LePartisan.info À propos Podcasts Fil web Écologie Blogs Revues Médias
Acrimed | Action Critique Médias
Souscrire à ce flux
Observatoire critique des médias né du mouvement social de 1995

▸ les 10 dernières parutions

19.07.2024 à 12:23

Arcom, Caroline Fourest, Adèle Van Reeth et compagnie : revue de presse de la semaine

Elvis Bruneaux

Du 12/07/2024 au 18/07/2024.

- L'actualité des médias
Texte intégral (1530 mots)

Critique des médias : une revue de presse hebdomadaire. Si ce n'est exhaustive, au moins indicative [1]. Au programme : du 12/07/2024 au 18/07/2024.

Critique des médias

« Économie : Pourquoi les médias s'acharnent-ils contre le NFP ? », Arrêt sur images, 15/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Meurtre d'une femme trans : titre transphobe sur BFM Paris », Arrêt sur images, 13/07.

« Déroute des éditorialistes : rien ne s'est passé comme prévu », Blast, 14/07.

« Nicolas Conquer : ex-candidat LR-RN et invité chéri des télés sur Trump », Arrêt sur images, 16/07 [article complet réservé aux abonnés].

« "C'est bien pour une journaliste d'avoir des sources" : David Guiraud (LFI) tacle Géraldine Woessner ("Le Point") en direct sur BFMTV », PureMedias, 16/07.

« Affaire Jégou-Auradou : même pas besoin de parodier CNews », L'Humanité, 17/07.

« Psychiatre anti-MeToo sur CNews : l'Arcom saisie », Arrêt sur images, 16/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Joffrin, Fourest : ils ne sont plus à un mensonge près pour taper sur LFI », Le Média, 17/07.

« Caroline Fourest et le service public », blog, 12/07.

Économie des médias

« "Marianne" : CMI France et Pierre-Edouard Stérin mettent fin aux négociations exclusives face à la "volonté unanime" des salariés », Le Monde, 18/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Les Échos : Christophe Jakubyszyn valide sa réorganisation auprès des élus du personnel », La Lettre, 12/07 [article complet réservé aux abonnés].

« "AlertesInfos" dénonce l'achat de "Mediavenir" par Pierre-Édouard Stérin », Arrêt sur images, 13/07 [article complet réservé aux abonnés].

« La situation politique déclenche une croissance inédite pour les quotidiens nationaux », La Lettre, 15/07 [article complet réservé aux abonnés].

« La régie publicitaire de La Provence placée à l'isolement pour ne pas compromettre le rachat de BFM TV », La Lettre, 15/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Quel avenir pour "Causette" ? », Arrêt sur images, 17/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Nos comptes 2023 : annus horribilis », Arrêt sur images, 17/07 [article complet réservé aux abonnés].

Attribution des fréquences TNT par l'Arcom

« C8 et CNews peuvent-elles vraiment perdre leurs fréquences TNT ? », 15/07, Libération, 15/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Devant l'Arcom, CNews s'accroche à son modèle de chaîne d'opinion », Mediapart, 15/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Audition de Cnews devant l'Arcom : propagande contre pluralité », Blast, 15/07.

Pas de fréquence pour les chaînes de la haine, C8 et CNews, tribune, 15/07.

« Attribution des fréquences de la TNT : BFM-TV fait des promesses, l'Arcom réclame des engagements », Le Monde, 16/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Télévision : l'offensive de charme de L'Express, Ouest-France et Daniel Kretinsky pour décrocher une fréquence », Le Figaro, 16/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Face à l'Arcom, le Média défend son ambitieux projet de chaîne TNT "citoyenne de gauche" », Libération, 13/07 [article complet réservé aux abonnés].

Dans les rédactions

« Affaire libyenne : "L'état-major de BFMTV s'est mis au service de Sarkozy" », Arrêt sur images, 12/07.

