LePartisan.info À propos Podcasts Fil web Écologie Blogs Revues Médias
Touteleurope.eu
Souscrire à ce flux
Site institutionnel de référence sur les questions européennes

Accès libre Hymnes européens

▸ les 12 dernières parutions

24.05.2024 à 19:14

Elections européennes 2024 : quand et où ont lieu les meetings des différents partis ?

Hugo Palacin

Comme pour chaque campagne électorale, les meetings politiques se succèdent à mesure que le scrutin approche. Ces moments de rencontre entre les personnalités politiques et leurs sympathisants permettent aux candidats de mettre en avant les propositions programmatiques de leur liste. Bon nombre d’événements sont prévus un peu partout en France jusqu’au scrutin, le 9 juin. […]

L’article Elections européennes 2024 : quand et où ont lieu les meetings des différents partis ? est apparu en premier sur Touteleurope.eu.

Texte intégral (3642 mots)
A l’approche du scrutin, les têtes de liste aux élections européennes multiplient les meetings à travers la France - Crédits : comptes X des candidats
A l’approche du scrutin, les têtes de liste aux élections européennes multiplient les meetings à travers la France - Crédits : comptes X des candidats

Comme pour chaque campagne électorale, les meetings politiques se succèdent à mesure que le scrutin approche. Ces moments de rencontre entre les personnalités politiques et leurs sympathisants permettent aux candidats de mettre en avant les propositions programmatiques de leur liste. Bon nombre d’événements sont prévus un peu partout en France jusqu’au scrutin, le 9 juin.

Meetings de la majorité présidentielle (Renaissance, Horizons, MoDem, Parti radical et UDI)

Les prochains meetings :

  • Meeting le mardi 28 mai à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), en présence de la candidate tête de liste Valérie Hayer et du Premier ministre Gabriel Attal.
  • Meeting le samedi 1er juin aux Docks de Paris à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).
  • Meeting le mercredi 5 juin à Lorient (Morbihan).
  • Meeting le jeudi 6 juin à Nice (Alpes-Maritimes).

Les précédents meetings :

  • Meeting de lancement de campagne, le samedi 9 mars au Grand Palais de Lille (Nord).
  • Meeting le vendredi 22 mars à la Maison des associations de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques).
  • Meeting le mardi 7 mai, à la Maison de la Mutualité à Paris (5e arrondissement).
  • Meeting le lundi 13 mai, aux Dock Circus de Lyon (Rhône).
  • Meeting le samedi 18 mai, au Palais de la Musique et des Congrès de Strasbourg (Bas-Rhin).
  • Meeting le mercredi 22 mai, à la salle Le Reflet de Saint-Berthevin (Mayenne).

Meetings du Rassemblement national

Les prochains meetings :

  • Grand meeting le vendredi 24 mai à partir de 19 heures, à l’Espace François Mitterrand d’Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), en présence du candidat tête de liste Jordan Bardella et de la députée et candidate Marine Le Pen.
  • Grand meeting le dimanche 2 juin à partir de 14 heures, au Dôme de Paris (15e arrondissement), en présence du candidat tête de liste Jordan Bardella et de la députée et candidate Marine Le Pen.

Les précédents meetings :

  • Grand meeting de lancement de campagne, le dimanche 3 mars au Parc Chanot à Marseille (Bouches-du-Rhône).
  • Meeting le vendredi 22 mars à La Roselière à Montbéliard (Doubs).
  • Meeting le samedi 6 avril à la salle Durandal de Lécluse (Nord).
  • Meeting le samedi 13 avril au Palais des Congrès de Royan (Charente-Maritime).
  • Meeting le mercredi 1er mai au Palais des Congrès de Perpignan (Pyrénées-Orientales).
  • Meeting le mardi 7 mai, à la salle L’Agora à Saint-Avold (Moselle).

Meetings d’Europe Ecologie-Les Verts

Les prochains meetings :

  • Grand meeting le dimanche 2 juin à partir de 14 heures, aux Docks d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).

Les précédents meetings :

  • Meeting de lancement de campagne “Pulsations”, le samedi 2 décembre 2023, à l’Elysée Montmartre dans le 18e arrondissement de Paris.
  • Meeting “Dignité”, le samedi 20 janvier 2024, au Grand Playground à Villeneuve-d’Ascq (Nord).
  • Meeting des Jeunes écologistes, le dimanche 14 avril, à la Salle Bellevilloise, dans le 20e arrondissement de Paris.
  • Réunion publique le jeudi 25 avril, au Kaleidoscoop à Strasbourg (Bas-Rhin).
  • Meeting le samedi 4 mai, aux Chantiers de la Garonne à Bordeaux (Gironde).
  • Réunion publique le mardi 14 mai, au Café de la Gare à Paris (4e arrondissement).
  • Réunion publique le samedi 18 mai, à L’après M à Marseille (Bouches-du-Rhône).
  • Réunion publique le jeudi 23 mai, au Théâtre l’Île Ô à Lyon (Rhône).

Meetings des Républicains

Les prochains meetings :

  • Réunion publique le samedi 25 mai à partir de 18h30, au Parc des expositions de Charolles (Saône-et-Loire).
  • Réunion publique le mardi 28 mai à partir de 20h30, à la salle Maurice Cointe du Chesnay-Rocquencourt (Yvelines).
  • Réunion publique le vendredi 31 mai à partir de 18h30, au Centre des congrès d’Aix-les-Bains.
  • Réunion publique le samedi 1er juin à partir de 10h30, au Domaine du Pignada à Anglet (Pyrénées-Atlantiques).
  • Meeting le samedi 1er juin à partir de 17 heures, à la salle municipale Saint-Augustin de Bordeaux (Gironde).
  • Réunion publique le lundi 3 juin à partir de 19 heures, à La Table des matières à Caen (Calvados).
  • Grand meeting de fin de campagne le mercredi 5 juin à partir de 18h30, à la salle du Palestre au Cannet (Alpes-Maritimes) en présence d’Eric Ciotti, patron des Républicains.

