Associations iséroises


 Modus Operandi - Pour la transformation des conflits
46, rue d'Alembert 38000 Grenoble, FRANCE – Tél. 04 76 49 03 24

 

Publié le 25.09.2019 à 11:42

Karine Gatelier

Festival Images migrantes "Du migrant au sujet politique"

Les Rencontres Cinéma et migrations, du 25 au 29 septembre, à Lyon sont l'occasion pour l'atelier radio de Modop de présenter son documentaire sonore "Les mots des autres".

C'est au cinéma L'Elysée, 14 rue Basse Combalot (quartier de la Guillotière) à Lyon, vendredi 27 septembre à 16h.Affiche Images migrantes Lyon.jpg

« Du migrant au sujet politique. La condition des personnes à la recherche d’un refuge », documentaires sonores
Être aux côtés de celles et ceux qui viennent d’arriver en France avec le désir de s’y installer conduit rapidement au constat que leur parole est empêchée. Elle est enserrée dans une série de contraintes qui révèlent une forte asymétrie dans nos positions : d’une part, ceux qui parlent – parce qu’ils sont « chez eux », ont les codes de la socialisation, maîtrisent la langue, ce qui leur donne une plus grande confiance, etc. – et, d’autre part, ceux qui ne parlent pas, ou pas librement. Ainsi, le recueil de cette parole suppose au préalable la création d’espaces protégés pour qu’elle puisse se construire progressivement, collectivement et affranchie de l’injonction à se légitimer. Nous présentons deux initiatives qui tentent de rendre possible la prise de parole.

Les mots des autres Création issue de l’atelier radiophonique A plus d’une voix portée par l’association Modus Operandi. C’est en discutant des procédures d’asile et des enjeux géopolitiques que les participants se sont interrogés sur le sens des mots. À force de vouloir trouver un sens à chaque mot, on s’est tous perdus dans la multitude de leurs significations. Nos échanges ont d’abord révélé cette confusion, pour montrer ensuite comment s’impose avec violence l’injonction à se justifier d’être là. Être étranger aujourd’hui c’est devoir continuellement expliquer pourquoi on est venu ; c’est parfois même devoir raconter pourquoi on est parti, on a fui, surtout quand on est en demande d’asile. Comme si ces informations étaient publiques.

Manuel pour les habitants des villes : Nous sommes dans la frontière Documentaire sonore réalisé par le collectif Précipité entre 2003 et 2010 « Foyer Emmaüs, 355 rue des Pyrénées, Paris. Depuis plusieurs années, ce foyer, comme beaucoup d’autres, comprend une grande majorité de personnes étrangères. Nous proposons de réfléchir avec eux sur l’idée de frontière. Nous parlons d’« atelier de témoignages », d’« enquête » pour expliquer notre démarche. Il s’agit moins de travailler sur un thème que de créer les conditions d’un travail collectif. Plus précisément de faire émerger la possibilité d’une prise de parole à l’intérieur du lieu et de tout construire à partir de là. Ensuite, nous verrons bien… »


Publié le 18.07.2019 à 17:53

serena

Universitat Internacional de la Pau

Modus Operandi a été invité à l'Université Internationale de la Paix de Sant Cugat del Valles, à proximité de Barcelone, dans le cadre de leur cours d'été de 2019 intitulé "Frontières: perméabilité pour les armes et les capitaux, murs pour les personnes."

Organisé tous les ans par l'UNIPAU ce cours d'été était un espace de rencontres et d'échanges entre des intervenants journalistes, chercheurs, associatifs et un public. Parmi d'autres, l'histoire de l'expansion de religions, les récits qui légitiment la fabrication de murs dans le monde, la transformations des routes migratoires en fonction des changements politiques, la construction des villes et de la fabrication des frontières symboliques, l'enrichissement des grandes industries grâce aux politiques sécuritaires, sont les sujets qui nous ont préoccupés durant cette semaine d'échanges. Ainsi, nous constatons que les frontières sont mobiles, produites en fonction d'enjeux géopolitique et économiques qui s'inscrivent dans des rapports de dominations.

