LePartisan.info À propos Podcasts Fil web Écologie Blogs Revues Médias
Observatoire Français des Nouvelles Routes de la Soie
Souscrire à ce flux
E-centre d’étude et de veille francophone basé en Ile de France

Accès libre

▸ les 10 dernières parutions

10.04.2024 à 15:24

Le président de la Sierra Leone reconnaissant envers Pékin

observatoirenrs

Le Président de la République de Sierra Leone, Julius Maada Bio, a récemment souligné lors

L’article Le président de la Sierra Leone reconnaissant envers Pékin est apparu en premier sur Observatoire Français des Nouvelles Routes de la Soie.

Texte intégral (1360 mots)

Le Président de la République de Sierra Leone, Julius Maada Bio, a récemment souligné lors d’une interview en Chine le soutien continu du pays à son pays dans le développement des infrastructures. Lors de sa visite d’État en Chine, Bio a loué la coopération entre les deux nations, mettant particulièrement en avant le Deuxième Pont JubaSengbe Pieh financé par la Chine.

Ce pont, nommé en l’honneur d’une figure emblématique de Sierra Leone, a considérablement amélioré la vie des habitants de Freetown, réduisant les embouteillages et facilitant les déplacements, surtout pendant les saisons de pluie.

Interview du Président Bio lors de son récent voyage en Chine, mars 2024

Le Président Bio a expliqué lors de son interview que la construction de ce pont était essentielle pour la sécurité des habitants, en particulier des femmes et des enfants, qui devaient auparavant traverser des rivières dangereuses pour accéder aux écoles et aux services de santé. Il a souligné l’importance vitale de telles infrastructures pour la vie quotidienne des citoyens et a exprimé sa gratitude envers la Chine pour son soutien continu.

Outre le Deuxième Pont Juba, la Chine a également apporté son aide à de nombreux autres projets en Sierra Leone, renforçant les liens d’amitié entre les deux pays. Des projets tels que la rénovation du Stade National, la construction de la Route de l’Amitié Chine-Sierra Leone et l’Hôpital de l’Amitié Chine-Sierra Leone démontrent l’engagement durable de la Chine envers le développement de la Sierra Leone.

Pont de Sengbe-Pieh au Sierra Leone, financé par la Chine

Ces initiatives chinoises dans le pays ont non seulement amélioré les infrastructures de Sierra Leone, mais elles ont également renforcé la coopération et l’amitié entre les deux nations. À travers des projets concrets et significatifs comme le Deuxième Pont Juba, la Chine a démontré son engagement envers le développement durable et le bien-être des communautés locales.

Mêmes projets de ponts mais pas la même résonance pour l’Union Européenne

L’Union Européenne a fait la même chose dans le pays mais a eu beaucoup moins de résonance, en raison d’une communication institutionnelle moins centrale que celle utilisée par les services de presse d’Etat chinois.

L’UE est engagée depuis de nombreuses années dans le soutien aux investissements majeurs dans les infrastructures routières en Sierra Leone. Améliorer la connectivité signifie réduire les temps de trajet et les coûts, ainsi que renforcer l’intégration économique et le commerce.

L’inauguration récente des ponts Magbele et Mabang a démontré l’engagement de l’UE à continuer de renforcer la connectivité et le développement socio-économique en Sierra Leone et dans la région de l’Afrique de l’Ouest.

Vue de drone du pont Magbele financé dans le cadre du projet européen Global Gateway

Le pont Magbele a été inauguré le 14 mai 2022 après 10 ans de planification et de travaux de construction. Le pont traverse la rivière Rokel le long de l’autoroute qui relie Freetown à Conakry et aux régions du nord de la Sierra Leone. Il remplace l’ancien pont à une seule voie qui ne permettait le passage du trafic que dans une seule direction à la fois.

Il est un des premiers projets porté par le Global Gateway de la commission européenne visant à concurrencer les nouvelles routes de la soie.