Les précédents meetings :

  • Grand meeting de lancement de campagne, le samedi 23 mars aux Docks d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).
  • Meeting le vendredi 26 avril, à la salle Barcelone de Toulouse (Haute-Garonne).
  • Réunion publique le jeudi 16 mai, à la salle Gérard Philippe de La Garde (Var).
  • Réunion publique le vendredi 17 mai, au centre d’affaires Le Carré à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine).
  • Réunion publique le jeudi 23 mai, au centre Pierre Jacques de Fontaine-lès-Dijon (Côte-d’Or).

Meetings du Parti socialiste et de Place publique

Les prochains meetings :

  • Meeting le samedi 25 mai à partir de 15 heures, à la salle Georges-Vigier de Brest (Finistère), en présence du candidat tête de liste Raphaël Glucksmann et du premier secrétaire du PS, Olivier Faure.
  • Meeting le jeudi 30 mai à partir de 18h30, à Paris, en présence du candidat tête de liste Raphaël Glucksmann et du premier secrétaire du PS, Olivier Faure.
  • Meeting le vendredi 31 mai à partir de 18h30, à Tours (Indre-et-Loire), en présence du candidat tête de liste Raphaël Glucksmann.
  • Meeting le samedi 1er juin à partir de 18 heures, à Marseille (Bouches-du-Rhône), en présence du candidat tête de liste Raphaël Glucksmann et du premier secrétaire du PS, Olivier Faure.

Les précédents meetings :

  • Meeting de lancement de campagne de Place publique le dimanche 8 octobre 2023 à l’Elysée Montmartre dans le 18e arrondissement de Paris.
  • Meeting le samedi 20 janvier 2024 à la Faïencerie à Bordeaux (Gironde).
  • Meeting le vendredi 9 février à la Maison du Peuple de Clermont-Ferrand (Puy de Dôme).
  • Meeting le dimanche 10 mars au H7 à Lyon (Rhône).
  • Meeting le dimanche 24 mars au Phare à Tournefeuille (Haute-Garonne).
  • Meeting le mercredi 27 mars à la salle des fêtes de Gentilly à Nancy (Meurthe-et-Moselle).
  • Meeting le mercredi 3 avril au Trianon Transatlantique à Sotteville-Lès-Rouen (Seine-Maritime).
  • Meeting le samedi 13 avril au Zénith Nantes Métropole à Saint-Herblain (Loire-Atlantique).
  • Meeting le mercredi 24 avril à la salle de la Bourse à Strasbourg (Bas-Rhin).
  • Meeting le jeudi 25 avril, à la salle des fêtes de l’Hôtel de ville d’Avignon (Vaucluse).
  • Meeting le lundi 29 avril, au Jardin de Ville à Grenoble (Isère).
  • Meeting le mardi 30 avril, à Cergy (Val-d’Oise).
  • Meeting le mercredi 1er mai, à la Maison des Sports Raphaël Barros de Villeurbanne (Rhône).
  • Meeting le lundi 13 mai, au Pavillon de Buxerolles à Limoges (Haute-Vienne).
  • Meeting le mardi 14 mai, à la salle Louis Aragon de Camon (Somme).
  • Meeting le jeudi 16 mai, à l’école Jean-Jaurès du Pré-Saint-Gervais (Seine-Saint-Denis).
  • Meeting le vendredi 17 mai, à la salle du Maroc à Morcenx-la-Nouvelle (Landes).
  • Meeting le samedi 18 mai, sur la place du Nombre d’or à Montpellier (Hérault).

Meetings de La France insoumise

Les prochains meetings :

  • Meeting le samedi 25 mai à partir de 15 heures, au Dock Pullman des Docks de Paris à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), en présence de la candidate tête de liste Manon Aubry et du candidat Jean-Luc Mélenchon.
  • Meeting le lundi 27 mai à partir de 18h30, au Grand Kursaal de Besançon (Doubs), en présence des candidats Anthony Smith, Séverine Véziès et Jean-Luc Mélenchon.
  • Meeting le samedi 1er juin à partir de 15 heures, au centre des congrès Pierre Baudis à Toulouse (Haute-Garonne), en présence des candidats Anthony Smith, Rima Hassan, Damien Carême et de Jean-Luc Mélenchon.

Les précédents meetings :

  • Convention de l’Union populaire, meeting de lancement de campagne, le samedi 16 mars au Parc des expositions de Villepinte (Seine-Saint-Denis).
  • Meeting le mercredi 20 mars, au Palais des Congrès de Schoelcher (Martinique).
  • Meeting le vendredi 22 mars, au 2.0, aux Abymes (Guadeloupe).
  • Meeting le samedi 6 avril, au Jardin d’Eden à La Saline-les-Bains (La Réunion).
  • Meeting le dimanche 14 avril, au Corum de Montpellier (Hérault).
  • Meeting le mercredi 17 avril, à la salle Watremez de Roubaix (Nord).
  • Meeting le mardi 23 avril, au Palais de la Musique et des Congrès de Strasbourg (Bas-Rhin).
  • Meeting le mardi 30 avril, à Alp’Expo à Grenoble (Isère).
  • Meeting le dimanche 5 mai, à la halle François Mitterrand de Saint-Joseph (La Réunion).
  • Meeting le lundi 13 mai, au Mégacité à Amiens (Somme).
  • Meeting le samedi 18 mai, au théâtre Fémina de Bordeaux (Gironde).
  • Meeting le jeudi 23 mai, au 44 boulevard du capitaine Gèze à Marseille (Bouches-du-Rhône).

Meetings de Reconquête

Les prochains meetings :

Pas de meeting annoncé pour le moment.

Les précédents meetings :

  • Meeting de lancement de campagne, le dimanche 10 mars au Dôme de Paris - Palais des Sports, dans le 15e arrondissement de Paris.
  • Meeting le mercredi 3 avril à Charvieu-Chavagneux (Isère).
  • Meeting le jeudi 11 avril au Stirwen à Carnac (Morbihan).
  • Meeting d’Eric Zemmour le samedi 27 avril, à Lille (Nord).
  • Meeting de Sarah Knafo le lundi 6 mai, à Paris.
  • Réunion publique le vendredi 10 mai, à la Halle au Beurre de Forges-les-Eaux (Seine-Maritime).
  • Réunion publique le mardi 14 mai, à Albias (Tarn-et-Garonne).
  • Réunion publique le mercredi 15 mai, à Bordeaux (Gironde).