Séréna a présenté une réflexion sur les processus d'altérisation des personnes qui demandent l'asile en France. A travers l'analyse des mots employés pour les désigner et des catégories juridiques qui les assignent à un parcours, l'objectif était de montrer que la fabrique de l'autre permet de justifier des pratiques injustifiables et aboutit à la banalisation de la violence. Cette communication construite à partir du travail collectif mené dans les ateliers radio était accompagnée de l'écoute d'extraits audio de l'émission radio "La voix qui crie dans le désert". Suscitant de nombreuses questions et remarques, le propos a aussi été l'objet d'un article dans le journal local qui vous pouvez lire ici.


Publié le 13.06.2019 à 13:24

serena

Écoutes de créations radio et migrations

Jeudi 20 juin -Salle noire - Prix libre Le Réseau Traces, le festival Écoute(s) et Modus Operandi organisent une soirée d'écoute et d'échange autour de créations et documentaires radiophoniques. Cet événement consacré au lien entre radio et migration pour objectif de réunir différents projets radiophoniques de la région.

Depuis leur émergence en 1981, les radios libres ont été le lieu d’information et d’expression d’hommes et femmes issu.es de l’immigration, comme en témoigne le très beau film de Carole Roussopoulos « Des femmes immigrées de Gennevilliers » réalisé en 1984. Ce film raconte comment des femmes créent l’A.F.A.I.F. (Association des Femmes Arabes Immigrées en France) et lancent en même temps une émission sur Radio Gennevilliers pour rompre leur isolement et faire valoir leurs droits (carte de séjour, certificat de travail) en revendiquant leur culture.

Aujourd’hui encore, la radios associatives sont un lieu important d’informations et d’échanges sur les questions qui entourent les migrations. Par exemple, Dio est une radio existant depuis la fin des années 70 à St-Etienne. Elle propose des espaces de paroles aux communautés locales (Berbères, Espagne, Congo, Portugal, etc.) qui sont libres d’en disposer comme elles le souhaitent. Dans son information quotidienne, Radio Dio porte également une attention particulière à la question migratoire – de l’histoire à l’actualité – et aux expressions de solidarité sous toutes ses formes…

Sur Radio Campus Clermont-Ferrand, une fois par mois, des mineurs isolés étrangers enregistrent « Faratanin Fraternité », leur propre émission de radio, proposant ainsi un autre regard sur l’immigration. À Grenoble, l’association Modus Operandi anime l’atelier radio « A plus d’une voix » où des nouveaux arrivants s’emparent des enregistreurs son pour exprimer leurs paroles par l’échange avec des habitants et via une émission mensuelle sur Radio Campus Grenoble. Les initiatives sont nombreuses sur les radios françaises et ailleurs. Nous vous proposons à travers l’écoute, et en présence de plusieurs représentant.es de radios, de partager plusieurs expériences et d’échanger sur leurs différentes démarches et leurs enjeux, dans leurs diversités.

A programme : 18h - Promenade sonore - Afrique-Europe, le rêve en exil inscription à info@modop.org

20h - Salle Noire -Discussion et échange autour de différentes écoutes radiophoniques - Prix libre

Projection du film « Des femmes immigrées de Gennevilliers », écoutes de documentaires radiophoniques et discussions, chacun.e étant bienvenu.e.

En partenariat avec le festival Écoute(s) et en présence de plusieurs acteurs de radios associatives de la région : radio DIO et le collectif Faratanin Fraternité de radios CAMPUS de Clermont-Ferrand, A plus d’une voix, atelier radio animé par Modus Operandi à Grenoble.

La Salle noire: Anciennes usines Cémoi 19 rue des Arts et Métiers Grenoble


Publié le 11.06.2019 à 10:23

Karine Gatelier

Modop invité par Alpes Solidaires : Diversité sociale dans l'économie sociale et solidaire

Diversité sociale dans les organisations de l'ESS : un objectif à poursuivre pour construire une autre société ?

