles Le Lac et Les Buttes la première heure, Les Trembles et La Fontaine la deuxième, les enfants ont complètement rempli l’Espace 600. Au grand dam de certains parents qui n’ont pu rentrer dans le théâtre. L’Espace 600 retransmettait toutefois la représentation en direct dans le hall du Patio.

La chorale en vidéo : partie 1, les écoles Le Lac & Les Buttes

La chorale en vidéo : partie 2, les écoles Les Trembles & La Fontaine


Publié le 04.07.2022 à 11:29

Aux Géants, le plein de vide

Le Crieur publie des extraits d’un texte écrit par un habitant de la place des Géants. Vous pouvez aussi (re)lire l’article Commerces, quand t’es dans le désert, qui aborde la disparition des commerces à la Villeneuve.

L’absence de commerces, pourtant essentiels à la vie de tout quartier et dont nous sommes privés sur notre chère place des Géants depuis pas mal d’années déjà, se manifeste essentiellement par le triste spectacle de rideaux de fer constamment baissés. […]

Beaucoup de commerces ont disparu progressivement. Ils n’ont pas été remplacés, attristant plus encore un paysage pas bien folichon à l’origine. Sans le dynamisme des associations qui animent ce quartier, la survie serait plus sinistre qu’elle ne l’est à présent. Il est vrai aussi que les élus et autres prétendus responsables en charge ne sont pas confrontés à ces pénuries qui gangrènent notre environnement. Ils résident dans des endroits où il y a tout ce dont ils ont besoin.

Les vandalismes, dégradations et autres saccages causés par les incivilités et autres irrespects des règles de vie commune aggravent ce constat navrant. La déplorable réputation de ce quartier serait-elle due à ce que, comme certains voyous, même le béton est armé ? L’impression que cette situation ne va pas s’arranger, se confirme par la lente décrépitude qui investit peu à peu cet espace de vie pourtant très urbanisé. Pas mal d’appartements vétustes sont à la limite de l’insalubrité. […]

Toutefois, pour plus de vie encore, pour davantage d’attractivité, il faut une boulangerie-pâtisserie, et pourquoi pas un marché en plus de celui de l’Arlequin ? La camionnette EPISOL les vendredis après-midi ne suffit pas à tout ce dont on pourrait avoir besoin, même si elle est aussi bien un lieu de rencontre qu’une épicerie ambulante. […] Un point Poste, un relais-colis, un lieu où seraient disponibles une photocopiante, une imprimeuse, (son absence déprimerait presque…), un ordinateur connecté à internet pour ceux qui sont déconnectés. Bref, tous ces outils informatiques plus que nécessaires de nos jours, mais souvent difficilement maîtrisables et accessibles pour certains publics. […]

Un commerce alimentaire de proximité genre supérette, en remplacement du Lidl incendié il y a quatre ans, toujours en ruines et dont le besoin se fait cruellement ressentir, serait également plus que bienvenu ! […]

Et si en attendant la concrétisation de ces espérances, la réalisation de ces rêves, la Ville, la Métro, bref, un de ces trop nombreux éventuels interlocuteurs avait seulement l’idée de faire dessiner sur tant de murs gris et moches, par des étudiants aux beaux-arts ou des jeunes de ce quartier, pour le prix de quelques bombes de peinture, des fresques pour cacher un peu de cet horrible béton et repeindre ces fichus rideaux de fer ? Cap ? Pas cap ? On peut toujours rêver !


Publié le 24.06.2022 à 11:46

Le programme de la fête de quartier et du lancement des 50 ans de la Villeneuve

Du vendredi 24 juin au dimanche 26, la Villeneuve se met en lumière à l’occasion de sa traditionnelle fête de quartier. La fête se poursuivra également avec le Carna’light, le carnaval lumineux de la Villeneuve, le mercredi 29 juin. Retrouvez le programme de cet événement ci-dessous.

Vendredi 24 juin

La chorale des enfants des écoles de la Villeneuve est malheureusement annulée à cause du mauvais temps. Les enfants chanteront toutefois à l’Espace 600 mais sans public, la taille du théâtre ne permettant pas d’accueillir les enfants et du public en même temps.