Meetings d’autres listes

Les prochains meetings :

  • Meeting d’Equinoxe le samedi 25 mai à partir de 14 heures, à la salle MAS à Paris (13e arrondissement).
  • Réunion publique du Parti communiste français (PCF) le samedi 25 mai à partir de 18h30, au stade de Pechbonnieu (Haute-Garonne).
  • Meeting national du Parti communiste français (PCF) le dimanche 2 juin à partir de 15 heures, à la Friche de la Belle de Mai à Marseille (Bouches-du-Rhône).

Les précédents meetings :

  • Meeting de lancement de campagne du Parti communiste français (PCF) le jeudi 11 avril au Mégacité d’Amiens (Somme).
  • Meeting de la liste Europe, Territoires, Ecologie (PRG, RPS, Volt…) le samedi 20 avril au centre de congrès Diagora à Labège (Haute-Garonne).
  • Meeting de la liste Europe, Territoires, Ecologie (PRG, RPS, Volt…) le lundi 22 avril à la salle de la Mairie de Guéret (Creuse).
  • Meeting du Parti animaliste le samedi 27 avril, à la salle polyvalente Anna Politkovskaïa de Grenoble (Isère).
  • Meeting national du Parti communiste français (PCF) le mercredi 15 mai, au gymnase Japy à Paris (11e arrondissement).
  • Meeting du Parti animaliste le samedi 18 mai, aux Vivres de l’Art à Bordeaux (Gironde).
  • Réunion publique du Parti communiste français (PCF) le mercredi 22 mai, à la salle Marcel Jorion d’Avion (Pas-de-Calais).
Consultez notre dossier spécial Elections européennes 2024

L’article Elections européennes 2024 : quand et où ont lieu les meetings des différents partis ? est apparu en premier sur Touteleurope.eu.

24.05.2024 à 19:10

Elections européennes 2024 : qu’indiquent les sondages pour la France ?

Hugo Palacin

Alors que les principaux partis ont tous désigné leur tête de liste pour mener la campagne électorale, les sondages sur les élections européennes se succèdent. Autant de sources de satisfaction, d’inquiétude, d’espoir ou de mécontentement pour les candidats et les militants engagés dans cette campagne. Pour mieux s’y retrouver parmi les dizaines de sondages sur […]

L’article Elections européennes 2024 : qu’indiquent les sondages pour la France ? est apparu en premier sur Touteleurope.eu.

Texte intégral (6652 mots)

Alors que les principaux partis ont tous désigné leur tête de liste pour mener la campagne électorale, les sondages sur les élections européennes se succèdent. Autant de sources de satisfaction, d’inquiétude, d’espoir ou de mécontentement pour les candidats et les militants engagés dans cette campagne.

Pour mieux s’y retrouver parmi les dizaines de sondages sur les intentions de vote des Français, qui se succèdent en prévision des élections européennes, nous vous proposons cet agrégateur. Il permet de visualiser plus finement l’évolution des intentions de vote des Français, de sondage en sondage, jusqu’au scrutin, le 9 juin.

L’écart se creuse entre le RN et Renaissance

Depuis mai 2023, nous avons recensé 106 études d’opinion dans notre agrégateur de sondages. Des sondages dont la publication s’est intensifiée en janvier 2024, permettant d’observer plus finement et sur une période plus condensée l’évolution des intentions de vote pour les différentes listes candidates aux élections européennes. Depuis avril, la publication de nouvelles études d’opinion est quasi quotidienne.

Première observation, la liste du Rassemblement national (RN), menée par Jordan Bardella, a toujours fait la course en tête. Donné aux alentours de 25 % d’intentions de vote en mai 2023, le RN a depuis largement consolidé sa place de leader dans les sondages, atteignant 33 % dans les plus récents.

De fait, l’écart avec la majorité présidentielle se creuse, la liste macroniste ne parvenant pas à progresser dans les sondages. Donnée à environ 19 % en mai 2023, elle a entamé une lente remontée avant de repasser sous la barre des 20 % courant novembre. Depuis, Renaissance et ses alliés baissent peu à peu : testée à partir de fin février dans les sondages, Valérie Hayer est donnée à environ 16 % d’intentions de vote.

Le PS en troisième position

La liste alliant le mouvement Place publique et le Parti socialiste (PS-PP) s’affirme depuis plusieurs semaines comme le troisième acteur de cette campagne. Donnée entre 9 et 10 % d’intentions de vote courant février, elle a lentement progressé, atteignant désormais près de 14,5 % en moyenne. Petit à petit, l’écart avec la majorité présidentielle s’est réduit.

Derrière le RN, Renaissance et les socialistes, plusieurs listes se tiennent dans un mouchoir de poche. Depuis les premiers sondages, Les Républicains (LR) naviguent autour des 7,5 % d’intentions de vote, sans vraiment décoller. La France insoumise (LFI), sondée au départ aux alentours de 10 %, a depuis chuté dans les études d’opinion et oscille désormais entre 7 et 8 %.

La liste d’Europe Ecologie Les Verts, elle, a longtemps baissé dans les sondages. Au-dessus de la barre des 10 % l’été dernier, les écologistes sont tombés en-dessous des 6 % et peinent désormais à dépasser ce niveau. Reconquête, enfin, ne décolle pas non plus : le parti d’Eric Zemmour autour des 6 % d’intentions de vote.

Ces 7 listes sont les seules à être constamment créditées de plus de 5 % des voix dans les sondages, ce qui leur permet d’espérer être représentées dans l’hémicycle européen à l’issue du scrutin. Le Parti communiste français (PCF) vient ensuite légèrement en-dessous du seuil de 3 %, qui permet de voir une partie des frais de campagne de la liste remboursée sans être qualificatif.

Logo Newsletter L'Essentiel des Européennes

La campagne s’accélère ! Découvrez L’Essentiel des Européennes, notre newsletter hebdomadaire qui récapitule les informations à ne pas manquer sur les élections européennes. Pour la recevoir, abonnez-vous gratuitement !

Notre méthodologie

Les listes présentes sur cette infographie sont celles qui sont testées dans les études d’opinion des instituts de sondage concernant les élections européennes de 2024. A chaque liste est attribuée une courbe. Celle-ci est obtenue par “rolling” : elle suit la moyenne des cinq derniers sondages en date et évolue donc à chaque nouvelle étude d’opinion publiée. Concrètement, si un parti a obtenu 24 %, 25 %, 26 % et 27 % d’intentions de vote lors des quatre derniers sondages et qu’un nouveau sondage le place à 28 %, sa courbe d’évolution se situera désormais à hauteur de 26 %, ce qui équivaut à la moyenne des cinq sondages.