Peut-on imaginer une ESS qui soit un lieu de rencontre et de construction collective entre des personnes issues de toutes les catégories sociales ? Doit-on en rêver, en faire un objectif? Quel discours et quels actes peuvent permettre cela ? La non mixité est-elle par ailleurs intéressante pour permettre l'émancipation de certain.es ?

Avec la participation de l'Accorderie, l'Elefan, Modus Operandi, Cuisine sans frontières

Atelier sur inscription, destiné aux personnes investies dans une structure de l'ESS (association, coopérative, mutuelle, fondation, entreprise de l'ESS) à titre bénévole ou salarié

S'inscrire

Où? La bifurk, bâtiment TerraNostra : 2 rue Gustave Flaubert à Grenoble (la maison en bois sur la droite quand on arrive à La Bifurk depuis la MC2). Le mardi 11 juin de 18h à 20h30.

Un pot convivial vous sera offert.


Publié le 03.04.2019 à 18:43

serena

Un reportage sur les ateliers radio

Vignette- Koffi-vainqueur.jpgAu mois de novembre et décembre 2018, la journaliste Clémentine Méténier est venue assister aux ateliers radio dans le but de faire un reportage sur l'utilisation de l'outil radiophonique pour la Radio Télévision Belge Francophone.

Clémentine nous a rendu deux fois visite lors de l'atelier hebdomadaire. Une première fois, les participant.es ont fait son interview et, une seconde fois, elle a effectué un enregistrement alors que nous réalisions l'interview de la chercheure Cristina Del Biaggio. Ensuite, Clémentine a posé des question à Karine et Séréna sur la mise en place et les objectifs de l'atelier radiophonique ; puis aux participant.es sur l'intérêt pour eux de prendre par à cette activité.

Le reportage, diffusé à l'occasion de la journée mondiale de la radio ,le 8 février sur l'antenne de RTBF. Il est est disponible en ligne sur le blog de Clémentine.

Écouter nos productions radiophoniques ici.


Publié le 05.03.2019 à 10:32

Claske Dijkema

4e Rencontres de géopolitique critique - PROGRAMME

(Non)Violence !

Du 4 au 16 mars 2019, dans l'agglomération grenobloise

Co-organisées avec PACTE

Pour les 4e Rencontres de géopolitique critique nous vous proposons d'interroger la nature des violences à l’œuvre dans notre société, avec la question notamment "qui est violent ?".
A cette occasion, nous réfléchirons aux modalités d'une action constructive pour se projeter vers un futur désirable.

Pour télécharger une version imprimable du programme, c'est ici.

///////////////////////////////////////////////

Lundi 4 mars

___
17h - Projection Le géographe et l'île - article ici
Un documentaire de Christine Boutellier
sur le Japon et les luttes contre le nucléaire, 2018
IUGA, 14 avenue Marie Reynoard
___
19h - Projection This is my land - article ici
Accueil à 18h30
Un documentaire de Tamara Erde sur la Palestine et Israël, 2014
MJC Desnos, 2B Rue de Normandie, Échirolles

Mardi 5 mars

___
19h - Projection Bienvenue au Réfugistan - article ici
Un documentaire d'Anne Poiret, enquête sur le système des camps de réfugiés, 2016
En partenariat avec RUSF 38
EVE, 701 av centrale, Campus Saint Martin d'Hères

Mercredi 6 mars

___
20h - Projection La marche des gueux - article ici
Accueil à 19h30
Un documentaire de Louis Campana
sur des luttes citoyennes en Inde, 2007
MDH les Baladins, 31 Place des Géants, la Villeneuve Grenoble

