Lien du flux RSS
Réseau alternatif, indépendant depuis 1999

Accès libre PODCASTS FLUX RSS

▸ les 8 dernières parutions

14.04.2024 à 16:50

Burn-out : les uns profitent, les autres payent | Aude Vidal

img
La déresponsabilisation des entreprises en matière de santé est au diapason de cette iniquité : ceux qui nous rendent malades ne paient pas et laissent l'ardoise à d'autres. Les assurances privées, la Sécurité sociale assurent petitement et au final ce sont les travailleuses et travailleurs qui paient. Touché·es dans leur corps, il leur faut encore subir la pauvreté. La responsabilité de ces patrons pathogènes serait difficile à établir, qu'il s'agisse de cancers sans rapport (aucun !) avec les substances cancérogènes auxquelles les personnes sont exposées sur le lieu de travail ou de maladies psychiques qui tiennent aussi (n'est-ce pas ?) à la personnalité des travailleuses et travailleurs subissant des surcharges de travail. À ce compte-là, nous rendre malades peut en effet être pour eux un calcul très rationnel et on comprend bien que les arrêts-maladie aient explosé de 30 % entre 2021 et 2022 : l'intensification, jusqu'à l'épuisement, du travail, c'est tout bénéfice pour leurs gueules. D'autres en assumeront les conséquences. La « difficulté » à faire le lien entre des conditions de travail dégueulasses et les maladies des personnes qui les subissent ne tient pourtant qu'aux arbitrages faits par la puissance publique au profit du capital et à nos dépens. Il nous appartient de les dénoncer et de les combattre.
La prochaine fois que vous vous sentez à deux doigts de craquer, ne rentrez pas chez vous sur les bons conseils de votre n+1 qui craint plus que tout que vous ne vous effondriez sur son tapis à elle. Acceptez de reconnaître que vous êtes à bout et exigez que des pompiers viennent constater votre effondrement et vous emmener en lieu sûr. C'est un accident du travail comme un autre.

14.04.2024 à 12:07

La crise écologique et la montée du post-fascisme | Antithesi

img
Pour dissimuler l'inadéquation et l'incompétence totales des infrastructures et des services de l'État face aux catastrophes causées par les chaleurs et les sécheresses sans précédent et les inondations extrêmes qui reviennent avec une fréquence inédite en raison du changement climatique, les autorités de l'État n'hésiteront pas à utiliser tous les moyens, y compris les méthodes et le langage de l'extrême-droite fasciste. Une approche autoritaire de ce type peut permettre au pillage de la nature de se poursuivre sans entrave, en répercutant les coûts et les risques de la crise climatique sur les segments les plus affaiblis du prolétariat mondial.
Source: Cabrioles

10.04.2024 à 19:12

Liberals joined conservatives to mainstream anti-vax beliefs about viruses and public health | Julia Doubleday

img
Viruses are bad for kids' health. Public health is a collective effort. Liberals no longer believe either.
Source: The Gauntlet
Lire plus (134 mots)
Viruses are bad for kids' health. Public health is a collective effort. Liberals no longer believe either.
Source: The Gauntlet

10.04.2024 à 17:56

Gaza entre traumatisme colonial et génocide | Ruba Salih

img
Ce n'est pas avec les outils de celles et ceux qui vivent dans la « paix » que nous pouvons comprendre et analyser ce qui se passe aujourd'hui ; cela n'est envisageable (à supposer que cela soit même possible pour ceux qui ne vivent pas à Gaza ou dans les territoires palestiniens occupés) qu'à partir d'un espace défini par les effets de la violence et des traumatismes coloniaux.
Source: Visionscarto
Lire plus (84 mots)
Ce n'est pas avec les outils de celles et ceux qui vivent dans la « paix » que nous pouvons comprendre et analyser ce qui se passe aujourd'hui ; cela n'est envisageable (à supposer que cela soit même possible pour ceux qui ne vivent pas à Gaza ou dans les territoires palestiniens occupés) qu'à partir d'un espace défini par les effets de la violence et des traumatismes coloniaux.
Source: Visionscarto

10.04.2024 à 17:55

Les Palestinien·nes peuvent-iels parler ? | Ruba Salih

img
L'attaque menée par le Hamas dans le sud d'Israël le 7 octobre 2023, au cours de laquelle des milliers de personnes ont été tuées, est constamment présentée comme le début d'une violence « sans précédent », tout en effaçant doublement, physiquement et épistémiquement, les plus de 5 000 Palestinien·nes tué·es, jusqu'en 2022, dans les bombardements de Gaza. Le 7 octobre devient ainsi le point de départ d'une épistémologie israélienne d'un temps supposé universel, tout en marquant une escalade dans la criminalisation de la contextualisation et du refus de l'historicisation.
Source: Visionscarto
Lire plus (135 mots)
L'attaque menée par le Hamas dans le sud d'Israël le 7 octobre 2023, au cours de laquelle des milliers de personnes ont été tuées, est constamment présentée comme le début d'une violence « sans précédent », tout en effaçant doublement, physiquement et épistémiquement, les plus de 5 000 Palestinien·nes tué·es, jusqu'en 2022, dans les bombardements de Gaza. Le 7 octobre devient ainsi le point de départ d'une épistémologie israélienne d'un temps supposé universel, tout en marquant une escalade dans la criminalisation de la contextualisation et du refus de l'historicisation.
Source: Visionscarto