Cette méthode permet de “lisser” les résultats des sondages successifs et d’éviter de trop grandes variations d’une étude d’opinion à l’autre. La tendance des intentions de vote pour chaque parti permet alors d’être observée plus finement, sur le moyen terme et non à plusieurs instants donnés, offrant ainsi une photographie plus large de l’évolution des intentions de vote des Français aux élections européennes du 9 juin 2024.

Sur l’infographie, les résultats des différentes listes pour chacun des sondages pris en compte sont consultables sous forme de points, au second plan. Ils peuvent ainsi être comparés avec la courbe d’évolution de la tendance d’intention de vote de chaque liste.

Les sondages retenus dans cet agrégateur, de mai 2023 à mai 2024

  • 106. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 21 au 24 mai 2024 auprès de 1 362 électeurs.
  • 105. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 20 au 23 mai 2024 auprès de 1 356 électeurs.
  • 104. OpinionWay pour CNews, Europe 1, Le Journal du Dimanche, réalisé du 21 au 22 mai 2024 auprès de 1 006 électeurs.
  • 103. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 19 au 22 mai 2024 auprès de 1 799 électeurs.
  • 102. Viavoice pour Libération, réalisé du 20 au 21 mai 2024 auprès de 2 003 électeurs.
  • 101. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 19 au 21 mai 2024 auprès de 1 344 électeurs.
  • 100. Harris interactive et Toluna pour Challenges, M6 et RTL, réalisé du 15 au 17 mai 2024 auprès de 2 014 électeurs.
  • 99. Elabe pour BFMTV et La Tribune Dimanche, réalisé du 30 avril au 3 mai 2024 auprès de 1 375 électeurs.
  • 98. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 15 au 17 mai 2024 auprès de 1 334 électeurs.
  • 97. Eurotrack OpinionWay pour Les Echos et Radio Classique, réalisé du 14 au 16 mai 2024 auprès de 2 025 électeurs.
  • 96. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 13 au 16 mai 2024 auprès de 1 338 électeurs.
  • 95. BVA Xsight pour RTL, réalisé du 15 au 16 mai 2024 auprès de 1 358 électeurs.
  • 94. YouGov pour le Huffington Post, réalisé du 6 au 15 mai 2024 auprès de 1 028 électeurs.
  • 93. Cluster17 pour Le Point, réalisé du 13 au 15 mai 2024 auprès de 1 983 électeurs.
  • 92. OpinionWay pour CNews, Europe 1, Le Journal du Dimanche, réalisé du 14 au 15 mai 2024 auprès de 1 006 électeurs.
  • 91. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 11 au 15 mai 2024 auprès de 1 348 électeurs.
  • 90. Ipsos pour Radio France et Le Parisien, réalisé du 13 au 14 mai 2024 auprès de 1 530 électeurs.
  • 89. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 10 au 14 mai 2024 auprès de 1 348 électeurs.
  • 88. Harris interactive et Toluna pour Challenges, M6 et RTL, réalisé du 10 au 13 mai 2024 auprès de 2 009 électeurs.
  • 87. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 9 au 13 mai 2024 auprès de 1 345 électeurs.
  • 86. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 7 au 10 mai 2024 auprès de 1 344 électeurs.
  • 85. Cluster17 pour Le Point, réalisé du 6 au 9 mai 2024 auprès de 1 840 électeurs.
  • 84. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 6 au 9 mai 2024 auprès de 1 348 électeurs.
  • 83. Eurotrack OpinionWay pour Les Echos et Radio Classique, réalisé du 6 au 7 mai 2024 auprès de 1 039 électeurs.
  • 82. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 3 au 7 mai 2024 auprès de 1 332 électeurs.
  • 81. OpinionWay pour CNews, Europe 1, Le Journal du Dimanche, réalisé le 6 mai 2024 auprès de 1 026 électeurs.
  • 80. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 2 au 6 mai 2024 auprès de 1 323 électeurs.
  • 79. Harris interactive et Toluna pour Challenges, M6 et RTL, réalisé du 30 avril au 3 mai 2024 auprès de 2 043 électeurs.
  • 78. Elabe pour BFMTV et La Tribune Dimanche, réalisé du 30 avril au 3 mai 2024 auprès de 1 375 électeurs.
  • 77. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 30 avril au 3 mai 2024 auprès de 1 358 électeurs.
  • 76. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 29 avril au 2 mai 2024 auprès de 1 375 électeurs.
  • 75. Cluster17 pour Le Point, réalisé du 29 avril au 1er mai 2024 auprès de 2 111 électeurs.
  • 74. Eurotrack OpinionWay pour Les Echos et Radio Classique, réalisé du 29 au 30 avril 2024 auprès de 1 075 électeurs.
  • 73. OpinionWay pour CNews, Europe 1, Le Journal du Dimanche, réalisé du 29 au 30 avril 2024 auprès de 1 009 électeurs.
  • 72. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 26 au 30 avril 2024 auprès de 1 360 électeurs.
  • 71. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 25 au 29 avril 2024 auprès de 1 345 électeurs.
  • 70. Odoxa pour Public Sénat et la presse régionale, réalisé du 25 au 26 avril 2024 auprès de 916 électeurs.
  • 69. Harris interactive et Toluna pour Challenges, M6 et RTL, réalisé du 24 au 26 avril 2024 auprès de 2 005 électeurs.
  • 68. BVA Xsight pour RTL, réalisé du 25 au 26 avril 2024 auprès de 1 434 électeurs.
  • 67. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 23 au 26 avril 2024 auprès de 1 345 électeurs.
  • 66. Eurotrack OpinionWay pour Les Echos et Radio Classique, réalisé du 24 au 25 avril 2024 auprès de 1 011 électeurs.
  • 65. Cluster17 pour Le Point, réalisé du 23 au 25 avril 2024 auprès de 1 767 électeurs.
  • 64. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 21 au 25 avril 2024 auprès de 1 350 électeurs.
  • 63. Ipsos pour le Cevipof, Le Monde, la Fondation Jean Jaurès et l’Institut Montaigne, réalisé du 19 au 24 avril 2024 auprès de 10 651 électeurs.
  • 62. OpinionWay pour CNews, réalisé du 23 au 24 avril 2024 auprès de 1 007 électeurs.
  • 61. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 20 au 24 avril 2024 auprès de 1 335 électeurs.
  • 60. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 19 au 23 avril 2024 auprès de 1 335 électeurs.
  • 59. Harris interactive et Toluna pour Challenges, M6 et RTL, réalisé du 19 au 22 avril 2024 auprès de 2 005 électeurs.
  • 58. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 18 au 22 avril 2024 auprès de 1 339 électeurs.
  • 57. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 16 au 19 avril 2024 auprès de 1 371 électeurs.
  • 56. Eurotrack OpinionWay pour Les Echos et Radio Classique, réalisé du 17 au 18 avril 2024 auprès de 1 021 électeurs.