Jeudi 7 mars

___
18h30-20h -Préparation du jeu de rôle Jeu de rôle : Notre dame des Landes - article ici
Petit salon de EVE, 201 Avenue Centrale, Campus
Merci de s'inscrire sur : info@modop.org
___
ANNULE - Projection Les coups de leurs privilèges - article ici
Séance réservée
Un documentaire de Sabrina Chebbi sur la résistance des familles victimes de crimes policiers en France, dans les quartiers
, 2017
La Chaufferie

Vendredi 8 mars

___
19h - Rencontre échanges Où est notre pouvoir ? Construire les rapports de force - article ici
Accueil à 18h30
Antigone, 22 rue des Violettes

Samedi 9 mars

___
13h - 18h - Évènement ami Oasîch, îlot de chaleur humaine - article ici
Sauna, caravane, sieste, massages, thé
Par le musée du temps libre, laboratoire Archaologie,
en partenariat avec le collectif Iris
MDH les Baladins, 31 Place des Géants, la Villeneuve Grenoble

___
16h - Projection Les coups de leurs privilèges - article ici
Un documentaire de Sabrina Chebbi sur la résistance des familles victimes de crimes policiers en France, dans les quartiers. , 2018
Salle 150, Galerie de l'Arlequin, la Villeneuve

///////////////////////////////////////////////

Du 11 au 15 mars

Les traversées des rencontres
Entre autodéfense poétique et critique :
un moment quotidien pour croiser nos mondes,
partager nos questionnements
et faire l’expérience ensemble
de nouvelles manières de penser ce qui nous arrive.

Avec Amandine Dupraz

Rendez-vous au bar Le Square (horaires à confirmer)

///////////////////////////////////////////////

Lundi 11 mars

___
9h - Les traversées
___
12h - 14h - Discussion Les utopies et la non-violence - article ici
Par Anaïs Bovet & Erwan Lecœur
Institut d'Etudes Politiques (IEP), amphi F
___
14h30 -17h - Séminaire René Girard et la pensée décoloniale - #1 Séance inaugurale: La violence et le sacré au temps des Gilets Jaunes - article ici Par Ali Babar Kenjah
Institut Fourier, Salle du conseil, 100 Rue des Mathématiques, Campus Universitaire, Saint Martin d'Hères
___
19h ANNULE- Projection The psychosis of whiteness - article ici
Un documentaire de Eugene Nulman,
sur les visions de l’esclavage dans le cinéma occidental, 2018
Le 102, 102 rue d'Alembert, Grenoble

Mardi 12 mars

___
9h30 - Les traversées
___
12h30 - 14h30 - Séminaire Connecting spaces and scales of violence and (in)security - article here
By Kathrin Hörschelmann
Langue: anglais
IUGA, Salle des actes, 14 avenue Marie Reynoard
___
15h - 17h30 - Séminaire René Girard et la pensée décoloniale -#2. Tragédie césairienne et matriarcat créole - article ici
Par Ali Babar Kenjah
IUGA, Salle des Actes, 14 bis avenue Marie Reynoard
___
18h30 - 21h - Plateau radio en direct et en public
Que savez-vous des frontières ? - article ici
Interview de François Gemenne et Anne-Laure Amilhat-Szary
par les participants de l’atelier radio
des cours de français de l’ADA - Accueil Demandeurs d’Asile
Diffusion sur Radio Campus Grenoble 90.8
Suivi d'un buffet à prix libre
Au Thé à coudre, 6 rue Servan, Grenoble

Mercredi 13 mars

___
9h30 - Les traversées
___
14h30 - 17h - Séminaire René Girard et la pensée décoloniale - #3. Double conscience, identité et altérités chez Frantz Ibrahim Fanon - article ici
Par Ali Babar Kenjah
Institut Fourier, Salle du Conseil, 100 Rue des Mathématiques, Campus Universitaire, Saint Martin d'Hères
___
19h - 21h - Discussion Désert - Mer - Montagne : la construction d'environnements hostiles aux migrations
​Invité.e.s : Charles Heller, Sarah Bachellerie, Mohamed Mouhamadou Amani,
Isabelle Saint-Saëns, Cristina Del Biaggio
Suivi d'un buffet à prix libre
AuThé à coudre, 6 rue Servan, Grenoble