Le Carna’light, carnaval lumineux de la Villeneuve, est reporté au mercredi 29 juin en raison du mauvais temps.

L’après-midi du vendredi 24 juin sera consacré au spectacle Mission grand air 2, créé à l’Espace 600, suivi d’une fanfare et d’un spectacle de danse verticale en extérieur, sur les murs de l’Arlequin. En début de soirée, le théâtre du quartier présentera sa saison 2022-2023.

Samedi 25 juin

La journée du samedi 25 juin sera consacrée à des concerts à partir de 18 heures, sur la place Rouge, au cœur du parc de la Villeneuve.

Un atelier graff sera également proposé à partir de 18 heures.

Dimanche 26 juin

Pour la grosse journée du dimanche 26 juin, les deux unions de quartier de la Villeneuve vous invite à boire un verre de l’amitié, à partir de 12 heures, allée des Tilleuls. Puis ce sera repas partagé avec des stands repas pour celles et ceux qui ont oublié leur pique-nique. Enfin, le quartier payera ses gâteaux d’anniversaire !

Côté concerts, ils s’étaleront de 13 h 30 à 19 heures.

Enfin, de nombreuses animations sont prévues à partir de 13 heures, ainsi que des tournois de foot et de pétanque et des jeux gonflables pour les enfants.

Et aussi, mercredi 29 juin

Le Carna’light, le carnaval lumineux de la Villeneuve, initialement prévu le 11 juin, reporté au 24 juin, est encore reporté au mercredi 29 juin. Rendez-vous à partir de 20 h 30 sur la place Rouge.


Publié le 20.06.2022 à 16:16

L’Urban cross passe la cinquième

La cinquième édition de l’Urban cross s’est déroulée dimanche 15 mai sous un grand soleil. Le départ et l’arrivée, d’habitude installés dans le quartier voisin du Village Olympique, avaient cette fois lieu au cœur du quartier, pour fêter les 50 ans de la Villeneuve. 66 coureurs adultes ont bravé les buttes du parc et les escaliers de l’Arlequin.

Des coureurs adultes et enfants, des marcheurs, des bénévoles motivés, l’Urban cross est de retour dimanche 15 mai. « C’est un événement fédérateur. On cherche à casser les préjugés en faisant venir les gens, à dire qu’on est fier de notre quartier ! », explique Jouda Bardi, une des organisatrices de la Régie de quartier.

La cinquième édition de cette course urbaine intervient six mois après la quatrième, décalée à cause du covid. « C’est une année compliquée pour toutes les courses. Le court temps entre les deux éditions a rendu difficile de mobiliser les bénévoles. », continue Jouda Bardi.

Certains coureurs et coureuses sont venus en équipe. Comme celle de six membres d’un cabinet de notaires du centre-ville de Grenoble. « On cherchait une course au mois de mai. On a vu qu’il y avait l’Urban cross. Cette course, c’est une bonne idée, ça permet de parler du quartier de manière positive ! », raconte l’une des coureuses. Plusieurs élus, dont le maire Éric Piolle, ont également participé à la course. Sur la ligne de départ, il y a aussi Mohammed-Amine, 8 ans, de l’école La Fontaine, et son frère Adam, 7 ans. Mohammed-Amine est motivé comme jamais : « J’aime bien la course. C’est la première fois que je viens mais je pense que je vais gagner. » Bien vu. Une heure plus tard, il était sur la plus haute marche du podium dans sa catégorie !

À part un petit souci d’aiguillage, la course s’est déroulée dans de bonnes conditions. Rendez-vous en 2023 pour la sixième !

Les résultats
• 5 km : Fanny Billon (femmes) et Laurent Gigante (hommes) ;
• 10 km : Isabelle Généreux (femmes) et Gaëtan Armand (hommes) ;
• meilleure école : école des Genêts ;
• meilleure équipe : Grenoble Habitat.
Les résultats complets sont disponibles ici : 5 km et 10 km.