  • 55. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 15 au 18 avril 2024 auprès de 1 376 électeurs.
  • 54. OpinionWay pour CNews, réalisé du 16 au 17 avril 2024 auprès de 1 002 électeurs.
  • 53. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 13 au 17 avril 2024 auprès de 1 364 électeurs.
  • 52. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 12 au 16 avril 2024 auprès de 1 349 électeurs.
  • 51. Harris interactive et Toluna pour Challenges, M6 et RTL, réalisé du 12 au 15 avril 2024 auprès de 2 005 électeurs.
  • 50. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 11 au 15 avril 2024 auprès de 1 326 électeurs.
  • 49. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 9 au 12 avril 2024 auprès de 1 347 électeurs.
  • 48. Cluster17 pour Le Point, réalisé du 9 au 11 avril 2024 auprès de 1 782 électeurs.
  • 47. Ipsos pour Radio France et Le Parisien, réalisé du 10 au 11 avril 2024 auprès de 1 500 électeurs.
  • 46. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 8 au 11 avril 2024 auprès de 1 355 électeurs.
  • 45. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 6 au 10 avril 2024 auprès de 1 343 électeurs.
  • 44. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 5 au 9 avril 2024 auprès de 1 335 électeurs.
  • 43. YouGov pour le Huffington Post, réalisé du 3 au 9 avril 2024 auprès de 1 028 électeurs.
  • 42. Harris interactive et Toluna pour Challenges, M6 et RTL, réalisé du 5 au 8 avril 2024 auprès de 2 018 électeurs.
  • 41. Euro-Rolling Ifop-Fiducial pour Le Figaro, LCI et Sud Radio, réalisé du 4 au 8 avril 2024 auprès de 1 343 électeurs.
  • 40. OpinionWay pour CNews, réalisé du 3 au 5 avril 2024 auprès de 1 509 électeurs.
  • 39. Elabe pour BFM TV et La Tribune Dimanche, réalisé du 2 au 4 avril 2024 auprès de 1 391 électeurs.
  • 38. Harris interactive et Toluna pour Challenges, M6 et RTL, réalisé du 28 au 29 mars 2024 auprès de 1 976 électeurs.
  • 37. BVA Xsight pour RTL, réalisé du 27 au 28 mars 2024 auprès de 1 398 électeurs.
  • 36. Harris interactive et Toluna pour Challenges, M6 et RTL, réalisé du 22 au 25 mars 2024 auprès de 2 027 électeurs.
  • 35. Ifop-Fiducial pour LCI, Le Figaro et Sud Radio, réalisé du 19 au 20 mars 2024 auprès de 1 112 électeurs.
  • 34. Harris interactive et Toluna pour Challenges, M6 et RTL, réalisé du 15 au 18 mars 2024 auprès de 2 124 électeurs.
  • 33. Eurotrack OpinionWay pour Les Echos et Radio Classique, réalisé du 13 au 14 mars 2024 auprès de 1 008 électeurs.
  • 32. Cluster17 pour Le Point, réalisé du 8 au 9 mars 2024 auprès de 1 399 électeurs.
  • 31. YouGov pour le Huffington Post, réalisé du 26 février au 7 mars 2024 auprès de 1 008 électeurs.
  • 30. Elabe pour BFM TV et La Tribune Dimanche, réalisé du 5 au 7 mars 2024 auprès de 1 397 électeurs.
  • 29. Ipsos pour le Cevipof, Le Monde, la Fondation Jean Jaurès et l’Institut Montaigne, réalisé du 1er au 6 mars 2024 auprès de 11 770 électeurs.
  • 28. Ipsos pour Euronews, réalisé du 23 février au 5 mars 2024 auprès de 2 000 électeurs
  • 27. Ifop pour Le Journal du Dimanche, réalisé du 29 février au 1er mars 2024 auprès de 1 111 électeurs.
  • 26. BVA pour RTL, réalisé du 27 au 28 février 2024 auprès de 1 344 électeurs.
  • 25. Odoxa pour Public Sénat et la presse régionale, réalisé du 21 au 22 février 2024 auprès de 939 électeurs.
  • 24. Eurotrack OpinionWay pour Les Echos et Radio Classique, réalisé du 14 au 15 février 2024 auprès de 1 009 électeurs.
  • 23. Elabe pour BFM TV et La Tribune Dimanche, réalisé du 7 au 9 février 2024 auprès de 1 426 électeurs.
  • 22. Ifop-Fiducial pour LCI, Le Figaro et Sud Radio, réalisé du 7 au 8 février 2024 auprès de 1 356 électeurs. Hypothèse retenue pour cet article : “Valérie Hayer tête de liste Renaissance”.
  • 21. YouGov pour le Huffington Post, réalisé du 29 janvier au 7 février 2024 auprès de 1 001 électeurs.
  • 20. Eurotrack OpinionWay pour Les Echos et Radio Classique, réalisé du 17 au 18 janvier 2024 auprès de 1 019 électeurs.
  • 19. Ifop pour Le Nouvel Economiste, réalisé du 16 au 17 janvier 2024 auprès de 1 348 électeurs.
  • 18. YouGov pour le Huffington Post, réalisé du 8 au 15 janvier 2024 auprès de 1 004 électeurs.
  • 17. Ifop pour L’Itinérant, réalisé du 12 au 15 janvier 2024 auprès de 875 électeurs. Hypothèse retenue : “Olivier Véran tête de liste de la majorité présidentielle”.
  • 16. Harris interactive pour Challenges, réalisé du 12 au 15 janvier 2024 auprès de 1 030 électeurs.
  • 15. Cluster17 pour Le Point, réalisé du 13 au 14 janvier 2024 auprès de 1 955 électeurs.
  • 14. Elabe pour BFMTV et La Tribune Dimanche, réalisé du 10 au 12 janvier 2024 auprès de 1 400 électeurs.
  • 13. Odoxa pour Public Sénat et la presse régionale, réalisé du 13 au 14 décembre 2023 auprès de 913 électeurs.
  • 12. Eurotrack OpinionWay pour Les Echos et Radio Classique, réalisé du 13 au 14 décembre 2023 auprès de 1 005 électeurs.
  • 11. Ipsos pour Le Monde et le Cevipof, réalisé du 29 novembre au 12 décembre 2023 auprès de 11 691 électeurs.
  • 10. Ifop-Fiducial pour Sud Radio, réalisé du 8 au 11 décembre 2023 auprès de 1 062 électeurs.
  • 9. Eurotrack OpinionWay pour Les Echos et Radio Classique, réalisé du 15 au 16 novembre 2023 auprès de 1 004 électeurs.
  • 8. Ipsos pour La Tribune Dimanche, réalisé du 9 au 10 novembre 2023 auprès de 1 412 électeurs. Hypothèse retenue : “Stéphane Séjourné tête de liste Renaissance”.
  • 7. Ifop-Fiducial pour Le Figaro et Sud Radio, réalisé du 11 au 12 octobre 2023 auprès de 1 375 électeurs. Hypothèse retenue : “Stéphane Séjourné tête de liste Renaissance”.
  • 6. Ifop-Fiducial pour le Journal du Dimanche et Sud Radio, réalisé du 30 au 31 août 2023 auprès de 1 026 électeurs. Hypothèse retenue : “NUPES listes séparées”.
  • 5. Ifop-Fiducial pour Sud Radio, réalisé du 4 au 5 juillet 2023 auprès de 921 électeurs.
  • 4. Ipsos pour Le Monde et le Cevipof, réalisé du 16 au 26 juin 2023 auprès de 10 631 électeurs. Hypothèse retenue : “NUPES listes séparées”.
  • 3. Elabe pour L’Opinion, réalisé du 19 au 21 juin 2023 auprès de 1 397 électeurs. Hypothèse retenue : “NUPES listes séparées”.
  • 2. Cluster17 pour Le Point, réalisé du 17 au 19 mai 2023 auprès de 1 760 électeurs. Hypothèse retenue : “NUPES listes séparées”.
  • 1. Ifop-Fiducial pour le Journal du Dimanche et Sud Radio, réalisé du 10 au 12 mai 2023 auprès de 1 310 électeurs. Hypothèse retenue : “NUPES listes séparées”.