Jeudi 14 mars

___
9h30 - Les traversées
___
12h - 14h - Jeu de rôle Notre-dame-des-Landes - article ici
Animé par Romain Geffrouais
Pique-niques bienvenus
IEP Grenoble, Amphi D, 1030 avenue Centrale, Campus St Martin d’Hères
___
14h30 - 17h - Table-ronde Fukushima : la violence de vivre et d'habiter dans un territoire contaminé - article ici
Avec l'association Nos voisins lointains 3.11, qui promeut les échanges
entre les populations sinistrées de l’accident de Fukushima et les habitants de la France.
Invitées : Akiko Morimatsu, Asami Yokota, Kurumi Sugita, Marie Augendre
Animation : Claire Revol
Institut d'Urbanisme et de Géographie Alpine, 14 ave Marie Reynoard
___
19h - 21h - Rencontre-débat La société démocratique européenne à l’épreuve des politiques sécuritaires - article ici
MJC Desnos, 2B Rue de Normandie, Échirolles

Vendredi 15 mars

___
9h30 - Les traversées
___
14h30 - 17h - Séminaire René Girard et la pensée décoloniale - #4 Contre Girard - L’imprédictible tragédie du Tout-Monde de Glissant - article ici
Par Ali Babar Kenjah
Institut Fourier, Salle du conseil, 100 Rue des Mathématiques, Campus Universitaire, Saint Martin d'Hères
___
19h00 - 21h - Projection I & I - article ici
Un documentaire de Julie Hamiti, 2018
Repas végétarien, suivi par un concert
Barathym, MDH Le Patio, 97 galerie de l'Arlequin, la Villeneuve Grenoble

Samedi 16 mars

___
10h - 13h30 - Atelier cuisine Mettre les mains à la pâte
Avec Arc-en-ciel, Episol, étudiant.e.s de l’IUGA,
GEFELEPOTS, CCAS St Martin d’Hères, etc.
Maison de quartier Louis Aragon, 27 rue Chante Grenouille, St Martin d’Hères

///////////////////////////////////////////////

logo-IUGA-h122.jpg


Publié le 05.03.2019 à 10:31

marion

Discussion - Désert – Mer – Montagne : la construction d'environnements hostiles aux migrations

Mercredi 13 mars 2019 à 19h au Thé à Coudre, 6 Rue Servan Avec Charles Heller, Mouhamdou Amani, Sarah Bachellerie, Christina des Biaggio, Isabelle Saint Saëns

En mai 2012, la ministre de l'Intérieur britannique de l'époque, Theresa May, a annoncé l'introduction d'une nouvelle législation dans le domaine du contrôle de l'immigration visant à « créer en Grande-Bretagne un environnement hostile à la migration illégale afin d’empêcher les immigrés clandestins d'avoir accès au travail, au logement et aux services, voire à des comptes bancaires ». Ce processus de rendre l'espace urbain inhabitable pour certains se reflète, à l'échelle mondiale, dans la manière dont certains environnements - déserts, mers et chaînes de montagnes, dont les Alpes - sont militarisés pour dissuader et expulser les migrants, souvent au prix de leur vie. Les doctrines des polices aux frontières par exemple. L'effet recherché est d'invisibiliser la violence en la naturalisant, et en rendant imperceptible la violence migratoire.

En évoquant le désert du Sahara, la mer Méditerranée et la frontière alpine entre France et Italie, nos invité·es présenteront d'abord des « images » de ces environnements avant d'exposer les situations actuelles dans ces trois milieux naturels traversés par la migration.