« Consternation à BFM TV après les révélations de "Mediapart" sur l'opération "Sauver Sarko" », Libération, 12/07 [article complet réservé aux abonnés]

« Adèle Van Reeth, directrice de France Inter, visée par une motion de défiance », Le Monde, 12/07 [article complet réservé aux abonnés].

« France Inter recrute la directrice adjointe de la rédaction du Point », La Lettre, 12/07 [article complet réservé aux abonnés].

« France Bleu met fin à sa libre antenne "Les mots du soir" », Arrêt sur images, 14/07 [article complet réservé aux abonnés].

« France télévisions : les syndicats préparent une action contre les transferts vers la filiale de production », La Lettre, 17/07 [article complet réservé aux abonnés].

À signaler, aussi

« L'Arcom renforce les règles de contrôle du pluralisme dans les médias audiovisuels », Le Monde, 18/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Après son faux scoop sur la loi immigration, le "JDD" est visé par une plainte du parti macroniste », Mediapart, 13/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Appel à désarmer l'empire Bolloré ! », Les Soulèvements de la Terre.

« France : RSF dépose plainte aux côtés des journalistes menacés de mort », RSF, 15/07.

Et aussi, dans le monde : Inde, Burkina Faso...

Retrouver toutes les revues de presse ici.


[1] Précisons-le : référencer un article dans cette revue de presse ne signifie pas forcément que nous y souscrivons sans réserve.

15.07.2024 à 10:32

« Oui, l'Arcom doit stopper C8 et CNews »

Un texte du Fonds pour une presse libre.

- Toutes les télés / , ,
Texte intégral (2227 mots)

Nous publions ci-dessous sous forme de tribune [1] un texte de François Bonnet, président du Fonds pour une presse libre (FPL), paru initialement le 10 juillet sur leur site. (Acrimed)

L'autorité régulatrice de la communication examine le renouvellement des autorisations de diffusion des chaînes de télévision contrôlées par Bolloré, dont C8 et CNews. Demander leur interdiction sur la TNT n'est pas attenter à la liberté d'expression, comme le clament les médias Bolloré. Il s'agit seulement de faire respecter la loi, piétinée depuis de nombreuses années par ces deux chaînes.

C'est l'heure de vérité pour l'Arcom, qui est l'autorité administrative indépendante chargée de la régulation de la communication audiovisuelle et numérique en France. L'Arcom doit ce mois-ci se prononcer sur le renouvellement – ou non- de quinze chaînes de la TNT dont les autorisations de diffusion expireront début 2025 (le détail est à lire ici).

La TNT, ce sont des fréquences publiques, en nombre limité mais accessibles par voie hertzienne partout sur le territoire, et donnée gratuitement par l'Etat à des opérateurs privés. Seule contrepartie : ces chaînes doivent scrupuleusement respecter un cahier des charges fixé dans une convention négociée entre l'opérateur et l'autorité administrative pour une durée de dix ans.

Ces conventions, qui découlent de la loi de 1986 sur l'audiovisuel, sont donc scrutées de près, bien sûr quand il s'agit de chaînes payantes (Canal+ ou Paris Première, par exemple), mais particulièrement quand il s'agit de chaînes gratuites, donc de médias de masse accessibles partout et par tout le monde.

D'où le débat qui s'est noué ces dernières années sur deux chaînes contrôlées par l'homme d'affaires Vincent Bolloré (via le groupe Vivendi) : C8 et CNews. La première s'est tout entière construite autour des émissions de l'animateur Cyril Hanouna. La seconde (ex-Itélé) est au coude-à-coude avec BFM-TV pour le titre de première chaîne d'information en continu.

Depuis leur rachat par Vincent Bolloré, ces chaînes ont été transformées en porte-voix de l'extrême-droite et mises au service du projet idéologique de « guerre civilisationnelle » de l'homme d'affaires. Plus grave encore, leurs formats (clashs incessants, débats plutôt qu'information, sensationnalisme, fausses nouvelles) et leurs thématiques (insécurité, immigration, faits divers transformés en faits de société, etc.) ont progressivement diffusé dans l'ensemble du système audiovisuel d'information, jusque parfois dans le service public.