Les listes testées dans les sondages et leurs sigles

AR : L’Alliance rurale (liste menée par Jean Lassalle, qui a remplacé Willy Schraen)
Aut. : Autres listes/partis
DLF : Debout la France (liste initialement menée par Nicolas Dupont-Aignan, ayant finalement annoncé son retrait de la campagne des élections européennes)
EAC : Ecologie au centre (liste menée par Jean-Marc Governatori)
EELV : Europe Ecologie Les Verts (liste menée par Marie Toussaint)
EPT : Ecologie positive et Territoires (liste menée par Yann Wehrling)
FP : Free Palestine (liste menée par Nagib Azergui)
LFI : La France insoumise (liste menée par Manon Aubry)
LO : Lutte ouvrière (liste menée par Nathalie Arthaud)
LP : Les Patriotes (liste menée par Florian Philippot)
LR : Les Républicains (liste menée par François-Xavier Bellamy)
ND : Nouvelle Donne (liste menée par Pierre Larrouturou)
NE : Notre Europe (liste menée par Jean-Christope Fromantin puis Gilles Mentré, ayant finalement annoncé son retrait de la campagne des élections européennes)
NPA : Nouveau parti anticapitaliste (liste menée par Selma Labib)
PA : Parti animaliste (liste menée par Hélène Thouy)
PCF : Parti communiste français (liste menée par Léon Deffontaines)
PRG : Parti radical de gauche (liste menée par Guillaume Lacroix, avec Régions et peuples solidaires, et Volt France)
PP : Parti pirate (liste menée par Caroline Zorn)
PS - PP : Parti socialiste et Place publique (liste menée par Raphaël Glucksmann)
Rec. : Reconquête ! (liste menée par Marion Maréchal)
Ren. : Renaissance, avec le Mouvement démocrate, Horizons, le Parti radical et l’Union des démocrates et indépendants (liste menée par Valérie Hayer)
Res. : Résistons ! (liste initialement menée par Jean Lassalle, qui a finalement rejoint la campagne de l’Alliance rurale)
RN : Rassemblement national (liste menée par Jordan Bardella)
UPR : Union populaire républicaine (liste menée par François Asselineau)

Consultez notre dossier spécial Elections européennes 2024

L’article Elections européennes 2024 : qu’indiquent les sondages pour la France ? est apparu en premier sur Touteleurope.eu.

24.05.2024 à 18:16

Elections européennes : comment voter par procuration en France ?

Hugo Palacin

En vacances, au travail ou tout simplement en famille, il est possible que soyez dans l’impossibilité de vous rendre à votre bureau de vote lors des prochaines élections européennes. Celles-ci se tiendront le dimanche 9 juin en France (ou la veille, le samedi 8 juin, pour les habitants de Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, la Guadeloupe, la […]

L’article Elections européennes : comment voter par procuration en France ? est apparu en premier sur Touteleurope.eu.

Texte intégral (3945 mots)
Pour la première fois lors de ces élections européennes, les démarches pour voter par procuration pourront être effectuées entièrement en ligne - Crédits : Hugo Palacin / Toute l'Europe
Pour la première fois lors de ces élections européennes, les démarches pour voter par procuration pourront être effectuées entièrement en ligne - Crédits : Hugo Palacin / Toute l’Europe

En vacances, au travail ou tout simplement en famille, il est possible que soyez dans l’impossibilité de vous rendre à votre bureau de vote lors des prochaines élections européennes.