Charles Heller, chercheur et réalisateur de films, co-fondateur du projet Forensic Océanographie/ Forensic Architecture, Université Goldsmith de Londres ; co-fondateur de la plate-forme WatchTheMed avec son film « Liquid traces – The left-to-die boat », 2014

Mohamed Mouhamdou Amani, division Suivi et Évaluation de la Haute Autorité pour la Consolidation de la paix, Niamey, Niger ; chercheur associé à Modus Operandi et co-auteur de Nord Tillabéri : Analyse du conflit lié aux ressources naturelles. Le transfrontalier au cœur de l'analyse et de l'action (2017). avec ses cartes du Nord Niger

Sarah Bachellerie, étudiante, ENS, Lyon → mentionner son mémoire sur les Hautes-Alpes ? Montagne dangereuse ou frontière douloureuse? La mise en danger des étranger∙es indésirables par la frontière franco-italienne des Hautes-Alpes, mémoire de Master, ENS Lyon (2018)

Cristina Del Biaggio, maîtresse de conférence, Université Grenoble Alpes, géographe, spécialiste des processus politiques, sociaux et médatiques des migrations.

Isabelle Saint-Saëns, Migreurop et gisti, membre du comité de rédaction de la revue Vacarme


Publié le 21.02.2019 à 11:40

marion

La société démocratique européenne à l’épreuve des politiques sécuritaires

Jeudi 14 Mars 2019 de 19h à 21h à la Mjc Robert Desnos

La société démocratique européenne à l’épreuve des politiques sécuritaires

Face aux situations de violence que l’on observe ces derniers temps, on assiste à une transformation profonde de la société qui pousse les démocraties libérales à assumer des restrictions de l’exercice de la démocratie avec des lois d’exception. Cette table-ronde se préoccupera de voir si les politiques sécuritaires participent à restreindre les libertés dans les démocraties libérales occidentales et d'observer s’il existe des alternatives à ces réponses sécuritaires, à l’instar de la police de proximité. Elle se proposera de mettre en place un début de réseau d'acteurs sur ces questions et éventuellement de produire des notes en direction des décideurs politiques.

Format : Les échanges se dérouleront suivant des travaux par table et où les intervenants pressentis participeront à ces travaux en atelier. Ces intervenants seront sollicités de temps en temps par le modérateur de la soirée à apporter plus d’éléments à partir de leur réflexion, de leur pratique et même de leur expérience.

Intervenants pressentis :

Yves Mintoogué (Doctorant à Paris 8 : Réflexion à partir des travaux d’Achille Mbembé dans son ouvrage politique de l’inimitié et où l’auteur interroge l’obsession sécuritaire et ses dérives dans les démocraties du vieux continent

Thibaut Girault (Programme des Nations Unies pour le Développement – PNUD – Tunisie) : partage d’expérience à partir de son travail en Tunisie dans le rapport police/habitant

Kamel Bouhazama: Une alternative au tout sécuritaire, la police de proximité (rapport habitant/police)

Aubin Kébira (Président association Hope Saint Martin d’Hères) : au-delà du tout sécuritaire. Le dialogue comme modalité d’apaisement

Modérateur : Herrick Mouafo


Publié le 21.02.2019 à 11:01

marion

Plateau-Radio en direct et en public - Que savez-vous des frontières?

Mardi 12 mars de 18h30 à 21h au Thé à coudre
Diffusion Radio Campus Grenoble (90.8)
Interview de François Gemenne, politiste , et Anne-Laure Amilhat Szary, géographe, par les participant.es de l'atelier radiophoniques des cours de français de l'ADA - Accueil Demandeurs d'Asile. Échanges radiophoniques prévus avec le public après les interviews.

Que savez-vous des frontières?