Les 10 millions de voix -un score historique- obtenues par le Rassemblement national lors des élections législatives sont venues relancer le débat, nécessaire et légitime, sur la responsabilité des médias dans cette progression spectaculaire de l'extrême-droite, devenu premier parti politique dans notre pays.

Nier cette responsabilité, en soulignant combien il existe bien d'autres coupables, c'est s'aveugler. Les médias de masse gratuits (télés et radios) façonnent largement notre espace public. Ils sont les principaux organisateurs des débats qui traversent la société. Cette fonction sociale leur donne une responsabilité particulière.

D'où la nécessité d'une régulation démocratique par les lois et règlements que l'Arcom a la responsabilité de faire appliquer. Ce qu'elle n'a fait qu'avec une extrême timidité jusqu'à maintenant. Deux événements l'ont spectaculairement souligné cette année. Le premier est la décision du Conseil d'Etat, saisi par Reporters sans Frontières, qui en février a ordonné à l'Arcom d'établir de nouveaux critères permettant de mesurer le respect du pluralisme au sein de chacune des chaînes diffusées sur la TNT.

Le deuxième est la commission d'enquête parlementaire sur les conditions d'attribution de ces fréquences TNT, dont les auditions et le rapport final ont établi combien l'Arcom était une autorité faible ou hésitante, mal armée face à des opérateurs privés puissants.

C8 et Cnews sont des cas d'espèce tant ces deux chaînes ont poussé jusqu'au bout les logiques de manipulation de l'information, de propagande, d'asservissement du journalisme et de crétinisation du débat public pour le seul bénéfice de l'extrême-droite. « 30% des électeurs de ce pays votent pour l'extrême-droite, il n'est pas anormal qu'ils aient leurs médias », expliquait un homme d'affaires devant la commission d'enquête parlementaire. L'argument serait entendable s'il s'agissait de médias privés et payants. Il ne peut l'être quand il s'agit de médias gratuits et distribués sur des fréquences publiques.

Surtout, il ne peut pas l'être quand ces deux chaînes ont méthodiquement violé les engagements fixés par leur convention de diffusion ainsi que quelques lois fondamentales (contre le racisme, la xénophobie, les discriminations, les appels à la haine…). L'audition des dirigeants de C8 par l'Arcom, mardi 9 juillet, a permis d'en prendre à nouveau la mesure. C8 a multiplié les sanctions financières : 7.610.000 euros en tout (dont 200.000 euros pour publicité clandestine). Comme l'a rappelé un membre de l'Arcom, « après vous, la chaîne la plus sanctionnée l'a été à hauteur de 300.000 euros ».

Cyril Hanouna est l'animateur le plus sanctionné du PAF. La dernière en date est du 14 juin : 50.000 euros d'amende pour une séquence où des personnes handicapées étaient présentées à tort comme des toxicomanes accros à la « drogue du zombie ». Au total, selon un recensement fait par Le Monde, C8 et CNews ont été depuis 2012 rappelées à l'ordre à 44 reprises, avec une très forte accélération des sanctions ces quatre dernières années (28 rappels à l'ordre).

« C8 en est déjà à sept sanctions ces douze derniers mois pour non-respect de la vie privée, atteintes à l'honneur, à la réputation, à la dignité de la personne humaine, à la protection des mineurs, au droit à l'image », a rappelé un membre de l'Arcom. La réponse des dirigeants de C8 a été de s'engager à diffuser l'émission d'Hanouna avec un différé de « 15 à 45 minutes » pour éventuellement supprimer certaines séquences. « Mais nous le ferons à regret », a souligné le patron du groupe Canal (dont dépend C8), Maxime Saada, qui a expliqué combien le « vrai » direct était le carburant de l'audience…

Cette proposition a paru laisser de marbre les membres de l'Arcom. « A chaque fois, vous nous avez expliqué que cela ne se reproduirait plus, et cela n'a pas cessé », a dit l'un. « Pourquoi croire que vous ferez tout ce que vous n'avez pas fait ces dernières années ? », a ajouté un autre. « Pourquoi cet engagement maintenant ? », a dit un troisième, quand il aurait pu être mis en application il y a des années.