Les photos :

Le parcours :

Voir en plein écran


Publié le 16.06.2022 à 18:16

Le nouveau collège inauguré en grande pompe

Le 3 janvier 2022, les collégiens effectuaient leur rentrée dans le nouveau collège Lucie Aubrac (lire l’article Les élèves ont découvert leur nouveau collège). Quatre mois plus tard, le 6 mai, c’était au tour des parents de découvrir les lieux. Pour les accueillir, le département de l’Isère s’est plié en quatre.

Chants, spectacle de la BatukaVI, spectacle de magie, visite du collège. Rien n’a été laissé au hasard pour l’inauguration du nouveau collège de la Villeneuve, presque cinq après l’incendie de la « soucoupe », en juin 2017. Il faut dire que le département de l’Isère, en charge des collèges du département, a porté ce projet de reconstruction dès juin 2017, lorsque l’ancien collège a été détruit par un incendie criminel.

En novembre 2017, le conseil départemental avait lancé une enquête auprès des habitant·e·s du quartier pour déterminer où serait construit le nouveau collège. Plus de 2000 personnes avaient répondu, souhaitant majoritairement la réhabilitation du bâtiment incendié (31 %) ou la reconstruction d’un nouveau bâtiment au même endroit (25 %). En juillet 2018, le Département avait finalement enterré sa consultation pour opter pour une reconstruction en bordure du quartier, entre le 10 galerie de l’Arlequin et l’école des Buttes (lire l’article Le nouveau collège Lucie Aubrac sera construit avenue La Bruyère).

Le mentaliste grenoblois Kevin Micoud a présenté un court numéro, avant de s’envoler pour Las Vegas. (photo : AL, Le Crieur)

À l’époque, Jean-Pierre Barbier, le président du département, avait fixé l’ouverture du nouveau collège pour la rentrée de septembre 2021. Pari presque tenu, à quatre mois près. Surtout que la pandémie de covid est passée par là et a ralenti les travaux.

« J’ai remarqué qu’il était très fier de ce projet », commente Sylver, un parent d’élève, « ce qui est normal, un bâtiment comme ça, ce n’est pas rien. J’espère qu’on en prendra soin. »

Si Sylver connaissait déjà l’intérieur du collège, puisqu’il faisait partie des ouvriers qui ont raccordé l’établissement à l’eau potable, ce n’est pas le cas de la centaine de parents présente, qui découvre donc pour la première fois la cour et son terrain de football. « C’est une belle réalisation, avec des structures en plus, du matériel innovant… Mon fils a passé un an et demi au collège des Saules, c’est le jour et la nuit ! » s’exclame Anne. L’ancien bâtiment du collège des Saules, près de la place des Géants, a en effet servi de collège provisoire, de septembre 2017 à décembre 2021. Très rares sont donc les élèves actuels à avoir connu le bâtiment incendié, avec sa forme de soucoupe volante.

Traverser le parc

Dans l’ensemble les parents sont ravis du nouveau bâtiment. Les enseignants et les élèves aussi. « On constate qu’il y a beaucoup moins de dégradations qu’avant, dans le collège des Saules. C’est sans doute le signe que les élèves apprécient leur nouvel établissement. », conclut la gestionnaire du collège. Seul bémol pour Fabila, mère d’un collégien en classe de cinquième, la taille de la cour, un peu petite pour accueillir près de trois cent élèves. Elle regrette aussi l’emplacement, plus éloigné que l’ancien collège [des Saules] : « L’hiver, il faudra traverser le parc de nuit pour se rendre au collège, ça ne me rend pas tranquille. », dit-elle. Pour Sylver, qui habite plus près de l’établissement, c’est au contraire un avantage : « Pas de voiture ! »

Chorale du collège. (vidéo : AL, Le Crieur de la Villeneuve)

Publié le 15.06.2022 à 11:21

Le hip-hop toujours vivace à Villeneuve

Samedi 26 mars s’est tenu Let’s jam, une jam hip-hop organisée dans le cadre des « États généreux de la culture ». Les danseurs et danseuses de breakdance ont pu s’affronter tout l’après-midi, salle 150, au son des DJ et à l’odeur des bombes des graffeurs. Puis la danse a cédé le pas à la musique, notamment à un concert Maïlys Chicola. Retrouvez les photos de l’événement, organisé par Skad, figure Villeneuvoise et Grenobloise du mouvement hip-hop, et le Studio Au Petit Bonheur, installé à l’Arlequin.