Depuis 2016, des ateliers radiophoniques sont menés dans des cours de français de l'association Accueil Demandeurs d'Asile sous la forme d'un espace d'échanges et de débats où les participant.es choisissent les sujets qu'elles et ils ont envie de traiter pour mener des interviews avec des invité.es.
Depuis septembre 2018, nous animons une émission mensuelle sur Radio Campus Grenoble (90.8) diffusée trois mardis par mois de 19h à 21h. Les participant.es de l'atelier l'ont intitulée La voix qui crie dans le désert pour décrire l'expérience vécue par les personnes qui demandent l'asile en France, et ne se sentent pas écoutées. L'atelier radio est, d';après leurs propres paroles, selon Bob, le moyen d'être entendu. En octobre 2017, nous avons entamé des échanges sur les modalités d'accueil des demandeurs d'asile en France, notamment via les procédures et les conditions matérielles. Cela nous a conduit à interroger les mots utilisés pour désigner les personnes en mobilités comme par exemple « expatrié », « réfugié », « aventurier » » ou « migrant ». Il y a également ceux choisis pour représenter le phénomène de la migration tel que le terme de « crise ». En poursuivant nos réflexions, nous avons abordé les politiques migratoires. Cela amène aujourd'hui à interroger la notion de frontière dans ces différentes dimensions.
Ainsi, nous nous saisissons des 4ème Rencontres de géopolitique critique sur le thème (non)violence pour inviter deux chercheur.es travaillant sur la notion de frontière, chacun.es avec un point de vue différent. Quels sont les différents types de frontières ? Qu'elles soient géographiques, administratives ou symboliques, entraînent-elles des violences ? Mais des violences de quelles formes ? Peut-on concevoir des frontières non- violentes ? Venez écouter les interviews de nos deux invité.es préparés par Koffi, Daniel, Justin, Bob, Haba, Sekouba, Teresa, Anie, Dadi, Carolina et Gema et échanger avec nous sur le thème des frontières.

Qui sont les invité.es ?
Anne-Laure Amilhat Szary est professeure de Géographie à l'Université Grenoble- Alpes et directrice du laboratoire CNRS Pacte. Ses dernières recherches concernent les interrelations entre espace et art dans les lieux contestés, et notamment dans les espaces frontaliers. Elle a participé à la fondation du collectif antiAtlas des Frontières qui envisage de manière inédite les mutations des mécanismes de contrôle aux frontières terrestres, maritimes, aériennes et virtuelles des États.

François Gemenne est chercheur en science politique à l'université de Liège (CEDEM) et à l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (CEARC). Il est également chercheur associé au CERI au Médialab de Sciences Po. Ses recherches sont essentiellement consacrées aux migrations et aux déplacements de populations liés aux changements de l’environnement, notamment aux catastrophes naturelles, ainsi qu’aux politiques d’adaptation au changement climatique.

Cliquer ici pour connaître notre travail radiophonique

Le projet des ateliers radiophoniques est porté par Modus Operandi en partenariat avec l'ADA et financé par la DRAC Auvergne Rhône Alpes, la Fondation Un Monde Par Tous et Grenoble Alpes Métropole.


Publié le 20.02.2019 à 13:47

marion

Jeu de rôle - Des pédagogies critiques pour enseigner la géopolitique critique

Avec Romain Geffrouais

"Nous vivons dans une société ou la violence est devenue à la fois multiforme et toujours plus oppressive. Montrer comment se structure, se développe et se déguise cette violence est évidemment un enjeu majeur dans les recherches en géopolitique contemporaine. Je crois qu’un autre enjeu réside aussi dans notre capacité à construire ces analyses critiques avec nos étudiant.e.s, stagiaires, élèves ou auditeurs et auditrices grâce à des pratiques pédagogiques dites « critiques ».

C’est l’idée que je me propose de défendre par la tenue d’un jeu de rôle sous la forme d’un débat radio sur la question de Notre-Dame-des-Landes. Je nous lance le défi qu’un tel scénario pédagogique est amène de montrer les formes de violences multiformes et oppressives qui ont été au cœur de la lutte contre l’aéroport. Chiche ?"

Romain Geffrouais, enseignant critique de géopolitique critique (chercheur associé à PACTE et membre du Groupe Français d’Education Nouvelle)

A l'IEP Grenoble, Amphi D, 12h-14h