Par Adrien MUGNIER, Directeur de l’OFNRS

L’article Le président de la Sierra Leone reconnaissant envers Pékin est apparu en premier sur Observatoire Français des Nouvelles Routes de la Soie.

07.04.2024 à 17:17

Vietnam et Laos, voisins amicaux et partenaires importants pour la Chine

observatoirenrs

Lors d’une conférence de presse tenue le 1ᵉʳ avril, Wang Wenbin, le porte-parole du Ministère

L’article Vietnam et Laos, voisins amicaux et partenaires importants pour la Chine est apparu en premier sur Observatoire Français des Nouvelles Routes de la Soie.

Texte intégral (1368 mots)

Lors d’une conférence de presse tenue le 1ᵉʳ avril, Wang Wenbin, le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères chinois a annoncé la venue de plusieurs représentants étrangers en Chine. Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires Étrangères laotien Saleumxay Kommasith ainsi que le Ministre des Affaires Étrangères vietnamien Bui Thanh Son seront donc en visite diplomatique du 2 au 5 avril.


Le Ministre des Affaires Étrangères vietnamien Bui Thanh Son et Liu Ning, le Secrétaire du Comité du Parti Communiste chinois de la région autonome Zhuang du Guangxi en Chine, se sont entretenus le 3 avril à Chongxuo.

Vue de l’entretien entre le Ministre des Affaires Étrangères vietnamien et le secrétaire du PCC chinois de la région autonome Zhuang du Guangxi

Au cours de cet entretien le Ministre des Affaires Étrangères vietnamien a affirmé que le Parti Communiste Vietnamien (PCV) et l’État vietnamien favoriseraient toujours la coopération bénéfique mutuelle avec la Chine.

Le Ministre Bui Thang Son suggère que les ministères et les localités des deux pays respectifs poursuivent leurs efforts afin d’améliorer les mécanismes de coopération. En demandant à la province du Guangxi de faciliter la traversée des produits agricoles vietnamiens exportés vers la Chine, tout en insistant sur la nécessité de promouvoir la connectivité en matière d’infrastructures ferroviaires et routières.

Ensuite, il mentionne l’importance de renforcer la compréhension mutuelle des peuples par le biais de la protection et l’exploitation de l’histoire vietnamienne présente en Chine. En effet, on retrouve dans la province du Guangxi les reliques et des sites historiques du Président Hô Chi Minh.

Enfin, le Ministre vietnamien a affirmé la nécessité d’une étroite coordination au sujet de la gestion de la frontière terrestre Chine-Vietnam conformément aux accords connexes et aux documents juridiques les régissant.

Ces différentes propositions de coopération ont été approuvées par Liu Ning, qui affirme que la province du Guangxi accorde une importance toute particulière aux projets de coopération mutuellement bénéfique avec le Vietnam. Il propose que les deux parties renforcent la connectivité en matière d’infrastructures de transport, mais aussi, facilitent le dédouanement en favorisant la construction de portes frontalières intelligentes. Liu Ning mentionne également le souhait d’intensifier les échanges entre les peuples ainsi que la coopération touristique.

Ce 3 avril, Wang Yi, Ministre des Affaires Étrangères chinois s’est entretenu, à Nanning, avec Saleumxay Kommasith, Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires Étrangères du Laos.

Vue de l’entretien entre Wang Yi, Ministre chinois des Affaires Étrangères et le Ministre des Affaires Étrangères laotien, Saleumxay Kommasith

Le Ministre des Affaires Étrangères chinois a mentionné les bonnes relations diplomatiques avec le Laos, indiquant que la Chine et le Laos étaient de “bons frères et bons partenaires” qui partagent un avenir et développement commun. En cette année de 15ᵉ anniversaire de l’établissement du partenariat stratégique global de coopération Chine-Laos, Wang Yi assure que la Chine est prête à travailler avec le Laos pour la construction d’une communauté d’avenir partagé, en mettant en œuvre un consensus stratégique.