Celles-ci se tiendront le dimanche 9 juin en France (ou la veille, le samedi 8 juin, pour les habitants de Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, la Polynésie française et les Français établis sur le continent américain).

Si c’est le cas, vous pouvez tout de même prendre part au scrutin : le vote par procuration est fait pour ça. Depuis le 12 avril 2024, il est possible d’entreprendre ces démarches, et ce jusqu’à quelques jours avant le scrutin.

Comment faire une procuration physiquement ?

Il existe deux manières de faire établir une procuration. La première démarche, plus classique, s’effectue auprès d’un tribunal judiciaire, d’un commissariat de police ou d’une gendarmerie.

Vous devez vous présenter dans l’un de ces lieux, même s’il n’est pas dans votre commune, votre département ou même votre région, muni d’une pièce d’identité. Vous devrez y remplir un formulaire en indiquant votre numéro national d’électeur, inscrit sur votre carte électorale (ou à retrouver ici), ainsi que celui de l’électeur qui se chargera de voter à votre place le jour du scrutin. Vous devez également indiquer les nom, prénom et date de naissance de ce dernier. Une fois la démarche effectuée, un récépissé vous sera remis pour justifier de l’enregistrement de votre procuration.

A noter que le formulaire peut être imprimé et rempli en amont, depuis chez vous, pour gagner du temps. Il faudra ensuite l’amener dans l’un des lieux cités précédemment pour le faire valider. Vous pouvez le télécharger ici.

Comment faire une procuration en ligne ?

La seconde démarche, plus moderne et plus rapide, s’effectue en ligne. Pour la première fois, l’établissement d’une procuration peut être totalement dématérialisé, sans impliquer un déplacement auprès d’un commissariat ou d’une gendarmerie pour la faire valider.

Les élections européennes servent d’expérimentation de cette méthode, qui a ensuite vocation à être généralisée lors des prochaines échéances électorales.

Attention cependant : tout le monde ne peut pas prétendre à cette démarche 100 % en ligne ! Cela dépend simplement du format de votre carte d’identité.

Avec une carde d’identité de nouvelle génération

Pour faire une procuration entièrement en ligne, un critère est indispensable. Vous devez disposer d’une nouvelle carte d’identité numérique, celle au format “carte bancaire”, délivrée depuis 2021 (voir la photo ci-dessous). Cette nouvelle carte est liée à l’application du gouvernement France Indentité, qui permet notamment de prouver son identité en ligne.

Carte d'identité numérique format "carte bancaire"
Exemple de carte d’identité de nouvelle génération, format “carte bancaire”, qui permet notamment d’effectuer ses démarches de vote par procuration entièrement en ligne - Crédits : ©Ministère de l’Intérieur

Ce lien entre votre carte d’identité physique et votre identité numérique hébergée par l’application France Identité est indispensable pour réaliser votre procuration totalement en ligne.

Pour créer votre identité numérique, vous devez vous connecter sur l’application France identité (disponible sur l’App Store comme sur Google Play). Ensuite, effectuez une demande de certification de votre identité numérique. Cela vous permettra d’obtenir un QR code.

L’étape suivante consiste à vous déplacer dans une mairie habilitée, en vous munissant du QR code, de votre carte d’identité et de votre smartphone. Un agent devra alors vérifier que votre identité numérique hébergée par l’application France Identité est bien liée à votre carte d’identité physique. La liste des mairies habilitées est à retrouver ici.

Un mail vous sera ensuite envoyé dans les 48 heures pour vous informer de l’aboutissement de votre demande de certification numérique.

Une fois ces étapes passées, la création de votre identité numérique est terminée. Vous pourrez ainsi effectuer votre demande de procuration entièrement en ligne grâce au service “Maprocuration” (maprocuration.gouv.fr). A l’issue de cette demande, vous pourrez directement faire valider votre identité via l’application France Identité, sans avoir à vous déplacer dans un commissariat ou une gendarmerie.

Grâce à la création de votre identité numérique, vous pourrez répéter ces demandes de procuration lors de prochaines élections, sans avoir à faire confirmer votre identité numérique à chaque fois en mairie. Cette confirmation n’est nécessaire que lors de la création de votre identité numérique sur l’application France Identité.

Avec une carte d’identité d’ancienne génération

Si vous ne disposez pas d’une carte d’identité nouvelle génération au format “carte bancaire”, vous ne pouvez pas effectuer votre demande de procuration entièrement en ligne. Mais cela ne vous empêche pas d’effectuer une pré-demande, qui vous fera tout de même gagner du temps.

Pour cela, rendez-vous sur le site maprocuration.gouv.fr. Identifiez-vous dans un premier temps avec le service France Connect, indiquez votre adresse mail, votre commune de vote, votre numéro d’électeur (inscrit sur sa carte électorale ou à retrouver sur ce site) et les informations essentielles concernant la personne à qui vous confiez votre vote par procuration (son numéro d’électeur et sa date de naissance, ou bien son état civil et sa commune de vote).

Rendez-vous ensuite dans un commissariat de police, une gendarmerie ou un consulat pour faire vérifier votre identité à l’aide de votre pièce d’identité. Vous recevrez à l’issue de cette vérification un mail de Maprocuration vous indiquant que votre identité a été vérifiée. Vous n’avez plus qu’à en informer la personne à qui vous avez fait procuration !

Pour quelles raisons peut-on faire une procuration ?

Toute personne inscrite sur une liste électorale peut faire une procuration si elle est absente le jour du scrutin. Il n’y a pas besoin de fournir un justificatif pour expliquer la raison de l’absence. Toute raison est ainsi considérée comme valable.

Si un handicap ou une maladie grave vous empêche de vous déplacer pour établir une procuration, vous pouvez bien sûr effectuer cette démarche intégralement en ligne, comme expliqué précédemment. Sinon, vous pouvez demander à ce qu’un agent de police ou de gendarmerie se déplace à votre domicile ou dans l’établissement spécialisé où vous êtes afin de vérifier votre identité et d’effectuer la procuration. Cette demande doit être formulée par écrit, accompagnée d’une attestation sur l’honneur indiquant qu’il vous est impossible de vous déplacer.

Si vous êtes en prison, vous devez demander au greffe de la prison un extrait du registre d’écrou et le passage d’un officier de police pour certifier la procuration.