Sanctionnée par l'Arcom à 16 reprises depuis 2019, CNews illustre jusqu'à la caricature ces violations répétées des obligations prévues dans sa convention de diffusion (elle peut être lue ici). Ce texte les énonce pourtant clairement, en voici quelques exemples :

Article 2-3-2 : « L'éditeur assure le pluralisme de l'expression des courants de pensée et d'opinion (…) Il veille à ce que l'accès pluraliste des formations politiques à l'antenne soit assuré dans des conditions de programmation comparable. Les journalistes, présentateurs, animateurs veillent à respecter une présentation honnête des questions prêtant à controverse et à assurer l'expression des différents points de vue ».
Article 2-3-3 : « L'éditeur veille à respecter les différentes sensibilités politiques, culturelles et religieuses du public ; à ne pas encourager des comportements discriminatoires en raison de la race, du sexe, de la religion ou de la nationalité ; à promouvoir les valeurs d'intégration et de solidarité »
Article 2-3-8 : « L'exigence d'honnêteté s'applique à l'ensemble du programme. L'éditeur veille à éviter toute confusion entre information et divertissement. L'éditeur vérifie le bien-fondé et les sources de l'information ».

Toutes ces obligations, et bien d'autres, ont été régulièrement « oubliées » par CNews. Dernières sanctions en date de la chaîne d'information : le 10 juillet, l'Arcom a annoncé infliger deux amendes à la chaîne, de 60.000 et 20.000 euros. La première vise la diffusion d'un débat sur la loi sur l'immigration au cours duquel deux invités ont pu répéter « L'immigration tue », sans réaction de l'animateur. La seconde sanctionne la diffusion d'un débat où un intervenant a pu nier, sans relance ni contradiction, la réalité du réchauffement climatique qualifié « de mensonge et d'escroquerie ».

Le député (LFI) Aurélien Saintoul, rapporteur de la commission d'enquête parlementaire sur la TNT, avait été très clair en remettant son rapport : « Je ne comprendrais pas que les chaînes CNews et C8 puissent se voir en l'état renouveler leurs autorisations de diffusion ». D'autres personnalités politiques (la députée écologiste Sophie Taillé Polian, par exemple) des associations (Reporters sans frontières, le collectif Stop Bolloré) demandent ce non-renouvellement. Même l'ancienne ministre de la culture d'Emmanuel Macron, Rima Abdul Malak, avait fait valoir à l'automne dernier que l'Arcom « saura regarder comment elles ont respecté ces obligations ».

Cela explique la violente campagne menée depuis des mois par les médias du groupe Bolloré. Christophe Deloire, directeur général de RSF décédé début juin, avait été victime en février du rouleau compresseur. Insulté dans l'émission de Pascal Praud, l'offensive s'est poursuivie sur C8, sur Europe1 puis a été montée à la Une du Journal du Dimanche, Deloire étant qualifié de « ministre de la censure ».

Et c'est donc au nom de « la liberté d'expression », que ces médias de propagande, usines à fake news, font campagne et multiplient les pressions. Or, on l'a compris, la question de C8 et de CNews n'a rien à voir avec la liberté d'expression. Il ne s'agit que de lutte contre la délinquance, celle de chaînes qui de manière délibérée violent la loi et le cadre règlementaire dans lequel elles opèrent.

Rien n'empêche C8 et CNews de quitter la TNT pour se faire distribuer par les box des différents opérateurs de téléphonie et fournisseurs d'accès internet. Et si d'aventure, ces chaînes n'étaient pas acceptées sur les « bouquets » des différentes boxs, elles pourraient encore plus aisément s'installer sur Internet, un espace bien moins régulé que la TNT.