05.04.2024 à 09:02

‘Lavender': The AI machine directing Israel's bombing spree in Gaza | Yuval Abraham

img
In 2021, a book titled “The Human-Machine Team: How to Create Synergy Between Human and Artificial Intelligence That Will Revolutionize Our World” was released in English under the pen name “Brigadier General Y.S.” In it, the author — a man who we confirmed to be the current commander of the elite Israeli intelligence unit 8200 — makes the case for designing a special machine that could rapidly process massive amounts of data to generate thousands of potential “targets” for military strikes in the heat of a war. Such technology, he writes, would resolve what he described as a “human bottleneck for both locating the new targets and decision-making to approve the targets.”
Such a machine, it turns out, actually exists. A new investigation by +972 Magazine and Local Call reveals that the Israeli army has developed an artificial intelligence-based program known as “Lavender,” unveiled here for the first time. According to six Israeli intelligence officers, who have all served in the army during the current war on the Gaza Strip and had first-hand involvement with the use of AI to generate targets for assassination, Lavender has played a central role in the unprecedented bombing of Palestinians, especially during the early stages of the war. In fact, according to the sources, its influence on the military's operations was such that they essentially treated the outputs of the AI machine “as if it were a human decision.”
Lire plus (250 mots)
In 2021, a book titled “The Human-Machine Team: How to Create Synergy Between Human and Artificial Intelligence That Will Revolutionize Our World” was released in English under the pen name “Brigadier General Y.S.” In it, the author — a man who we confirmed to be the current commander of the elite Israeli intelligence unit 8200 — makes the case for designing a special machine that could rapidly process massive amounts of data to generate thousands of potential “targets” for military strikes in the heat of a war. Such technology, he writes, would resolve what he described as a “human bottleneck for both locating the new targets and decision-making to approve the targets.”
Such a machine, it turns out, actually exists. A new investigation by +972 Magazine and Local Call reveals that the Israeli army has developed an artificial intelligence-based program known as “Lavender,” unveiled here for the first time. According to six Israeli intelligence officers, who have all served in the army during the current war on the Gaza Strip and had first-hand involvement with the use of AI to generate targets for assassination, Lavender has played a central role in the unprecedented bombing of Palestinians, especially during the early stages of the war. In fact, according to the sources, its influence on the military's operations was such that they essentially treated the outputs of the AI machine “as if it were a human decision.”

05.04.2024 à 06:49

Long Covid's Cruelest Symptom: Homelessness | Elizabeth Yuko

img
Some people who developed long Covid during the pandemic — especially those in the gig economy — are now unable to support themselves.
Lire plus (250 mots)
Some people who developed long Covid during the pandemic — especially those in the gig economy — are now unable to support themselves.

29.03.2024 à 13:09

Living With Muscular Dystrophy Makes Death My Shadow Partner | Alice Wong

img
'As I turn 50, I am filled with mixed emotions. I dread what lies ahead if I reach 60,' writes Alice Wong.
Source: Time
Lire plus (250 mots)
'As I turn 50, I am filled with mixed emotions. I dread what lies ahead if I reach 60,' writes Alice Wong.
Source: Time
8 / 8

 

  GÉNÉRALISTES
Basta
Blast
L'Autre Quotidien
Alternatives Eco.
La Croix
Euronews
Le Figaro
France 24
FTVI
HuffPost
L'Humanité
LCP
Le Media
Le Monde
Libération
Mediapart
La Tribune
 
  INTERNATIONAL
Equaltimes
CADTM
Courrier Europe Ctle
Courrier International
Global Voices
Info Asie
Inkyfada
I.R.I.S
Jeune Afrique
Kurdistan au féminin
N-Y Times
Orient XXI
Of AFP
Rojava I.C
Toute l'Europe
 
  OSINT / INVESTIGATION
OFF Investigation
OpenFacto°
Bellingcat
Disclose
G.I.J.N
 
  MÉDIAS D'OPINION
AOC
Au Poste
Cause Commune
CrimethInc.
Issues
Les Jours
Le Monde Moderne
LVSL
Marianne
Médias Libres
Quartier Général
Rapports de force
Reflets
Rézo
StreetPress
 
  OBSERVATOIRES
Armements
Acrimed
Catastrophes naturelles
Conspis
Culture
Extrême-droite
Human Rights
Inégalités
Information
Internet actu ✝
Justice fiscale
Liberté de Création
Multinationales
Situationnisme
Sondages
Street-Médics
Routes de la Soie
Vrai ou Fake ?
🌞