Publié le 13.06.2022 à 17:42

Élections législatives : l’abstention en tête, Élisa Martin largement devant Émilie Chalas

Le premier tour des élections législatives, le 12 juin, a vu l’abstention arriver en tête. Dans le quartier, près de deux électeurs sur trois ne sont pas allés voter. Élisa Martin, la candidate de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes), arrive largement en tête, tant au niveau du quartier qu’à l’échelle de la circonscription. La députée sortante Émilie Chalas (Ensemble, La République en marche) accède au second tour mais perd 12 points par rapport à 2017.

Les élections se suivent et se ressemblent. Dimanche 12 juin, lors du premier tour des élections législatives, l’abstention a encore atteint des sommets : 63,4 % en moyenne à la Villeneuve. Par rapport à 2017, elle est en hausse à l’échelle du quartier (+ 1,5 %) et dans cinq des six bureaux de vote (elle baisse très légèrement aux Baladins 1), sans toutefois atteindre les records des dernières municipales (marquées, il est vrai, par la pandémie de covid) et des départementales/régionales.

Émilie Chalas, la députée sortante, perd 10 points par rapport à 2017 (19 % contre 29 %) et ne dépasse jamais les 24 % des voix dans les six bureaux de vote du quartier (elle avait obtenu 39 % des voix dans le bureau de vote Baladins 1 en 2017).

Alors que la gauche partait en ordre dispersé en 2017 (quatre candidats), la politique d’alliance au sein de la Nupes (Nouvelle union populaire écologique et sociale) a rassemblé les voix. Mais Élisa Martin, candidate Nupes et première adjointe à la mairie de Grenoble, fait légèrement moins bien que la somme des quatre candidats en 2017 (56,06 % en 2022 contre 56,91 % en 2017). Cependant, la candidature écologiste dissidente de Stéphane Gemmani lui coûte quelques points. Elle obtient plus de 60 % des voix dans trois bureaux de vote (Arlequin 1 et 2, et même 68 % Baladins 2).

Le multicarte Stéphane Gemmani arrive troisième du premier tour avec 8 % des voix. Il atteint même les 12 % dans le bureau de vote Arlequin 3. Quant au Rassemblement national, il progresse de 1 % (6,2 % à l’échelle du quartier, mais jusqu’à 8 % à l’Arlequin 3 et aux Baladins 3). Tous les autres candidats recueillent moins de 4 % des voix.

//

À l'échelle de la 3e circonscription de l'Isère, la chute est encore plus marquée pour Émilie Chalas qui perd 12 points par rapport à 2017 (24,6 % contre 36,18 %). La gauche progresse puisque la Nupes obtient 42,50 % contre 39,46 % au total pour les quatre candidats en 2017. Le Rassemblement national gagne plus de 2 points, Les Républicains en perdent 1. Pour le second tour, le 19 juin prochain, Élisa Martin est donc en position de force face à Émilie Chalas.

Note sur la 3e circonscription de l'Isère : depuis le redécoupage de 2014, les circonscriptions (territoires d'élection des députés) ne se superposent plus aux cantons (territoires d'élection des conseillers départementaux). La 3e circonscription de l'Isère regroupe une partie des cantons de Fontaine-Seyssinet, Fontaine-Vercors, Grenoble-1, Grenoble-3 et Grenoble-4. Dans le détail, la 3e circonscription regroupe les communes de Veurey-Voroize, Noyarey, Sassenage, une grosse partie de Fontaine et la moitié ouest et sud de Grenoble (qui correspond aux anciens cantons III, V et VI). Ce découpage explique que la Villeneuve, entièrement incluse dans la même circonscription, est coupée en deux cantons : l'Arlequin (ouest) dans le canton Grenoble-4, les Baladins-Géants (est) dans le canton Grenoble-3. Retrouvez ici la carte des cantons de l'Isère et ici la carte des circonscriptions de l'Isère.

Les résultats complets du premier tour des législatives de 2022 :

https://www.lecrieur.net/wp-content/uploads/2022/06/PT-legislatives-2022.pdf