Les dernières élections, européennes puis législatives, ont montré à leur manière comment l'Arcom (ex-CSA) a laissé Vincent Bolloré créer un monstre médiatique qui déstabilise aujourd'hui notre espace public et démocratique.

Il est de bon ton chez les responsables politiques de critiquer avec des formules définitives la « dangerosité » des réseaux sociaux. Mais les mêmes (élus macronistes, républicains et du rassemblement national) se rangent volontiers aux arguments du groupe Bolloré oubliant que « le réseau TNT » est fortement régulé parce que c'est dans cet espace que se tient une bonne part de notre débat démocratique. La propagande, les post-vérités, les appels à la haine, à la discrimination, au racisme ne peuvent y avoir leur place.

Il nous faut donc demander à l'Arcom d'avoir enfin un peu de courage en ne renouvelant pas les autorisations TNT de ces chaînes. Non pas pour les « censurer » puisqu'elles peuvent à tout moment trouver une autre place dans le paysage médiatique. Mais simplement pour faire respecter la loi.

François Bonnet, président du FPL


[1] Les articles publiés sous forme de « tribune » n'engagent pas collectivement l'association Acrimed, mais seulement leurs auteurs dont nous ne partageons pas nécessairement toutes les positions.

12.07.2024 à 10:12

Sondages, Arcom, France Inter et compagnie : revue de presse de la semaine

Maxime Friot

Texte intégral (1699 mots)

Critique des médias : une revue de presse hebdomadaire. Si ce n'est exhaustive, au moins indicative [1]. Au programme : du 05/07/2024 au 11/07/2024.

Critique des médias

« Les médias en guerre contre le Nouveau Front populaire », Acrimed, 5/07.

« Projections en sièges : comment les sondages ont échoué à prédire la défaite du RN aux législatives », Libération, 8/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Législatives : pourquoi les sondages ont raté la victoire du NFP », Arrêt sur images, 10/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Législatives : CNews incite ses téléspectateurs à ne pas accepter le résultat des élections si le RN ne l'emporte pas », Télérama, 5/07.

« La petite musique de "l'élection volée" dans les médias Bolloré », Arrêt sur images, 9/07 [article complet réservé aux abonnés].

« "Stupeur", "grosse déception", "chaos" : Libé a regardé la soirée électorale sur CNews », Libération, 8/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Législatives : "Malheur des pros", Pascal Praud à la peine sur CNews », Libération, 8/07.

« Les électeurs du RN se font voler leur victoire, l'islamisme conquiert l'Assemblée et BFMTV agonit Jordan Bardella », Télérama, 11/07.

« Législatives 2024 : les médias Bolloré ont fait campagne jusqu'au bout », Le Monde, 7/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Violences racistes : pas une minute dans les JT post-législatives », Arrêt sur images, 5/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Les JT face au racisme de candidat·es RN », Arrêt sur images, 5/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Immigration : le silence complaisant de la télé face au RN », Arrêt sur images, 7/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Pour Anne-Claire Coudray, on ne parle pas assez d'immigration », Arrêt sur images, 5/07.

« Le fondateur du "Point" accusé de pédocriminalité, silence de l'hebdo », Arrêt sur images, 9/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Conspiracy Watch #4 : Ménager Macron, accabler les Gilets jaunes et la "gauche radicale" », Blast, 5/07.

« Le rédacteur en chef adjoint de "Politis" diffamé sur LCI », SNJ-CGT, 11/07.

« Cyclisme : l'hommage de Ferrand à une figure d'extrême droite », Arrêt sur images, 11/07 [article complet réservé aux abonnés].

Économie des médias

« Le Monde, premier bénéficiaire des aides à la presse », La Lettre, 5/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Les contours de RéelsTV, le projet de Daniel Kretinsky pour accéder à la TNT », La Lettre, 9/07 [article complet réservé aux abonnés].

Dans les rédactions

« Extrême droite : mouvements de contestation dans les rédactions », Acrimed, 5/07.