Il atteste que la Chine soutient fermement le Laos, dans son rôle de Président tournant de l’ASEAN, et souhaite consolider la notion d’avenir partagé entre la Chine et l’ASEAN. Wang Yi affirme également que la Chine soutiendra activement le Laos dans l’organisation des rencontres de dirigeants pour la coopération en Asie de l’Est.

Saleumxay Kommasith, quant à lui, a assuré que le Laos, en tant que Président tournant de l’ASEAN, communiquera et coopérera avec la Chine pour faire progresser le projet de coopération en Asie de l’Est. De plus, selon lui, la Chine sera l’exemple pour les autres pays en développement en matière de modernisation et assure soutenir la politique d’une seule Chine.

En tant que Ministre des Affaires Étrangères laotien, il confirme que le Laos travaillera avec la Chine dans la promotion du chemin de fer Laos-Chine afin d’améliorer les échanges économiques. Tout en renforçant la coopération dans les secteurs de l’énergie, de l’agrotourisme et d’autres domaines. Il mentionne aussi vouloir lutter conjointement contre la criminalité transfrontalière.

Les visites de ces officiels vietnamiens et laotiens en Chine à l’initiative de Wang Yi, Ministre des Affaires Étrangères chinois, attestent de leur désir de développer une coopération asiatique forte sans pour autant initier de nouveaux projets. Le Vietnam et le Laos assurent coopérer activement avec la Chine, que ce soit sur leurs territoires respectifs ou dans une dimension régionale afin de promouvoir la paix et d’autres intérêts communs.


Par Marion Demange, Analyste Asie-Pacifique

L’article Vietnam et Laos, voisins amicaux et partenaires importants pour la Chine est apparu en premier sur Observatoire Français des Nouvelles Routes de la Soie.

01.04.2024 à 16:14

Le Président du Nauru à Pékin, en quête d’un allié financier

observatoirenrs

Fin janvier, Nauru, petite île du Pacifique Sud, cessait ses relations diplomatiques avec Taïwan affirmant

L’article Le Président du Nauru à Pékin, en quête d’un allié financier est apparu en premier sur Observatoire Français des Nouvelles Routes de la Soie.

Texte intégral (1240 mots)

Fin janvier, Nauru, petite île du Pacifique Sud, cessait ses relations diplomatiques avec Taïwan affirmant la légitimité d’un seul gouvernement chinois, la République Populaire de Chine. Le Président Nauruan, David Adeang, s’est rendu à Pékin pour une visite d’État de 6 jours afin de rétablir des liens diplomatiques forts entre les deux pays. En effet, après des décennies d’exploitation intensive de ses ressources naturelles, Nauru dépend à présent de l’aide internationale et cherche un collaborateur fort pour se reconstruire. Son Président a également exprimé « sa gratitude d’avoir été invité par la Chine pour découvrir sa splendide culture, sa riche histoire et le développement dynamique qui la caractérise ».

À la suite d’une cérémonie d’accueil dans le hall nord du Grand Palais du Peuple et du retentissement des hymnes nationaux place Tian’anmen. Xi Jinping et David Adeang se sont entretenus dans l’après-midi du 25 mars 2024 au Grand Palais du Peuple de Pékin.

Poignée de main entre David Adeang et Xi Jinping

Le Président chinois a souligné l’intérêt que porte la Chine à maintenir tous les pays au sein de la communauté internationale “qu’ils soient petits ou grands, forts ou faibles, riches ou pauvres”. David Adeang, s’est quant à lui prononcé sur le principe de non-ingérence extérieure dans le cadre des affaires internes de la Chine, en mentionnant le cas de Hong Kong, la province du Xinjiang ainsi que le Xizang (province du Tibet). Il a par ailleurs affirmé que la modernisation de la Chine est un exemple pour les pays en développement.