A qui peut-on donner une procuration ?

Vous êtes libre de désigner la personne qui votera à votre place. Pour ces élections européennes, vous pouvez même désigner un citoyen d’un autre pays de l’Union européenne qui vote en France.

Cependant, la personne que vous désignez devra voter à votre place dans votre bureau de vote, qui n’est pas forcément le sien. En général, on donne procuration à un membre de sa famille ou à un proche. Mais libre à vous de choisir quelqu’un d’autre.

Il faut également savoir que l’électeur à qui vous faites procuration ne peut pas posséder plusieurs procurations enregistrées en France.

La plupart des grandes formations politiques proposent également des services en ligne pour vous permettre de trouver quelqu’un qui votera pour vous.

Quelle est la date limite pour faire une procuration ?

Le ministère de l’Intérieur n’a pas encore communiqué sur une date limite pour effectuer sa procuration. En théorie, une procuration doit être enregistrée avant le début du scrutin, qui se tiendra en France le 9 juin (ou le 8 juin pour certains territoires précédemment cités).

Cependant, pour effectuer cette démarche, le plus tôt possible est le mieux. Depuis le 12 avril, vous pouvez d’ores et déjà enregistrer votre procuration, en physique ou en ligne, sur le site maprocuration.gouv.fr.

Nous vous conseillons de vous y prendre à l’avance, car plus l’élection approchera, plus vous aurez de risques que le traitement de votre procuration par les services de l’Etat ne soit pas effectué avant le début du scrutin. Si votre mairie ne reçoit pas votre procuration à temps ou si elle ne dispose pas du temps nécessaire pour la prendre en compte, votre procuration ne sera pas enregistrée et votre vote ne pourra pas être comptabilisé.

Comment vérifier si ma procuration est enregistrée ?

Pour vous assurer de l’état de vos procurations, celles que vous donnez comme celles dont vous êtes chargé, vous pouvez vous rendre sur le site internet de l’Etat qui y est consacré. Il vous permet par ailleurs de savoir sur quelle liste électorale vous êtes inscrit, de connaître l’adresse de votre bureau de vote, votre numéro national d’électeur ou encore de télécharger votre attestation d’inscription sur les listes électorales.

Peut-on résilier une procuration ?

Oui, c’est possible. Si vous souhaitez changer d’électeur votant à votre place, ou si vous pouvez finalement vous rendre aux urnes le jour du scrutin, vous pouvez résilier votre procuration. Cela peut s’effectuer en ligne, via la rubrique “Résilier ma procuration” sur le service maprocuration.gouv.fr, ou en vous rendant en personne muni de votre pièce d’identité dans un tribunal judiciaire, un commissariat de police ou une gendarmerie où vous devrez remplir un formulaire.

Notez toutefois que si vous votez personnellement le jour du scrutin, vous n’êtes pas obligé de résilier votre procuration. Vous pouvez vous contenter d’informer l’électeur initialement chargé de voter à votre place. S’il n’est pas venu voter à votre place avant vous le jour de l’élection, alors vous pourrez voter personnellement.

L’électeur à qui je donne procuration en est-il informé ?

Non. C’est à vous d’informer l’électeur du fait qu’il devra voter à votre place et dans votre bureau de vote le jour de l’élection. Il ne reçoit aucun document justificatif l’informant de cette décision.

Comment faire une procuration depuis l’étranger ?

Si vous vivez à l’étranger, que vous êtes inscrit sur une liste électorale consulaire et que vous êtes absent le jour du vote, vous pouvez également faire une procuration. Pour la démarche en ligne, c’est le même chemin à suivre que pour les citoyens résidant en France.

Si vous souhaitez effectuer cette démarche en personne, il ne faut pas vous rendre dans un tribunal judiciaire, un commissariat de police ou une gendarmerie comme en France, mais tout simplement dans le consulat ou l’ambassade de France situé dans le pays où vous résidez. Là aussi, vous devez vous munir de votre pièce d’identité et remplir un formulaire, dans les mêmes conditions qu’une démarche physique pour les électeurs qui résident en France.

Le reste des modalités (raisons, mandataires, date limite, vérification, résiliation et déroulé du vote) est similaire à ce qui se fait en France.

Comment se déroule le vote par procuration ?

Le jour de l’élection, la personne que vous avez chargée de voter à votre place doit se rendre à votre bureau de vote avec sa propre pièce d’identité et indiquer votre nom. Il vote ensuite à votre place de la même manière qu’il voterait pour lui-même. Vous pouvez donner des consignes de vote à votre mandataire, mais lui seul est responsable du bulletin qu’il place dans l’urne. C’est pour cela qu’il vaut mieux choisir quelqu’un de proche à qui confier son vote.

Consultez notre dossier spécial Elections européennes 2024

L’article Elections européennes : comment voter par procuration en France ? est apparu en premier sur Touteleurope.eu.

3 / 12
  GÉNÉRALISTES
Basta
Blast
L'Autre Quotidien
Alternatives Eco.
La Croix
Euronews
Le Figaro
France 24
FTVI
HuffPost
L'Humanité
LCP
Le Media
Le Monde
Libération
Mediapart
La Tribune
 
  EUROPE
Courrier Europe Centle
Euractiv
Toute l'Europe
 
  INTERNATIONAL
Equaltimes
CADTM
Courrier International
Global Voices
Info Asie
Inkyfada
I.R.I.S
Jeune Afrique
Kurdistan au féminin
N-Y Times
Orient XXI
Of AFP
Rojava I.C
 
  OSINT / INVESTIGATION
OFF Investigation
OpenFacto°
Bellingcat
Disclose
G.I.J.N
 
  MÉDIAS D'OPINION
AOC
Au Poste
Cause Commune
CrimethInc.
Issues
Les Jours
Le Monde Moderne
LVSL
Marianne
Médias Libres
Quartier Général
Rapports de force
Reflets
Rézo
StreetPress
 
  OBSERVATOIRES
Armements
Acrimed
Catastrophes naturelles
Conspis
Culture
Extrême-droite
Human Rights
Inégalités
Information
Internet actu ✝
Justice fiscale
Liberté de création
Multinationales
Situationnisme
Sondages
Street-Médics
Routes de la Soie
Vrai ou Fake ?
🌓