« Presse locale et RN : des directions critiquées par leurs rédactions », Arrêt sur images, 5/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Traiter le RN comme un parti banal : des journalistes se rebiffent face à leur direction », Mediapart, 7/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Des textos révèlent comment BFM s'est mise au service de Sarkozy, le "boss" », Mediapart, 10/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Révélations de "Mediapart" : les journalistes de BFM interpellent la direction », Arrêt sur images, 10/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Adèle Van Reeth, directrice de France Inter, visée par une motion de défiance de la rédaction », Le Monde, 11/07 [article complet réservé aux abonnés].

« France Inter : la rédaction se mobilise contre l'arrivée de Patrick Cohen », La Lettre, 11/07 [article complet réservé aux abonnés].

« À peine arrivé, Christophe Jakubyszyn bouleverse l'organisation des Échos », L'Informé, 5/07 [article complet réservé aux abonnés].

« À la "Manche Libre", les LGBT n'ont plus le droit de cité », Arrêt sur images, 11/07 [article complet réservé aux abonnés].

À signaler, aussi

« Proposition pour un statut juridique des rédactions », Acrimed, 9/07.

« Le CDJM publie neuf nouveaux avis », CDJM, 5/07.

« Insultes de Cyril Hanouna contre le député LFI Louis Boyard : l'amende record de 3,5 millions d'euros pour C8 maintenue par le Conseil d'Etat », Le Monde, 10/07.

« CNews sanctionné par l'Arcom de 80 000 euros d'amendes pour « manquements » à ses obligations », Le Monde, 10/07.

« Devant l'Arcom, les dirigeants de C8 tentent de défendre "TPMP" en expliquant que ça pourrait être pire », Libération, 9/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Oui, l'Arcom doit stopper C8 et CNews », Fonds pour une presse libre, 10/07.

« Europe 1 : que fait l'Arcom pour s'opposer à la mort d'une chaîne généraliste ? », Libération, 11/07 [tribune complète réservée aux abonnés].

« Législatives : ces journalistes empêchés ou violentés par le RN », Arrêt sur images, 8/07 [article complet réservé aux abonnés].

« Le député RN qui veut aider TF1 et M6 », La Lettre, 10/07 [article complet réservé aux abonnés].

Et aussi, dans le monde : Italie, Turquie, Birmanie, Colombie, Indonésie...

Retrouver toutes les revues de presse ici.


[1] Précisons-le : référencer un article dans cette revue de presse ne signifie pas forcément que nous y souscrivons sans réserve.

3 / 10
  GÉNÉRALISTES
Basta
Blast
L'Autre Quotidien
Alternatives Eco.
La Croix
Euronews
Le Figaro
France 24
FTVI
HuffPost
L'Humanité
LCP / Public Senat
Le Media
Le Monde
Libération
Mediapart
La Tribune
 
  EUROPE
Courrier Europe Centle
Euractiv
Toute l'Europe
 
  INTERNATIONAL
Equaltimes
CADTM
Courrier International
Global Voices
Info Asie
Inkyfada
I.R.I.S
Jeune Afrique
Kurdistan au féminin
N-Y Times
Orient XXI
Of AFP
Rojava I.C
 
  OSINT / INVESTIGATION
OFF Investigation
OpenFacto°
Bellingcat
Disclose
G.I.J.N
 
  MÉDIAS D'OPINION
AOC
Au Poste
Cause Commune
CrimethInc.
Issues
Les Jours
Le Monde Moderne
LVSL
Marianne
Médias Libres
Quartier Général
Rapports de force
Reflets
Rézo
StreetPress
 
  OBSERVATOIRES
Armements
Acrimed
Catastrophes naturelles
Conspis
Culture
Extrême-droite
Human Rights
Inégalités
Information
Internet actu ✝
Justice fiscale
Liberté de création
Multinationales
Situationnisme
Sondages
Street-Médics
Routes de la Soie
Vrai ou Fake ?
🌓