La Chine, a tout d’abord exprimé son soutien à la souveraineté de Nauru et ses choix de projets de développements. De plus, elle revendique sa capacité à renforcer la coopération entre les deux pays dans de multiples domaines, tel le commerce, l’éducation ou encore la santé. En outre, la Chine invite Nauru à intégrer le projet de “la Ceinture et la Route”, en assurant le faire concorder avec la stratégie de développement du pays. La Chine pourrait donc participer à la construction d’infrastructures à Nauru dans le but de satisfaire cette coopération. Les deux pays assurent défendre diverses valeurs communes telles que la paix, le développement, l’équité et la démocratie. Tout en soutenant le principe de multilatéralisme fondé par le système international des Nations Unies ainsi que le cadre commercial développé par l’OMC. Les valeurs telles la paix devraient être encouragées au sein de la région des îles du Pacifique, en soutenant le traité de non-prolifération nucléaire et le traité sur la zone dénucléarisée du Pacifique Sud. La Chine montre dans le même temps sa solidarité aux îles du Pacifique en soutenant le projet “Pacifique bleu 2050”.

Du point de vue climatique, les deux parties soutiennent partager une vision identique et souhaitent s’impliquer dans des décisions semblables au sein d’organisations internationales. Notamment par la mise en œuvre la convention des Nations Unies ainsi que l’Accord de Paris. La Chine soutient également une future entrée de Nauru dans la Banque Asiatique d’Investissement pour les Infrastructures.

Suite à cet entretien, les deux homologues ont assisté à la signature conjointe de plusieurs documents soutenant la coopération des deux pays. Dont la construction de la “Ceinture et la Route” et la mise en œuvre d’autres initiatives, l’Initiative pour le développement mondial, le développement économique et l’agriculture.

Le Président Nauruan a ensuite rencontré le premier ministre chinois, Li Qiang, le 26 mars 2024.

Entretien entre le Président de Nauru et le Premier Ministre chinois, Li Qiang

Le Premier Ministre chinois a exprimé l’intention de la Chine d’approfondir les échanges mutuellement bénéfiques avec Nauru. En renforçant la coopération bilatérale grâce à la construction d’infrastructures, mais aussi le développement des transports, du tourisme et de la santé. Dans le même temps, les entreprises chinoises seront incitées à investir sur l’île et il suggère aux deux parties de développer des échanges culturels entre les jeunes et les localités.

Cette visite d’État crée certainement une nouvelle dynamique entre la Chine et la région Pacifique, l’adhésion de Nauru au projet de “la Ceinture et la Route” pourrait encourager d’autres îles de la région à consolider ses relations diplomatiques avec la Chine.


Par Marion Demange, Analyste Asie-Pacifique

L’article Le Président du Nauru à Pékin, en quête d’un allié financier est apparu en premier sur Observatoire Français des Nouvelles Routes de la Soie.

3 / 10
  GÉNÉRALISTES
Basta
Blast
L'Autre Quotidien
Alternatives Eco.
La Croix
Euronews
Le Figaro
France 24
FTVI
HuffPost
L'Humanité
LCP
Le Media
Le Monde
Libération
Mediapart
La Tribune
 
  INTERNATIONAL
Equaltimes
CADTM
Courrier Europe Ctle
Courrier International
Global Voices
Info Asie
Inkyfada
I.R.I.S
Jeune Afrique
Kurdistan au féminin
N-Y Times
Orient XXI
Of AFP
Rojava I.C
Toute l'Europe
 
  OSINT / INVESTIGATION
OFF Investigation
OpenFacto°
Bellingcat
Disclose
G.I.J.N
 
  MÉDIAS D'OPINION
AOC
Au Poste
Cause Commune
CrimethInc.
Issues
Les Jours
Le Monde Moderne
LVSL
Marianne
Médias Libres
Quartier Général
Rapports de force
Reflets
Rézo
StreetPress
 
  OBSERVATOIRES
Armements
Acrimed
Catastrophes naturelles
Conspis
Culture
Extrême-droite
Human Rights
Inégalités
Information
Internet actu ✝
Justice fiscale
Liberté de Création
Multinationales
Situationnisme
Sondages
Street-Médics
Routes de la Soie
Vrai ou Fake ?
🌓